Partagez | 
 

 Quand la Corbeau rencontre le Hiboux (Terrae Mors - Veghar Zharkënston)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Terrae Mors

Invité



MessageSujet: Quand la Corbeau rencontre le Hiboux (Terrae Mors - Veghar Zharkënston)   Sam 4 Jan - 18:26

Message de Terrae Mors, fée/démone.

L'ascension avait été rude. Cela faisait déjà plusieurs jours que la Terrae marchait à travers les pentes enneigées de ces montagnes apparemment hostiles à toutes implantations civilisées. Et pourtant, si elle se tenait en cet heure en ce lieu, c'était bien pour rencontrer quelqu'un. Au départ, ce n'était qu'un nom qu'elle entendait, murmuré dans les ruelles et les les tavernes de la Cité des Démons. Un nom qui, au fils des jours et des semaines, revenait de plus en plus souvent aux oreilles de la jeune femme. Ce nom était Veghar Zharkënston, le Baron du Nord. Bien entendu, elle n'y préta pas réellement attention à l'origine, car un seigneur démon qui faisait la guerre était une chose relativement courante. Puis, petit à petit, elle prit connaissance des récits de ses victoires grandioses, ainsi que des rumeurs concernant sa personnalité. Il serait un démon plus assoiffés de guerre que tout ses congénères, doublé, en plus, d'un grand commandant, et d'un homme implacable et inflexible.
Menant sa petite enquête, Terrae finit par savoir que ses rumeurs étaient toutes fondées. Ayant également prit connaissance de son lieu de résidence, elle prit la décision de partir à sa rencontre et de se mettre à ses services. Un tel homme serait un allié de choix, ainsi qu'un mécène des plus précieux.

On pouvait considérée cette hybride comme bien ambitieuse et surtout très hautaine de croire que le baron accepterais aussi facilement de la prendre à son service. Mais s'il était une chose que la Dame des Corbeaux avait apprit depuis longtemps de la vie, c'était qu'il fallait toujours aller au devant des possibilités. S'il ne souhaitait pas d'elle, alors elle s'en irait chercher meilleur allié ailleurs. Il ne fallait, de plus, pas sous-estimer la jeune femme. Lorsqu'elle souhaitait réellement quelque chose, elle mettait tout en oeuvre pour l'acquérir. Elle saurait charmer le Général.

C'est pourquoi elle c'était mise en route de son domaine, passant les dernières semaines sur les routes. Sa cape de plume témoignait de ce voyage, car la poussière et la crasse en entachait la beauté et la finesse. Mais qu'importait de salir ses habits quand on était persuadés que bientôt, on dormirais dans un manoir ?

Volant en cercle au-dessus d'elle, Muggin la guidait dans ces étendues immaculés duquel ne jaillissait que quelques bois. Du simple geste de son bras tendu, Terrae lui ordonna de revenir à ses côtés, ce qu'il fit. Délicatement, elle sortit de sa sacoche un morceau de viande desséché qu'elle lui tendit. L'animal l'avala goulûment, croassant ensuite de plaisir, manifestant sa joie.


- Mon cher ami, nous arrivons à destination.

En effet, face à elle commençait à se découper la silhouette du domaine du Démon du Nord. L'étape la plus facile de son voyage venait de s'achever. Maintenant, il fallait rencontrer le maître de ses lieux.
Si d'aventures les gardes devaient approcher, ils ne pourraient s'empêcher d'être craintif à la vision de cette silhouette aussi noire que les Ténèbres, s'approcher dignement de la résidence. Muggin croassa de plus en fort au rythme des pas de sa maitresse, comme pour annoncer sa venue. Les cris des corbeaux avaient toujours représentés la mort prochaine et imminente. Celui-çi s'appliquerait-il au habitants du manoir ou aux ennemis du Baron ?
Revenir en haut Aller en bas



Veghar Zharkënston

Invité



MessageSujet: Re: Quand la Corbeau rencontre le Hiboux (Terrae Mors - Veghar Zharkënston)   Mar 7 Jan - 17:55

Message de Veghar Zharkënston


Veghar dessina la forme d'un haut avec sa bouche, après avoir prit une dose de tabac dans sa pipe. Assit dans son grand fauteuil majestueux dans son immense salon, il souffla lentement, dessinant plusieurs ronds de fumée qu'il observa un instant. Son hiboux l'observait du haut d'un perchoir, près de la cheminée. Le baron s'adressa à lui, tenant toujours sa pipe à la main.
- Tu vois, Blizzard, le cercle est pour les humains un symbole de continuités, d'avenir...
Il fit un petit sourire et un léger rire s'échappa de sa bouche. Il saisit sa canne posée près du fauteuil et trancha l'air d'un coup sec, faisant disparaître le rond de fumée.
- ... Et il suffit de quelque chose d'un peu plus fort pour briser cette continuité en un clin d’œil... Les humains ont d'intéressante symboliques, tu ne trouve pas?
Le hiboux répondit par un hululement atypique qui laissait comprendre qu'il était d'accord avec son maître. Veghar lui fit un petit sourire et l'invita à se percher sur sa main, ce qu'il fit. Il lui caressa alors les plumes.
- Juste quelque chose d'un peu plus fort... et un coup bien placé...
Le général continua de caresser doucement son animal en fumant sa pipe quand il entendit un bruit de porte. Un des gardes de la cours du manoir entra dans l'immense salon et s'adressa au propriétaire des lieux.
- Monsieur le baron! Un étrange individu s'approche du manoir!
- Hum. Pourtant je n'ai invité personne. se contenta de répondre Zharkënston.
Le baron encore en robe de chambre se tourna et tapa deux fois dans ses mains pour crier:
- Joris!
Un petit majordome se précipita par une autre porte pour se mettre face à son employeur.
- Vous m'avez appelé, monsieur le baron?
- Certes. Il y a un individu suspect devant mon manoir, veiller à voir de qui il s'agit. Si il est indésirable, mettez le à la porte, sinon faites le entrer. Je vais m'habiller convenablement, on ne sait jamais.
Veghar quitta la pièce et monta à l'étage par le double escalier pour aller s'habiller de son uniforme, sans sa chapka toute fois. Blizzard suivit Joris dehors. Quelque minutes plus tard, le baron redescendit pour - peut être - accueillir son invité surprise.
Revenir en haut Aller en bas



Terrae Mors

Invité



MessageSujet: Re: Quand la Corbeau rencontre le Hiboux (Terrae Mors - Veghar Zharkënston)   Sam 11 Jan - 0:25

Message de Terrae Mors, fée/démone.

Attendant devant la porte d'entrée de manoir et entourée de quelques gardes qui se refusaient à laisser cette étrangère sans surveillance, Terrae sourie sa capuche. Elle était si proche du Stratège-Tacticien et si proche d'accomplir une partie de son plan qu'elle dût se contenir pour ne pas éclater de rire. L'excitation qui résultait de cette proximité avec l'homme en qui elle plaçait de nombreux espoirs avait en effet de quoi la remplir d'allégresse.

Mais elle devait se retenir et ne montrer qu'un visage résolument ferme et volontaire. Elle devait montrer dans ses yeux, sa posture et sa démarche qu'elle n'était pas qu'une simple femme se mettant au service d'un puissant. Elle devait impressionner tout autant les soldats que le Général. Et son majordome aussi. Ce dernier venait d'ouvrir la porte, l'invitant à entrer dans le hall, dans le bût de s'enquérir des raisons de sa venue.
Logique, me direz-vous. La jeune femme ne s'attendait pas à être reçut directement par le Baron, et cela des son arrivée. Qu'a cela ne tienne, impressionner le domestique ne serait qu'une mise en bouche, un entrainement avant Veghar.

Muggin perché sur son épaule, elle pénétra donc dans la demeure, ne pouvant s'empêcher de jeter ses yeux dans toutes les directions afin d'en admirer la somptueuse et luxueuse décoration. Même quand son avenir se jouait sur une discussion, on avait bien le droit de rester tel que l'on était, et Terrae était une matérialiste et une hédoniste.

Prenant son envol pour voltiger autour d'elle, le corbeau darda son regard d'ébène sur le plumage immaculé de l'oiseau qui accompagnait le majordome. Il poussa quelques croassements, manifestant ainsi sa curiosité face à cette bête qu'il n'avait encore jamais vu. Ses plumes étaient aussi pure que les siennes, mais à la teinte résolument opposée.

A la question qui lui fut inévitablement posée, à savoir son nom et les raisons de sa venue, Terrae répondit tout d'abord par un silence brisé uniquement par les battements d'ailes de son corbeau. Son premier geste fut de retirer sa capuche, dévoilant par la même un visage alliant la pureté physique des elfes et la grâce démoniaque. C'est là qu'elle prit la parole :


Je suis Terrae Mors. Je viens mettre mes pouvoirs au service de votre maître, Veghar Zharkënston, ainsi qu'à son bût.
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la Corbeau rencontre le Hiboux (Terrae Mors - Veghar Zharkënston)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)
» Envol du Corbeau, un chat qu'il ne vaut mieux pas fréquenter
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-