Partagez | 
 

 Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Argovia Vorashoth

Invité



MessageSujet: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Dim 8 Avr - 9:18

Message d'Argovia Vorashoth

Velport, la ville qui pourrait être le QG des criminels et de la débauche au vu de sa population qui vivait du crime en majorité ... Argovia laissa échapper un juron quand elle vît des bandits s'en prendre à une échoppe en arrivant dans la ville, elle se retourna sur sa selle pour prendre son casque, descendit en se laissant tomber et dégaina à deux mains sa claymore avant de s'approcher d'un pas rapide, le premier bandit lui tournait le dos, le premier coup de l'épée de la chevalière l'empêcha à jamais de la voir arriver, le second avait entendu le bruit de l'acier mordant la chair et se retourna vivement, un cimeterre à la main. Une parade rapide de la part d'Argovia et un coup d'estoc visant le coeur le mît hors de son chemin pour toujours, et les derniers ayant aperçu le combat se concertèrent du regard avant d'attaquer. Encore trois bandits dans la course, si on comptait le chef qui restait en arrière. L'un des deux se propulsa vers la guerrière, sa hache au-dessus de la tête, Argovia fît un pas en arrière avant de mettre un genoux à terre au dernier au moment de façon à faire tomber le bandit, dès qu'il toucha terre, il ne pût voir que la lame de sa "victime" tomber sur son cou, le condamnant au silence. Son compère tourna les talons suivi de près par le chef. Argovia suivît du regard les deux malandrins avant de rengainer son épée après deux moulinets pour en chasser le sang.

- Velport, me voilà !
Revenir en haut Aller en bas



Aloysus Clark

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Ven 13 Avr - 9:17

Message d'Aloysus Clark, humain.

Cette ville était décidément pourrie de l'intérieur. Les rues grouillaient de malfaisants en tous genres, voleurs, mendiants, assassins... Tout ce qu'Aloysus détestait. La crasse et la puanteur régnaient dans ses ruelles tortueuses et étriquées, où la lumière était cachée par les murs des bicoques décrépies.

Un homme qui venait dans le sens inverse bouscula presque Aloysus et s'éloigna rapidement. Clark se rendit compte qu'il venait de se faire dérober sa bourse. Elle ne contenait certes pas grand-chose, mais il n'appréciait pas du tout qu'on lui vole quoi que ce soit. Il fit immédiatement demi-tour et courut dans la direction qu'avait empruntée le voleur, à travers un coupe-gorge. Il l'aperçut qui détalait, ayant sans doute remarqué qu'il était poursuivi. Le Marcheur d'Ombres accéléra et agrippa le bras du fuyard tout en lui faisant un croche-patte qui le mit à terre. Voyant que l'homme sortait son couteau, Clark lui décocha un coup de pied dans la main. Il l'agrippa alors par le cou et le souleva à hauteur de sa tête, en le collant contre le mur de la baraque derrière lui, et lui susurra:

-Écoute, mon gars, je ne suis pas d'humeur à plaisanter. Alors tu vas me rendre tout de suite ma bourse, si tu ne veux pas finir égorgé dans un caniveau.

Le malandrin fit mine d'obtempérer. Aloysus le relâcha alors et récupéra sa bourse, avec les quelques piécettes qui se trouvaient à l'intérieur, et laissa filer le voleur avec la marque de sa semelle sur son postérieur.

Un peu plus loin, il assista à un spectacle pour le moins étonnant. Un chevalier était en train de mettre la pâtée à des voyous, dont deux gisaient déjà et teintaient les pavés de rouge. L'homme se battait bien, à la claymore, et ses adversaires n'en menaient visiblement pas large. Les deux qui restaient s'enfuirent sans demander leur reste. Clark s'approcha du chevalier pour le féliciter.
Revenir en haut Aller en bas



Argovia Vorashoth

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Sam 14 Avr - 18:58

Message d'Argovia Vorashoth

Un mouvement, quelqu'un d'étrange, enfin, des vêtements classiques mais quelques choses donnait l'impression à Argovia que cet homme n'était pas si normal qu'il ne le semblait, après un rapide coup d'oeil aux alentours, elle retira son casque, laissant ses longs cheveux reprendre leurs droits sur ses épaules, et l'attacha à nouveau à la selle de sa monture. La guerrière hésita un moment avant de mettre le capuchon de sa cape et de se tourner vers l'homme. Elle prît un instant de réflexion avant de répondre d'un ton humble ou ne transparaissait aucune émotion.

- Ceux qui méritent d'être félicités sont les rares habitants honnêtes de cette ville, car ils survivent à la corruption en ces lieux sombres. Je ne fais que mon devoir.

La chevalière laissa s'écouler quelques secondes avant de rajouter, d'un ton ou sa curiosité paraissait aussi évidente que le coucher du soleil.

- Et vous, pour quelles raisons vos pas vous mènent en cette ville corrompues jusqu'à ces racines ?
Revenir en haut Aller en bas



Aloysus Clark

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Ven 20 Avr - 8:49

Message d'Aloysus Clark, humain.

Lorsque le chevalier enleva son casque, Aloysus fut surpris de constater qu'il s'agissait en fait d'une chevalière. Ses mérites n'en étaient que plus grands de se battre seule contre une bande de voyous sans scrupule. D'autant plus qu'elle ne paraissait pas spécialement en tirer de gloire:

- Ceux qui méritent d'être félicités sont les rares habitants honnêtes de cette ville, car ils survivent à la corruption en ces lieux sombres. Je ne fais que mon devoir. , fit-elle après avoir baissé le capuchon de sa cape. Son regard n'évoquait rien d'autre que le calme et la détermination qu'Aloysus aimait voir chez les gens, du moins quand ils étaient du bon côté. Enfin le sien.

- Et vous, pour quelles raisons vos pas vous mènent en cette ville corrompues jusqu'à ces racines ?, poursuivit-elle sans lui laisser le temps d’acquiescer.
-Je m'attelle à la même tâche que vous : je combats autant que je peux la pourriture qui règne dans cet endroit. Mais j'ai bien peur qu'au bout du compte cela ne change pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas



Argovia Vorashoth

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Ven 20 Avr - 13:38

[Argovia Vorashoth]

Une autre personne qui affrontait également la corruption de cette ville ? Une surprise agréable en ces temps troubles pensa Argovia, elle observa attentivement l'homme qui lui faisait face, une  évaluation vite interrompue par les paroles de celui-ci. Elle hocha légèrement la tête d'un air entendu

- Oui malheureusement les racines de la corruption ici sont profondes, mon nom est Argovia Vorashoth, seule survivante de la maison des Vorashoth. Et si vous voulez, l'union fait la force, si vous voulez, nous pourrions nous allier afin de combattre le mal qui infeste ces lieux.

En disant ces mots elle aperçut un bandit grimper sur un toit, sortir une arbalète et viser Aloysus, le temps semblait se distorsionner et, aussitôt elle se précipita vers Aloysus et le poussa au moment ou le tireur lâcha son trait noir qui partît se ficher dans l'épaule gauche de la guerrière. Malgré le carreaux fiché, elle se contenta d'un sourire pâle, restant totalement silencieuse avant de lâcher un commentaire sarcastique.

- Des amis à vous ? Ou serait-ce les imbéciles dont je viens de souiller la terre de leurs sang ? Peu importe, celui-là a visé la mauvaise épaule et il vas mourir. Vite.

Sitôt ces mots dît elle se précipita vers le tireur, l'épée longue maintenant dégainée dans sa main droite, elle prît appui sur une caisse et s'aidant de son seul bras disponible et des ses pieds, escalada le mur pour faire face au tireur qui avait tiré un hachoir de sa ceinture. Il prît un coup d'estoc alors qu'il s'attendait à un coup de taille, une fois le bandit à terre, Argovia le poussa hors du toit avant de se tourner vers Aloysus.

- Il vaudrait mieux changer d'endroit, vous venez ?
Revenir en haut Aller en bas



Aloysus Clark

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Mer 18 Juil - 11:11

Message d'Aloysus Clark, humain.

Aloysus n'avait remarqué que trop tard l'arbalétrier qui le visait, et fut plus que surpris en voyant Argovia le pousser brusquement et recevoir le carreau à sa place. Il le fut d'autant plus quand la chevalière, au lieu de crier, lui sourit et plaisanta sur le tireur, avant de dégainer et de monter le chercher sur le toit. Subjugué par la puissance de cette femme, il ne reprit ses esprits qu'en entendant gueuler derrière lui. Il se décala et fit un magistral croc-en-jambes à l'homme qui allait le fendre en deux avec une hache, puis dégaina et lui trancha la tête avant qu'il n'ait pu se relever. Il avait à peine enlevé sa lame du corps que déjà deux autres se précipitaient sur lui, dont il ne fit qu'une bouchée.

- Il vaudrait mieux changer d'endroit, vous venez ?, lança la guerrière du haut de son toit.

Remarque tout à fait juste, songea le marcheur d'ombres, mais peut-être s'y prend-on un peu tard... Déjà, de toutes les rues avoisinantes affluait une marée de types aux gueules patibulaires et armées jusqu'aux dents. Les manières des deux visiteurs n'avaient pas dû leur plaire beaucoup, pour qu'ils envoient un aussi charmant comité d'accueil. Un coup d’œil sur les toits lui fit remarquer que la racaille grouillait aussi en hauteur, et qu'ils allaient sous très peu de temps être totalement cernés.

Aloysus rengaina, recula de deux pas pour prendre son élan, et courut sur le mur. Il sauta sur un tonneau de harengs et agrippa le rebord du toit, puis se hissa à la force des bras. Il passa de nouveau en revue les différentes issues possibles, mais apparemment, ils avaient dû buter un personnage important, puisque tous les toits avoisinants étaient tenus par les brigands, dont beaucoup tenaient des arcs et des arbalètes en main. La fête était prête, il ne manquait plus qu'eux...

-Je propose qu'on fonce, fit Aloysus d'un ton badin. Et sans attendre la réponse, il dégaina et sauta sur le toit le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas



Argovia Vorashoth

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Ven 17 Aoû - 23:25

Message d'Argovia Vorashoth

Avec une grimace elle arracha le carreau d'arbalète et improvisa tant bien que mal un bandage, en notant avec déplaisir l'arrivée d'autres canailles, Argovia prît une profonde inspiration avant de sauter sur le même toit que son mystérieux compatriote, elle jeta un regard circulaire derrière elle. Les toits n'étaient pas une issue viable, la rue principale non plus et si .... son regard s'arrêta sur une des innombrables ruelles qui parcouraient cette ville, telle d'innombrables veines alimentant un unique corps pourri. Elle fît signe à l'homme vers une ruelle qui semblait relativement proche avant de s'élancer, après avoir inspiré pendant une poignée de secondes, en tentant de ne pas donner une fenêtre de tir assez grande aux bandits qui ne s'en priverait pas, elle le savait ...

- Ils se sont déployé dans l'urgence, passons par les petites issues. Lança-t-elle d'un ton concentré avant de se laisser tomber du toit afin d'atteindre sa voie, son chemin vers son salut.

Elle entendît un concert de cri énervés derrière elle, et la fuite commença, ses rustres étaient bien trop nombreux pour elle, aussi douée fût-elle au maniement de son arme. La guerrière tourna à l'angle, manqua de déraper dans de la boue, cette ruelle n'étant pas pavée, et se trouva nez à nez avec un autre de ses idiots, improvisant, le genoux de la dame emboutît l'entrejambe de l'imbécile qui se plia en deux, avant même qu'il ne pût reprendre son souffle, elle avait déjà disparue au coin sans jeter un coup d'oeil en arrière, ses cheveux bruns formant comme une flamme, un halo sur sa tête, au bout de dix minutes de courses, elle s'arrêta, essoufflée, et inspira longuement en s'appuyant contre un mur quelconque.

- La journée commence mal dirait-on ...
Revenir en haut Aller en bas



Aloysus Clark

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Sam 15 Sep - 13:37

Message d'Aloysus Clark, humain.

Aloysus évita de très peu le coup de gourdin que tenta de lui asséner le plus téméraire des pouilleux qu'il avait en face de lui. Il profita du fait que celui-ci était emporté par son élan pour se retourner à demi et lui botter le train, le faisant chuter du toit et s'écraser dans la rue en contrebas. Il n'eut ensuite que le temps de dégainer son épée bâtarde pour parer un vigoureux coup de hache donné par un deuxième adversaire. La violence du choc le fit tressaillir et se propagea dans tout son bras, à tel point qu'il craignit un instant de perdre son arme. Il avait perdu une partie de la vigueur de ses vertes années, et ses réflexes n'étaient plus ceux d'un jeune homme. Ni d'une jeune femme, d'ailleurs. Argovia l'étonnait par sa maîtrise des armes, sa vigueur et sa ténacité, et il devait bien admettre que ces qualités étaient rarement aussi bien réunies chez la plupart des hommes qu'il avait eu l'occasion de rencontrer.

Aussi, lorsque la chevalière lui enjoignit de passer par les ruelles, il la suivit sans hésitation, prenant simplement le temps d'ouvrir le ventre d'un malandrin un peu trop entreprenant. Il jeta un regard en contrebas pour s'assurer qu'il ne s'empalerait pas sur une pique en atterrissant, puis sauta, en visant un espace à peu près dégagé. Il manqua néanmoins se casser la cheville en atteignant le sol, le pavage de la ruelle étant plus qu'imparfait. Mais ce détail ne l'arrêta pas et il s'élança à la suite d'Argovia, qui avait déjà disparu de son champ de vision. Il espérait ne pas la perdre, car, si à deux, la survie contre une bande de loqueteux grimaçants était encore possible, elle serait nettement plus dure si les dits loqueteux parvenaient à les séparer.  

Arrivé au bout du coupe-gorge, il tourna dans la direction qu'il supposait avoir été prise par sa compagne d'infortune, et dévala une autre ruelle boueuse jusqu'à un carrefour. Là, il hésita: il n'avait absolument aucune idée du chemin à prendre. Ses temps battaient la mesure à un rythme effréné. A ce moment là retentit un "Elle est là!" sur sa gauche. Il y fonça sans attendre. Un des truands, plié en deux, se massait l’entrejambe d'une main et montrait une direction de l'autre en glapissant des "elle est partie par là!" qui devaient s'entendre à des lieues à la ronde. A peine eut-il aperçu Aloysus qu'il le pointa du doigt en clama: "Il est là! Il est là!" d'une voix effrayée. Le pied qu'il reçut dans la face le fit taire provisoirement, et le Marcheur d'Ombres reprit sa course dans la direction si obligeamment indiquée.

Il eut tôt fait de retrouver la chevalière, qui reprenait son souffle adossée à un mur. Il s'arrêta en fac d'elle et en profita pour récupérer lui aussi de sa course. Les brigands étaient sans doute encore à leurs trousses, et ne tarderaient pas à les rejoindre.

-Nous devons sortir de la ville au plus vite. Vous avez une idée du chemin à prendre?, demanda-t-il à Argovia, entre deux halètements.
Revenir en haut Aller en bas



Argovia Vorashoth

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Jeu 20 Sep - 19:04

Message d'Argovia Vorashoth

Elle releva tranquillement la tête après avoir repris son souffle, son teint bien plus pâle que plus tôt. Avant de répondre d'un ton légèrement tremblotant qui semblait faible à ses oreilles.

- Je n'en ai moi même aucune idée, c'est ma première visite, plutôt pas mal je dois dire, risquer de perdre tout mon sang était un imprévu je dois dire ... Mais la promenade était fort sympathique j'ai pu découvrir les charmes de ces ruelles.

Argovia retînt un cri de douleur tandis que le carreau encore fiché continuant de l'élancer tel un ricanement de souffrance venant de son défunt possesseur. La tunique qu'elle portait sous son armure n'était plus bleu foncée, mais rouge, rouge sang.

- Je ne saurais parler pour vous, mais je pense que je ferais mieux de .... retirer ce carreau, l'idée de mourir ne m'enchante guère, surtout comme ça, auriez vous un bandage ou un alcool pour désinfecter au moins ? Je ne doute pas des charmes de la gangrène, loin de là, mais j'aimerais malgré tout éviter ça.

Elle ficha son regard dans celui de son allié temporaire avant de fixer le carreau qui dépassait de son épaule, avant de l'attraper à deux mains et de commencer à tirer, avec un sourire sarcastique, plus pour elle même que pour quiconque autour d'elle. Les derniers centimètres étaient les plus douleureux, cette enfl .... ce misérable bandit s'était procuré des pointes barbelées pour ses carreaux rendant l'extraction ... bien moins propre que prévu. Aussitôt le projectile sorti de son corps,  elle appuya sur la plaie, tentant tant bien que mal d'arrêter le saignement.
Revenir en haut Aller en bas



Aloysus Clark

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Mar 13 Nov - 11:01

Message d'Aloysus Clark, humain.

-De l'alcool, on doit facilement pouvoir en trouver par ici... Cachez-vous derrière un tonneau, je reviens dans un instant.

Aloysus se rappelait être passé devant ce qui semblait être une taverne, quelques instants auparavant. Il n'avait plus qu'à y retourner sans se faire lyncher, ce qui lui paraissait réalisable sans trop de peines. Il s'élança dans la direction d'où lui et la chevalière avaient fui et tomba sur l'endroit qu'il cherchait au détour de la première ruelle. L'enseigne rouillée grinçait, seul bruit perceptible dans ce coupe-gorge. L'endroit était comme mort, déserté de toute population. Et le tavernier avait fermé sa boutique, probablement pour éviter de subir les débordements de la foule en colère qui n'allait pas tarder à apparaître. Aloysus renonça à enfoncer la porte, en chêne massif renforcé de fer. Il tambourina simplement, en gueulant "Tavernier! Ouvrez!" mais rien ne répondit d'autre que le vacarme grandissant qui arrivait dans son dos.

Il remarqua tout à coup que, dans sa précipitation, le bistrotier n'avait pas rangé les tonneaux qui tapissaient le mur de sa boutique. Une demi-douzaine de belles barriques, qui respiraient l'alcool à plein nez. Une idée germa dans l'esprit du marcheur d'ombres. Il dégaina sa rapière et perça une première barrique, puisa une partie de son contenu dans sa gourde,  puis la coucha et en déversa le contenu sur les pavés. Il fit rouler les autres et les plaça au milieu de la rue. Les premiers de leurs poursuivants apparurent à ce moment-là. Aloysus se saisit de ses pierres à feu et les frotta l'une contre l'autre à proximité de la flaque d'alcool, jusqu'à obtenir des étincelles. Il eut à peine le temps de faire un bond en arrière que les flammes jaillirent et firent exploser les barriques, interposant entre lui et la foule un mur de flammes.

Il retourna ensuite au pas de course vers la chevalière et lui tendit sa gourde.

-Dépêchez-vous quand-même, nous avons un incendie aux trousses, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas



Argovia Vorashoth

Invité



MessageSujet: Re: Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)   Mar 20 Nov - 3:40

Message d'Argovia Vorashoth

En attendant Aloysus, Argovia s'était mise à aiguiser son épée d'une main rapide, après tout, il fallait s'assurer que le tranchant restais prêt pour la moindre incartade. Elle arqua les sourcils d'un air perplexe en entendant les cris d'alarmes de la foule au loin d'un air perplexe.

C'est pas bon, et .... Qu'est-ce que cette odeur ?

Dit-elle en cherchant un quelconque signe de l'origine de l'odeur de roussi qui parvenait à ses oreilles, elle laissa un bref sourire passer sur ces traits quand elle aperçu Aloysus. Elle retînt un commentaire sarcastique de justesse et prît la gourde d'un air reconnaissant, elle déchira un bout de sa cape d'un air désolé et l'imbiba d'alcool avant de le serrer autour de sa plaie.

- Merci ... La douleur devenait ... plutôt insupportable ... Je suppose que c'est vous l'origine de la nouvelle odeur qui a fait apparition dans la gamme non moins majestueuse de cette magnifique ville ?

Continua-t-elle d'une voix malicieuse, en jetant un coup d'oeil à sa blessure, pas si mal que ça, pour recoudre, elle préférait éviter, après tout, elle n'était pas spécialement réputé pour la couture du temps de sa vie au château, et le tissu lui, ne sent pas la douleur. Elle fît un signe de tête à Aloysus qu'elle était à nouveau prête et continua le chemin, l'épée à la main, au cas où.

Les problèmes ne se montrèrent pas pour l'instant, elle nota du regard une grille qui semblait partir dans le sous-sol, et à droite, plus loin dans la ruelle, un accès à la route principale.

- Oh joie ... le choix entre aller se faire lyncher ou aller dans un sous-sol qui pourrait aussi bien être un cul de sac .... Bon, l'impasse est moins sûre, alors autant tenter à mon avis.

Sur ces mots elle chercha des yeux un moyen de faire la lumière qui guiderais ses ou leurs pas, avant de remarquer que c'était inutile, une lumière plus profond dans les entrailles de la Terre montrais la présence de torches. Elle ouvrit la grille et entama sa descente.

- Avec un peu de chances on tombe sur une planque de contrebandiers, ils ont tendance à faire plus qu'un accès, du genre sortie de secours.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une chevalière et une ville corrumpue équivaut à ... ? (Argovia Vorashoth - Aloysus Clark)
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-