Partagez | 
 

 Un nouveau départ (Sally)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Sally

Invité



MessageSujet: Un nouveau départ (Sally)   Mer 28 Sep - 13:58

Message de la démone Sally.

Mon nouveau départ. Quelque chose que je n'aurais jamais osé imaginer il y a plusieurs années de cela. A présent, je venais de m'enfuir de mon village natale. Depuis deux ou trois semaines environ. A vrai dire, je ne comptait plus vraiment les jours. Ils passaient trop vite. Comme ci l'on regardait un film en accéléré. C'était un peu la même chose. Et en plus, l'âme de Stéfan, enfermée dans ma faux, me faisait le discours presque toute la journée, que ce soit sur ma fuite improvisé, sur sa vie passé, ou sur autre chose. Si j'avais eu le choix, je ne l'aurais tout simplement pas pris avec moi. Il parlait trop. Beaucoup trop. Et pourtant, c'était grâce aux blessures qu'il pouvait causer que je me nourrissais. Alors il valait mieux ne pas le perdre...ni le casser.

Marchant tranquillement le long du chemin, je finis par déboucher dans un petit village, dont les nombreuses maisons étaient presque toutes faites de bois. Les villageois tout aussi nombreux se promenaient dans les rues, et s"occupés de leur activité habituel. Un peu craintive, je m'approchai de ce lieu. Il me rappelait là où j'avais grandi, bien que l'atmosphère y soit bien différente. L'ambiance y était festive et joyeuse, ce qui était très loin d'être le cas dans mon ancien village. Poussant un soupir, je m’avançai en sa direction. Je n'en pouvais plus, et j'avais besoin de trouver un vrai lit où dormir, ne serait-ce qu'une nuit. Encore fallait il avoir de l'argent. Tous mes espoirs d'un repos tranquille s'envolèrent à cette pensée. Dommage....

Je transformai ma Fauche en simple bâton. Il ne fallait pas alerter les gens du coin. Déjà que certains promeneurs m'ayant aperçu en compagnie de mon arme m'avait appelé "La Faucheuse", je ne se serais pas étonné que la rumeur se soit répandu comme la peste. Et en plus, même sous forme de bâton, l'âme de Stéfan continuait de parler....à mon grand regret.

"Bon, là il va falloir te taire. Je n'ai aucune envie que l'on me traite à nouveau de monstre à cause de toi."


"Si tu le dis....mais je prendrais la parole si nécessaire !"


"Tu n'as pas intérêt, même en cas d'extrême urgence..."


Notre petite discussion prit fin. Approchant de la foule, me voir parler ferait penser à une folie de ma part, et ce n'était pas mieux que me faire traiter de monstre. Entrant dans cette foule de gens, j'eus bien du mal à passer à travers eux. Chacun me bousculait et me forçait à aller dans une direction différente de la mienne. Pas facile tout cela. Malgré tout, au bout de quelques minutes de  lutte acharnée, je réussis enfin à arriver à destination. Un grand bâtiment se trouvait en face de moi, fait entièrement de bois. La taverne. Un endroit parfait pour se reposer un peu en toute tranquillité, surtout avec ce ciel dégagé et ce soleil haut dans le ciel. Je franchis le seuil, et me dirigeai vers le bar. Cette endroit paraissait encore plus bondé que dehors. Mais au moins, le passage était beaucoup plus facile d'accès. Je m'assis sur un grand tabouret d'apparence assez inconfortable, et qui l'était bien réelement. Un grand homme trapu arriva vers moi, en train de laver un verre à l'aide d'un chiffon.

"Vous voudrez quelque chose mademoiselle ?"
demanda-t-il aimablement

"Juste un verre d'eau."
répondis-je simplement

Évidemment, les quelques sous que j'avais ne me permettais pas de prendre quelque chose de trop chère. Surtout que je n'avais même pas assez d'agent pour me payer une chambre, alors il ne fallait pas plus espérer dans mon cas. Le tavernier repartit un peu plus loin pour préparer ma commande, puis revint un verre d'eau rempli.

"Voilà pour vous."


"Merci."


Je bus d'une traite mon verre, et le reposai avec douceur sur le bar. A partir de ce moment, je savais qu'il valait mieux ne plus y toucher, sinon j'allais facilement le casser. Je me connaissais suffisamment pour cela. Soudain, me sortant de mes pensées, un homme, encore plus grand et musclé que le tavernier, s'approcha de moi. Il venait d'entrer dans la taverne, et affichait une mine exaspéré.

"Toi. Dégage. C'est ma place."


Si je comprenais bien, c'était à moi qu'il me parlait, puisqu'il s'était arrêté à ma hauteur. Et je ne l'aimais pas. Je le savais déjà avec le ton avec lequel il m'avais parlé. Ce ton hautin, comme ci il était supérieur aux autres, me dégoutais d'avance. Je lui fis face, me redressant de toute ma taille, et le regarda droit dans ses yeux noisette.

"Il n'y a pas écrit ton nom sur le tabouret à ce que je sache."
répondis-je sèchement

Le toisant d'un regard méchant, je continuai de l'observer. Des murmures s'échappèrent de la salle. J'entendis certains dire "c'est une bagarre ? A mon avis la fille n'a aucune chance" ou encore "Elle lui a répondu ? Mais elle folle ?!". Pfff....n'importe quoi. Je ne voyais pas pourquoi je devrai laisser cette simple place à quelqu'un comme cet homme que je haïssais déjà. Celui ci approcha son visage du mien, me laissant sentir son haleine pleine d'alcool.

"Tu cherches la bagarre ?"


"Pas spécialement, mais si toi tu la cherches, tu vas la trouver."


"Écoutes, ici, tout le monde me respecte et m’obéis, alors tu vas faire comme tout le monde. Je te laisses une dernière chance : Dégage."

"Non."


Il avait beau être très énervant, mon visage gardait cet air calme et mélancolique. C'était sûrement ce qui énerva le plus l'homme, qui décocha un coup de poing en ma direction. Je l'esquivai rapidement. Fort, mais lent. Alors j'avais l'avantage, grâce à ma vitesse démoniaque. Un groupe se forma très vite autour de nous deux, et plusieurs commencèrent à parier, en faveur envers mon adversaire très certainement. Seul un fou aurait parier pour moi. Sauf s'ils savaient que j'étais une démone.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau départ (Sally)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-