Partagez | 
 

 Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Mar 22 Jan - 15:37

Message de Richard Tully, le voyageur

Il avait tout perdu. Il n'était plus rien, un simple vagabond dont la vie misérable s'ouvre à lui .Il regardait, immobile, tout ce qu'il possédait brûlait. C'était finit. Ses parents venaient de mourir, sa maison venait d'être réduite en cendre et ses champs de s'envoler en poussière.
Ses larmes traçait une petite rivière sur ses joues pleine de terre et de cendres.
Il tourna le dos à ma vie, et partit dans la forêt. Le feu se propageait, il ne pouvait pas rester ici, alors, il partit, loin, sans savoir où il allait. Il fuyait.
Sans se rendre compte du temps, il marchait, il courait, toujours tout droit, dans ces plaines immense et lointaine, ces forêts obscurs, ces rivières sans fin.
Lorsque, exténué, il m'arrêta enfin, le soleil se couchait. La faim le rongeait de l'intérieur et la soif rendait sa bouche aussi dure et rêche que de la pierre, ses jambes l'élançaient. Il s'écroula par terre. Devant lui, à quelques mètre, il y avait un petit ruisseau. Mobilisant ses maigres forces,  il rampa jusqu'au ruisseau et se désaltéra. Le goût de l'eau dans sa bouche l'emplit d'une sensation qu'il n'avait jamais éprouvé jusqu'à maintenant, une sensation indescriptible, c'était au delà du bonheur.
Il but pendant de longue minutes, mais son ventre ne cessa de le torturer. Il exigé d'être nourrit. Mais comment? Des arbres l'entouraient, des fruits y étaient accrochés. Mais ces arbres lui étaient inconnus et comment savoir s'ils n'étaient pas toxiques?
Il ne savais pas quoi faire. La faim qui le rongeait le pousser à dévorer ces succulents fruits, mais sa prudence le lui interdisait.
Alors que un dilemme faisait rage dans sa tête, un homme surgit des buissons. Il était plutôt gros, grand et costaud. Il brandit sous sa gorge un long couteau.
-Qu'est que tu fais sur mes terres, sale voyou?
-Je vous en prit, ne me faites pas de mal.
-Qu'est que tu fait ici?
-Mes parents viennent de périr dans un incendie, et tout s'est envolé avec eux. Je n'ai plus rien, et j'ignorais être sur vos terres. Si je vous ai importunez, veuillez m'en excusez, et je partirais aussi sec!
L'homme se détendit et enleva le couteau de sa gorge. Il lui sourit.
-Désolé. Dit il. Je t'avais prit pour un de ces sales brigands qui me volent mes fruits. Mais tu à l'air d'avoir faim. Viens. Je pourrais t'héberger pour la nuit, et te nourrir. Mais une nuit, pas plus!
-Merci, si je peux faire quoi que ce soit pour vous aider, je le ferais avec plaisir!
-Dans cet état, tu ne risque pas de faire grand chose! Allez, viens!
Quel saint homme. Un grand sourire naquit sur les lèvres du désespéré et il le suivit.
Ils marchèrent un peu et sortirent de la forêt. Là, une jolie petite maison s'éleva de la colline.
-Voici mon humble demeure.
Il le fit entrer. Un feu de cheminée réchauffait l’atmosphère. Cette pièce était petite, il y avait deux fauteuils, un tapis, une petite table basse et des bibliothèque. Dans l'un des fauteuils se  trouvait une femme, petite et de forte corpulence, elle ressemblait énormément à l'homme.
-Voici ma femme, Anne.
La femme se leva de son fauteuil et me sourit.
-Où là tu trouvé? Dit elle.
-Il gisait par terre, apparemment, il à tout perdu. Je lui ai dit que nous l'hébergerons pour une nuit. Il avait l'air affamé.
Dans un autre sourire remplit de bonté. Elle alla dans la pièce qui se trouve juste à côté. Elle en ressortit avec un bol de soupe, qu'elle déposa sur la table basse et, d'un geste léger et amical, elle l'invita à s’asseoir et à manger.
-Merci beaucoup, madame.
Il s'assis et dévora la soupe. Anne et son mari se retirèrent et il resta seul dans la pièce.
Une fois la soupe avalée, il s'intéressa à la bibliothèque, qui était pleine à craquer de livre. Il savait lire et il adorait ça, mais à cause des pauvres économies de ses parents, il ne pouvait acheter des livres. Il  lisait donc encore et toujours le même. Celle ci était vraiment très intéressante. On y trouvait de tout. Mais son regard resta surtout sur le gros livre vert du milieu. Il y était écrit: Elfes, leur mode de vies.
Son père disait toujours que ces créatures étaient tous droit sortis des livres que les écrivains, ivre de lecture, avait inventé pour satisfaire leur insaisissable soif d'invention fantastique.
Il se  retourna. Ses sauveurs le regardaient.
-Ils existent? Demanda il.
-Qui?
-Les Elfes.
-Bien sûr, ils peuplent ce monde avec nous, et comme bien d'autres créatures. Tu n'en a jamais vu? Me répondit Anne.
-Non, je ne me suis jamais éloigné bien loin de la maison. Je n'ai vu que des animaux, des hommes et une fois des chevaliers parmi eux. Et une fois, j'ai crut apercevoir un vampire!
-Ils grouillent par ici, mais surtout la nuit! Ecoute, il se fait tard. Franck t'a dégoté un petit lit, juste à côté.
-Merci beaucoup, votre grande bonté devrait être contée et légendaire.
Le sourire de Anne et Franck valaient mieux que toute les répondes du monde. Parfois, le silence en dit plus long que les discours.
Regardant une dernière fois ce magnifique couple, il s'allongea sur le lit qu'ils lui proposèrent et souffla sur la bougie. En un jour, cette vie que Richard avait mis seize ans à construire venait de disparaître, et pour toujours... Richard Tully venait de quitter un monde pour entre dans un autre, sans doute plus cruel.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Mer 23 Jan - 20:00

Message de Richard Tully, le voyageur

Richard se réveilla le matin, le soleil venait de faire apparaître ses premiers rayon de soleils. Il se leva et s'habilla rapidement. Puis il rentra dans le salon. Anne et Franck étaient assis dans les deux fauteuils, tenant à la main un bol de café fumant.
-Bonjour. Dit Anne. Nous aimerions savoir une chose. Quel est ton nom?
-Richard. Richard Tully.
-Quel joli nom.
-Ecoute Richard. Continua Franck. Nous avons un petit problème, et j'aimerais, dans la mesure du possible, que tu puisse nous aider.
-De quoi s'agit il?
-Depuis un mois, les rats grignotent tout ce qui se trouve dans notre grange, et nous n'arrivons pas à nous en débarrassé. Si tu pouvez t'en occupez, nous t'en serions reconnaissants.
-Je tuerais jusqu'au dernier rat!
Il sortit de la demeure et se dirigea vers la grange. Dès qu'il ouvrit la porte, une multitude de rat s'enfuirent.
Dégainant son couteau, il en faucha un ou deux avant de les poursuivre. Ils se dirigeaient vers le nord. Puis, après quelques minutes de course, ils s'arrêtèrent dans un souterrain. Richard stoppa alors sa course. Il devais trouver un moyen de les arrêter. Le feu lui vint à l'esprit. Il pourrait les enfumer. Et ce qui tenterais de fuir seraient brûler vif! Mais comment faire un feu ici? Le bois, humidifié par la rosée matinale, ne prendra jamais, et même si il était sec, comment trouver le moyen de l'allumer?  Non, son idée de feu tombait à l'eau. Mais oui, l'eau! La voilà la solution. Si Richard inondait leur tanière, ils ne pourraient pas en sortir et ils périraient noyer. Le seul problème était comment ramener de l'eau jusqu'ici. Il y avait bien un petit ruisseau quelques mètre plus haut. Il manquait un tuyau. Il se trouvait sûrement dans la grange.
Il prit quelques pierres et bloqua la sortie du trou. Cela devrait sans doute les empêcher de fuir juste le temps qu'il puisse les inonder!
Il courut vers la grange et scuta la pièce. Un long tuyau pendait vers le plafond. Il le prit et repartit en direction de la tanière. Ses jambes couraient aussi vite qu'il pouvait. Le vent faisait voler ses cheveux. Enfin, Richard arriva au futur lieu du massacre. Les pierres commençaient à vaciller dangereusement. Il en arracha d'autres de terres et alla consolider la muraille. Puis il monta la petit colline pour aller au ruisseau. Il mit un bout dans l'eau et coinça le tuyau qui récoltait l'eau agitée.
Déjà à l'autre bout, de l'eau commençait à s'écouler doucement. Il le prit et l’amena à la tanière des rats. L'eau coulait de plus en plus fort. Richard fit un petit passage parmi les pierres et mit le bout du tuyau dedans.
L'eau s'écoulait maintenant très vite et très forte. Des petits cris aigu frappa ses oreilles. Les rats étaient prit au piège. Il resta là pendant au moins une heure. Puis, il monta sur la colline et reprit le tuyau. Richard le roula et le déposa par terre. Puis enleva la muraille de pierre. Aucun rat ne sortit.
Anne et Franck étaient enfin débarrassé de ces maudits rongeurs!
Content de son résultat, il rejoignit la maison. Cette magnifique petite demeure. Dehors, Anne était en train de cultiver des tomates dans son petit jardin. Il s'approcha d'elle.
-Alors, comment ça s'est passé avec les rats? Demanda elle.
-Ils ne vous embêterons plus!
-Merci beaucoup, Richard. Mais, puis-je te demander quelque chose?
-Mais bien entendu!
-D'où te vient cette grosse cicatrice que tu porte sur la joue?
-C'est une vielle blessures, je n'ai eu lorsque j'avais dix ans.  Un énorme chien est rentrer dans notre maison. Il m'a sauté dessus. J'ai heureusement eu le réflexe de me reculer, mais un de ses ongles m'a transpercé la joue, juste avant que mon père ne l'abatte.
-Je suis vraiment désolé pour tes parents.
Richard sentit les larmes vernirent. Ils étaient mort, pour de bon et pour toujours. Il ne se rappelait même plus les derniers mots que je leurs avait dit! Voyant sa détresse, Anne mit une main sur son épaule et elle mit tout sa compassion dans ce geste.
-Ecoute, j'ai entendu dire que à la Capitale, il y avait pleins de travail. Tu pourrais sans doute y aller, et recommencer ta vie à zéro.
-Oui. Vous avez raison. Mais où dormirais-je?
-Je connais une auberge sur la route. Si tu part maintenant, tu pourras y être avant la tombée de la nuit. Dis lui que tu nous connais et il te laissera sans aucun doute une chambre.
-Que votre bonté vous bénisse! Je prends mes aff... Non, je part de suite, je n'ai plus aucune affaire.
-Mon mari ne t'en voudra sans doute pas que tu lui prennes une arme. Les routes sont dangereuses par les temps qui courent.
Il sourit à Anne. Puis, elle le conduisit dans la cuisine où elle prit une arbalète et la céda à Richard.. Ses yeux brillait d'une reconnaissance sans fin. Il prit l'arme dans mes mains et l'accrocha derrière son dos. Elle tenait parfaitement.
-Merci pour tout, je ne vous oublierez jamais!
-Nous non plus.
-Adieu.
-Au revoir.
Il sortit et scruta la campagne. Du doigt, elle lui indiqua le nord. Il lui sourit pour la dernière fois et partit. Devant lui, la vie ressuscitait.
Il prit son courage et inspira profondément. Puis partit, en direction de l'inconnu, en direction du future, en direction de la vie.
Depuis qu'il avais cinq ans, Richard rêvait de voyager, de partir à l'aventure, de braver l'inconnu, de combattre le mal, d'aider les gens sans défense. Mais il n'aurait jamais crut que son rêve se réaliserais à la suite de son pire cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Ven 25 Jan - 11:44

Message de Richard Tully, le voyageur

Cela faisait plusieurs heures qu'il marchait, le soleil se couchait et encore aucune trace de l'auberge. Il devait être dans les environs des six heures, lorsque deux inconnus sortirent des buissons, armés de grandes épées, un sourire sadisme se dessina sur ses lèvres.
Par pur réflexe, Richard dégaina sa nouvelle arbalète et visa les hommes.
-Hou, mais c'est qui est effrayant le petit! S'esclaffa l'un d'entre eux.
-Je tremble de peur! Renchérit l'autre, hilare!
-Allez petit morveux, baisse ton joujou et donne nous tous ce que t'as, ne t'inquiète pas, nous ne sommes pas difficiles!

Richard sentit la colère poussait en lui. Une rage presque incontrôlable! Il poussa un cri et tira. La flèche alla se loger dans l'épaule du plus petit des brigands. Celui ci poussa un cri de rage et tomba à terre. L'autre dégainé un poignard et lui saute dessus. Richard parvint à éviter le coup, mais il tomba à la renverse avec son attaquant. Ils firent quelques roulades avant de s’immobiliser. Richard prit son couteau et, avant que son adversaire puisse dire ouf, il lui trancha la gorge. Du sang s écoula sur la chemise et sur Richard. Celui ci le repoussa, laissant le truand mourir. Puis, il courut voir l'autre. Il gisait encore à terre, hurlant de douleur.
-Je vous en supplie, ne me faîtes pas de mal!
-Il fallait y penser avant.

Il lui enfonce la dague dans son abdomen. Les yeux du brigands s'écartèrent, puis il mourut. Richard se regarda, sa chemise était emplie de sang. Il ne pourrait aller dans une auberge dans cet accoutrement, on le prendrait pour un criminel sans foi ni loi!
Il déchira sa chemise et la jeta dans les buissons. Heureusement, il avait encore sa veste. Il l'attacha et se remit en route. Il ne fit quelque pas qu'il aperçut l'auberge dans le lointain. Heureux, il se mit à gambader jusqu'à là bas.

Lorsque qu'il poussa la porte, un silence se fit, un silence troublant. Il y avait quatre table. Une était occupé par un jeune couple de paysan, une autre par deux hommes gros qui jouaient aux carte en buvant des bières. Les deux autres étaient libres.
Dans le silence, Richard s'avança vers le comptoir, où le patron, tremblant, lui demande ce qui voulait.
-Je voudrais une chambre. Et un repas chaud. Je viens de la part d'Anne et Franck.
A ces mots, l'aubergiste se détendit de suite.
-Vous m'avez fit peur, je vous avez crut pour un criminel.
-Pourquoi?
-Vous êtes couvert de sang!
-Ah bon? J'ignorais, j'ai du me défendre contre deux truands!
-Encore? Cela fait la troisième fois en une semaine que mes clients se font déposséder de leurs biens!
-Au moins, cela ne prendrons plus rien. Je vous assure!
-Merci beaucoup, je vous suit éternellement reconnaissants.
-Mais pour la chambre...
-C'est au fait de la maison, bien sûr! Vous nous avez sauvé de deux brigands et vous venez d'Anne et Franck!

Ce couple merveilleux aura donc aidé Richard jusqu'au bout, mais ses aventures ne font sans doute que commencer.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Sam 26 Jan - 17:03

Message de Richard Tully, le voyageur

Lorsque Richard se réveilla, le soleil était déjà haut dans le ciel.  Il descendit voir l'aubergiste.
-Alors, vous avez bien dormi? Demanda il.
-Comme un ange, merci!
-Ecoutez, j'ai un petit service à vous demander, mais vous pouvez refuser! Je vous récompenserai d'un cheval pour le début de cette longue et périlleuse quête, et je te récompenserais de dix pièces d'or!

Richard réfléchit intensément, si il arrivait dans la capitale sans la moindre pièce, il pourrait trouver du travail, mais il faudrait longtemps pour trouver ne maison.
-En quoi consiste cette quête?
-Il y a pas longtemps, j'ai entendu parler que Naldor, la plus grande puissance naine, avait était prise par un dragon, un horrible dragon, et un de mes livreurs s'y trouvaient justement, c'était plus qu'un livreur, c'était presque un frère!!!
-Je le retrouverais, ne vous inquiétez pas!

Richard devra donc faire un petit détour avant d’atteindre la capitale! Et peut être se trouvera il des alliés dans cette quête!
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Dim 27 Jan - 15:19

Message de Richard Tully, le voyageur

Cela faisait trois jours que Richard était partit, trois jours qu'il galopait sur ce formidable cheval baptisée  Eclair, il filait vers le territoire nain, les cheveux aux vents. Richard sentait la liberté éraflée ses joues. Il avait la sensation de voler, de prendre le monde entre ses mains! Alors qu"il commençait à apercevoir le territoire nain, un homme l'interpella. Il était petit, trapu et famélique. Richard s'arrêta.
-Bonjour, jeune homme. Dit l'inconnu.
-Que me voulez vous?
-Vous entrez maintenant dans le territoire des nains, mais sachez que si vous allez vers Naldor, vous irez droit vers la mort!
-Je suis au courant de ce qui s'est passer à Naldor, merci.
-Bonne chance, ces terres ne sont plus sûres!

Richard sourit au vieux fou et partit au aussi vite qu'il put. Il devait retrouver, mort ou vivant, l'ami de l'aubergiste pour pouvoir toucher la récompense promise et ainsi recommencer sa vie.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Lun 28 Jan - 17:06

Message de Darin "la pioche d'or"

La Confrérie suivait le dragon dans sa longue randonné. Il allait en direction d'Espalion, juste pour se promener. Dès qu'il se poserait, les nains se jetteraient sur lui pour le tuer. Ils allaient bientôt quitter les Territoires Nains, froids et enneigés, quand ils virent un jeune garçon. Très jeune, même. Un adolescent sur le dos d'un magnifique cheval. Darin se devait de le prévenir que cet endroit n'était pas sûr pour un jeune de son âge. Il dit à ses compagnons de l'attendre ici et il couru aussi vite que ses petites jambes le lui permettaient vers le jeune garçon. Il l’interpella et le cavalier galopa vers lui.
_ Eh! Petit! Que fais tu seul ici? Ces terres ne sont plus sûr tu sais! Que souhaites tu? Je peux peut être t'aider...
Darin regarda dans le ciel. Le dragon était partit.
_ Et mince... Bon. Dis moi ce qu'il te faut ici. Je vais t'aider. Je ne peux pas te laisser seul ici quand un gigantesque dragon rôde...
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Lun 28 Jan - 19:28

Message de Richard Tully, le voyageur

Richard courait toujours entre les frontières naines et humains, lorsqu'un nain l'interpella.
- Eh! Petit! Que fais tu seul ici? Ces terres ne sont plus sûr tu sais! Que souhaites tu? Je peux peut être t'aider...
Il regarda le ciel, la terreur se lisait dans les yeux.
- Et mince... Bon. Dis moi ce qu'il te faut ici. Je vais t'aider. Je ne peux pas te laisser seul ici quand un gigantesque dragon rôde...
-Je cherche un homme, on m'a dit qu'il se trouvait à Naldor, avant sa destruction, je dois le retrouver!

L'homme me regarda dans les yeux. Il était très petit, surtout que Richard était à cheval. Il devait baisser la tête pour le voir. Il sembla réfléchir, hésitant à passer son chemin ou aider Richard dans sa quête... Naldor était loin, mais Richard devait y aller, c'était pour lui une question de vie ou de mort. Sans un sou, il n'arriverait pas à survivre à Espalion!
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Lun 28 Jan - 19:42

Message de Darin "la pioche d'or"

-Je cherche un homme, on m'a dit qu'il se trouvait à Naldor, avant sa destruction, je dois le retrouver!
Darin écarquilla les yeux.
_ Naldor?! Tu veux aller à Naldor?! Mais enfin!!! C'est impossible!!! Je ne sais pas si le dragon est partit loin, moi! C'est beaucoup trop dangereux pour quelqu'un de ton âge! Le dragon peut revenir à tout moment et là... Tu finirais tous simplement en vulgaire tas de cendre!
Darin regarda le jeune cavalier dans les yeux. Il y lisait la pitié. Apparemment, cette mission avait de l'importance pour lui. Darin réfléchit un instant et poursuivit:
_ Hem... Ca semble important... Bon... Et bien... Les survivants de l'assauts ont tous fuit vers Deroth, une autre ville, et il en reste surement quelques un bloqués dans les ruines... L'homme que tu cherche se trouve soit à Deroth, en sécurité, soit caché sous les décombres de Naldor, à mon avis, il y a peu de chance qu'il aie survécu depuis tout ce temps, soit... Il est la où nous devrons tous aller un jour...
Darin regarda l'adolescent. Il était si jeune... Il ne pouvait pas risquer sa vie comme ça!... Mais... C'est ce qu'il semblait vouloir.
_ Par où compte tu commencer? Lui demanda Darin en faisant signe aux autres d'approcher.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Mar 5 Fév - 12:27

Message de Richard Tully, le voyageur


- Par où compte tu commencer? Lui demanda le nain.
A vrai dire, Richard lui même l'ignorait, il  ne connaisait pas encore ce vaste monde, il ne connaisait que sa petite maison, maintenant réduite en cendres. Il ne connaisait plus personne, personne à qui se confier, personne pour rire, s'amuser, personne pour le consoler. Il était seul, abandonné.
Ce nain n'avait pas l'air très méchant, mais comment être sûr qu'il ne l'assasinerais pas dans son sommeil pour lui prendre ses biens?
Il ne le conaissait pas, mais, il avait une aura de bonté, et dans ses yeux, Richard lisait de la compassion, de la pitié.
-Pas où commencer?  Deroth  est peut être le seul endroit où je pourrais le retrouver en vie.
Alors que le nain acquiesça, Richard vit des autres nains approchés.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Mar 5 Fév - 17:04

Message de Darin "la pioche d'or"

_ Par où commencer? Deroth est peut être le seul endroit où je pourrais le retrouver en vie. répondit le jeune homme.
La Compagnie de nains était maintenant arrivée et Darin déclara:
_ Deroth? Très bien. C'est surement là bas que tu as le plus de chance de trouver ton homme vivant.
Il désigna du doigt la ville que l'on apercevait au loin.
_ Ce n'est pas très loin. Tu ne seras pas trop fatigué.
Darin retourna son regard vers le cavalier.
_ Au fait, je m'appelle Darin Kela'Dum et voici ma Confrérie du Marteau d'Argent. Voici Borin, Addin, Arrin, Derin et Barrin, mes compagnons. Nous suivons le dragon qui à attaqué notre belle cité afin de le tuer. Comment t'appelle tu, jeune homme? Et pourquoi est tu seul?
Darin avait déjà allumé sa pipe et s'était préparé pour repartir, de même que tout ses confrère, Barrin ayant même déjà dégainé son arme.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Mer 6 Fév - 15:06

Message de Richard Tully, le voyageur


Le nain avait déjà allumé sa pipe et s'était préparé pour repartir, de même que tout ses confrère, un autre avait même déjà dégainé son arme.
-Je me nomme Richard Tully.
C'était partit, tout le monde sembalit prêt à partir vers Deroth, cette cité de réfuigiés, où Richard avait au moins une chance de trouver cet homme, et réussir sa quête. Il pourrait donc recommencer sa vie avec de l'agent en poche. Tout ce qui comptait pour lui maintenant, réussir cette quête!
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Mer 6 Fév - 17:23

Message de Darin "la pioche d'or"

-Je me nomme Richard Tully. Déclara l'adolescent.
_ Et bien enchanté, Richard! Tu es prêt? Alors en route!
Il y avait presque une limite entre les plaines verdoyantes et les montagnes glaciales et enneigés, une frontière même, presque sans dégradé. La Confrérie pénétra à nouveau dans les montagnes, cette fois accompagné d'un septième passager.
Ils avait avancé loin dans les territoires nain, Deroth était très proche. Darin était emmitouflé dans toute ses couches de vêtements bien chaud quand il aperçu Richard, qu'il avait presque oublié comme il ne parlait pas beaucoup. Le pauvre grelottait n'eyant qu'une petite veste sur le dos.
_ Mon pauvre! Tu dois mourrir de froid! Déclara Darin.
Il prit la veste la plus chaude qu'il avait et enveloppa Richard dedans.
_ Tu seras mieux comme ça! Ton cheval est bien courageux de venir dans ces endroits froids et ces pantes abruptes!
Darin regarda les autres nains qui c'étaient arrêtés, tous fatigué. Borin était même couché par terre, ce qui n'étonna personne vu son poids. La Cité était à environ quatre heures de marche.
_ Bon, nous allons faire une pause. Abritons nous dans cette grotte et reposons nous.
Il désignait une grotte bien sèche, parfaite pour un abri.
_ Ton cheval va pouvoir se reposer.
Il sortit des carottes de son sac, sous les yeux médusé des autres nains. Pas étonnant vu le régime alimentaire qu'ont les nains. Il donna les carottes à Richard en lui disant d'en donner à son cheval et poursuivit:
_ Addin, Arrin, faites nous le meilleur feu de camp que vous pourrez! Borin, prépares le dîner!
Tout le monde s'activa pour préparer la veillé.
La nuit tomba. Les compagnons mangèrent et rirent abondement jusqu'à très tard le soir. Richard semblait déjà se familiariser avec les nains, il avait visiblement bien aimé le pot au feu de Borin et avait bien rit.
Les nains attendirent alors que le jeune homme soit couché pour tous s’asseoir en cercle autour du feu.
Chacun sortit son instrument de son sac et il se mirent à chanter en coeur:

"Dans nos belles montagnes, froides et enneigées,
Nous vivions autrefois dans la grande Cité.
Les marteau sonnait et les pioches tombait,
loin des guerre dangereuses et du monde agité.

Un beau jour, un trésor fut trouvé.
De l'or et des joyaux, tous ceci par millier.
Au roi il fut donné, la Cité fut sacrée.
Il mena notre peuple à la prospérité.

Quand vint se jour sinistre où le roi succomba
Aux maladies de l'or et son dangereux aura.
Le trésor fut garder dans son immense Palais.
Le roi, de son or il ne souhaitait donner.

Un tonnerre gronda et la Cité trembla.
Un dragon, son trésor il venait rechercher.
L'offense du roi, il ne pu accepter.
Il brûla la cita et tout ce qui s'y trouvait.

La Cité fumait, le roi fut tué.
Le trésor fut perdu et les nains furent chassés.
Le dragon marqua les âmes pour l'éternité
Les familles et les biens, il avait tout brisé.

Aujourd'hui, mes amis, gardons notre espoir.
Avançons vers le gloire. Ne broyons pas du noir.
Nous vaincrons le dragon avec courage et gloire!
Nous vaincrons le dragon avec courage et gloire!"


Suivit alors une minute de silence. Darin rangea son ocarina et manqua de pleurer. La confrérie priait les dieux pour les aider dans leur quêtes.
Darin regarda le jeune Richard enroulé dans sa couverture. Il se doutait qu'il ne dormait pas et dit tout bas:
_ Richard, je sais que tu ne dors pas... Je souhaite te demander pourquoi tu es partis si tôt de chez toi...
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Jeu 7 Fév - 16:17

Message de Richard Tully, le voyageur

-Richard, je sais que tu ne dors pas... Je souhaite te demander pourquoi tu es partis si tôt de chez toi...
Là, Darin venait toucher un point sensible. Il venait de toucher là où ça fait mal! Il venait de retrouner le couteau ensanglanté dans la plaie, lui détruisant le coeur, et ravageant tout de l'intérieur.
Richard se retournait, ses yeux étaient emplis de larme.
Lorsque Darin le vit, il comprit qu'il venait de, sans le vouloir,  faire une gaffe.
-Il y a peu de temps. Commença Richard. Alors que j'étais en en train de chasser, un incendie à ravager ma maison mes parents. Je n'ai eu d'autre choix que de fuir, essayant de survivre.Richard avait envie de hurler, hurler à pleins poumons, de ravager tous ce qui se trouvait ici, dans ce monde sordide.
Darin posa sa main sur son épaule. Dans ce geste, il y mit de la compassion. Il se taisait. Des fois, le silence était beaucoup plus parlant qu'un discours.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Jeu 7 Fév - 16:58

Message de Darin "la pioche d'or"

Darin vit Richard se tourner vers lui, les yeux plein de larme. Il comprit qu'il venait de faire la pire gaffe qu'il soit. Il sentit aussi que le jeune homme voulait le tuer pour avoir dit ça.
_ Il y a peu de temps. Commença Richard. Alors que j'étais en en train de chasser, un incendie à ravager ma maison mes parents. Je n'ai eu d'autre choix que de fuir, essayant de survivre.
Il sentait le jeune homme crier à l’intérieur de lui. Darin lui mit la main sur l'épaule avec compassion. Richard pleurait toujours mais c'était un peu calmé. Darin sentait les larmes monter à son tour. Lui aussi était orphelin. Il y a longtemps, ses parents partirent en voyage et ne revinrent pas. Darin retrouva plus tard leur corps calcinés dans un fossé. Il jura qu'un jour il retrouverai les tueurs, mais il abandonna. Bref, il sentait les larmes venir à son tour. Il regarda Richard dans les yeux, se tue un instant et déclara:
_ Je suis désolé. Moi aussi je vécu ça. Nous n'avons tout les deux plus de chez nous mais il faut faire fasse. Il faut faire de son mieux au quotidien et et ne jamais perdre l'espoir de se reconstruir. Soit fort.Darin sentait qu'il allait pleurer. Il ajouta:
_ Tu as entendu notre chant? C'est une mélodie que nous jouons toute les nuit en homage à notre belle Cité que nous espérons reprendre.
Darin regarda face à lui, ferma les yeux et sortit dehors pour pleurer. Une fois dans la neige, il tomba à genoux et éclata en sanglots, puis, quelque heures plus tard, se calma et pria les dieux.
Soudain, il entendit du bruit dans la neige. Des petits ricanements, puis d'autres pas, puis d'autre ricanements. Il semblait qu'il n'y avait pas qu'une personne. Soudain, une flèche enflammé vint se planter juste à coté de Darin. Celui ci écarquilla les yeux et cria pour réveiller tout le monde:
_ GOOOBELIIIN!!!
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Jeu 7 Fév - 19:11

Message de Richard Tully, le voyageur

-GOOOBELIIIN!!!Hurla Darin.
D'un seul bond, Richard se leva précipitemment. Ils n'avait combattu que quelques rats sans défenses, il n'était pas de taille à se défendre contre des gobelins assoifés de sang! Dans la grotte, la bande de nains s'armés, prêt à massacrer ces horribles créatures.
Richard prit son arablète que lui avait légué Anne et Franck. Il l'arma et suivit les autres hors de la grotte. Dehors, la neige tombait. De gros flocons envahissait ces montagnes. Et il y avait Darin, combattant au moins une trentaine de gobelins!
Rochard tira. Sa flèhe alla se logée dans le tête d'une de ces bêtes, qui tomba dans un cri d'horreur.
La bataille allait être dure....
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Jeu 7 Fév - 19:46

Message de Darin "la pioche d'or"

Darin vit tout ses compagnons se réveiller en vitesse. Borin prit une louche de fer en guise d'arme, Derin sa hache, Barrin son marteau, Addin ses épées et Arrin sa fronde. Quand à lui, il saisit sa pioche de fer. Borin le regarda avec de grand yeux. Il déclara:
_ Tu ne prend pas ta pioche d'or?!
_ Tu es fou! C'est un objet de collection! On ne peut pas l'user comme ça!
Puis Darin fonça dans le groupe constitué d'une trentaine de gobelins. Ils venaient surement capturer la Confrérie pour les offrir en tant qu'esclaves à leur chef. Darin y alla "bourrin" si l'on peut dire. Il massacra un par un les gobelins en faisant des grand moulinet avec sa pioche pendant que les autres faisait de même. Le combat commençait bien mais des nouvelles troupes de gobelins armés jusqu'aux dents arrivait de plus en plus vite. Darin vit alors le jeune Richard sortir une arbalète chargée à la main. Il visa et tira un carreau qui vint se ranger dans le crâne d'un gobelin. Darin sourit et lui cria:
_ Merci! Continu comme ça!
Et il continua à se battre quand il sentit passer une lame dans son bras. Un horrible douleur piquante le prit et il cria, avant de planter sa pioche dans la tête du gobelin qui l'avait blessé. Par bonheur, les autres nains se débrouillaient bien et Darin put courir vers la grotte pour se soigner. Richard semblait l'avoir vu et continuait à tirer sur les gobelins. Il n'en restait plus beaucoup mais Darin souffrait en plissant de douleur le visage.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Ven 8 Fév - 16:43

Message de Richard Tully, le voyageur


Richard vit Darin se réfugiait dans la grotte, il semblait avoir l'air mal en point. Qu'est qu'il s'était passé?  Le terrible affrontement continuait. Richard rechargea et tira. La flèche alla se loger dans le coeur d'un gobelin, qui s'effondra, raide mort, dans la neige.
Mais, alors qu'il s'apprêtait à recharger, il vit que toutes les flèches étaient utilisées. Il n'en avait pas! Il prit donc son petit poignard et égorgea un gobelin, avant d'en éventrer un autre.
Il tourna vivement la tête et là, il vit un gobelin en feu qui se dirigeait vers lui.
Le temps se ralentit, les bruits devinrent étouffés, et Richard resta immobile, les yeux fixé sur ce gobelin en feu. Il hurlait à la mort. Richard sentit une rage montait en lui, une rage incontrolable.
Le temps redevint normal. Inconscient de ses gestes, Richard enchainait les morts et les destruction avec une force qu'il n'aurait jamais crut être capable. Mais, dans cette dance de la mort, il fit tomber Arrin et lui mit son couteau sur la gorge.  Les yeux du nain brillait de peur.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Ven 8 Fév - 20:33

Message de Darin "la pioche d'or"

Darin vit Richard se battre comme un chef tendis qu'il prit une torche pour cicatriser sa plaie. Il la colla sur sa coupure et hurla si fort qu'il fit fuir plus de cinq gobelins. Il regarda Richard qui venait de mettre le feu à un gobelin. Darin ne put rire tellement la brûlure lui faisait mal. Soudain, Richard s'arrêta. Puis il se jeta sur les gobelins avec un poignard et en massacra au moins vingt. Il semblait être prit d'une rage incontrôlable. Quand tout à coup, il vit Richard jeter Arrin par terre et lui coller son couteau à la gorge. Darin écarquilla grand les yeux, se releva et lança une pierre sur le jeune garçon. Elle lui atterrit en pleine tête, le faisant tomber à terre, assommé. Darin avait eu un pur réflexe dans se geste car on n'avait pas le droit de faire du mal à sa famille.
Darin regarda Arrin qui était tétanisé. "Maman! Maman!" criait il en boucle. Darin vit qu'il n'avait rien et couru vers Richard. Barrin, Derin et Addin venaient de finir les gobelins et avaient déjà rejoint Darin pour l'aider.
Ils emmenèrent Richard dans la grotte et l'enroulèrent dans sa couverture, au coin du feu. Ils prirent une petite serviette qu'il mouillèrent avec de l'eau froide et posèrent délicatement sur le front de Richard. Darin avait honte de se qu'il venait de faire. Il venait de faire du mal à un plus petit que soit. Soudain, Richard sembla ouvrir les yeux.
_ Ça va mieux? lui dit Darin, gêné.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Sam 9 Fév - 20:10

Message de Richard Tully, le voyageur


-Ça va mieux? lui dit Darin, gêné.
Richard se releva brutalement. Tous les nains étaient là, autour de lui, inquiet et curieux de savoir ce qui avait prit Richard.
Lui même se le demandait. Comment il avait put sauter sur Arrin? Et cette force qu'il avait sentit, cette rage qui avait contrôlé tous ces mouvements? Il avait tranché des gobelins avec une colère inimaginable. Et tout ça l'avais prit lors qu'il avait vu ce gobelin en feu. Serait-ce une raison?
-Ça va mieux? Répéta Darin
-Qu'est qu'il m'arrive? Répondit Richard, tremblant de peur.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Dim 10 Fév - 12:15

Message de Darin "la pioche d'or"

Darin vit que Richard s'était réveillé et se répèta.
-Qu'est qu'il m'arrive? Répondit Richard, tremblant de peur.
Darin mit une main sur son épaule.
_ Tu te battais comme un chef quand tu as mis le feu à un gobelin. Alors tu as été pris d'une sorte de folie berserk, tu as massacré plein de gobelin et tu t'es jeté sur Arrin.
_ Je n'ai rien, ne t'en fais pas. dit Arrin.
_ Bon, il faut que tu te repose. Les gobelins sont finis, tu peux dormir sans danger.
Les Nains repartirent alors se coucher. Cette fois, rien ne vint les déranger dans leur sommeil et le jour se leva. Darin réveilla ses compagnons, puis Richard.
_ Allez, en route vers Deroth! Pas de temps à perdre!
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Dim 10 Fév - 14:44

Message de Richard Tully, le voyageur


-Allez, en route vers Deroth! Pas de temps à perdre! Lui dit Darin, au petit matin.
Richard regarda Darin, droit dans les yeux. Il fallait qu'il comprenne! Richard avait menacé Arrin, peut être recommencera il, et peut être, cette fois là, il le tuerait!
Mais Richard devait trouver l'ami de l'aubergiste, et il n'y arriverait pas sans aide!
Le jour s'était levé et le soleil faisait fondre la neige. Richard prit son sac et son cheval et, en compagnie des nains, partit en direction de Deroth.
Cela faisait une heures qu'ils marchaient, lorsque Richard entraîna Darin à l'écart.
-Qui a-t-il? Demanda le nain.
-Je crois que je devrais terminer ma quête tout seul, je ne peux pas risquer de vous faire du mal!
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Dim 10 Fév - 15:35

Message de Darin "la pioche d'or"

Cela faisait des heures qu'ils marchaient, quand tout à coup, Richard prit Darin et l'emmena à l'écart. Richard dit alors d'un ton ferme:
-Je crois que je devrais terminer ma quête tout seul, je ne peux pas risquer de vous faire du mal!
_ Quoi?! Mais enfin, Richard! On ne peut pas faire ça! Peut être en effet que cela va recommencer, mais nous sommes assez nombreux pour que tu ne puisse rien faire. Si nous te laissons seul ici, on fout ta vie en l'air, en revanche, je préfère prendre des risques plutôt que de te laisser mourir seul ici.
Darin regarda derrière lui et vit Addin le fixer. Il lui fit un signe des mains signifiant clairement "dégage de là, mêle toi de tes affaires!". Il regarda Richard. Darin soupira:
_ Reste. Je me dois de te dire que c'est un ordre. Tu ne peux pas partir seul ici.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Dim 10 Fév - 18:38

Message de Richard Tully, le voyageur


-Reste. Je me dois de te dire que c'est un ordre. Tu ne peux pas partir seul ici!Richard réfléchissa. Darin était là, devant lui, ses yeux brillait d'espoir. Il voulait qu'il continu avec eux! Richard lui sourit.
-Mais comment savoir que je ne tuerais pas un de vous? Répondit Richard, inquiet pour cette bande de nain.
C'était cette question qui le tourmentait, comment savoir qu'il ne recommencerais pas? Comment savoir qu'il ne massacrerait pas ces nains, sans le vouloir? Il ne savait pas, et c'est ça qui l'inquiétait.
Revenir en haut Aller en bas



Darin "la pioche d'or"

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Dim 10 Fév - 21:17

Message de Darin "la pioche d'or"

-Mais comment savoir que je ne tuerais pas un de vous? Déclara Richard, effrayé.
_ Je le sais parce que je crois en toi, Richard. J'ai confiance. Et la confiance est le plus beau des joyaux. Je le sais parce que j'ai de l'espoir.
Darin posa sa main sur l'épaule de Richard et mit dans ce geste beaucoup de compassion. Il savait qu'il prenait un risque, mais il avait confiance en Richard et il ne voulait pas le laisser mourir.
_ Allez Richard, suis nous. On va retrouver ton homme.
Revenir en haut Aller en bas



Richard Tully

Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)   Lun 11 Fév - 19:30

Message de Richard Tully, le voyageur


-Allez Richard, suis nous. On va retrouver ton homme.
Richard avait les larmes aux yeux. Enfin, il avait trouvé des gens sur qui il pouvait compter, sur qui il pouvait confier ses joies et ses craintes, des gens où il plasserait sa vie entre leurs mains sans aucune craintes. Richard, les yeux humides, sourit à Darin.
-Merci


Cela faisait une journée entière qu'ils marchaient, mais le temps ne leur laisser pas le choix. Une tempête de neige s'annonçait et, si ils ne trouvaient pas d'abris, il seraient mort avant la nuit! Le brouillard commençait à s'installer, lourd et épais, il était aussi humide qu'il transperçaient leurs vêtements et traversait leur peau, s'installant au plus profond d'eux même. La neige tomber déjà, et le vent, soufflant à pleins poumons, les faisaient trésaillir de froid.
Mais soudain, surgissant des nuages, ils la virent, belle, éclatante. Deroth. Ses longues murailles protégeait sans aucun doute ce peuple. Richard vit le sourire s'étirait sur tous les visages des nains, et lui même avait envie d'exploser de joie, c'était finit, tout était finit, ce foird, cette quête!!
Ils se mirent à accélerer le pas. Soudain, Richard sentit le sol s'évaporer sous lui. De la neige envahissait ces vêtements, plus rien ne le portait. Il entendit des cris. Une crevasse, il venait de tomber dans une crevasse...
Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle vie (Darin - Richard Tully)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-