Partagez | 
 

 La Terre d'Hypolaïs - contexte


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Subraya Druth

Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: La Terre d'Hypolaïs - contexte   Ven 26 Juil - 18:05

La Terre d'Hypolaïs est un grand continent baigné de lumière où il fait bon vivre. Le continent ressemble, un peu à une île géante, avec de grandes montagnes au milieu et des plaines tout autour.
Hypolaïs est entouré d'un grand océan qu'on appelle « l'Océan Monde ». À part quelques îles, Hypolaïs est la seule terre émergée de la planète et les seules îles existantes (ou du moins connues) sont visibles depuis le continent. De temps en temps, il est visible des côtes une étrange île qui apparait, passe et disparait. Personne n'a jamais réussi à explorer cette île.
2 raisons à cela : Ce n'est pas facile de suivre en bateau une île qui bouge, surtout qu'elle ne passe jamais tout près du continent et peu de personnes ont eu le courage d'essayer.
(Pour ceux qui auraient envie de se lancer à l'aventure sur l'océan, je voudrais préciser quelques points : tous les habitants d'Hypolaïs partage une même peur panique de s'éloigner du continent. Et, encore un obstacle : il y a 2 façons de penser parmi les gens : soit on se fout complètement de ce qu'il y a au loin dans l'océan, soit on sait pertinemment qu'il n'y a rien que de l'eau à perte de vue. Ne me demandez pas comment ni pourquoi tout le monde sait qu'il  n'y a pas de terre, tout le monde le sait c'est tout. Et si malgré cela vous décidez de partir à l'aventure sur les mers, attendez-vous à recevoir une malédiction divine, enfin, j'dis ça, mais sur Hypolaïs on ne sait pas vraiment ce qu'est un dieu)

Il y a plusieurs peuples qui vivent dans ce monde. Ils sont plus ou moins en paix, comme la terre est vaste, on ne se bat pas vraiment pour la place.


Les humains vivent au nord-ouest du continent, entre un désert, l'océan et les terres sauvages. Leurs terres sont les plus aptes à l'agriculture de tout le continent, ils peuvent y faire pousser toutes sortes de plantes grâces aux deux fleuves qui traversent le royaume. Les humains ne sont pas que des agriculteurs, ce sont aussi des artisans, des magiciens, etc. Bref, pour faire simple c'est un monde médiéval sans religion et avec de la magie. Le pays est dirigé par le roi et sa cour qui se trouve dans le palais royal d'Espalion, qui est le bâtiment central et le plus haut bâtiment de la ville.
J'ai dit sans religion, mais ce n'est pas tout à fait le cas. En effet, sur Hypolaïs il n'y a pas de grande religion (c'est certainement dû au fait que seul les humains sont capables de comprendre la notion de dévotion à un dieu) mais quelques humains ont tenté de créer des sectes. Ce ne sont que de petits groupes sans réel pouvoir.
(Au passage, petite précision : si jamais je vous parle de « dieux » par la suite, un mot très peu connu sur Hypolaïs, ce sera pour parler de personnage au-delà de puissant, qui n'ont en aucun cas besoin d'être prié ou que des fidèles croient en eux.)
Les humains sont de très bons magiciens, ils étudient même la magie dans la seule institution créée à cet effet : l'Académie de magie d'Espalion.


Les nains vivent dans les montagnes du Nord, entre l'océan, les terres sauvages et le territoire des dragons.
Leur réseau de galeries dans la montagne est un véritable labyrinthe en 3 dimensions. Pour s'y retrouver les nains marquent sur les parois des indications et des directions. Malheureusement pour les autres peuples, ces indications sont écrites dans l'ancien langage nain, qui ressemble au runique, et seuls les nains peuvent le lire.
(Tous les peuples parlent la langue commune, seul les nains ont gardé leur langue propre, sous forme écrite seulement)
Le territoire nain est le plus petit en surface, mais comme c'est le seul qui s'étale en profondeur, en fait, c'est le plus grand, c'est le plus peuplé aussi. (Au passage : les naines sont beaucoup plus présentes que dans les autres mondes de fantasy, il y a presque égalité en nombre entre les nains et les naines.)
Le territoire nain est composé de grottes et de galeries, les galeries sont à taille naine, pour les autres peuples il faudra se baisser, pour les dragons c'est trop petit. Les nains aiment préserver leur intimité, mais ils aiment le commerce aussi, alors ils ont aménagé une partie des galeries spécialement pour les autres peuples : « la zone touristique » qui se compose de 3 grandes villes (les villes des nains sont immenses et se collent les unes les autres, ce qui fait des montagnes naines une énorme mégalopole).
Les nains sont gouvernés par un grand conseil, quand un membre du conseil meurt, un nouveau est choisi par le conseil. Au niveau local, les nobles nains ne dirigent pas directement chacun leur territoire, ils doivent être élu maire d'une cité pour pouvoir diriger. Chez les nains, le rang de noble n'est pas lié à des terres, il s’acquière par des exploits et se transmet par le sang. Il peut aussi se perdre en cas de grosses catastrophes.
Les nains sont principalement des artisans, des marchands, des mineurs, des chasseurs, etc. Le seul métier d'agriculture chez les nains est celui consistant à s'occuper des champignonnières, pour l’approvisionnement en céréales et légumes (et surtout en houblon, pour la bière) les nains font appel aux hammellins sédentaires (peuple non jouable, à voir dans le bestiaire) qui vivent sur la montagne ouest du territoire nain.
Les nains sont le peuple qui se débrouille le moins bien en magie.


Les dragons vivent dans les montagnes à l'Est, entre les territoires sauvages, les nains, l'océan et les elfes. Leur territoire est composé de montagnes de taille moyenne (pas de neige éternelle). Le relief y est très découpé à cause de tous les cours d'eau qui parcourent le territoire et qui vont des montagnes enneigées jusqu'à l'océan. Ces montagnes ressemblent à d'immenses pâturages de montagne entrecoupés d'éperons rocheux. Le gibier (de toutes les tailles : du lapin au cerf) y est présent en grande quantité.
Les dragons aiment se poser sur les pierres chauffées par le soleil des éperons rocheux, ils passent le plus clair de leur temps à rêvasser dessus. Ils peuvent aussi se planquer dans des cavernes ou des grottes, nombreuses dans la région.  
Les dragons n'ont pas de roi. Ils s'organisent en clans autonomes.
Les dragons ne comprennent pas les choses abstraites comme l'argent ou la religion, ils sont très terre à terre.


Les elfes et les fées vivent dans la grande forêt au sud-est d'Hypolaïs, entre les territoires sauvages, le territoire des dragons et celui des démons. Au centre de la forêt pousse de très très grands arbres blancs, c'est pour cela qu'on appelle cette forêt la Forêt Blanche. Elle est traversée de part en part par un grand fleuve.
Les seules routes dans la forêt sont celle créées et empruntées par les hammelins (peuple non jouable, aller voir le bestiaire), les elfes n'ont pas besoin de routes, ils se déplacent très bien sans se perdre malgré la densité de la forêt.
La forêt est parsemée de ville. Dans les villes il y a autant d'arbres que dans le reste de la forêt, à la différence que le sous-bois est dégagé et qu'il n'y a que pelouse ou terre battue au sol. Les maisons et autres bâtiments sont construits dans les arbres ou entre les arbres. Les maisons sont en bois ou en terre. Souvent, les murs ou les toits des maisons sont recouverts de verdures, ce qui rend certaines maisons très difficiles à voir dans la forêt.
La forêt est pleine de vie et regorge d'animaux.
Les elfes sont dirigées par la reine fée et ses conseillers. La Forêt Blanche se découpe en régions administratives gérées par des nobles (tous les nobles ne gèrent pas forcément une région).
Les elfes et les fées n'aiment pas vraiment les étrangers et les tolèrent depuis peu, seuls les hammelins sont acceptés sans conditions. Il y a peu de temps, si vous arriviez près de la forêt Blanche, vous vous faisiez entourer par les gardes qui venaient vous questionner avant de vous laisser vous aventurer plus en profondeur dans la forêt. Maintenant, vous pouvez entrer dans la forêt sans voir personne, mais ne pas voir d'elfe ne signifie pas qu'ils ne sont pas là...
Les elfes pratiquent tous les métiers possibles (à part mineur). L'agriculture elfique se passe en pleine forêt, pas de champs, les plantes cultivées sont plantées directement au pied des arbres, sans arracher les autres plantes qui poussent (autant vous dire que ce n'est pas des céréales qu'ils cultivent, plutôt des légumes ou tubercules).
Quand je vous ai dit que seuls les nains avaient gardé leur ancienne langue, ce n'était pas tout à fait le cas, en fait, les plus puissants des magiciens elfes utilise encore l'ancien langage elfique, ce sont les seuls elfes qui le connaissent encore.  


Les démons vivent dans les plaines du sud, entre les terres sauvages, l'océan et les terres des elfes. Les terres démoniaques sont désertiques. Les collines sont recouvertes de terres rouges ou ocres. Il n'y a que quelques herbes sèches et quelques arbustes qui poussent.
Il y fait toujours chaud, mais l'on traverse toujours ces territoires de jour sous le soleil, à cause de toutes les bêtes qui se lèvent pour chasser la nuit (pour plus de détails, voir le bestiaire).
Aussi dingue que ça puisse paraître, il n'y a qu'une seule ville chez les démons. À part quelques marginaux, tous les démons y vivent. La cité démoniaque est une énorme construction, plus haute que bien des collines.  On peut la voir à des kilomètres de distance. De loin, elle ressemble à une fleur de lotus géante à moitié ouverte, d'un gris non uniforme. Quand on se rapproche, on se rend compte que les pétales extérieurs de la fleur sont en fait les murs de protections de la cité, Au plus haut endroit, le mur mesure jusqu'à 200m de haut, ces murs seraient capables d’arrêter n'importe quelle armée.
On rentre dans la cité par d'immenses portes en bronze de 10m de large sur 10m de haut et qui sont fermées tout les soirs à la tombée de la nuit.
Entre le cercle de pétales qui forme les murs et le reste de la cité en forme de fleur, il y a au moins 800 mètres. Dans cet espace, s'est construit une sorte de bidonville géant qui est un vrai labyrinthe dès que l'on quitte les routes principales. Dans ce bidonville, l'on trouve beaucoup de commerce et des marchands, En fait c'est le seul endroit de la ville où l'on peut mettre des enclos à bétails, du coup, le bidonville en est plein et ça ne sent pas la rose…
Le centre de la cité (le reste de la fleur) est un seul et unique bâtiment, au niveau du sol, il est sphérique et possède un diamètre d'un kilomètre et demi. Il monte en hauteur jusqu'à plus de 600m. Il finit en pointe très étroite. Il y a une rangée de pétale qui se sépare de plus en plus de la structure centrale au fur et à mesure qu'on monte en hauteur.
Quand on s'approche de la structure par les airs (comme le fond la plupart des démons), l'on aperçoit, sur la structure intérieure  un motif qui se répète, les pans de murs ne sont pas lisses, il y a comme d'immenses serpentins de pierre qui zigzaguent le long des murs, ça ressemble à un mélange entre des coulées de sang et un réseaux de veines sortant des murs. Un peu comme si la structure était un être vivant et que son réseau sanguin était visible.
Quand on approche encore de plus près la cité par les airs, on s’aperçoit que l'extérieur du tiers le plus haut de la cité est constellé de balcons permettant d'entrer et de sortir de la cité sans avoir à descendre jusqu'au sol. Les accès entre les balcons et l'intérieur ne sont pas des porte (ce sont ces accès qui ventilent le bâtiment. ) mais de gros rideaux sombres.
Toute la structure d'origine de la cité semble être construite d'un seul et même bloc.
Le centre de la structure est creux du bas jusqu’aux deux tiers de la hauteur. De ce creux, partent dans toutes les directions d'immenses tunnels cylindriques (qui servent d'aération pour les deux tiers du bas de la structure) de dix mètres de diamètre.
Au pied de la structure centrale, les bidonvilles prennent de la hauteur en se greffant à la structure originelle. Ils ont même colonisé tous les tunnels d'aération et le creux central.
Ces bidonvilles intérieurs, sont excessivement sombre. Dans le bidonville du cœur de la cité, les maisons les plus hautes bénéficient de la pâle lumière qui arrive des plus hauts tunnels d'aérations, ceux qui sont trop pentus pour qu'on puisse y construire des maisons. La lumière résiduelle qui rejaillit de cette source de lumière sur le reste du bidonville donne un aspect fantomatique à cette partie de la ville.
Quand on quitte les bidonvilles pour rentrer dans la structure à proprement parler (la zone qui était censée être habitable à la base, dans les pétales), l'on découvre une ville en 3 dimensions extrêmement bien pensé et bien organisée, il y a des « rues-couloirs » qui ressemblent en touts points à des rues normales, sauf que les maisons sont parfaitement alignées les unes avec les autres, qu'il y a un plafond et qu'en fait, toutes les maisons, le sol de la rue et le plafond forme une seule et unique construction, tout est taillé dans la même pierre. Il y a des escaliers, permettant de passer d'un niveau à l'autre, des grandes places, un système d'évacuation des déchets, des fontaines (alimentées on ne sait comment par une eau toujours limpide et potable), etc. Au plafond se trouvent des pierres luminescentes qui éclairent la journée toute la ville intérieure. La ville est ainsi baignée d'une lumière légèrement moins puissante que le soleil.
Plus l'on monte dans les étages, plus les plafonds sont hauts, l'éclairage agréable et la décoration des murs belle (pas la décoration qu'on rajoute sur le mur ; la décoration qui fait partie du mur : bas-reliefs, colonnes). Si les démons habitant la partie basse ont tendance à redécorer leurs murs avec teintures, cadre et autres, les démons habitant tout en haut ont tendance à laisser apparaître les murs tel quel.
En général, la hauteur de votre maison dans la cité est proportionnelle à votre niveau de puissance. Les derniers étages de la cité sont occupés par l’élite des démons. Le dernier étage n'est composé que d'une seule pièce ronde de 8m de large, le seul accès est un escalier menant à l'étage en dessous. C'est la chambre et le bureau du roi. Il y a 8 lucarnes dans les murs qui donnent de la lumière et de l'air, elles ne sont pas faites pour voir l’extérieur, elles sont un peu trop en hauteur sur les murs. (C'est la seule pièce de la structure originelle avec des fenêtres).
Les 3 étages juste en dessous forment le palais du roi.
Les démons (à part l'élite) sont tous très peu instruis, la règle ici : c'est démerde-toi tout seul. Personne n'accorde de considération à un plus faible que lui. Seul les gens d'un même niveau peuvent se faire confiance ou accepter de s'aider.
Les démons sont les plus doués en magie, ils s'en servent sans entrainement ni formule, c'est instinctif chez eux.


Les gobelins vivent dans leurs collines au pied des montagnes enneigées. C'est un peuple de paysans, chasseurs, cueilleurs, artisans, très peu développé, ils sont assez stupides et servent surtout de cible pour les guerriers des autres peuples.
Ils vivent dans des petits villages, ils construisent des maisons de torchis avec des toits en branchages. (Et si on peut les jouer, c'est pour le fun Razz)


Les peuples d'Hypolaïs ont un rapport difficile à l'histoire : ils oublient tous en quelques générations ce qu'il s'est passé avant. Pour les humains, elfe et nain, il faudra 3 générations pour oublier ce qu'il s'est passé, pour démon, gobelin et dragon, une seule suffira. Il y a bien des gens qui consignent par écrit ce qu'il s'est passé, mais personne n'est chargé de maintenir les archives en bon état et personne ne vient jamais les lire. Personne n'en voit l'intérêt.
C'est pour cela que je ne pourrais vous conter l'histoire de ce monde : personne ne la connait et personne ne s'en soucie. Si vous voulez savoir l'actualité récente du monde, aller à la rubrique « nouvelles du monde », c'est encore le meilleur moyen de vous informer sur l'histoire du monde, même si ce ne sont que les nouvelles récentes.
Revenir en haut Aller en bas
 

La Terre d'Hypolaïs - contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Terre d'Hypolaïs
» La Terre d'Hypolaïs - contexte
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Règles et Contexte-