Partagez | 
 

 Mission humanitaire (pour Temris)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Mission humanitaire (pour Temris)   Dim 14 Juil - 14:04

Je traversais la forêt en prenant la direction des montagnes quand je cru entendre un bruit inhabituel. Je m’arrêta et tendis l’oreille.  C'était des pleurs d'enfants. Je prit la direction des pleurs et fini par trouver un petit être vert recroquevillé au pied d'un grand chêne recouvert de lierre. Je regardais tout autour et ne vit personne, nous semblions seul. Je m'accroupis alors près du marmot, qui était vraiment tout petit.
- Hé gamin, tu es perdus ? Tu veux un coup de main ?

Le jeune Hammelin en salopette me répondit entre 2 sanglots.
- Je trouve plus maman, je suis perduuuuuuu ...
- Calmes-toi, on va la retrouver ta maman, d'accord ?
- o...oui, répondit-il timidement.

Je l'attrapait et le posait sur mes épaules. Avec ses petites mains, je le sentais s'agripper à mes cheveux.
- Alors, petit, te souviens-tu où tu étais avec ton groupe avant que tu te perdes ?
- C'...c'était une ville avec des elfes, et des fées aussi... et il y avait des maisons dans les arbres.
- Voilà qui va nous aider...
- Ap... après on est parti sur le chemin, maman m'a ra ... raconté une histoire, et ... et puis j'ai jouer avec un chien et et et après j'étais tout seuuuuuuuuuul ...

Le gamin se remettait à pleurer.
- Ne t'inquiète pas petit, tout va bien, je suis là maintenant ... Est-ce que tu sais où vous alliez ?
Il sécha ses larmes avec mes cheveux...
- On, on allait au lac géant... Avec la grande plage comme dans l'océan, ... Sauf que l'eau, et ben, elle pique pas les yeux...
- Le lac Leona, c'est ça ?
- Oui, le lac De-l'eau-là !
- En route vers le lac alors.

Et voici comment je changea d’itinéraire, allant dans la direction opposé de là où je devait me rendre. Au bout d'une demi-heure, le petit hammelin commença à me demander plusieurs fois "quand est-ce qu'on arrive ?" Comme l'on n'était qu'à la moitié du trajet, je décidais de le calmer en lui chantant des chansons de la forêt.
Au bout d'une heure, nous étions arrivé devant le lac. Le marmot, qui somnolait, se réveilla en remarquant que je n'avançais plus. Quand il vit le lac, il lança un cri de joie et sauta de mes épaules en courant droit vers l'eau. Je m'enpressais de le rattraper au vol.
- Hé, c'est pas le moment de jouer, on doit d'abord retrouver ta maman. Ensuite, t'aura le droit de te baigner, si ta maman t'y autorise.

Nous entamions alors le tour du lac dans l'espoir de trouver quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Mar 16 Juil - 19:08

[HRP : Un petit air de vacances s’est glissé dans ce post, l’aviez-vous remarqué ? 8) Et encore, j’ai failli sortir la chemise à fleurs !]

Un coup d’œil à gauche. Rien.
Un coup d’œil à droite. Rien.

Temris était à l’orée de la forêt, une main posée sur l’écorce d’un arbre tout proche. Il scrutait la plage du Lac Leona.

Le centaure-dragon revenait tout juste d’une visite à sa Sylve natale. Ce petit retour aux sources lui avait fait le plus grand bien, lui qui était si préoccupé ces temps-ci. Il avait revu d’anciennes têtes et aussi des nouvelles. Mais, bien qu’il soit bien accueilli, il y avait toujours cette distance entre lui, hybride, et eux, les centaures ordinaires. A chaque fois qu’il revenait chez lui, il espérait qu’on le considère comme tout le monde. C’est pour ça qu’il espaçait autant ses visites : les premières heures, les jeunes et les centaures des autres clans, qui ne le connaissaient pas, le traitaient comme tout le monde… avant qu’on ne les informe de sa double nature. Bien qu’il essayait de ne pas le montrer, même au bout de 320 ans, cette situation le blessait… un peu.

Repartant vers de folles aventures, laissant derrière lui son village de naissance, et la chaleur s’étant faite sentir, il s’était dirigé vers le lac dans la forêt, le Lac Leona. Ce nom évoqua de nombreux souvenirs en lui : quand il était jeune, il avait passé des journées à galoper à grandes foulées dans le sable fin ressemblant à celui de l’océan, essayant de rattraper le vent, puis il s’envolait sous sa forme draconique, montait dans les airs, semblant vouloir atteindre le soleil puis, repliant ses ailes tombait à pic. Généralement, il redéployait ses ailes au dernier moment, pour planer juste au dessus de l’eau, ce qui donnait une incroyable impression de vitesse.
Il croisa deux elfes qui se promenaient dans la forêt, allant en sens inverse du sien. Il les salua distraitement. Ils durent se questionner un moment sur le sourire niais qu’affichait la créature équine.

A l’approche du lac, il quitta le sentier pour s’engouffrer à travers les arbres. Les elfes, comme ceux qu’il avait croisés ne portaient aucun jugement de valeur sur les centaures. Mais la plage du Lac Leona était parfois fréquentée par d’autres races, dont certaines n’hésitaient pas à se montrer hautaines avec ceux qui ne leur ressemblaient pas. Temris avait eu sa dose de regard inquisiteur ! Et c’est pour cela qu’il se retrouvait là, contre un arbre, à l’orée de la forêt, au bord du lac, scrutant la plage du Lac Leona.

Et c’est ici que nous avions commencé :

Un coup d’œil à gauche. Rien.
Un coup d’œil à droite. Rien.

L’étendue sableuse était étonnamment vide par cette chaleur...

*Parfait* songea le centaure.

Il s’avança à découvert. La sensation de sable sous les sabots était incomparable… mais un peu brûlante quand même !
Il galopa vers l’eau, histoire de rafraichir les chairs légèrement brûlées au contact du sol. Il en profita pour s’avancer jusqu’à avoir de l’eau jusqu’au poitrail, mais hors de question d’aller plus loin ! Depuis une aventure encore récente en mer avec Delm et Zürn, il évitait de se baigner complètement dans les grandes étendues d’eau. Plus par principe que par traumatisme…

Quelques minutes plus tard, il sortit de l’eau et se posa dans le sable, en s’asseyant comme un centaure… donc assez peu élégamment ! Un des inconvénients de sa demi-race... Pourtant, hors de question de se transformer en dragon : bien sûr, il aurait été installé bien plus confortablement, mais rien ne se remarque plus qu’un dragon !

Il souffla quelques instants… Un peu de repos bien mérité !
Le dragon-centaure ferma les yeux et profita de la caresse du soleil sur sa peau. Encore un de ses petits plaisirs.
Il fut rapidement pris de somnolence, bercé par le bruit de l’eau et du vent.

Qu’est-ce qui pourrait gâcher un moment pareil ?

Un cri. Temris détestait les cris.
Il en entendit un pourtant, étonnement près. Un cri d’enfant.

*Boah, des gamins qui s’amusent dans les bois…*

Rien de bien inquiétant. Ils resteraient loin.

Temris sombra de nouveau dans son état de quasi-transe. Lorsque soudain, il sentit un ombre sur lui. Les nuages, déjà ?

Il se releva légèrement et ouvrit les yeux. C’est alors qu’il se retrouva nez-à-nez avec un gamin.

- T’es un humain ou un cheval ?
- Hein ?!? répondit le centaure tout en se relevant.

Un gamin vert de petite taille en salopette lui fait face. Un Hammelin. Temris, stupéfait par cette apparition (c’est plutôt rare de voir des Hammelins !), se demanda s’il n’avait pas pris un coup de soleil sur la tête.
Lorsqu’il regarda autour de lui, il remarqua un elfe. Au premier abord, Temris hésita à décider s’il s’agissait d’un elfe ou d’une fée… mais après plusieurs secondes de réflexion, il remarqua qu’il s’agissait sans doute d’un elfe. Le personnage semblait extravagant : habits très colorés, bijoux, tatouage sur le front, le tout rehaussé par la couleur orange de ses yeux. De plus, il ne se déplaçait pas en silence, donnant l’impression qu’il se fichait d’être repéré. Plutôt étrange : mieux valait se méfier. Le centaure-dragon s’assura que le pommeau de son épée était à portée de sa main.

- Alors ? s’impatienta le gamin. T’es un humain ou un cheval ?
- Euh… c’est compliqué, s’exclama Temris, cherchant à couper court à la conversation.

Il se tourna vers l’elfe, qui n’avait apparemment aucun lien de parenté avec l’agaçant môme, tout en gardant ses distances.

- Bonjour. Temris.

Ne jamais en dire trop.

- Qu’est-ce que vous voulez ?

Tout en écoutant la réponse de l’adulte un peu trop maniéré à son goût, l’hybride tentait d’ignorer le petit être qui tirait machinalement sur un pan de sa chemise.

Temris n’avait jamais su comment s’occuper des enfants. Et il ne cherchait pas à savoir comment faire. De toute façon, sa condition d’hybride centaure-dragon lui interdirait sans doute d’en avoir un jour. Et tant mieux !

Concluant finalement qu’il n’y avait aucune hostilité dans les objectifs de l’elfe, le centaure se décrispa légèrement. Décidé à se débarrasser le plus rapidement possible du pénible môme pour profiter de son après-midi, il proposa même son aide à l’elfe.

Le petit Hammelin, n’ayant apparemment saisi que cette partie de la conversation, se rua brutalement sur le dos de Temris. Ce qu’il s’exclama ensuite ne fit rien pour améliorer la moral du centaure :

- Allez, hue ! J’ai toujours rêvé d’avoir un poney !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Mer 17 Juil - 15:13

Sur la plage, le premier être pensant que nous rencontrons ne fut ni une fée ni un hammelin mais un centaure. Ces étranges créatures à moitié cheval à moitié humain était rare dans le coin. Cela faisait des années que je n'en avais pas croiser un. J'en aurais peut-être croiser plus si j'avais passé toutes ces années mon temps dans la forêt au lieu de parcourir le monde.
Le gamin, pas craintif pour 2 sous courut vers le centaure qui dormait et commença à lui parler avant que je ne l'en empêche.
- Bonjour, désolé de vous avoir dérangé, je suis Saël Gal'Elveré. Nous ne faisions que passer. Ce petit hammelin s'est perdu et je l'aide à retrouver sa famille.

Je fus très surprit que Temris propose de m'aider et j'acceptais avec joie. J'ajoutais en m'inclinant :
- C'est très gentil de votre part.

Le gamin était très enthousiaste, un peu trop peut-être, puisqu'il réussi à vexer Temris en une poignée de mots. J'expliquais au marmot, que non, ce centaure n'était pas un poney et qu'il devrait montrer un peu plus de respect. Je lui expliquais qu'il devais demander gentiment à Temris s'il voulais bien le prendre sur son dos. Le gamin obéit et fini sa demande par une vingtaine de "S'te plait" en "sautillant" (si l'on peut dire, puisqu'il était à califourchon sur le centaure).
Je soupirais, j'aurai peut-être dû expliquer au marmot, qu'il aurait dû descendre avant de demander. Temris, n'avait pas vraiment le choix face à l'insistance du petit hammelin.
Une fois ce détail réglé, nous voilà reparti pour faire le tour du lac tout les 3.

Au bout d'un moment, plus ou moins 30 minutes, j'appercut sur la plage une fée avec une canne à pêche. étrangement le fil de la canne à pêche n'allais pas dans l'eau, mais dans les arbres. Elle tirait dans tout les sens sur la canne. Elle n'avait aucune chance de libéré le fil en tirant comme ça, par contre, elle avait plutôt toute les chances de casser le fil. Alors que nous nous approchions, j'entamais la conversation avec la fée en lui proposant mon aide pour libérer le fil des arbres. Ensuite, je lui demandais si elle avait vu un groupe de hammelin récemment.
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Sam 20 Juil - 22:16

Temris eut la très légère impression que l’elfe dénommé Saël avait autant d’autorité sur l’enfant que lui… Ce qui ne laissait rien présager de bon.

Le centaure avait pensé, lorsque Saël avait demandé au hammelin de lui montrer un peu de respect, que la situation se serait arrangée. Le gamin allait bien descendre !
Mais ce qu’entendit Temris ne lui fit pas plus plaisir que le reste : l’elfe osait envisager la possibilité que le centaure puisse à un moment donné accepter l’évocation du fait de transporter le gamin sur son dos !

*S’il  pouvait juste descendre et me laisser tranquille…*

Pourtant, l’hybride ne montra rien de ses émotions : une rixe leur ferait perdre beaucoup de temps. Or Temris voulait se débarrasser d’eux le plus vite possible et, maintenant qu’il avait proposé son aide, il était hors de question de briser sa parole.

- S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! S'te plait ! … (etc.) n’arrêtait pas de répéter le petit hammelin.

Des cris, toujours des cris, encore des cris…

*S’il pouvait juste se taire aussi !* maugréa-t-il en pensée.

De plus, le sale gosse ponctuait ses exclamations par des sautillements dont les ondes de choc se répercutaient directement dans la colonne vertébrale du centaure. Ce dernier plaqua machinalement ses oreilles équines en arrière. Il était à deux doigts de se transformer en dragon et d’avaler l’insignifiant être tout cru !
Temris se rendit compte qu’il commençait à penser comme un dragon et que ça ne présageait rien de bon… Il ferma les yeux et se concentra sur son souffle.

- Bon d’accord ! D’accord ! s’écria le centaure, arrivant à garder sa colère en lui.

Le gamin s’arrêta aussitôt de sautiller, ce qui permit à Temris de redescendre en pression.

- Allons-y, lança-t-il à l’elfe.

*
*      *


Ca faisait déjà un petit moment qu’ils marchaient, et ils n’avaient toujours croisé personne. Bien sûr, les recherches auraient été beaucoup plus rapides si Temris s’était transformé en dragon et avait survolé tout le tour du lac pour essayer de retrouver les parents du gamin ! Mais ce dernier étant agrippé pour de bon sur son dos et n’étant pas près d’en descendre, ils marcheraient ! Ca leur apprendrait !

- Plus vite ! s’écria pour la n-ième fois le hammelin.
- Ah, tu veux de la vitesse ! déclara soudain le centaure. J’espère pour toi que tu as trouvé quelque chose à quoi t’accrocher parce que je te ramasserai pas, sale gosse !

Sur ce, le centaure partit au triple galop, jetant toujours de petits coup d’œil à l’arrière pour être sûr de ne pas trop s’éloigner de Saël. Il manquerait plus qu’il se retrouve tout seul avec le môme !

Malheureusement pour l’hybride, le hammelin était bien accroché. Pire : il semblait apprécier la chose qui était pourtant destinée au départ à lui faire peur…

- Yeeha !

Le centaure stoppa net puis attendit l’elfe : il avait aperçu une fée, qui lui sembla assez âgée, sur le bord du lac un peu plus loin, et elle semblait suspecte… sans doute du fait que son fil de pêche partait vers les arbres et qu’elle tirait dessus comme si elle ne comprenait pas ce qui clochait.

- Merci Kemris, c’était génial !

Le centaure fut stupéfait que le gamin ait retenu son nom… même écorché.

- Temris. Et toi, c’est quoi ton nom, gamin ? lui demanda-t-il sans conviction.

Ca pourrait toujours être utile.

- Straps !
- C’est… spécial…
- C’est parce que ma maman dit que je suis spécial !
- Ben voyons…

Temris revint à ce qui le préoccupait et fit part de sa surprise concernant la personne en face d’eux à Saël. Ce dernier n’eut pas l’air de s’inquiéter plus que ça et se décida à engager la conversation avec l’étrangère, lui proposant son aide pour débloquer le fil.

- Mais enfin jeune homme, rétorqua-t-elle, vous voyez bien que ce fil n’est pas bloqué !
- Euh… il fait 5 fois le tour de cette branche ! dis-je, appuyant Saël.
- Et ?

Cette réponse déconcerta les deux compagnons.

- Ben, euh… ce serait pas plus pratique de pêcher dans le lac ?

*Et surtout plus efficace*

- Mais vous voyez bien que j’essaie d’attraper un oiseau bleu !
- Ah ! J’en ai vu un un jour moi ! ajouta Straps.
- Attraper un oiseau ? Avec une canne à pêche ?
- Ben vous feriez comment vous ?

La question resta sans réponse. Les deux compagnons déduirent rapidement que la vieille fée était folle… Saël tenta quand même de lui soutirer des informations en essayant de savoir si elle avait vu passer des hammelins plus tôt.

- Oui, j’en ai vu un groupe qui se dirigeait vers là-bas y a environ deux heures, déclara-t-elle en pointant du doigt la partie du lac la plus enfoncée dans les collines. Pourquoi ?
- Oh, et bien on a trouvé ce gamin qui s’est perdu en route et on cherche ses parents.
- Ah bon ?

Silence. Pensant que la conversation était terminée (l’attention de la fée s’étant reporté directement sur sa cane à pêche), Temris fit signe à l’elfe qu’il fallait continuer la route et commença à avancer. Les voyant s’éloigner et se tournant vers eux, la fée s’exclama :

- Ah ben j’ai compris : KIDNAPPING ! hurla-t-elle.

Encore des cris…

N’essayant même pas de parlementer, Temris partit au grand galop et s’éloigna le plus loin possible de la folle. Quand ils furent à une distance raisonnable, ils ralentirent.

- Pfiou ! déclara le centaure à l’elfe. On aura au moins récupéré une information : les parents du gamin doivent se trouver là-bas… au loin… T’es content Straps ? On va bientôt…

Temris ne finit pas sa phrase puisqu’il se rendit compte que le fameux Straps n’était plus sur son dos. Il regarda en arrière.

- Oh non, c’est pas vrai !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Mar 23 Juil - 20:14

Temris avait une patience à tout épreuve. Il n'avait même pas fait une grimace. Je me demandais si le centaure aimait les enfants ou s'il était la patience même. Je ne su dire si Temris voulu faire plaisir au gamin ou bien voulais-il se débarrasser de lui, mais à un moment il céda à la demande du hammelin d'aller "plus vite" et parti au triple galop. Je m'attendais à ce que le gamin finisse pas tomber alors je courus derrière, mais il n'en fut rien : le gamin tenu bon.
Je fini par rattraper le quadrupède qui s'était arrêté. Le gamin était toujours sur son dos, ce qui était franchement surprenant.

...

Je ne savais pas qu'il y avait un asile de fou dans le coin... Je devrais penser à les prévenir qu'une de leur patience s'est évadé si jamais je passe à proximité...
- Ah ben j’ai compris : KIDNAPPING !
Elle n'était pas seulement folle, elle était surtout très stupide. Mais comment une fée peut-elle être aussi stupide ? Elle devait avoir du sang de nain dans les veines. Je me mis à rire à gorge déployée. Au bout d'une dizaine de seconde, je me rendis compte que Temris était parti au galop. Je me mis à courir derrière lui sans dire au revoir à la fée. Je parti à toute allure. Je ne m'attendais pas à ce qu'il court aussi loin. Je l'avais presque perdu de vu à un moment. Heureusement, il s’arrêta peu après et je le rattrapais sans trop de problème.
- Straps ?
- Oh non, c’est pas vrai !

Je me retournais à mon tour pour voir que le gamin n'était pas là. Il n' avait aucune traces de lui (ni de la fée) dans mon champs de vision. On avait courut assez loin pour perdre la fée, alors on avait forcément aussi perdu Straps.
- Il est resté avec la fée ?

...

- Je vais aller le chercher.
Je parti en sens inverse, en courant moins vite qu'à l'allée pour regarder autour si Straps était tombé par terre. A un moment, j'entendis un bruit sur la droite, C'était lui ? J'allais dans sa direction. J'étais tendu.
- Straps ?
La seule réponse fut une série de bruits sourd : un lapin qui court. Ce n'était qu'un lapin.
Je repris les recherches en courant. ... Au bout de 3 minutes j'eus un doute ... ce n'était pas le chemin de l'allée. Je me tournais et retourner encore pour chercher la bonne route. Je m'étais perdu dans ma précipitation. En allant vers le lapin, j'avais perdu mon cap, quelles idées de courrir dans les bois, j'aurai du courir vers le lac directement. Quel imbécile je suis ...
Il me fallut quelques minutes encore pour retrouver la direction du lac. Je reparti en courant vers l'étendu d'eau.
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Lun 4 Nov - 21:04

Aucune trace du gamin, en tout cas pas à proximité directe.

- Il est resté avec la fée ? demanda Saël.
- Je n’en sais strictement rien ! rétorqua le centaure. Soit ça, soit il est tombé en route.

Temris fut soudain pris d’un sentiment de culpabilité. Bien qu’il n’en ait pas grand-chose à faire de ce hammelin, c’était de sa faute s’il était resté seul. Et pire, s’il était tombé et s’était blessé sans que le centaure ne se rende compte de rien, il s’en voudrait pendant un moment…
Alors que Temris se morfondait, l’elfe déclara :

- Je vais aller le chercher.
- Très bien, j'attends ici , répondit l’hybride.

*Pas la peine de partir le chercher à deux pour que l’un d’entre nous se reperde. Au moins, ici, je serai facilement repérable* ajouta-t-il en pensée pour lui-même en observant la vaste étendue de sable qui les entourait.

Le centaure observa donc Saël s’éloigner à la recherche du petit hammelin puis s’assit dans le sable. L’elfe serait de retour rapidement.

*
*     *

Une heure !
Une heure que Saël était parti ! Et aucun signe, ni de lui, ni de Straps !
Au départ, Temris avait pensé que l’elfe était aux prises avec la fée folle, mais au bout d’un moment, il devint évident qu’il avait lui aussi disparu. Il allait falloir qu’il aille les chercher, tous les deux ! Pendant une seconde, l’idée de les laisser tout simplement se débrouiller seuls lui traversa l’esprit, mais il la balaya rapidement.

Il décida de se changer en dragon : les recherches seraient beaucoup plus rapides avec une vue aérienne. Néanmoins, il n’avait pas envie que ses compagnons éphémères connaissent sa nature d’hybride : trop d’explications à apporter et aucune garantie sur leur réaction…

Temris observa donc les alentours. Quand il conclut que personne ne l’observait, il changea de forme.
Que cela faisait du bien de retrouver ainsi ! Se sentir léger, et surtout libre de marcher ou voler, comme bon lui semblait !

Il s’ébroua avant de bondir et de s’envoler au dessus du lac. Il réalisa quelques cercles en suivant une colonne d’air chaud afin de prendre de l’altitude et d’avoir un point de vue plus général.

De là où il était, il ne voyait aucun signe des deux individus. Il décida donc de remonter le lac dans la direction d’où ils venaient : il trouverait forcément l’un des deux. D’un coup d’aile puissant, il gagna en vitesse. Il aperçut bientôt la fée folle, seule. Et personne sur les berges alentour… Alors que Temris commençait à se demander comment il allait bien pouvoir trouver ses compagnons alors qu’ils n’étaient pas là où ils auraient dû être, il jeta un coup d’œil en arrière. Il aperçut alors un petit être qui surgit des sous-bois et qui lui faisait des grands signes.

*Le gamin*

Le dragon entama un demi-tour et repassa au dessus du hammelin afin de vérifier qu’il ne se trompait pas de personne. Une question subsistait : pourquoi lui faisait-il des signes à lui ? L’avait-il reconnu ?
Après réflexion et connaissant le caractère de l’avorton, Temris conclut que le gamin agissait ainsi parce qu’il n’avait jamais vu de dragon et exprimait une action que beaucoup d’enfants auraient eu devant une telle créature. L’hybride sourit. Il n’y avait aucune raison que Straps fasse le rapprochement entre un dragon et un centaure !

Temris repéra une clairière un peu plus à l’intérieur des terres qui lui permettrait d’atterrir et de changer de forme discrètement avant de rejoindre le hammelin.
Arrivé sur la plage, il retrouva rapidement le petit être.

- Hey Kemris ! T’as vu ? commença-t-il.
- Tem-ris ! Et vu quoi ?
- Tu l’as pas vu ?
- Qui ? Saël ?
- Non, pas lui, là ! déclara-t-il en dirigeant son index vers le ciel. Y avait un dragon !

*Evidemment…* pensa Temris qui comprenait enfin de quoi parlait le gamin.

Il n’avait pas percuté directement, vu que c’était lui qui était là-haut.

- Non, je l’ai pas vu : j’étais trop occupé à te chercher.
- Ah dommage…

Le hammelin se tut un instant avant de déclarer :

- C’est bizarre, il avait les mêmes yeux que toi.

Un frisson parcourut l’échine du centaure.

- Ecoute, j’ai beaucoup de mal à croire que tu aies vu un dragon ici, au milieu de la forêt. Je l’aurai vu quand même ! Et en plus si tu prétends l’avoir vu d'assez près pour voir ses yeux...
- Je l’ai pas vu de près,  j’ai juste une très bonne vue !
- C’est ça, c’est ça. Et sinon tu n’as pas croisé Saël ? Il était censé venir te chercher.

Straps secoua la tête.

- Bon, et bien il va falloir le retrouver… déclara l’hybride. Allez, viens.

Il repartirent donc vers l’endroit où Temris avait attendu, criant tous deux le nom de l’elfe en espérant qu’il se trouve toujours dans les alentours du lac.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Mar 5 Nov - 14:22

Je fini par retrouver le lac.
...
J'eus une impression bizarre. Comme si je venais de rater quelques choses. Ou plutôt : j'avais l'impression d'avoir vu quelque chose d'important du coin de l’œil mais je ne savait pas quoi. Quelque chose au loin. Je scrutais le paysage tout autour de moi mais je ne voyais rien de spécial. Il n'y avait personne. Pour autant il me restait une drôle d'impression. Il me fallut un peu de temps pour comprendre d'où ça venait : sur ma gauche, il n'y avait plus un seul oiseau qui chantait. Comme si quelque chose les avaient effrayés.
Il y avait-il un monstre dans la forêt ? j'espérais que Temris et le jeune hammelin n'était pas en face de se monstre et qu'il ne s'était pas fait dévorer tout cru.
Je prit donc la direction du silence. Et pendant que je courrais, les oiseaux se remettaient timidement à chanter. J'espérais ne pas retomber sur la folle quand je fini par voir une silhouette au loin. Je me rapprochais, et je vis que ce n'était pas qu'une seule silhouette mais tout un groupe. Un groupe de hammelin avec un poney tirant un charriot.
- Bonjour petits êtres des routes.
- Bonjour grand dadet de la forêt.
Un autre hammelin prit la parole :
- Ce n'est pas le moment de faire affaire jeune elfe, ni même le moment de bavarder. Laisse-nous tranquille.
Et tandis qu'il me faisait signe de passer mon chemin, un autre chuchota : laisse-le tranquille, il n'y est pour rien.

Ils avaient tous l'air plus ou moins soucieux. C'était sans doute le groupe de Straps. J'allais les avertir que j'avais vu le petit, mais juste avant je les entendis dire qu'il ne bougerait pas de place avant le lendemain. Je me ravisais, en pensant qu'il fallait mieux les laisser. Surtout que l'un d'eux me faisait toujours signe de les laisser tranquille, il ne semblait pas près a accepter mon aide.
Et je continuais à longer la place, pour retrouver Straps et temris.

Tout à l'heure j'étais avec le garçon et je cherchais le groupe, et maintenant que je savais où était le groupe, je cherchais le garçon. J'avais l'impression de tourner en rond.

J’aperçus encore une silhouette au loin, est-ce que c'était Temris cette fois ?
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Jeu 5 Juin - 21:24

[Hors RP : J’espère que ça te va et que je te contrains pas trop, sinon dis-le moi ! J’ai un peu perdu l’habitude de Rp ^^]

Temris était sur le point de craquer… Non seulement ils n’arrivaient pas à retrouver Saël, mais en plus le gamin ne cessait de lui taper sur les nerfs ! Laissant au centaure le soin complet des recherches, le hammelin flânait de ci de là tout en fredonnant un air de son invention qui avait également la caractéristique d’être on ne peut plus agaçant.

- Tu crois qu’on va le revoir ?
demanda-t-il soudain.
- Certainement, il n’a pas dû aller bien loin, et il doit nous chercher lui aussi
, répondit Temris.
- Mais non, pas Saël ! Le dragon !


L’hybride ne prit même pas la peine de répondre et continua ses recherches.

*
*     *

- La nuit ne va pas tarder à tomber ! déclara Temris, plus pour lui-même que pour le hammelin.

Le ciel commençait effectivement à rougeoyer et la température à diminuer. Et toujours pas de trace de Saël ! Les recherches seraient beaucoup plus difficiles pendant la nuit…
Straps bailla bruyamment. Il n’avait pourtant pas perdu l’énergie qui le caractérisait.
Soudain, le hammelin s’arrêta.

- Regarde !
- Quoi encore, un écureuil violet ?
- Presque ! C’est Saël !

Temris scruta la plage en face d’eux. Effectivement, une silhouette se dessinait au loin sur la plage, une silhouette elfique…

- … de là à affirmer que c’est Saël…
déclara le centaure.
- Mais si c’est lui ! Ca se voit !


Quelques minutes passèrent, durant lesquelles ils marchèrent vers la silhouette et la silhouette marcha dans leur direction. Temris s’aperçut enfin qu’il s’agissait bien de Saël.

*Finalement, c’est vrai que ce gamin a une excellente vue !*

Les retrouvailles furent chaleureuses. Elles furent suivies de l’histoire mutuelle des deux groupes depuis leur séparation, à commencer par celle de Saël.

- Alors comme ça tu as retrouvé le groupe de hammelins ? Bien joué ! On aura bientôt plus à supporter cet avorton
, déclara le centaure sur un ton plus ironique qu’il n’aurait pensé.

Puis ce fut à Tem… non, à Straps de raconter leur périple (sans oublier le passage du dragon). Le centaure ne savait pas ce que Saël penserait de cette histoire…

- Bon, maintenant qu’on est à jour, tu pourrais nous emmener aux hammelins Saël ?


La nuit était tombée à présent, néanmoins Temris connaissait les facultés naturelles des elfes à l’orientation, surtout dans les sous-bois.

*
*     *

Un feu de camp apparût, d’abord faible puis de plus en plus net. Un groupe se réchauffait autour de lui. Les ombres de ces personnes agrandies par la source lumineuse et entremêlées à celles des arbres formaient une atmosphère assez sinistre, même effrayante.
Temris secoua la tête. Il se faisait des illusions. Il continua d’observer la troupe, à mesure qu’ils avançaient.

Aux alentours, se dessinaient à présent une caravane qui semblait chargée. Un « crounch crouch » à peine audible fit dévier le regard du centaure.

C’est la qu’il la vit. La créature la plus mesquine de toutes. La bête.

Un poney.

Il n’avait jamais sû si cela venait de sa part équine, mais Temris n’avait jamais vraiment supporté les poneys… Ce dernier venait justement de noter l’approche du petit groupe et planta un regard noir et hautain dans celui du centaure, qui en fit de même.

Observant à nouveau le groupe de hammelins, l’hybride nota qu’ils les avaient eux aussi entendu arriver, et tous les observaient à présent. Ce qui étonna le centaure, c’est leur manque d’expression à leur approche : il n’arrivait pas à déterminer s’ils allaient les accueillir à bras ouverts ou leur sauter dessus pour leur trancher la gorge.
Pourtant, la vue de Straps aurait dû les rendre heureux, ou du moins les soulager !

Temris regarda Saël, lui demandant silencieusement s’il y comprenait quelque chose.

Parcourant les derniers mètres qui les séparaient des petits êtres verts, Temris émit plusieurs hypothèses : soit Straps les exaspérait autant que lui, soit ils étaient pétrifiés par la stupéfaction et la joie, soit ce n’était pas le bon groupe, soit ce peuple avait pour caractéristique de ne jamais montrer leurs émotions…

Alors que toutes ces théories se bousculaient dans sa tête, ils commencèrent le dialogue avec ces étranges êtres…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Ven 13 Juin - 8:49

[hors rp : désolé, j'étais en vacances cette semaine ^^"]

J'avais enfin retrouvé Temris et Straps. C'était pas trop tôt. Heureux de les avoir retrouvés, je leur racontais ce que j'avais fait, pendant qu'il faisait de même.
Alors, comme ça, il y avait un dragon dans les parages. J'avais du mal à y croire. Qu'est-ce qu'un dragon faisait en plein milieu de la forêt ? On on en voyait un de temps en temps à la lisière nord de la forêt, mais pas ici. Mais ce n'était pas le moment de parler de ça. C'était le moment de ramener le marmot à sa famille.
J'invitais le centaure et l'hammelin à me suivre, pendant que je reprenais la direction du groupe des petits marchants des routes. Je retrouvais l'endroit où je les avais vus sans trop de difficultés. Je suis un elfe, retrouver mon chemin dans la forêt, ça fait partie de mes capacités. Enfin, presque, vu ce qui s'est passé tout à l'heure. Hum, je préfère oublier cette histoire.
Les hammelins étaient sur la route quand je les ai croisés. Il fallut trouver où ils étaient maintenant. Ce fut moins compliqué que je le pensais. Et voici que nous trouvions enfin les hammelins. Ils avaient installé leur camp.
L'ambiance du camp semblait morne. Je me demandais s'il nous avait vus, ou si c'était le mauvais groupe de hammelin.
J'entamais la conversation avec ces créatures d'un classique bonjour. J’eus droit en retour au même déferlement d'amour que la dernière fois :
- C'est encore toi ? Qu'est-ce que tu nous veux ?

Je me retournais alors vers Straps :
- C'est ta famille, Straps ? … Straps ?

Où il est encore le troll miniature ? Je regardais autour de moi et fini par le trouver qui jouait à cache-cache dans un buisson. Je m'approchais de lui et l’attrapais à 2 mains. Puis, je me retournais vers le camp :
- C'est à vous ce petit bout de choux ? Il s'était perdu seul dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Sam 5 Juil - 13:01

- C'est encore toi ? Qu'est-ce que tu nous veux ?

Quelle amabilité ! Temris regrettait presque d’avoir dépensé tant de temps pour aider le gamin. Le seul geste qui lui venait en tête sur le moment, c’était de prendre Straps par les épaules du bout des doigts, de le déposer là comme une vielle chaussette, « merci » et « au revoir ».
Mais lorsque le bout de ses doigts chercha le garnement, il ne trouva que le vide. Le hammelin avait à nouveau disparu !

*Où est-ce qu’il est encore passé ? C’est maladif chez lui !* maugréa mentalement l’équidé.

Heureusement pour eux, Saël retrouva Straps assez rapidement. Ce dernier s’était caché dans un buisson proche. Temris se demanda si c’était pour jouer, pour se cacher du groupe, par peur ou pour quelconque autre raison qu’il avait encore une fois tenté de disparaître.

- C'est à vous ce petit bout de choux ? Il s'était perdu seul dans la forêt.

Toujours aucune réaction. Décidément ces créatures avaient vraiment des réactions étranges… Elles se contentaient de regarder fixement le gamin, qui semblait visiblement gêné.
Alors que le centaure s’apprêtait à s’excuser pour le dérangement et à passer son chemin à la recherche de la véritable famille de Straps, il remarqua un mouvement dans le chariot. Quelques secondes plus tard, une tête féminine aux traits tirés apparut à l’arrière de la carriole.
La hammelin (ou hammeline ? Temris ne savait pas comment la qualifier en bon Hypolaïen…) scruta à son tour le gamin. Contrairement aux autres, la vue de Straps sembla l’émouvoir. Son visage s’illumina, ou du moins Temris le supposa-t-il étant donné que la lumière des flammes donnait à cette expression des airs de grimace.

- Mamaaaaaaan !!!! s’écria le jeune hammelin qui accourut dans les bras de la dernière créature apparue.

Le centaure regarda Saël.

- On les a enfin retrouvés ! J’ai bien cru que l’on s’était trompé… lui dit-il.

*
*     *

Les hammelins se firent légèrement plus accueillant qu’au premier abord. Enfin, à vrai dire, la mère de Straps les invita à prendre place autour du feu alors que le reste du groupe continuait de les regarder fixement.
Le centaure se remémora de ce qu’il avait lu sur les hammelins : ils étaient de très bons marchands. Et qui dit bon marchand dit bonne relation à la clientèle. Temris en déduit donc qu’ils devaient être plus amicaux lorsqu’on leur parlait de transactions financières…

Personne ne se décidant à entamer la conversation, la mère de Straps se lança en expliquant aux étrangers qu’étaient l’hybride et l’elfe qu’ils étaient effectivement marchands, qu’ils ne cessaient de voyager dans tout le pays, chaque jour à un endroit différent…

- Et on avait encore jamais vu de hammelin perdre la caravane de vue ! Quelle honte ! bougonna un vieil hammelin à la droite de Temris.

La mère ne releva pas la remarque et enchaîna sur l’histoire « passionnante » de Straps, orphelin de père à cause d’une suite d'événements alambiqués auxquels Temris ne comprenait que peu de choses. Peut-être était-ce aussi parce qu’il ne rêvait que d’une chose : partir. Néanmoins, le peu de bienséance qui lui restait l’emporta et il resta assis là.

- Maintenant j’ai deux papas ! s’écria soudain Straps en montrant du doigt Saël et Temris.

Ce dernier sursauta à la remarque. Il voulut sortir un « euh… non ! » spontané, mais il resta bouche bée. Il lui faudrait un moment pour se remettre de celle-là !

*
*     *

Temris et Saël étaient maintenant sur le départ. Les deux comparses avaient finalement passé une partie de la nuit à discuter avec les hammelins, l'ambiance s'étant peu à peu déridée. La nuit était claire et la lune se reflétait dans le lac à côté d’eux, donnant au paysage alentours une teinte magnifique. Le centaure bailla à s’en décrocher la mâchoire, se demandant vers où il errerait pour trouver un endroit pour dormir.
Un hammelin (celui qui paraissait le plus vieux à Temris et qui semblait plus ou moins être le chef du groupe) se dirigea vers eux, suivi de quelques uns de ses collègues, dont Straps et sa mère. Il salua les voyageurs d’une manière étrange, sans doute autochtone, qui laissa Temris perplexe. Il tenta néanmoins de répondre au mieux à ce salut.

- Bonne route, jeune elfe et jeune hybride ! se contenta-t-il de dire.

C’est ainsi qu’ils se séparèrent des hammelins, non sans que le poney et le centaure ne se soient échangés un dernier regard haineux.

*Mission accomplie !*

*
*    *

- Alors, vers où vas-tu ? demanda Temris à Saël après quelques minutes de marche.

Il se trouvait que l’itinéraire de l’elfe partageait en partie celui que le centaure avait plus ou moins en tête. Ils se côtoieraient encore quelques temps.

- C’est quand même une drôle d’histoire, non ? déclara l’hybride, rengageant la conversation afin de couper la monotonie de leur marche.

*
*     *

Ils y étaient. La croisée des chemins. Là où leurs chemin se séparaient.

Temris s’imaginait déjà en train de dormir, quelques minutes plus tard.

- Et bien… A bientôt, déclara le centaure (qui n’était pas doué pour les au revoir) en tendant la main à Saël.

Ils furent interrompus par des bruits de course d’une personne qui arrivait face à eux. Une hammeline.

*Oh oh… encore des soucis…* pensa Temris, quelque peu irrité.

La créature s’arrêta à leur niveau haletante. Temris se fit la réflexion qu'il n'avait jamais vu autant de hammelins en un jour ! Il ne semblait pas au centaure qu’ils aient vue celle-ci dans le camp, de plus elle arrivait de la direction opposée.

- Je vous cherchais, déclara-t-elle entre deux respirations. C’est l’elfe pêcheuse plus haut qui m'a parlé de vous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Ven 11 Juil - 15:43

[ hors rp : trop drôle ! J'ai eut un fou-rire en te lisant ! « j'ai deux papa » mdr ! ]
[ À mince ! Qu'est-ce que je vais pouvoir inventé, on va quand même pas chercher encre le gamin !]

Et voilà ! Le petit bout avait enfin retrouver sa maman. C'est toujours agréable quand tout ce fini bien. Je m’apprêtais à repartir sur le champs, avec la satisfaction du devoir accompli mais les hammelins nous invitèrent à rester. Mes bonnes manières m’empêchaient de refuser. C'est ainsi que je me retrouvais bloqué avec Temris à écouter des histoires interminables auxquelles je ne comprenais absolument rien, mais je faisait quand même semblant de suivre l'histoire, pour ne pas blesser nos hôtes.

- Maintenant j’ai deux papas !
Je sursautais.
- tu sais, petit, nous ne sommes là que pour aujourd'hui, nous n'allons pas rester avec toi.

Straps n'avait pas l'air décontenancé par ce que je venais de dire. Il rajouta un mot qui signifiait qu'il  ne changeait pas d'avis et qu'il n'avait pas envie d'en changer. Zut alors ! J'aurais l'air fin, si un jour, alors que je suis en charmante compagnie, un petit être vert court vers moi en criant « papa ». Il me reste plus qu'à espérer que le gamin m’oubliera vite. À cette âge là, on passe vite d'une idée à une autre.

La journée continuait et notre visite chez les hammelins s'éternisait. Je n'en voyais pas la fin. Et quand ce fut enfin l'heure de partir, j’eus l'impression que cela faisait 3 jours que nous étions là. J'eus du mal à sourire en disant au revoir à tout le monde.
Je partais vers le nord, Temris m'accompagna un bout de route.
Finalement, nous n'avions pas beaucoup discuté Temris et moi. Ni vraiment fait connaissance. C'était dommage. Heureusement qu'il nous restait un bout de route à faire ensemble.
- C’est quand même une drôle d’histoire, non ?
- Oui, si je racontais ça, on ne me croira certainement pas. Vous avez tout comprit à son histoire de hammelin ? Moi, non ! Enfin, bref ...

Et nous avons continuer à discuter un moment avant que l'heure soit à la séparation. J'allais dire au revoir à Temris quand une hammeline arriva vers nous en courant.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- J'ai un colis à remettre dans les montagnes du Nord, mon amie m'a dit que vous alliez dans cette direction.
Tiens, c'est vrai. Comment j'ai fait pour réussi à en placer une dans la conversation tout à l'heure déjà ?
- C'est sur les terres des hammelins, ça fait un petit détour, mais ça ne vous gène pas hein?
- Pas de problème, dis-je en prenant le colis.
- Toutes les indications du lieu de livraison sont sur ce bout de papier, prenez-le aussi
- Temris, est-ce que tu veux m'accompagner?
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Mission humanitaire (pour Temris)   Jeu 7 Aoû - 20:14


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr
 

Mission humanitaire (pour Temris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résultats de la mission membres, pour novembre!
» [Mission A] Pour quelques flammèches... Ft Yuki Shinichi
» [Mission] Tous pour un, chacun pour soi! [PV Leto et Jeresen]
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Mission pour passer le temps



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Forêt Blanche :: Autour du Grand Fleuve-