Partagez | 
 

 Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Griffin

Invité



MessageSujet: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Sam 15 Oct - 21:26

Message de Griffin.

Comme la nuit semblait douce à Griffin dans la solitude de son errance. Solitude ? Pas tout à fait. Dans la poche de son grand manteau noir, un petit être lové au plus profond de sa poche dormait paisiblement, ses fines écailles se soulevant doucement au rythme lent des battements de son cœur.
Sous le regard bienveillant de la lune, le jeune garçon avançait sans se soucier de l'endroit où il allait, ne sachant plus rien du monde, redécouvrant tout au fur et à mesure. Il n'y avait plus que son prénom qu'il connaissait, le petit serpent le lui ayant soufflé à l'oreille il ne savait comment.

Au loin, un ululement se fit entendre et Griffin écouta attentivement ce son plaintif qui lui décrocha un tendre sourire. Autrefois, jamais il ne se serait ému pour si peu. Mais désormais, tout était neuf, tout était beau et à apprendre. Même les graviers du sentier lui écorchant ses pieds nus ne parvenaient pas à lui ôter son sourire niais. Il était heureux, plus qu'il ne l'avais jamais été dans son ancienne vie. Mais cela, bien sur, il ne pouvait pas le savoir.
Il lui sembla marcher une éternité, jusqu'au bout de la nuit en fait et, déjà, à l'horizon, un nouveau soleil prenait vie, animant avec sa venue le monde entier. Les ombres s'étiraient partout autour du jeune vampire. Étrangement, il se sentit nerveux à l'approche de cet astre pourtant porteur de lumière et de vie. Car justement, cette lumière vive qui se profilait au loin commençait à lui brûler la rétine et il était obligé de marcher les yeux à demi fermés. Aussi, pour plus de confort, il se mit à couvert des arbres de la foret qu'il n'avait fait que longer jusque là. Du coup, il s'y enfonça jusqu'à ce que le feuillage soit assez touffu pour le dissimuler entièrement. Les feuilles mortes sous ses pieds ainsi que la mousse tendre et glissante marquaient un très net contraste avec la froideur et la dureté des cailloux du chemin. Mais alors qu'il se retrouvait là, au milieu de tant de beauté, il commença à se poser des questions. Une en particulier commença à le tarauder. Qui était-il ?
Sentant très certainement l'anxiété grandissante de son frère, Sliya se déroula lentement et vint s'enrouler autour du cou froid du jeune vampire. Celui-ci oublia un instant toutes ses interrogations et, fermant les yeux, il se laissa aller contre le tronc d'un arbre. Il ne s'était pas rendu compte qu'il avait sommeil. Et là, bercé par les émotions tendres de celle qu'il ignorait être sa sœur, il tomba dans un profond sommeil.

Il dormit tout le jour. Il faut dire que cela épuise de se faire transformer en vampire et de perdre ses souvenirs. Mais alors que le soleil finissait une nouvelle course dans les cieux, un mal étrange réveilla le jeune amnésique. Une boule glacée s'était formée au creux de son estomac et sa gorge lui sembla plus sèche qu'un désert fumant. Les odeurs et les bruits de la foret qui s'endormait lui parurent plus pressants que la veille et le moindre bruissement de feuille attirait son regard, comme s'il avait voulu se jeter sur le premier être vivant à passer par là. La peur commença à s'emparer de lui. Plus que cela, c'était de la terreur ! Il y avait quelque chose en lui, un instinct primaire, une soif... Oui c'était bien ça ! Il avait soif !
Maintenant qu'il avait mit un nom sur son mal, il lui fallait trouver le remède. Et il sentait bien qu'il ne le trouverait pas dans une forêt... à moins que ?

Il recommença à marcher, le serpent de nouveau lové au creux de sa poche, un peu effrayée par le nouveau comportement de son frère. Elle aussi avait peur mais elle ne pouvait rien faire à par rester auprès de lui. Griffin se faisait peur à lui même.

*Est-ce vraiment moi ?* Se demandait-il. *Il me manque quelque chose, il manque... quoi ? Je ne sais pas ! J'ai besoin... j'en ai tellement besoin ! Mais JE NE SAIS PAS !*

Sa créatrice avait fait une terrible erreur en le laissant seul. Il ne savait pas ce qu'il était ni de quoi il avait besoin. Il avait soif mais de quoi ? Il trouva une rivière et, cédant à la logique, il se mit à boire plus que de raison. L'eau glacée lui coulait entre les doigts jusque dans sa bouche, lui dégoulinait sur le menton, imprégnant ses vêtements. Mais au bout de quelques minutes, il se sentit prit de nausées et toute l'eau ingurgitée fut rendue à la rivière. Griffin gémit à la fois de peur et de douleur. C'était insupportable !
Puis une odeur étrange vint titiller ses narines. C'était un parfum savoureux aux nuances légèrement  fumées. Une vague pensée s'imposa à l'esprit de l'amnésique. Il vit une grande fête, de grands brasiers où de merveilleux mets cuisaient en tournant sur des broches de fer. Les rires, les chansons, la joie, l'appétit … C'était l'odeur d'une bête que l'on cuisait sur un feu qu'il venait de sentir et, par la même occasion, il s'était souvenu de l'une des fêtes que son père organisait... sans pour autant en comprendre le sens.
Il se dirigea vers cette odeur plus qu'alléchante et il fini par tomber sur un campement. Il y avait là un feu entouré de pierres et un petit mammifère cuisant au dessus. Un peu plus loin, une grande toile avait été tendue pour protéger son propriétaire du vent et du froid de la nuit et un homme dormait tranquillement en dessous, un chapeau posé sur les yeux pour ne pas être dérangé par la lumière du feu. Ses ronflements ne laissaient aucun doute quant à ce qu'il était en train de faire et Griffin s'approcha lentement de lui, tel un prédateur, suivant son instinct. Il ne s'était même pas rendu compte que le serpent avait glissé de sa poche pour s'éloigner de lui. Sliya savait ce qui allait se passer et, ne voulant pas assister à cela, préféra se réfugier dans l'arbre le plus proche.
L'homme sentait fort, le vin et la sueur, mais également autre chose que Griffin n'arrivait pas à déterminer. C'était suave et excitant, et il ne pouvait plus en détacher tous ses sens. Il se tenait à présent au dessus de l'homme étendu sur une couche qui semblait moelleuse. Il savait quoi faire, il le ressentait dans ses tripes. Il se passa la langue sur les lèvres laissant apparaître deux crocs pointus et meurtriers. Ensuite, il se pencha sur le campeur solitaire et le souleva de terre comme une vulgaire poupée de chiffon. Surprit d'un tel réveil, l'homme poussa un cri de stupeur qui s'étouffa ensuite en un borborygme ridicule alors que le vampire lui arrachait la peau du cou pour s'abreuver au doux nectar s'écoulant à flot dans sa gorge mais aussi le long de son propre cou et sur ses vêtements jusque sur le sol. C'était si bon de pouvoir enfin soulager sa soif ! C'était comme une longue gorgée d'eau que l'on boit après des jours entiers dans le désert. C'était plus savoureux que tout ce qu'il avait connu, bien qu'il ne se souvienne plus de rien. Il savait que c'était meilleur que tout ce qui pouvait exister. Il en avait l'intime conviction. Un gémissement de plaisir s’échappa de sa gorge pleine de sang puis, une fois le flot tari, il laissa retomber le cadavre encore chaud sur le sol maculé.
Mais alors qu'il savourait encore le sang chaud qui dégoulinait sur son menton, il sentit une présence dans son dos. On l'épiait ! Il se retourna vivement et aperçut une silhouette dissimulée derrière les arbres. Il se rendit alors compte de ce qu'il venait de faire. Il avait tué. Tel un fauve sauvage et sans aucune pitié il avait arraché la gorge à ce campeur. Sur le coup, il se sentit anéantit et il se laissa choir sur le sol à quelques centimètres du cadavre, puis il fondit en larme. C'était là de véritables sanglots dignes d'un réel drame ! Si c'était cela désormais sa vie, la mort était sans doute préférable.

*Je suis un monstre, rien qu'un monstre...*
Et, persuadé de cette pensée, il continua de pleurer, la tête dans les mains, ses larmes nettoyant le sang de son visage.
Revenir en haut Aller en bas



Shiro

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Dim 16 Oct - 11:52

Message de Shiro.

Les ténèbres s’étaient éveillés, le soleil avait disparu derrière l’horizon, en emmenant sa douce chaleur. La voie lactée faisait danser ces milles faisceaux dans la nuit paisible. Tout était calme, les insectes nocturnes bruissaient entre les herbes, les petits mammifères de la campagne se rassasiaient au clair de lune et les loups entamaient leurs chants mélodieux, à travers de longs hurlements plaintifs.
Shiro n’avait pas le temps de s’émerveiller devant tant de beauté. Il courait à travers la forêt, ses pieds nus foulant le sol humide des bois, s’écorchant sur les buissons épineux qu’il rencontrait. Le froid de la nuit lui mordait la peau, et ses jambes meurtries par une telle course, commençaient sérieusement à fatiguer. Il n’en pouvait plus il était à bout de forces. Son cœur suffoquait, son sang battait furieusement dans se veines et ses poumons peinaient à se remplir d’air. Mais il avait peur, son instinct le poussait à continuer.
Shiro s’arrêta contre un grand chêne, s’agrippant de toutes ses forces à son écorce rugueuses couverte de mousse. Il planta ses ongles dans ses nervures en repensant à ce que son maître avait tenté de lui faire. Soudain, un flash back s’imposa brutalement à lui. Il revit sa main sur son épaule frêle, son souffle chaud sur son cou… Le jeune homme chassa d’un cri ses images terrifiantes. Mais immédiatement, un autre souvenir se présenta à lui. Le rouge, le sang, il y en avait partout. Shiro posa son regard sur son corps. Ses mains, ses bras, toute sa peau s’était teinte de rouge. A cette vue, il saisit son crâne entre ses mains et se mit à hurler :

-Non ! Aaaarg ! Laissez-moi !!

Vacillant dans la clarté de la lune, Shiro sentit ses yeux noyés de larmes. Son visage tout entier était déchiré par la terreur. Il se tenait les côtes à s’en arracher la peau. Soudain, il se remit à courir, encore plus vite et plus loin. Il voyait parfaitement bien grâce aux rayons lunaires. Mais hélas, détalant comme une biche apeurée, il ne faisait pas attention. Une grosse racine tortueuse qui surgissait du sol stoppa net sa course folle. Shiro s’étala de tout son long dans les feuilles mortes qui jonchaient le sol. Il avait mal, tout son corps le faisait souffrir. Son cœur était transpercé par des milliers d’épines. Il ne parvenait même plus à crier.
Le jeune homme resta un moment ainsi. Il n’avait plus de force, le moindre mouvement était difficile.
Tout à coup, un hululement macabre retentit à travers les arbres. Shiro sentit monter un lui un torrent d’adrénaline. Il ouvrit les yeux et regarda ver le ciel. Sur une branche, deux pupilles luisantes le fixaient. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Il se releva avec difficulté, tremblant comme un nouveau né, puis reprit son chemin en titubant. Il ne devait pas s’arrêter, qui sait ce qui lui arriverait sinon.

Le sang avait fini par sécher sur sa peau d’habitude si immaculée. Le garçon avait fini également par se calmer, il était à présent dans une sorte d’état second, engourdi par le froid et la faim. Ses jambes foulaient le sol lourdement, comme une marionnette dirigée par les files de son maître. Il ne pleurait plus, mais la peur persistait en lui. Chaque bruit le faisait sursauter.

Après quelques minutes, Shiro fut attiré par une lumière. A la fois douce et rassurante, car il détestait l’obscurité, et porteuse d’une mauvaise nouvelle. Il y avait quelqu’un. S’il rencontrait une personne alors qu’il ressemblait à un tueur en série, couvert de sang sécher, ça ne serait pas très bon pour lui. De cette personne pourrait elle aussi lui faire du mal.
Shiro s’approcha donc discrètement jusqu’au moment où il pu voir d’où provenait cette lumière. Il fut d’abord attiré par les flammes du feu qui craquait paisiblement. Le contemplant, il ne se rendit pas compte de ce qui se jouait quelques centimètres plus loin. Mais lorsque son regard se posa plus loin, il fut horrifié. Une créature, ou plutôt un homme, était penché sur un autre, lui aspirant goulument son sang. Le liquide rouge fumant dans le froid glacial de la nuit, se répandait sur leur deux corps ainsi que sur le sol. Shiro porta une main sur ses lèvres pour s’empêcher de crier. Il resta cependant pétrifié par ce qu’il venait de voir.
Le monstre laissa retomber le corps sans vie de l’homme. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il fondit en larme. Le garçon sentait son cœur battre la chamade et la veine de sa tempe tambourinait comme jamais. Il était figé avec la peur gravé sur son visage. Soudain, les battements de son cœur le firent reprendre conscience. Shiro tomba à la renverse et, ne quittant pas cet homme du regard, recula jusqu’à se plaquer contre un arbre. Entre ses gémissements, l’ont pouvait comprendre quelques paroles qui s’échappaient de ses lèvres :

-Au secours ! …… j’ai peur…. Le rouge…le sang….disparais !! Aaaaarrg !
Revenir en haut Aller en bas



Griffin

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Dim 16 Oct - 20:49

Message de Griffin.

Alors que les larmes se tarissaient sur ses joues creusées de sillons souillés, Griffin releva la tête et observa pour la première fois celui qui se tenait prostré sous un arbre et qui avait assisté au meurtre. Il semblait tellement jeune et chétif ! Et terrorisé qui plus est. Il fixait le vampire sans bouger, seules ses lèvres laissaient échapper des bribes de phrases que le jeune homme peinait à comprendre. Lentement, il se releva puis essuya futilement ses vêtements plein de sang encore frai. Il lui faudrait en changer sinon cette odeur finirait par le rendre fou à nouveau. Une fois debout, il commença à avancer vers celui qui ne bougeait toujours pas. Griffin se demanda si c'était une excellente idée d'agir ainsi. Après tout, l'autre pouvait tout aussi bien jouer la comédie et se jeter sur lui ! Cela dit, cette pensée lui sembla complètement absurde et il continua de progresser vers le jeune homme. Griffin n'était plus qu'à quelques pas de lui lorsqu'il remarqua que les avant bras du garçon étaient maculé de sang. Du sang humain et qui éveillèrent la curiosité du vampire. Serait-il lui aussi dans la même situation ? Partageaient ils le même calvaire ?
Il se tenait juste en face de lui à présent et il sentait et entendait à la fois le cœur du pauvre garçon battre à tout rompre. Il était comme sur le point d'exploser tant il battait la chamade. Le seul réflexe de Griffin fut d'avancer la main pour le rassurer mais, comprenant que c'était lui la source de cette terreur, il se ravisa. Au lieu de quoi, il tendit simplement la main devant lui comme il aurait fait devant un animal blessé et prononça d'une voix qui se voulait douce et rassurante :
« Ne crains rien, je ne te ferais aucun mal. Je n'étais pas moi-même il y a peu mais à présent tout va bien. S'il te plaît... » Il ravala un sanglot qui menaçait de faire flancher sa voix et poursuivit faiblement. « Je ne veux pas être seul... J'ai peur ... »
Ses derniers mots n'avaient été qu'un murmure à peine audible et de nouvelles larmes se mirent à couler le long de ses joues sales. Le sang collé à son menton et le long de son cou commençait à coaguler, devenant d'un noir d'encre.
Alors que Griffin tendait sa main au jeune garçon, une ombre silencieuse quitta son perchoir et commença à se diriger vers les deux garçons l'un en face de l'autre. Glissant fugitivement entre les herbes assez hautes pour la dissimuler, Sliya arriva bien vite aux pieds de son frère et commença son ascension vers la poche de ce dernier. Il ne la remarqua même pas, éphémère reflet d'un bleu nacré dans la pénombre. Déjà elle s'enroulait au fond du manteau, bien au chaud et en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas



Shiro

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Lun 17 Oct - 20:18

Message de Shiro.

Le monstre, il bougeait. En effet, l’homme s’était relevé en tapotant ses vêtements couverts de sang, et commençait à approcher de Shiro. Ce-dernier sentit son sang se glacer dans ses veines, il allait être tué comme cette personne, ou pire, peut-être lui arriverait-il la même chose que quelques heures auparavant. Peut-être redeviendrait-il totalement fou et incontrôlable, transperçant cet homme comme son maître.
*Ne t’approche pas ! Je t’en prie !*
L’homme se rapprochait inexorablement, le garçon avait les yeux rivés vers le sang qui lui avait coulé quelques minutes plutôt dans le cou. Shiro aurait voulu être engloutit par l’arbre, qu’il le protège, mais aussi empêcher une nouvelle fois à cette fureur de monter en lui. Il ne voulait plus faire de mal. Il avait déjà éventré son maître, une seconde personne, même un monstre, le rendrait fou.

Shiro déglutit bruyamment en fermant les yeux, peut-être que tout n’était qu’un cauchemar et qu’il allait bientôt se réveiller. Mais lorsqu’il rouvrit les yeux, la silhouette de cet homme, grande et effrayante, était toujours là. Pire ! Il se tenait tout près à présent. Soudain, sa main se dirigea droit vers le garçon. Shiro se protégea de ses bras, levés devant lui, la tête repliée dans ses épaules. Il se préparait à être mordu, à ressentir la douleur, mais pourtant rien ne vint. Ses paupières à demi-closes, il décida de regarder où était cet homme effrayant. Il avait juste la main tendu vers le démon et n’affichait, à la grande surprise de Shiro, aucune agressivité. Il n’était plus le même qu’au moment où il avait arraché la gorge de sa victime.
Et si…..et si il était comme lui ? Shiro aussi n’avait pas pu se contrôler en tuant son maître. Peut-être qu’il lui arrivait la même chose. Le garçon n’avait pas voulu faire de mal et pourtant…voila où il en était.

Shiro fut ramené à la réalité par la voix de l’homme, loin d’être terrifiante.
Effectivement, ils étaient semblables. Shiro aussi avait peur, lui aussi ne voulait pas se retrouver tout seul. Et tout comme lui, il n’avait pas pu contrôler sa folie meurtrière.
Etrangement, Shiro n’avait plus peur. Son cœur commença à se calmer et ralentit peu à peu. L’homme pleurait. Le garçon ne pensait pas qu’il s’agissait là d’une feinte, s’il avait voulu le tuer, ce serait déjà fait.
Shiro sentit des larmes perler sur son visage, et à présent totalement rassuré, il saisit la main de l’homme, s’agrippant de ses petits doigts d’enfant.

-Moi aussi…j’ai peur tout seul…

Shiro pleurait à chaudes larmes tel un enfant, fixant de ses yeux rouges les pupilles de cet homme. Oui, il ne voulait pas être seul lui non plus. Il avait si froid tout seul.
Revenir en haut Aller en bas



Griffin

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Lun 17 Oct - 20:55

Message de Griffin.

L'enfant s'empara de sa main. Elle était si chaude comparé à la sienne. Chaude et couverte de la même matière noire et collante qui lui coulait dans le cou. Son premier réflexe fut de porter cette main barbouillée à sa bouche mais il se ravisa et il rattrapa son geste en faisant mine de mener l'enfant vers lui. Cet être qui, à son odeur ne pouvait être un humain, était aussi peureux qu'un lapereau. Il pleurait mais Griffin n'aurait sût dire s'il s'agissait là de larmes de joie, de tristesse ou d'un trop plein de peur qui s'évacuait enfin. Il lui adressa un large sourire et, par ce simple contact, il se sentit plus léger. Comme si toutes ses craintes et ses angoisses de la veille ne comptaient plus.
Puis soudain, comme s'il s'agissait là d'un évidence, il lança :

« Nous sommes couverts de sang, nous devrions aller nous nettoyer. Ça colle et cette odeur me rend fou... »

Et sans attendre la réponse de son nouvel ami dont il ne connaissait même pas le nom, il s'élança, la main du garçon toujours bien au creux de la sienne. Il ne courait pas mais sa démarche était suffisamment rapide pour distancer le jeune garçon. Il prit donc bien soin de ne pas lâcher sa main. Il ne se demanda même pas s'il lui faisait mal ou pas, il ne le libéra que lorsqu'ils arrivèrent en vue d'un mince filet d'eau qui coulait le long de petits rochers qui affleuraient. Il s'y précipita et plongea ses deux mains jointes pour ensuite en déverser le contenu sur son visage. Comme c'était agréable ! L'eau était glacée et le sang déjà séché ne fut pas facile à supprimer.
Les petites flaques qui s'étaient formées au creux de la rocaille n'étaient pas suffisamment larges pour lui permettre de faire autrement qu'avec ses mains et il utilisa la même méthode pour ses vêtements. Le liquide rouge était tenace et sa belle chemise blanche était fichue. Aussi, il la retira complètement et l'abandonna dans les buissons. Par contre, il s'acharna pour récupérer sa veste. Il ne savait pas trop pourquoi mais, il l'aimait bien.
Une fois satisfait, il posa ses fesses contre une racine moussue qui affleurait et annonça de but-en-blanc :

« Je m'appelle Griffin. Enfin je crois. C'est une belle bête bleue qui me l'a dit... »

Se rendant compte que l'on parlait d'elle, Sliya émergea du manteau qui avait été malmené lors du nettoyage, ne semblant pas en avoir souffert pour autant. Elle fit glisser son long corps azuré sur le bras de son frère et vint s'enrouler autour de son cou, faisant danser sa magnifique langue rosée.

« Elle est belle hein ? » ajouta Griffin tout en ne lâchant plus la créature des yeux. Il était subjugué par autant de grâce et de somptuosité. De sa main, glacée à cause de l'eau qu'il avait utilisé, il se mit à caresser le ventre et le cou du serpent tout en lui chuchotant qu'elle était belle et qu'il l'aimait. Cela semblait ravir l'animal qui frottait sa tête contre les doigts blafards.
Revenir en haut Aller en bas



Shiro

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Mer 19 Oct - 15:56

Message de Shiro.

Bien que sa main ait été glacée, Shiro continua de la saisir entre ses doigts. Il n’avait presque plus peur, et pour une fois, le contact ne le dérangeait pas. L’homme l’entraîna vers lui avant de lui lancer un sourire. Un simple geste qui allégea le cœur du garçon. Cet étrange personnage lui suggéra de se débarrasser de tout ce sang, qui leur collait la peau et qui, d’après lui, lui était insupportable.

Soudain, l’homme se leva et, sans même que Shiro eut le temps de dire quoi que soit, commença à marcher rapidement à travers la petite clairière. Il tenait fermement la petite main du garçon, ne lui laissant pas le choix d’avancer. L’homme était plus grand que Shiro et ce-dernier avait bien du mal à suivre son allure. Le garçon était impressionné par sa carrure, lui qui n’avait toujours vu que des mécréants bedonnants et des aventuriers saouls, et était totalement enveloppé dans son ombre.
Ils s’arrêtèrent enfin près de petites flaques d’eaux, alimentées par une infime source qui jaillissait au clair de lune. L’homme plongea ses deux mains entre les rochers et s’aspergea le visage sans aucune hésitation. Shiro n’avait même pas remarqué qu’il avait lâché sa main.

Le garçon s’émerveilla devant tant de beauté. Les rayons de la lune dansaient sur les ondulations des flaques et les reflets de lumières se propageaient sur la mousse des petits rochers. Il n’avait jamais vu cela.
Pendant ce temps, l’homme s’échinait à nettoyer ses vêtements. Il avait retiré sa chemise blanche pour ensuite la jeter un peu plus loin. Shiro s’approcha enfin de l’eau, imitant les gestes de celui-ci. L’eau été glacée et le garçon fut parcouru d’un frisson lorsque ses doigts atteignirent la surface. Mais il voulait absolument se débarrasser de ce liquide rouge qui lui enduisait le corps. Alors, prenant son courage à deux mains,  il commença par nettoyer ses bras, teintant une première flaque de rouge. Cela faisait du bien de ne plus voir tout ce sang. Il s’attaqua ensuite aux quelques raies présentent sur son torse. L’eau glissa sans aucuns problèmes puisqu’il n’avait pas de chemise, dévoilant sa longue cicatrice, apparaissant noire dans la pénombre. Shiro s’attaqua ensuite à son visage et à ses cheveux, qui reprirent leur couleur d’un blanc immaculé.
Le garçon ne tenta même pas de laver son bermuda, sans quoi il se serait retrouvé trempé de la tête aux pieds.
Comme il se sentait libéré à présent. Sans tout ce sang sur son corps, il pouvait enfin oublier la scène qui s’était jouée quelques heures plus tôt.

L’homme, ayant terminé de frotter son manteau, s’assit en se présentant au jeune démon. Apparemment une créature bleutée lui avait soufflé que son nom était Griffin.  Et soudain, comme par magie, un long serpent aux écailles azurées surgit de la poche de sa veste, pour aller s’enrouler délicatement sur son cou.
L’homme semblait fasciné par cette bête. Il lui caressait le ventre tout en lui chuchotant des paroles inaudibles pour Shiro. Etrangement, le serpent paraissait heureux de recevoir une telle attention.

Le garçon décida à son tour de se présenter. Mais il hésité pour il ne sait qu’elle raison. L’espace d’un instant il avait oublié ses émotions, et il constatait à présent que son cœur battait de nouveau régulièrement. Il n’avait plus peur.

-Et moi c’est Shiro… lança-t-il avec une voix à présent calme et douce, comme on lui connaissait si bien.

Soudain, une question se posa dans son esprit. Cet homme était-il humain ? Après tout, il avait dévoré à pleine dents une personne dans la clairière et n’avait même pas eu peur du garçon couvert de sang lui aussi. Et à présent il discutait avec un serpent. C’était vraiment étrange.
Mais Shiro fut tiré de son esprit et de ses questions existentielles par de violents frissonnements. Forcément, ce bain improvisé en plein milieu de la nuit l’avait totalement refroidit. De plus l’eau glacée n’était pas non plus conseillée. Il avait terriblement froid et comble du malheur, un grognement sourd s’échappa de son estomac. Le garçon cacha son ventre de ses bras, gêné et rouge comme une pivoine.
Revenir en haut Aller en bas



Griffin

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Sam 22 Oct - 20:51

Message de Griffin.

De l'estomac du jeune garçon s’échappa un grognement féroce qui fit relever la tête à Griffin. Il chercha tout d'abord l'origine de ce raffut avant de se rendre compte que Shiro, comme il avait dit s'appeler, se tenait le ventre. Il avait faim... Mais le jeune vampire ne voyait pas ce qu'il pourrait faire pour lui. Ils étaient seuls au milieu des bois et la seule présence humaine dans les parage gisait à présent dans une marre de sang. Soudain, Griffin se souvint d'une odeur qui lui avait chatouillé les narines avant que le sang n'en prenne la place. Le fumé délicieux d'une bête en train de rôtir sur les flammes d'un feu de camp. Il se leva d'un coup, sans rien dire et fit demi-tour sans laisser le temps à Shiro de le suivre.
Le pauvre dut se croire abandonner mais au bout de quelques minutes, Griffin revenait avec, entre les mains, un petit mammifère à moitié carbonisé d'un côté et à peine cuit de l'autre, le tout embroché d'un bout à l'autre sur une vulgaire branche d'arbre. Tout fier de pouvoir offrir quelque chose à son nouvel ami, il lui tendit son trophée, un grand sourire étalé sur les lèvres. Lui-même ne ressentait pas ce besoin vital de manger. Le sang qu'il venait de boire lui suffisait amplement.

« Tu peux tout manger, je n'en ai pas besoin... » fit-il alors, la brochette tendue devant lui.

Il retourna s'asseoir, ne sachant pas quoi faire à présent. Tout était à la fois si nouveau et familier pour lui ! Il ne savait plus où il en était et si le petit serpent bleu qui glissait gentiment le long de ses membres n'avait pas été là, il aurait sans doute déjà pété les plombs. Sa présence le rassurait. Il se sentait tellement proche de ce petit être. Il avait l'impression de devoir le protéger à tout prix sans trop savoir pourquoi. Et maintenant que Shiro se tenait devant lui, semblant si fragile, si sensible... Il se dit qu'il devrait peut-être rester avec pour le protéger lui aussi. Après tout, il avait fait montre d'une férocité inquiétante en soulevant le campeur solitaire et en lui arrachant la gorge comme il l'avait fait... Il pourrait sûrement protéger Shiro...  Une question s''imposa alors à son esprit. Pourquoi le garçon avait-il eut du sang barbouillé partout sur ses mains et ailleurs ? Tout en regardant Sliya onduler entre ses doigts il posa directement la question, sans s'encombrer de fioriture.

« Pourquoi tu étais couvert de sang ? Tu as tué quelqu'un. »

La dernière phrase n'était pas une question, c'était bien une affirmation. Il ajouta précipitamment en relevant la tête pour regarder Shiro droit dans les yeux.

« Je ne t'accuse de rien, je veux juste savoir si on risque de tomber sur un os. »

Sa naïveté d'amnésique sembla l'avoir quitté alors qu'il ne quittait pas Shiro du regard, ses yeux de braise plongé dans ceux du jeune garçon à la recherche de réponses.
Revenir en haut Aller en bas



Shiro

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Mer 26 Oct - 9:09

Message de Shiro.

Alors que le démon faisait tout son possible pour faire taire son estomac, Griffin se releva d’un bond, sans rien dire, avant de rebrousser chemin. Shiro resta seul quelques minutes, se demandant pourquoi l’homme était parti si vite. Enfin, sa silhouette imposante était de retour. Il tenait entre les mains une petite chose grillée, embrochée sur une branche d’arbre, encore fumante et d’où il s’échappait une odeur alléchante. Griffin lui tendit avec un large sourire. Le jeune homme sentit ses papilles saliver et son estomac reprit sa symphonie de plus bel.
L’homme n’avait apparemment pas faim et Shiro pourrait tout manger. Le démon saisit la broche entre ces doigts de poupée et renifla la viande avec délectation. Il mordit à pleine dent, envahit par la chaleur contenue dans la chair. C’était tellement agréable de se remplir l’estomac, un véritable soulagement. Shiro n’avait pas la moindre idée de ce que pouvait être cet animal, mais en tout cas il avait bon goût. Il prit soin de recracher les petits os avant d’avaler. Quel bonheur, il sentait son corps se réchauffer, il reprenait des forces.
La deuxième partie de l’animal fut plus difficile à manger, car de toute évidence carbonisée, enfin, Shiro était rassasié. Il se laissa glisser dans l’herbe douce, assis contre un petit rocher, repu et ne pouvant plus rien avaler.
Soudain, une question se posa à son esprit, lorsqu’il porta son regard sur la voie lactée qui rayonnait de milles feux.  Que devait-il faire à présent ? S’il retournait à la taverne il serrait sûrement exécuté pour avoir commis un meurtre. Ou peut-être pire encore.  

Ces questions existentielles furent vite chassées par la voix de Griffin qui le questionnait à présent. Shiro détacha son regard du ciel et constata que l’homme le regardait droit dans les yeux. Il avait changé, il n’était pas terrifiant comme lorsqu’il avait arraché la gorge du campeur, ni aussi rassurant que lorsqu’il lui avait prit la main, il avait un regard rempli de sérieux. Shiro hésita avant de répondre, baissant la tête comme un chiot qui venait de faire une bêtise. Il avait peur de l’avouer, peur de prononcer ces mots, mais après tout, Griffin était dans le même cas.

-Oui…je l’ai tué…murmura-t-il la voix entrecoupée de sanglots.

Shiro inspira profondément avant d’ajouter les larmes aux yeux :

-Ce n’était pas ma faute…

Le démon plongea son visage dans ses paumes, pour ne pas être assaillit par les images de ce souvenir épouvantable. Il avait fait couler le sang de son maître, c’était un monstre ! Il voulait oublier, tout oublier !
Revenir en haut Aller en bas



Griffin

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Sam 29 Oct - 10:34

Message de Griffin.

Un peu ému par la tristesse du jeune garçon, Griffin se leva et fit quelques pas vers lui. Puis, après quelques secondes d'hésitation, il le saisi délicatement par les épaules et mis son visage à la hauteur de celui, en pleur, du garçon. Il lui afficha son plus tendre sourire et, lâchant l'une de ses épaules pour essuyer du revers de sa main froide une larme qui coulait sur sa joue, il prononça en murmurant tout bas :

« N'ai crainte. Tout cela finira par s’arranger. Nous ne sommes plus seuls désormais... petit frère... »

Il avait dit tout cela avec tant de ferveur et de foi, que lui même se sentit sur le point de verser une larme. Mais il s'abstint. Il relâcha complètement Shiro puis lui tendit sa main pour qu'il la saisisse. Mais, avant que l'autre ai eut le temps de bouger, Sliya pointa le bout de son nez, sortant de la manche du manteau long de Griffin. Elle dardait sa petite langue fourchue vers Shiro, comme si elle le scannait, comme si elle l'étudiait des pieds à la tête... Pendant deux minutes qui parurent durer des heures, elle ne bougea rien d'autre que sa langue et, lorsqu'elle eut fini, elle retourna se mettre à l'abri dans le manteau, bien au chaud contre son vampire de frère. Griffin éclata alors de rire, se tenant le ventre, presque plié en deux puis, entre deux éclats, il parvint à expliquer àShiro :

« Ah ah ! Elle voulais s'assurer que … ah ah ! Que tu n'allait pas essayer … Hi hi hi ! Essayer de nous tuer pendant notre sommeil ! Ah ah ah ! »

Il parvint à se calmer et poursuivit :

« Il semblerait qu'elle te considère digne de rester avec nous. Enfin, si tu le souhaites bien sur... »

Griffin essuya les quelques larmes de rire qui avaient commencé à perler aux coins de ses yeux mais il ne put se défaire du large sourire placardé sur son visage. Il ne savait pas comment il faisait pour capter les émotions du serpent mais il savait qu'elle tenait très fort à lui. De par ce fait, il se sentait responsable d'elle. Et c'était pareil pour Shiro, même s'il ne pouvait capter ses émotions, il les lisait sur son visage sans la moindre difficulté. Et il se sentait proche de ce garçon, comme un petit frère qu'il aurait eut dans une autre vie... Ou une petite sœur... ?
Soudain, comme surgissant de l'abysse de sa mémoire perdue, l’écho d'un éclat de rire lui parvint. C'était un rire cristallin et plein de vie, de joie. On sentait son sourire dans cet éclat de bonheur ! Un visage commença à se dessiner sous son regard perdu dans le vide. Des traits doux et fins, féminins, avec dans les yeux une lueur de gentillesse qu'il se maudit d'avoir put oublier... Mais cette bribe volatile de son passé s'estompa aussi rapidement qu'il était apparut et le petit visage s'évapora dans la nuit tel un fantôme né de son imagination...
Autour de son bras, le serpent bleuté avait resserré son étreinte au point de couper la circulation de son sang. D'une main douce, mais ferme qu'il glissa sous la manche de son manteau, il lui fit lâcher prise. Sans savoir comment, il s'était retrouvé à genou et il se releva, gêné que Shiro ai assisté à cette scène que lui même ne comprenait pas.

Il s’éclaircit la gorge et annonça :

« Bon, ne restons pas là. »

Puis, jaugeant le jeune garçon il ajouta :

« Il te faut des vêtements »
Revenir en haut Aller en bas



Shiro

Invité



MessageSujet: Re: Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)   Dim 30 Oct - 17:37

Message de Shiro.

Shiro sentit deux mains froides se poser sur ses épaules. Il releva la tête, surpris, et constata que Griffin se tenait tout prêt de lui, affichant un doux sourire. Ce contact sur sa peau lui rappela les mains de son maître à ce moment là et Shiro sentit son corps se crisper. Pendant une fraction de seconde il eut à nouveau peur, mais étrangement, ce sentiment disparu lorsque l’homme essuya une larme qui glissait sur sa joue. Sa peau était froide, si froide, et pourtant ce geste lui réchauffa le cœur. Les murmures de Griffin séchèrent les larmes du jeune démon.
*Petit…frère…*
Shiro ne pu que rester muet. Lorsque ce mot retentit à son oreille, ses yeux s’écarquillèrent et il se sentit envahi par un étrange sentiment, de la joie.

L’homme le lâcha et tendit  une nouvelle fois sa main vers lui. Shiro était encore sous le coup de l’émotion et lorsqu’il se décida enfin à la saisir, le serpent surgit de la manche de Griffin. Ses splendides écailles bleues scintillaient sous les rayons de la lune. Le reptile fouettait l’air de sa fine langue rosée en direction du démon, le scannant pendant plusieurs minutes. Shiro n’osait plus bouger, ayant même sursauté à l’apparition de l’animal. Il déglutit et retint son souffle. Puis comme si de rien était, le serpent fit demi-tour et retourna sous le manteau de Griffin.
L’homme fut prit d’un fou rire et eut du mal à expliquer au démon ce que venait de faire le serpent. Comment ça les tuer pendant leur sommeil ?! Shiro n’était pas un assassin !
Ce-dernier fronça les sourcils, prêt à rejeter ces mots qu’il trouvait tout à fait absurde. Mais il comprit bien vite que son ami ne les avaient dit qu’en plaisantant. Shiro fit donc la moue, le visage encore humide. Mais il s’essuya d’un revers de manche les yeux, lorsque l’homme lui proposa de rester avec lui. Ses pupilles brillaient de joie, bien sûr qu’il était d’accord.

Soudain, le sourire amusé de Griffin se dissipa et son regard se perdit dans le vide. Que se passait-il ? Avait-il mal ? Shiro commençait à s’inquiéter de ce changement si étrange. Il observait l’homme immobile, avec une certaine inquiétude. Le démon s’apprêtait à saisir la main tendue de Griffin, mais ce-dernier glissa celle libre dans la manche de son manteau. Puis, l’homme se releva avant de s’adresser de nouveau au garçon.
Il avait raison, ils ne devaient pas rester ici. Enfin, posant son regard sur le démon, Griffin conseilla de lui chercher des vêtements. Ce n’était pas une mauvaise idée effectivement. Shiro avait vraiment froid, le haut du corps ainsi nu, et qui plus est en pleine nuit au milieu de la forêt.  Le froid nocturne lui mordait la peau et ses doigts de poupée commençaient à devenir rouges.
Shiro saisit alors la main de Griffin et déclara, la voix pleine de joie et de détermination :

-Oui ! Je te suis !...Grand...frère

L’homme avait chassé toutes ces craintes. Le démon avait à présent entièrement confiance en lui. Il serrait sa grande main dans ses petits doigts d’enfant. Shiro semblait si fragile à côté de lui, et pas seulement parce qu’il faisait une tête de moins que l’homme, mais parce qu’il était si chétif et si innocent. Il le regardait avec les yeux pétillants, un sourire joyeux sur les lèvres. Oui, on aurait dit un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
 

Quelque part, dans une forêt proche de Velport ... "Le monstre s'éveil !" (Griffin - Shiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelque part dans le Val d'Anduin [Flashback PV Sefir]
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-