Partagez | 
 

 Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Sam 7 Juil - 10:09

Message d'Antharem Vinland

Antharem s'arrêta brièvement sur le coté de la route, il apercevait au loin un nombre incalculable de tours et les créneaux des murs, il sourît brièvement, l'architecture du palais de Boléria était bien plus imposant et résistante, mais ça ne l'avait pas empêché d'être conquis après tout .... son visage s'assombrit devant cette dernière pensée, il eût soudain l'envie de retourner à sa patrie dût-il affronter des milliers de démons pour n'en revoir qu'une portion ... Tant que ce ne serait pas les marais, les mauvaises histoires faisaient des souvenirs à leurs images ... Et la magie des âmes ... perdue à jamais. Il reste immobile pendant quelques poignées de seconde avant de reprendre sa route, à vue d'oeil la cité était à cinq minutes de marches, il espérait surtout que son argent serait accepté, que les marchands reconnaissent le symbole de Boléria était malheureusement peu probable, au pire il tenterait de leur expliquer, mais il risquait surtout de se faire rire au nez ...
Il tapota brièvement le pommeau de son épée à deux mains d'un air pensif, avant d'entrer dans la ville par l'énorme porte, chantonnant dans la langue de son pays ...

- ... Acht vi jikmadator cayosin, jaka jaci ocuir wer cycle di ro sulta. ( ... s'appuyant sur une lame brisée, maintenant il voit le cycle de la fin éternelle. )

Ignorant les regards ahuris des passants qui le regardaient avec des yeux qui lui rappelaient trop les harpies des montagnes, avant d'entrer dans une auberge et de se commander du vin, à son grand soulagement, ces pièces furent acceptés sans mal et il se laissa tomber dans un siège au fond de la salle, l'endroit était miteux et l'air n'était certainement pas mieux, un léger mélange de rat crevé et de cadavres laissés au soleil .... Au moins il y avait du vin, Il doutait pouvoir ne serait-ce que manger encore du poisson ...
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Dim 8 Juil - 18:06

Message de Namara Elijah le guerrier

L'air qui emplissait les ruelles de la citée royale était lourd. Pas de brise pour charrier l'odeur des épices des échoppes des quartiers riches, en surplomb, ni de vent pour balayer les relents d'urine sèche. Rien que des miasmes de caniveaux, et de bière éventée. Malgré la largeur de la voie principale, à l'entrée de la ville, le nombre de passagers accroissait ce panel nasal par une forte odeur de sueur. Sinon son allure lointaine ou ses beaux palais interdits, Espalion n'avait rien pour elle. Namara portait ce jour là une toge de Scribe, qui était plus convenable pour engager la discussion avec d'éventuels alliés ou futur membres. Son épée large pendait tout de même à sa hanche, dans un fourreau simple en bois cerclé de métal.

Alors qu'il franchissait les portes pour sortir de la ville, le paladin ouït une chanson. Il y en avait beaucoup, qui se faufilait entre les hommes affairés, paillardes, innocentes, mais celle ci n'était ni un chant d'ivrogne, ni une chansonnette d'enfant. C'était un chant exotique, portée par une voix d'homme. Une voix de guerrier. Namara se retourna. Il aperçut quelqu'un qu'il venait de croiser, arborant une lourde épée à deux mains, elle aussi bloquée dans son fourreau. Sans réfléchir, le paladin fit demi-tour et le suivit. Un pressentiment mystérieux l'avait envahi, et, pour lui, ce ne pouvait être qu'un signe du destin.

Le guerrier s'engouffra dans un trou à rats miteux qui empestait toutes sortes de choses non comestibles. L'homme suivi  réclama du vin et alla s'asseoir au fond de la salle. Il semblait fourbu, certainement par son voyage, et son visage faisait une légère mou mélancolique. Le propriétaire apporta la boisson, ignorant Namara, et retourna derrière son bar (poisseux, est-il nécessaire de le préciser ?). Namara toisa quelques secondes celui qu'il suivait, seul, debout, au centre de la pièce, puis vint s'asseoir face à lui.

"Vous me semblez venir de loin..." déclara t-il en le dévisageant, les sourcils froncés.
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Mer 11 Juil - 19:47

Message d'Antharem Vinland

Il bût une brève gorgée de sa boisson de sa manière posée avant de se tourner vers l'homme qui l'avait interpellé, il le dévisagea brièvement le prenant d'abord pour un érudit avant de voir l'épée, un chevalier peut-être ? Il inspira profondément avant de répondre de son accent nordique tout en faisant jouer la plaque qui couvrait son poignet droit.

De par ces contrées l'on dirait ceci. Ou peut-être me tromperais-je en l'affirmant, dire que je connais cet endroit serait un fort désarroi ... Je me nomme Antharem, Antharem Vinland, prince de la famille royale parallèle de l'ancien empire Bolérien. Wer boja shilta ti qe nurauthot. ( Le passé ne peut pas être défait. )

Son visage s'assombrît un peu plus alors qu'il caressait la lanière qui retenait son épée d'un air pensif, avant de reprendre d'une voix ferme mais amicale.

- Naguère, je vous aurais invité au palais royal pour discuter dans un endroit moins infesté, mais je crains qu'en l'était actuel des choses, ce serait une sentence de mort ... La magie des âmes aurait probablement permis ce genre de trajets.
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Mer 11 Juil - 20:18

Message de Namara Elijah, le guerrier

Namara eut un petit mouvement de surprise lorsque son interlocuteur déclara qu'il venait du Nord. Sa mine revint rapidement à un air strict et sfermé qu'il conservait habituellement.

- L'empire Bolérien. J'eut dans ma jeunesse lu ce nom dans de grand grimoire poussiéreux si chers à mon ordre. Mais je ne me suis pas présenté. Je me nomme Namara Elijah, et je suis le nouvel Aîné de l’Épopée de ma confrérie. Cela revient à être à la tête de tout ce qui nous est important. Mais nos anciennes valeurs trop sectaires nous entravant, je suis parti, dans l'espoir de rassembler assez de sagesse pour mener les miens à leur apogée.

Tout en disant cela, Namara s'était reculé dans sa chaise, adoptant une position plus confortable. Ses deux mains étaient posées sur la table, et son visage exprimait désormais plus de sérieux que de sévérité.

- Je crois deviner que vous n'êtes pas dans ce gourbi miteux ; les deux dernier mots furent prononcé avec dédain, en mission diplomatique. Je comprendrais que vous refusiez de m'expliquer, mais votre histoire m'intrigue, accepteriez vous de me la raconter ?
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Sam 14 Juil - 20:00

Message d'Antharem Vinland

- Le jour de mon départ a été bien plus qu'un simple voyage ... c'était un exil forcé, non pas par crime, mais par conséquence ...

Il jeta un regard circulaire aux environs d'un air ennuyé avant de se tourner à nouveau vers son interlocuteur.

- Mais par conséquence d'une magie particulière à notre pays, celle des âmes, dès que quelqu'un mourrait son âme était entreposée et utilisée afin d'être employée, cela pouvait aller du forgeage à l'enchantement des biens, mais cette magie a aussi dernièrement ... donnée lieu à ... certaines dérives ... Ces dérives ont réveillés l'Ancien dieu-dragon qui sommeillait sous terre, enfin, c'est ce qu'à dit le magicien de la cour afin de se faire trancher la gorge par un possédé. Les villes de l'empires sont toutes tombés, les unes après les autres, j'ai vu de mes yeux les armures exposés à l'entrée prendre vie et tuer d'innombrables innocents et je n'ai pût que fuir avec un bon nombre des sujets de l'ancien royaume ...

L'ancien prince se laissa retomber dans son siège comme si son récit l'avait vidé de ses forces, avant de s'emparer d'un geste rapide du pichet de vin qu'il s'empressa de vider dans son gosier.
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Mer 8 Aoû - 9:29

Message de Namara Elijah, le guerrier

Le résumé d'Antharem produisit une explosion crépitante dans l'esprit du paladin. Une magie des âmes ? Un dieu-dragon ? Des armures hantées par les esprits des morts ? Cette forme de puissance occulte était ce qu'il cherchait depuis des mois - des années quant à son ordre. En plus d'avoir trouvé une recrue potentielle, cette dernière apportait une nouvelle aussi terrifiante que rassurante, puisqu'elle donnait enfin un but concret à la confrérie.

Namara resta bouche bée quelques secondes, puis se reprit. Il regarda son interlocuteur engloutir d'une traite le demi litre de mauvais vin qui restait dans son bock avec consternation, se leva en repoussant sa chaise avec ses mollets - chaise qui se renversa doucement avec un léger claquement - et réagit enfin verbalement.

- Vous avez beaucoup de chance, dans votre malheur : je suis le maître d'une confrérie. Une confrérie qui s'est donné comme but de condamner toute forme de magie dangereuse pour l'humanité, de se les approprier, et de les conserver sous contrôle jusqu'au jour où elles seront nécessaire pour vaincre un nouveau danger occulte. Actuellement, nous cherchons de nouveaux membres, de nouvelles recrues, capables de poursuivre cette quête aussitôt qu'elles seront intégrées à nos rangs. Aussi, si vous nous donniez quelques détails, nous pourrions aller tenter de régler ce problème. Vous seriez le bienvenu parmi nos frères pour participer à cette expédition.

Deux petites secondes de silence s'infiltrèrent dans la discussion, au milieu du brouhaha des ivrognes aux autres tables.

- Mais allons discuter dehors, dans un établissement fréquentable.
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Dim 12 Aoû - 12:58

Message d'Antharem Vinland

Antharem soupira bruyamment en tapotant du bout des doigts le pommeau d'Astrava d'un air pensif, après plusieurs minutes de réflexions, il releva doucement la tête avant d'ancrer son regard dans les yeux de son interlocuteur d'un air amusé.

- Cela ce pourrait être une offre intéressante mais j'aimerais en savoir plus avant de penser à rejoindre, notamment les devoirs et droits relatifs au fait de devenir membre de votre ... confrérie. Et la magie des âmes n'était pas spécialement dangereuse, du moins pas autant que disons des démons, de nombreuses choses étaient rendues possible par celle-ci ... Des armes et des armures telles que vous n'en avait jamais vu auparavant j'en suis sûre, cette magie était la polyvalence même.

Il laissa tomber sa chaise en se levant et réattacha Astrava sur son dos avant de jeter un coup d'oeil circulaire.

- Ce serait une bonne chose effectivement ... trop de monde, trop de bruit, je doute que je choisirais d'habiter ici, à moins de vouloir devenir fou à cause de ce fichu boucan ...
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Dim 12 Aoû - 17:39

Message de Namara Elijah, le guerrier

Namara précéda Antharem et se dirigea vers la sortie. Une odeur âcre de sueur et d'alcool rance lui revint dans la figure : le fond de la salle et leur position relativement basse procurait aux protagonistes une protection relative pour les odeurs, qui avait tendance à s'élever. De puissantes bouffées de musc firent naître une légère nausée chez le Véritin, qui trouva que l'odeur des vivants était bien pire que celle des morts. Le pas de la porte fut une rédemption olfactive pour les deux guerriers, et l'air frais de la nuit - qui avait très vite envahit les rues il y a si peu de temps bondées - eut tôt fait de balayer leurs poumons.

- Je vous parlerai de l'Ordre de Cristal dès que nous aurons trouvé un endroit propre pour passer la soirée. Mais avant tout, il faudrait que vous ouvriez les yeux. Si votre magie n'était pas dangereuse, seriez vous banni ? Votre peuple, massacré ? L'attrait d'un pouvoir aussi utile que puissant - si utile qu'on ne lui prête pas la possibilité de faire du mal - voilerait bien des esprits. Malgré tout, cette magie des âmes n'est pas vouée à disparaître si l'Ordre s'y intéresse, bien au contraire. Nous la sublimerons et en interdirons l'accès aux hommes comme aux autres races pour que seules les causes justes puissent y avoir accès. Cela peut paraître prétentieux de se doter du pouvoir de juger qui mérite la puissance et qui n'y a pas accès, mais si personne ne le fait, le risque d'évènement apocalyptique va croissant.

Il avait parlé en marchant, remontant ainsi la rue principale vers les quartiers bourgeois, où le logement n'est pas encore inabordable, et où la propreté rentre déjà en ligne de compte. Petit à petit, les rues se vidaient, jusqu'à ne plus voir passer que quelques fêtards et des travailleurs nocturne, parfois ponctués de patrouilles. Ils arrivèrent devant une enseigne à l'aspect correct, et dont l'entrée ouverte révélait une pièce en bon état où les gens étaient assis et ne hurlaient pas.

- Avez-vous de quoi payer le couvert et le coucher ?

Questionna Namara, tout en roulant des épaules, fourbu.
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Ven 17 Aoû - 23:14

Message d'Antharem Vinland.

- Exilé serait un mot plus exact, j'aurais été banni par le peuple si j'avais commi une faute grave, or en ce cas j'en doute fortement de n'en avoir commis. Et cette magie, ses rares pratiquants sont ... éparpillés, si ce n'est morts ... du moins, ceux dont la survie me semble assurée pour le premier choc.

Il soupira en caressant du bout des doigts une des innombrables planches d'un tonneau avant de se tourner à nouveau vers son interlocuteur, une fois qu'ils se furent arrêtés devant l'auberge dont l'aubergiste semblait se préoccuper de la propreté, contrairement à certains concurrents .... L'ex-prince jeta un regard aux alentours, notant le départ de la foule, remplacée par quelques trainards. Son regard se braqua vers Namara avant de sourire pâlement.

L'or peut être fondu, donc je suppose qu'ils accepteront mes pièces, même si le sceau risque fort de laisser perplexe l'aubergiste et de devenir un des petits mystères de sa vie.

Il étira son bras droit avant de tâter tranquillement sa bourse constatant avec satisfaction qu'elle était encore loin d'être vide. Antharem jeta un dernier regard en arrière avant de pénétrer dans l'auberge et de s’adresser à l'hôte de ces lieux.

- Combien pour dormir ici pour une nuit ?

Il accueillît la réponse avec un léger sourire et lâcha deux pièces d'or sur le comptoir avant de se tourner encore une fois vers Namara.

- Je tiens d'abord à découvrir ce monde par mes yeux avant de songer à m'y installer.
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Lun 3 Sep - 8:10

Message de Namara Elijah, le guerrier

-Je saisis votre situation mieux que tout à l'heure. Je ne suis pas vous, mais je pense qu'une nuit de sommeil précédée d'un bol repas sont la meilleure chose qui puisse nous arriver.

Même s'il n'était pas riche, en raison de l'aspect enclavé de sa société, Namara était loin d'être pauvre, et posa trois larges pastilles d'argent sur le comptoir. Le son caractéristique du métal ductile sur le bois fit presque faire volte face à l'aubergiste.

-Une table propre, de la nourriture pour deux guerriers et une bassine d'eau propre et chaude dans une chambre sans parasites.

Le tenancier, un grand sec, mit quelques secondes à réagir puis aboya un ordre à une soubrette d'une voix aigue. Cette établissement semblait réservée à des bourgeois pour qu'un bain ne paraisse anodin.

Namara s'assit à une table et invita son compagnon à en faire de même en face de lui. L'odeur alléchante de la viande rôtie parvint au nez du Véritin.

-Je ne vous demande pas de prêter serment aveuglément, enchaina-t'il. Votre appréhension dénote même d'une certaine sagesse. Cependant, je pense que vous devriez m'accompagner un tempsbpour découvrir notre mission et nos moyens. Si vous mettez votre épée à mon service temporairement, vois serez temporairement accepté parmi nous mais libre de partir ou d'être congédié à tout moment..

-
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Ven 7 Sep - 19:59

Message d'Antharem Vinland

- Bien entendu ... bien entendu. Du sommeil me ferait du bien, je n'ai que trop l'impression que le sol tangue encore sous mes pas .... Je savais déjà ne pas avoir le pied marin ...

Il s'assît, enfin plutôt se laissa tomber bruyamment dans sa chaise, l'armure n'étant pas spécialement adapté aux actions discrètes, Antharem laissa s'échapper un juron malgré lui avant de se tourner à nouveau vers l'autre guerrier.

- En résumé vous m'offrez de devenir un mercenaire pour votre ... ordre ? C'est une requête peu courante je me dois de le dire, mais cette proposition ne manque pas non plus d'intêret ... Je la garderais à l'esprit pour cette nuit.

Il prît le livre attaché à sa ceinture au moyen d'une chaîne l'ouvrit avec force habitude à une page entamée et ajouta plusieurs lignes avant de le renfermer.

- Tous d'abord, je souhaiterais m'assurer que le souvenir de Boléria survive malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Mer 12 Sep - 9:23

Message de Namara Elijah, le guerrier

- Non, ce n'est pas du mercenariat, monnayer les services de guerriers sans vertus n'est pas dans nos principes. Il s'agit plutôt d'une mise à l'épreuve réciproque. Vous nous servez comme un vassal, mais vous êtes libre de partir dès que vous le souhaitez. Je suis certain que lorsque vous aurez découvert le potentiel de notre Ordre, vous considérerez les choses sous un autre angle, j'ai la prétention de ranimer l'espoir pour votre pays.

L'un des membres du personnel arriva avec les bras chargés de victuailles. Il les posa sur la table en bois, plat après plat. L'odeur alléchante de la viande rôtie et des féculents en sauce rompit le cours de la discussion.

- Restaurons nous. Quoi qu'il advienne, que vous choisissiez de me rejoindre ou non, les voyages sont longs et le repos rare.

Namara se découpa une large assiette de pain et entama son repas. Il mangeait proprement presque révérencieusement, mais ingurgitait des quantités astronomiques de nourriture. Le vin et la bière - à défaut d'eau puisqu'elle était impropre à la consommation - coulaient à flot dans son bock.
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Lun 17 Sep - 12:56

Message d'Antharem Vinland

- L'on ne peut ressusciter un cadavre est encore moins un pays, on peut le réanimer au minimum, mais l'esprit de Boléria est bel est bien mort depuis fort longtemps. Tout ce qu'il est possible de faire à présent, c'est de transmettre sa mémoire.

Il se laissa tomber encore une fois sur sa chaise, le bout de son épée sanglée sur son raclant contre le sol avec un bruit désagréable qui le fit se tendre immédiatement, avant qu'il ne se rende compte de l'origine du bruit, avec un soupir agacé, il la détacha et la posa contre le mur ou elle brilla par l'absence total de décorations et sa simplicité. L'ex-prince détacha son regard de son épée avant de se tourner à nouveau vers son interlocuteur.

- Tout dépend de la manière par lequel vous voyagez, je suis arrivé en bateau, infiniment plus rapide et confortable, bien que cela manque de .... discrétion.

Il laissa s'échapper un soupir avant de retirer enfin complètement son casque afin de commencer tranquillement son repas.

- J'aimerais plus de détail, sur votre ... ordre, avant de me décider.
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Lun 17 Sep - 13:23

Message de Namara Elijah, le guerrier

S'il n'avait pas été Véritin de l'Ordre, avec le devoir de véhiculer cette image de droiture et de réussite sévère, Namara aurait ajouté un "plus rapide et confortable qu'à la nage, mais je ne vois pas d'autre moyens de traverser l'océan". Mais la plaisanterie ne faisait plus partie des luxes dont il jouissait à l'âge de page ou de chevalier. Il dû se résoudre à hocher la tête d'un air strict et compréhensif.

- Je n'ai jamais traversé de mer, je ne connais donc pas les détails, toute la distance que j'ai parcourue jusqu'ici, tous les ces chemins empruntés ont vus mes semelles s'user sur eux.

Les deux convives comblaient le vide de leurs estomacs, Namara de façon plus rapide mais non moins proprement que l'ex-prince, qui prenait son temps. Il n'était pas militaire - ou l'eut été et profitait de ne plus l'être.

- Mon Ordre se divise en deux branches : les érudits et les guerriers. Chaque branche a l'instruction de base de l'autre lors de son éducation. Nous sommes tous nés dans notre organisation, mais nous ne sommes pas fermés à être rejoints par des personnes extérieures ayant la volonté de prêter serment. Notre objectif est de devenir les seuls êtres pensant à pouvoir contrôler les magies dangereuses, afin de les dispenser avec sagesse. Cette finalité a été érigée par Ujialis, il y a plus de deux cent ans de cela. Notre Ordre n'a jamais connu de grande expansion et poursuit son développement à la vitesse où nous naissons, mais j'ai récemment atteint le stade de Véritin, maître de notre assemblée. J'ai vu les désastres que la magie peut engendrer, j'ai lu des grimoires narrant des mondes dévastés, des milliers d'âmes corrompus, des nuées infernales déferlant sur le monde, dont les humains sont venues à bout par leur capacité à espérer face au chaos, et grâce aussi à la capacité qu'à parfois le chaos de s'autodétruire. Mais l'humanité n'aura pas toujours autant de chance. Pour nous sauver, j'entreprends de dresser entre les Yhial, les consciences neutres, dont nous faisons partie, avec les dragons et quelques autres peuples, et le Goho, qui, dans notre vision des choses, est l'ensemble des consciences magiques, formant à leur insu un tout, ce que certains appellent le destin. Votre nation déchue a été victime d'un revers maléfique du Goho. Ses aspects séduisants sont les elfes, les fées, mais ils sont tout aussi dangereux car dépendants de leur condition magique.
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Mar 25 Sep - 18:00

Message d'Antharem Vinland

- Un ordre plutôt bien établi j'en conviens, mais rien ne me garantis qu'il ne soit pas une dague dans le dos, ou une bénédiction ... votre offre de servir .... de façon partielle pourrait être fort tentante je dois dire, bien que j'ai plus l'habitude de diriger que de combattre.

Sur ses mots il caressa doucement l'ornementation de son casque, posé sur la table.

- Mais l'idée de découvrir ce pays reste omniprésente, quelle genre de tâches serait-je amené à effectuer pour votre ordre ? Car je ne doute pas de mes compétences ni de mon bras, mais je doute de pouvoir allez affronter un dragon seul à seul, à moins de l'amener dans un endroit préparé .... Hmmm, une idée à creuser pour éliminer un dragon qui deviendrait dangereux ...

Il reprît son livre et ajouta plusieurs nouvelles lignes et une ébauche de plans sur une page vierge d'une main rapide et sûre.

Je me doute que les elfes et les fées ne sont qu'un coté "lumineux" de la magie en un sens, mais rechercher le crime chez son voisin quand il est chez soi est vain.
Revenir en haut Aller en bas



Namara Elijah

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Ven 28 Sep - 12:29

Message de Namara Elijah, le guerrier

Le Véritin claqua une dernière fois le cul de son bock sur la table, marquant la fin de son repas. Il inspira profondément, comme pour prendre la pleine mesure du soulagement procuré par son estomac repu, puis se remit à parler :

- Vous n'avez aucun engagement, ce qui fait de vous un membre non fiable de notre ordre, mais vous permet de ne jamais être au pied du mur face à nous. Pour participer à notre quête, vous pourrez suivre l'un de nos membres pour l'assister, ou apporter vos connaissances et travailler dans nos académies... Mais je pense qu'il vous conviendrait mieux de parcourir le continent avec moi plutôt que de passer vos journées à copier des formules arcaniques.

Les clients commençaient à quitter a salle. L'heure se faisait tardive, le patron de l'établissement était déjà parti, seuls quelques membres du personnel veillaient encore à accomplir les dernières tâches de la journée.

- J'espère que vous ne dites pas cela pour critiquer quelque chose que vous ne connaissez pas... Nous ne recherchons pase crime, mais la magie. Nous ne jugeons pas les hommes, mais la dangerosité de leurs armes. Si vous suivez l'Ordre en tant qu'observateur, vous aurez tôt fait de vous attirer des ennuis en vous permettant des propos mal placés. Afin de ne pas abuser de nos pouvoirs, nous sommes très portés sur l'étiquette.

Namara marqua une pause. Ses sourcils, qui s'étaient froncés à la remarque de son interlocuteur, jugée désobligeante, retrouvèrent leur position normale - dans une expression sévère et neutre.

- Je vous offre de voyager, reprit-il, et de comprendre ce qui est arrivé à votre peuple et nation. Allons dormir, et décidez demain. Je partirai vers le Sud. Sur ce, je vous souhaite une nuit reposante.

Il quitta la table, et demanda à une soubrette où il allait dormir.
Revenir en haut Aller en bas



Antharem Vinland

Invité



MessageSujet: Re: Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)   Lun 1 Oct - 4:02

Message d'Antharem Vinland

Il prît un bref instant de réflexion, ayant fini son repas il reposa son vin d'un geste rapide en faisant attention à ne pas la briser, après tout, les tâches de vin sur une armure, ça ne donne pas une bonne image.

- Je doute que je serais capable de rester immobile à copier des formules, évidemment, je deviendrais fou d'ennui au bout de la première heure sans doute, je préfère de loin dresser des plans de batailles, la stratégie a quelque chose de plus excitant que la magie a mes yeux, mais si mes compétences peuvent servir ....

Il laissa sa voix s'éteindre, son regard au loin, comme si il se rappelait d'une chose qui venait d'une autre existence, après plusieurs secondes il reprît d'une voix qui avait repris son aplomb.

- Je ne cherche guère à vexer, seulement à être informé du mieux possible, cela m'a généralement permis d'éviter les mauvaises surprises, surtout celles politique de ceux qui me considéraient comme le "favori" du prince, du temps ou il n'était pas fou, et mort ...

Il resta immobile sur sa chaise quand Namara se leva, et resta immobile encore quand celui-ci quitta la table, une immobilité tel qu'on aurait pu le prendre pour une statue, si ce n'était le mince mouvement de son torse dût à la respiration. Il se leva et partit se coucher, après avoir demander ou était sa chambre, une fois entré, il se laissa tomber après avoir posé Astrava contre le mur, ressassant sa conversation avec Namarah, sans retirer son armure il s'allongea sur le lit, sans fermer les yeux ... pour le moment ....

Le lendemain il se leva, resta assis sur le lit pendant ce qui lui semblait une éternité avant enfin de se lever pour de bon cette fois-ci, il récupéra son épée, la sangla sur son dos avant de se diriger vers la porte, de descendre des escaliers et de sortir de l'auberge, inspirant tranquillement, il acheta une carte de cette île qui lui était ô combien étrangère, et, après avoir sollicité l'aide de la charmante vendeuse pour se situer sur la carte, il retourna à l'auberge, reprît ses affaire, et se dirigea à nouveau vers la sortie avec la claire intention de ne pas revenir.

- Trop de gens sont morts sous mon commandement, plus jamais ça.


Dernière édition par Antharem Vinland le Jeu 18 Oct - 15:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un voyage tel un anneau sans fin (Namara Elijah - Antharem)
» Nuage de Perle ? Je suis partie, pour un long voyage, sans aucun baguage...? EC
» Voyage dans les arcanes - Par Laurelyn Silimaurë
» Les gens du voyage
» Le palais Sans-souci en Danger



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-