Partagez | 
 

 Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   Jeu 28 Mar - 17:07

Message de Darin "la pioche d'or"

Velport... quelle ville agaçante! On ne peut pas marcher deux mètre sans qu'un pickpocket amateur tente de nous détrousser discrètement. Le soir est le pire, c'est l'horreur, tout les brigand sorte à cette heure. La pauvre petite troupe du Marteau d'Argent était mal à l'aise dans cette ville. Mais leur chemin devait passer par ici si il ne voulait pas perdre le dragon de vue. Cependant, les brigands, ce soir là était tout aussi mal à l'aise. Nullement étonnant après qu'un dragon gigantesque ai survolé la ville! Bref il était tard, et continuer à marcher dans la ville de nuit était vraiment dangereux. Borin, son habituel gros sac sur le dos, soupira un grand coup et déclara:
_ Darin! On peut pas aller se coucher? Je suis crevé moi!
_ Forcement! T'as vu ton poids? répondit Barrin en grognant. Allez, on continu!
_ Non, il a raison, ce n'est pas raisonnable de continuer à marcher de nuit dans cette ville, déclara Darin.
Barrin grogna et les nains scrutèrent les échoppes une par une. L'une d'entre elle avait la porte grande ouverte, et un type maigrichon, sale, boutonneux et aux cheveux gras invita les nains en faisant une tête de diable et se frottant les mains.
_ Venez donc, messires nains... Vous n'allez pas rester seul dehors... héhéhé...
Darin fut d'abord dégoûté par l'employé "bizarre", mais après réflexion, il jugea que cette auberge était bien la "moins" miteuse, malgré les ivrognes indiscrets et les employés répugnant. Alors ils entrèrent avec dégoût dans l'odieuse auberge.
Les clients riaient toujours indiscrètement, balançant de temps en temps des objets ou aliments sur les nouveaux arrivants. Les nains s'assirent à la table la plus proche et appelèrent le serveur. Ce ne fut personne d'autre que le type de l'entrée, qui louchait bizarrement en montrant ses dents pourries, qui vint les voir.
_ Qu'est c'qui veulent, les minus? D'la grenadine? Ça irez mieux que du tord-boyaux, avec vot' taille! Arf! Arf! Arf!
_ File le moi ton tord-boyaux pourri, fumier! grogna Barrin.
_ S'il te plait Barrin, reste poli! Ajouta Derin.
C'est alors que Darin se souvint de la fois ou Barrin avait accepté le défi d'un tavernier dans le même genre, juste après la prise de Naldor. Il se souvint de la galère pour transporter Barrin, paralysé par la boisson.
_ Non non non! Pas de tord-boyaux! Pas de défi! Rien! Donnez nous tous une bonne bière et puis voilà!
_ IL M'A DIT QUOI, L'NAIN D'JARDIN?!
_ QUE TU ÉTAIS UN GROS FUMIER!
Barrin flanqua alors une droite au serveur. Des dents volèrent, puis le serveur s'écrasa par terre. Des bruits de pas lourd sortir alors de la cuisine, derrière le bar, tout proche. Barrin étais déjà debout à attendre le type qui venait. Soudain, un gigantesque demi-ogre habillé en cuistot sortit de la cuisine en grognant. Tout les clients se turent, et regardèrent Barrin, bouches-bées. Ils se chuchotèrent entre eux:
_ Il a fait sortir la Montagne de sa cuisine...
_ Il est dans l'pâté, le minus...
Barrin, qui n'avait pas encore vu le colosse, ricana:
_ "La Montagne"! Haha! J'aimerai bien la voir, votre "Montagne"!
_ C'est moi la Montagne, grogna le gros demi-ogre sale en se baissant vers Barrin.
Ce dernier se retourna et constata l'arrivée du gros.
_ La Montagne! Hahaha! Moi j'appelle plutôt ça un gravillon!
Il n'aurait pas du dire ça. En un éclair, Barrin traversa la pièce en s'écrasant dehors. Il se releva en titubant et déclara:
_ J'ai pas dis mon dernier mot!
Et il fonça dans la taverne. Il mit un coup de point dans le ventre gras de la Montagne et celui ci lui répondit en l’attrapant par le coup et en lui assignant de nombreux coups de point sur le crâne. Et il le rebalança dehors. Et là, tout le monde regarda la porte un instant puis ils hurlèrent tous en même temps:
_ OOOOUUAAAAAAAISSS!!!!!!!!!!
Alors tout le monde se leva et une énorme bagarre général éclata. Les Nains sortirent tous discrètement, en se prenant quelque coups et ramassèrent Barrin, complètement amorphe.
Revenir en haut Aller en bas



Fahn Cydrel

Invité



MessageSujet: Re: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   Ven 29 Mar - 0:50

Message de la p'tit "chose", Fahn Cydrel


    Quand l’être traversa le ciel, la chose eut un frétillement de cils



Alors, nous sommes rendue ici. Ce n’est ni le courage, ni une décision consciencieuse qui poussèrent la chose à s’aventurer dans un endroit aussi déliquescent. Emplie de tous ses piteux êtres vivants sales et puants. Cette brume où flotte l’odeur de poisson oublié dans les canaux, les mares de vase poisseuse entre les bâtiments, les fonds de pots de chambre volant dans la rue ajoutant une odeur acide à tout ce ramassis d’abjection. Rien de mieux pour se souvenir que seul la pulsion du désespoir nous pousse à prendre des décisions complètement idiotes. Mais bon. Le fait de trouver quelque chose pour emplir le vide de son estomac n’était pas si mauvais jusqu’ici. L’espoir de faire cesser ce pénible borborygme guidait ses pas même si c’était terriblement douloureux de déambuler avec toutes ses personnes. Se faire bousculer dans les rues quoi de mieux. Tel une enfant abandonnée.

Et le voilà. Objet de son salut. Elle la vit virevolter. Elle entendit le son tinter au sol. La pièce qui s’était échappé tandis que le pickpocket disparaissait aussi vite que le niais continuait sa route.

Elle était la brillante au sol. Comme un soleil en cette soirée sombre.

Ses délicats doigts la prirent. Son contact froid au creux de la main. Elle entra dans la première porte ouverte qu’elle croisa. Tous aussi ragoûtant et même pire que la ville même, cette taverne lui permettra, on l’espère, de pouvoir avalé un morceau. Les décibels faisaient vibrer ses tympans, une odeur de musc et de houblon. Un sentiment de profonde oppression ne la laisserait pas douter de la faim qui la tenaille.

Elle se dirigeait tranquillement sur la pointe des pieds, car parmi tous ses ivrognes, il lui était difficile de distinguer le bar. Une fois rendu sans trop d’incident, sauf peut-être un peu d’hydromel sur le pied, elle se hissa sur le haut tabouret en bois. Doucement, Fahn déposa la pièce sur le comptoir en fixant l’étrange barman squelettique. L’ignoble personnage eut un mouvement de recule avec un rictus entre le dégout et la surprise, comme si c’était la dernière chose qu’il s’attendait à voir.


-Je ne sers pas les enfants ici… dit-il de sa voix grincheuse.

Son attention fut soudain attiré par un ivrogne tombant de son siège, puis il oublia la présence de la chose. Il quitta l’arrière de son comptoir et se dirigea de sa démarche vouté à la porte pour guetter les passant. La jeune affamée se retrouva dépourvu. Regardant sans cesse avec ses grands yeux vides le minuscule objet luisant gisant contre le bois, puis l’endroit où se trouvait auparavant l’homme.

Sa stupeur dura probablement longtemps, car elle fut ramener à la réalité lorsque le géant balançait un petit être poilu et trapu au loin. Tout autour d’elle l’agitation se sentie. La fureur masculine emplie la taverne d’une déchéance incontrôlable. Avant même que Fahn eut le temps de réagir le moindrement, elle reçu de plein fouet une immense chope de bois. Parfaitement centré entre ses deux yeux sur le centre de son front. Une œuvre colossale. C’est comme si son front se fendit en deux tandis que sa vue s’embrouillait de larmes de douleur. Elle sentit le filet de sang couler jusqu’à son menton.

Elle se jeta en titubant du banc et se dirigeant aux tâtons une main sur la tête à travers la taverne en espérant atteindre la sortie sans trop de mal. Un bon ange devait guider ses pas, car malgré qu’elle soit aveuglée de douleur, elle se retrouva à l’extérieur sans avoir été enseveli sous les corps lourds des saoulons assommés.  Mais comme quoi c’était beaucoup trop veinard de s’en sortir si bien, dès que ses pieds foulèrent le pas de la porte, ceux-ci se butèrent sur une protubérance. La chose perdit son équilibre. Tandis qu’elle tentait de se reprendre, sa main s’écrasa contre ce qui semblait être un nez et un œil. Ses pieds s’entremêlèrent contre quelque chose d’autre. Difficile de distinguer ce qui se passait entre les larmes et le sang dans le visage. De nombreuses ombres flous. Puis le choc elle tomba sur le sol, complètement décontenancé. La jeune femme frotta ses yeux pour essayer d’y voir plus clair.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   Ven 29 Mar - 18:32

Message de Darin "la pioche d'or"

Arrivé dehors, un cro de douleur se fut entendre. C'était Arrin qui avait hurlé:
_ AÏE!!! MON ŒIL!!!
Darin se retourna et vit Arrin la main sur l’œil et une femme de petite taille couché à terre en pleurant, le visage ensanglanté.
_ Darin! Elle m'a mit le doigt dans l’œil! Dit Arrin en montrant la pauvre petite femme du doigt.
_ Arrête de te plaindre, crétin! Cette jeune fille s'est ouvert la tête!
Tout le monde s'attroupa autour de la jeune fille pour voir si elle était consciente. Elle se frotta les yeux plain de larmes et de sang. Darin lui déclara d'un ton calme et rassurant:
_ Calme toi, on va t'aider. Derin!
_ Oui?
_ As tu du désinfectant?
_ Oui, le voilà.
Le vieux nain tendit un flacon de désinfectant qu'il venait de sortir de son sac à Darin. Celui ci la saisit en le remerciant et dit à la pauvre fille blessée:
_ Attention, ça va peut être piquer un peu...
Et il colla le mouchoir dans lequel il avait versé du liquide sur le front de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas



Fahn Cydrel

Invité



MessageSujet: Re: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   Ven 29 Mar - 21:07

Message de la p'tit "chose", Fahn Cydrel


    Une petit voix dans la tête



Si seulement, elle pouvait calmer sa douleur comme elle le faisait pour les autres. C’est toujours à ces moments là qu’une profonde rancune contre son pouvoir refaisait surface.  Toute sa vie anéantie par ce que sa mère appelait une bénédiction. Malédiction sera plus juste. Mort, souffrance et aliénation.  La raison qui c'est dissipé. Cette raison qui donne une cohérence à tous les autres êtres. Parfois, une colère difficilement contrôlable s’éprend de tout son être à la seule pensée de cette monstruosité dans son corps. C’est à ce moment là qu’elle oubliait tout et devenait cette autre face… cette autre Fahn, celle qui ne voit rien du même œil, celle qui recherche éperdument son frère, celle qui est prête à tout pour le retrouver.  Mais pour l’instant, elle contenait bien la bête, mais pas trop d’excès d’émotion était de mise. Elle pris de bonnes respirations, mais les battements de cœur résonnant à ses oreilles avaient du mal à s’estomper amenant avec sa cadence son lot de douleur. Malgré le vacarme dans sa tête, elle entendit une voix tout près d’elle

-Darin! Elle m'a mit le doigt dans l’œil

Fahn se tenait immobile. Elle ne voyait toujours pas clair. Est-ce qu’on parlait d’elle ? C’était impossible. On ne la voit presque jamais. Quoi que cette fois, directement sur la cornée s’était difficile à rater. Bon alors elle allait mourir, ses êtres vils allaient lui trancher la tête, car elle leur était tombée dessus. Elle n’essaya même pas de se protéger.  Acceptant son sort. De toute façon, elle serait probablement morte de faim dans quelques jours, alors que ce soit maintenant ou plus tard. La plus rapidement possible, c’est le mieux, comme on dit. Comme on dit souvent dans le crâne de la chose. On parle beaucoup dans cette tête, mais très rarement en dehors. Nous, nous égarons encore! Les amis on reste concentré s’il vous plait!

-Calme toi, on va t'aider.

Quoi ? Il savait qu’il devait l’achever le plus rapidement possible ?!  C’était un geste de compassion. Peut-être n’était-ce pas des êtres si vils après tous. De bons bourreaux. Les claquements de tambour s’unissant toujours à ceux de la douleur résonnaient toujours fort dans sa tête, mais elle l’entendit tout près.

-Attention, ça va peut être piquer un peu...

*J’imaginais aussi que la mort, ça piquait un peu, mais merci du conseil*
pensa Fahn. La chose faisait de l’humour quelque seconde avant sa mort. Scandale!

La chose eut un petit mouvement de recul. Sans savoir si c’était la picotement du produit contre sa peau tailladée ou la sensation d’un autre être la touchant sans la faire souffrir horriblement. Elle cligna rapidement ses yeux et le brouillard s’estompa. Enfin. Son regard sans émotion scruta les êtres autours d’elle. Tu vois Fahn, ils ne voulaient pas te tuer tout de suite, ils vont te torturer.


*Oh toi, arrête! Nous nous sommes juste gourrés.*

Personne n’est réellement intimidé par des nains qui sont plutôt d’un habituel jovial. Mais n’ayant jamais eu une réelle sollicitude depuis sa tendre enfance, ce petit attroupement était beaucoup à la fois. Sa confiance aux autres était tout à fait nulle et sa capacité à interagir normalement était tout aussi médiocre. Cela étant dit, Fahn n’avait jamais reçu de geste aidant auparavant. Elle scruta son esprit à la recherche de la chose à dire lorsque cela arrivait... C’était quelque chose comme…

-S’il…, Non c’est pas ça idiote, Merci…

Elle se surprit à entendre sa voix. Cela faisait presqu’une éternité qu’elle n’avait pas parlé. Comme quoi, elle arrivait à se surprendre elle-même. La route vers la rémission, peut-être. Elle se tourna vers celui qui se tenait toujours l’œil.

-Et pardon…

C’était la plus grande quantité de mots qu’elle avait partagé à voix haute depuis plusieurs mois. Elle se sentait pratiquement épuisé de tant d’effort. Maintenant, la chose ne s’avait plus quoi faire. Étais-ce le moment de partir en courant?
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   Mer 3 Avr - 18:48

Message de Darin "la pioche d'or"

La petite femme reprit ses esprits.
_ S’il… merci…
Darin, en vu de ce regard horriblement vide ne sut pas quoi répondre. Il eut presque peur. La jeune fille semblait hésitante. Elle dit alors:
_ Et pardon...
Arrin, toujours timide et maintenant gêné répondit en rougissant:
_ Heu... C'est... C'est pas grave.
Addin, voyant aussi le regard vide de la pauvre femme déclara comme si cette parole était comme une autre:
_ Pourquoi tu nous regarde comme ça? Dit quelque chose!
_ Addin! le coupa Derin, mécontent de la parole du jeune nain rebelle.
_ Mais quoi?!
Darin vit que la jeune femme ne bouger pas. Elle devait se demander si ses nains étaient digne de confiance. Darin tenta une approche en prenant un bon sandwich bien garni dans le sac de Borin.
_ Hé! Mon sandwich! protesta le gourmand.
Darin fit mine de l'ignorer et tendit le sandwich à la petite femme.
_ Tu as faim? Tu n'es surement pas entré dans cette taverne pour rien, si?
Revenir en haut Aller en bas



Fahn Cydrel

Invité



MessageSujet: Re: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   Lun 8 Avr - 18:07

Message de la p'tit "chose", Fahn Cydrel


    Étincelle



Fahn sentait la terre froide contre ses mains et sa peau. Son corps d’enfant frissonnait, mais elle ne s’en souciait guère. Elle se sentait si épuisée. Maintenant elle ne sentait même plus la douleur lui torde l’estomac. Le petit papillon ne voulait que reposé ses ailes et fermer les yeux. S’endormir paisiblement, mais elle ne pouvait, car quelque chose d’incroyable se produisait. Elle avait un contact avec des êtres qui jusqu’ici semblaient normaux. Enfin plus normaux que son ancien compagnon de voyage. Mais elle ne quittait pas la petite compagnie des yeux.

- Pourquoi tu nous regardes comme ça? Dit quelque chose!

Fahn eut un frissonnement. Elle ferma les yeux comme si elle s’attendait à se faire frappé. Toute sa vie de chose ses paroles avaient été suivit par une taloche de la part de son ravisseur, mais il n’en fut rien. Elle décolla ses paupières.

- Addin!
- Mais quoi?!


Étrange. Quel comportement étrange. La chose aurait voulu disparaître sous terre à cet instant. Elle aurait voulu disparaître sous terre pour ne pas avoir à interagir avec eux.

- Tu as faim? Tu n'es surement pas entré dans cette taverne pour rien, si?

En guise de réponse, elle pris avidement le sandwich. Ses yeux vides semblèrent même être parcouru d’une rapide étincelle. Une étincelle d’espoir. Fahn ne rendrait pas l’âme. Elle engloutit la nourriture comme si c’était la première fois qu’elle mangeait de toute sa vie. La chose leva les yeux vers le nain qui le lui avait remis. Il y avait quelque chose... quelque chose que Fahn n’avait encore vue jusqu’ici dans l’iris de ce mi-homme. Mais la chose n’avait pas la capacité de comprendre ce qu’il pouvait avoir au plus profond de ce regard. Une flamme quelconque. Peu importe,  maintenant elle devait répondre à se geste de charité. Mais comment ? Les gens normaux... les êtres en eux. Que font-il ?

Elle se leva tant bien que de mal. Elle essuya ses mains brunies par la terre contre sa robe de chiffon. Puis avec une gêne certaine, elle approcha du jeune nain, celui qu’elle avait malencontreusement attaqué dans son aveuglement. Quand elle fut toute près. La fixant toujours de son regard froid, elle posa son doigt sur son bras. Tranquillement son pouvoir fit son travail. Des fourmillements s’agitèrent dans sa main. Dégageant une chaleur le long du bras de la jeune femme. Ceux-ci s’intensifièrent et de petites flammèches opalines délicates sautèrent de son doigt pour aller sur le bras du nain en question. Le pouvoir se dirigea doucement vers son œil. Avec une légère chaleur afin de délicatement faire disparaître toute douleur, rougeur et le mal qui en résultait. C’était sa manière à elle de leur rendre la pareil. Elle n’avait rien à offrir d’autre.

L’apport en nourriture avait eut un effet ravivant pour la petite chose fragile. Sa peau bleutée avait repris des couleurs. Elle ne sentait plus que chaque souffle comme un effort incommensurable. Ces demi-êtres... ils lui avaient sauvée la vie. La chose ressentait peut-être même ce qui pouvait se rapprocher le plus d’un bien être.

Soudain, une voix se fit entendre. Un espèce de balbutiement qui ressemblait à :


- M’laissera pas faire… v’nez vbattre... bandes de pouhrrrrggg… j’ehhhh mbattre

Il ne devait même pas se rendre compte qu’il était en dehors de la taverne tellement ses yeux était perdus sous des litres d’hydromel. L’odeur que dégageait cet homme nous en disait autant que s’il avait trempé plusieurs jours dans du vieux houblon. Ses cheveux graisseux collaient sur son visage luisant. Ses deux yeux mi-clos fixaient son gros nez crochu. Il semblait toujours se croire au milieu de cette bagarre général, car il menaçait l’un des nains avec son poignard. Il avait du mal à tenir le pied. C’est alors que contre toute attente Fahn s’interposa entre les deux, le nain et l’ivrogne. C’est vrai qu’à première vue, il ne semblait pas très dangereux comme vieux saoulons, mais il tenait quand même un objet affuté. Et difficile de prévoir les mouvement de quelqu’un qui ne peut pas lui-même prévoir ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   Jeu 18 Avr - 16:26

Message de Darin "la pioche d'or"

Le type était peut être completement bourré, il avait un couteau! Pourquoi c'était elle mit entre les nains et lui? Aurait elle voulu les aider? Surement... Ca fit plaisir à Darin qui croyait que la jeune fille était effrayé. Cependant, elle n'était pas armée et les nains, eux l'étaient, et ils étaient plusieurs. Darin écarta la petite femme en criant:
_ Attention! Merci de ton amabilité, mais fait attention à toi.
Puis il flanqua coup de marteau à l'ivrogne qui se votra par terre, le nez en sang. Darin n'avait pas frappé fort, le type était juste très sauné. Darin soupira:
_ Pfff... Apparement, nous ne sommes pas les bienvenus nulle part... maudite soirée...
Puis il regarda la jeune fille.
_ Tu veux venir avec nous?
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maudite soirée ( Darin - Fahn Cydrel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» Garadvishu, l'épée maudite [LIBRE]
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-