Partagez | 
 

 Carnet de route d'un mercenaire


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Carnet de route d'un mercenaire   Ven 1 Juil - 18:21

Fiche de Zyakan Mirdolean
Fiche de Zyakan Tesk'Ay (actuel)

Rps en cours:

Aucun pour le moment

Rps terminés

Une lueur grise au crépuscule, avec ma chère et tendre Pandore

Rps abandonnés:

(pour cause de modification de personnage)
-Rencontre inattendue, avec Morphéo

-L'entraînement, avec Simya Reïl

-Honneur et vengeance, avec Jaden Carr, Earwen El'Kementari, Isildur, Zürn et MDJ


Dernière édition par Zyakan Tesk'Ay le Mar 2 Sep - 14:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Carnet de route d'un mercenaire   Lun 21 Jan - 20:07

PNJs liés à Zyakan

. •Marcus Graves

Compagnon d'armes de Zyakan, il est l'un des trois cofondateurs de la compagnie des Faucons Nocturnes.
Grand et trapu, au physique de montagnard, Marcus est doté de la même musculature imposante qu'un travailleur des champs ou qu'un bûcheron. Avec ce dernier, il a en effet en commun l'usage intensif de la hache, même si ce n'est pas nécessairement pour la même utilité. Certains coupent des arbres, lui tranche des têtes. Son visage buriné par le soleil et le vent laisse entrevoir dans ses orbites enfoncées des yeux d'un noir chaud, presque de la même couleur que la toison de cheveux et de poils qui recouvrent le reste de sa tête. Cette légère nuance rouge-rousse n'est que le premier et le plus visible aspect de son tempérament sanguin.
Très loin d'être sot, mais oscillant constamment entre son impulsivité naturelle et une retenue qu'il a appris à cultiver, Marcus Graves est de ceux qui vous tapent dans le dos le soir autour d'un pichet de vin et vous coupent le jarret au petit matin si vous dites un mot de travers. La bonhomie gaillarde de son attitude inspire tout de suite aux inconnus une confiance au moins relative, mais, bien qu'elle soit sincère, elle peut être remplacée d'une seconde à l'autre par une froideur de mort, tandis que l'homme continuera à sourire en surface. Honnête avec ses vrais amis, Marcus n'hésite pas une seule seconde à assommer un badaud dans une ruelle sombre pour lui dérober son argent s'il en manque, ou à abattre quelqu'un qui lui aurait manqué de respect. En fait, il ne se pose même pas de question, les notions de bien et de mal étant limitées pour lui à ses intérêts propres. Il reste néanmoins un ami sur lequel on peut compter quand on a pu faire ses preuves à ses yeux, et un officier exemplaire.

Celui qui est aujourd'hui l'un des chefs d'une compagnie de mercenaires parmi les plus réputées d'Hypolaïs est né dans un faubourg de Velport, et a grandi dans le caniveau. Sa mère semble être morte en couche, sans doute après avoir été abandonnée par le père. Très tôt, le petit Marcus révéla ses talents de commandement et se mit à diriger une bande de gamins dans les rues. Pour s'assurer l'impunité face aux rares patrouilles du guet, mais aussi face aux bandes rivales, ils établirent leur quartier général dans un cimetière, d'où Graves tira son nom tombal. Les enfants grandissant, la bande prit de l'ampleur et étendit son emprise sur un assez grand territoire dans le quartier. Mais les envieux se firent plus mordants, et vint le jour du combat de trop. Graves raconte aujourd'hui que sa bande et lui ont été pris dans un traquenard au sortir d'une taverne, et que seul lui a pu s'enfuir, tous les autres ayant été tabassés ou tués. Toujours est-il qu'il fut pris en chasse par ses rivaux, qui n'avaient aucune intention de laisser derrière eux ce gêneur, et que le seul moyen qu'il trouva pour leur échapper fut de s'engager dans l'armée royale. N'ayant là non plus aucun mal à se faire sa place, il monta assez rapidement en grade, même s'il dut attendre d'avoir appris à lire avant de passer officier. C'est le lendemain de sa nomination au titre de lieutenant qu'il fut muté au service du capitaine Tesk'Ay. Les deux hommes, après une courte prise en froid, fraternisèrent sur le champ de bataille, se trouvant finalement une infinité de points communs. L'amitié fut plus longue à se former avec Stoner, mais un véritable lien se tissa là aussi. C'est donc tout naturellement que Marcus suivit Zyakan lorsqu'il quitta l'armée, et se retrouva son bras droit, à la tête de la future Compagnie des Faucons Nocturnes.


_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Carnet de route d'un mercenaire   Lun 21 Jan - 20:10

•Ser Jason Stoner

Compagnon d'armes de Zyakan, il est l'autre des cofondateurs de la Compagnie des Faucons Nocturnes.

D'un physique sec et longiligne, Jason Stoner présente de loin l'aspect dégingandé d'une ombre étirée contre un mur. De plus près, on trouve encore quelques ressemblances. N'ayant pas encore fêté ses trente-cinq ans, mais semblant par moments en avoir le double, il n'affiche guère de joie sur son visage tout en longueur, et taillé expressément pour les "gueules de cent pied de long" dont il a le secret et dont se moque si gentiment Graves. Il est vrai qu'avec ses yeux d'un bleu sec aux extrémités tournées vers le bas, son nez aquilin presque crochu, et son menton en ganache, ser Stoner n'a pas été gâté par la nature du point de vue physique.
Il n'a, en revanche, aucunement à se plaindre du point de vue intellectuel. Ses capacités mentales au-dessus de la moyenne, associées à une intelligence tactique et stratégique hors du commun, font de lui un adversaire à craindre au jeu d'échecs, aussi bien que sur le plan de bataille. Éduqué dans la stricte économie de moyens de la petite noblesse, il a en outre un sens aigu des intérêts financiers, autant que du nombre d'hommes qu'il s'autorise à perdre dans un combat. Ce nombre frise en général le zéro. Tout cela ne l'a pas empêché de développer un humour très fin et souvent particulièrement amer, voire acide. Stoner est en dehors de cela une personne que n'étouffent pas les scrupules, et appréciant les autres dans la mesure où ils servent ses intérêts. Mais là aussi, son tempérament de comptable prévaut et il évitera de se débarasser inutilement d'une personne qui ne le gène pas.

Il arrive parfois, même lorsque l'on naît dans une famille noble, que l'on n'ait pas une vie de rêve. Ce fut le cas pour notre Jason, né de Stephen et Myranda Stoner, nobles d'un modeste patelin du Nord du royaume d'Espalion, régnant depuis leur castelet ancestral sur environ cinquante hectares de champs et de marais, plus quelques petits villages se fondant dans la couleur générale. Huitième fils de la famille, et troisième parmi ceux ayant survécu aux diverses maladies que l'on contracte dans ces endroits-là, Jason Stoner passa son enfance à compter les rares moutons et les très nombreux roseaux du domaine familial. En un mot, il se faisait royalement chier. Un beau jour, aux alentours de ses dix-sept ans, ses parents décidèrent que, puisqu'il était le benjamin, il devrait rentrer dans les ordres. Considérant que sa vie jusque là aurait été trépidante en comparaison à une carrière de moine, l'intéressé fugua et arriva les poches vides à Espalion. Le moyen le plus commode de gagner à la fois de l'argent et de la hiérarchie dés que l'on avait un semblant d'adresse à l'épée (et dieu sait si Jason en avait un, lui qui passait le plus clair de son temps -en dehors du comptage des roseaux- à s'entraîner avec le vieux maître d'armes du château) était l'armée, et il s'y engagea de ce pas. Plus que son talent au maniement de l'épée, ce furent ses compétences tactiques qui le firent grimper dans cette hiérarchie qu'il enviait tant. Après sa nomination au titre de capitaine qu'il évolua sur le champ de bataille aux côtés de Zyakan et Marcus, respectivement alors commandant et capitaine. Si le premier ne fut pas long à apprécier ses qualités, le deuxième resta un bon moment avant d'accepter ce compagnon d'armes trop peu expansif à ses yeux. Il en vint quand même à se résigner et ses moqueries devinrent progressivement des marques d'affection. Ser Jason participa à la création de la compagnie des Faucons en quittant l'armée avec les deux hommes, et fut placé principalement en charge de la trésorerie.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Carnet de route d'un mercenaire   Lun 21 Jan - 20:29

•Aerwen Tesk'Ay

Belle-mère de Zyakan, elle est issue de l'une des plus puissantes familles drow.

Aerwen Tesk'Ay bénéficie, selon les canons des elfes noirs, d'une réelle beauté, celle des femmes fatales. Son corps fin et proportionné à merveille, sa démarche féline et racée, son visage triangulaire, aux lèvres fines, au nez droit et aux yeux violet en amande parfont l'allure générale de cette drow. Elle a été élevée dans la haute noblesse du peuple des ombres, avec tout ce que cela implique : Une éducation parfaite de haute dame, associée à un maniement sans faille de l'arc et des dagues.
Son tempérament s'adapte cependant bien mieux à l'usage du poison, qu'il soit physique ou psychologique, mais, avec elle, toujours mortel. La ruse qu'elle développe et son adresse naturelle -aidée par son physique- à jouer avec le cœur de ses congénères masculins, associées à une absence totale de scrupules dés qu'il s'agit de défendre ses -nombreux- intérêts, font d'elle une personne que l'on préfère avoir devant soi que derrière soi. Et de préférence loin devant. Sa seule véritable faiblesse réside dans sa progéniture, qui est dans le même temps son atout le plus cher. Mère plus qu'envahissante et protectrice, elle veille comme sur la prunelle de ses yeux sur ses deux fils, et l'irruption dans sa vie, quelques mois avant la naissance du cadet, d'un bâtard de son mari -à savoir Zyakan- l'a conduite à faire de ce rejeton illégitime son homme à abattre.

Aerwen est née dans la puissante maison des Feanaro, deuxième enfant et seule fille de sa génération. Son père, Ken'Tika était l'un des plus sérieux prétendants au trône de l'époque, concurrençant Seytan Tesk'Ay, le grand-père de Zyakan. L'éducation quasi-princière qu'elle reçut ainsi participa sans doute à la formation de son tempérament. La rivalité qui opposait alors depuis plusieurs générations les Feanaro aux Tesk'Ay atteignit à ce moment son paroxysme, menaçant d'éclater en conflit armé. La mort du roi en place, faiblissant mais toujours vaillant, se faisait attendre, prolongeant l'attente fébrile de nouvelles élections devant les départager, et la tension montait sans cesse entre les deux clans. Conscients qu'une guerre civile ne servirait aucunement leurs intérêts, Ken'Tika et Seytan finirent par trouver un accord, devant le prolongement inopiné du règne de leur souverain. Les Feanaro donnaient leur fille en mariage à l'aîné des Tesk'Ay, en échange de quoi ceux-ci renonçaient à présenter un candidat au trône cette fois-ci et soutenaient le doyen des Feanaro. C'est ainsi qu'Aerwen épousa Malken Tesk'Ay, membre d'une famille qu'elle exécrait cordialement en tant qu'ennemi héréditaire. Le roi mourut trois jours après leur mariage. Neuf mois plus tard naquit leur premier enfant, Seregon Tesk'Ay. Trois ans plus tard, Malken ramena d'Espalion Zyakan, conçu là-bas dans le ventre d'une humaine, seulement trois mois avant que leur deuxième enfant commun, Elroy, ne voie le jour. Que son mari ait des bâtards ne la dérangeait pas outre mesure tant que les fruits de ses échappées restaient loin de sa vue. Là, l'enfant était introduit directement dans la sphère familiale, et qui plus est il était reconnu par le père. Il devenait donc une menace pour les intérêts de ses enfants, puisqu'il suffisait que Seregon meure pour que ce petit bâtard devienne l'héritier légitime des Tesk'Ay. La suite est connue.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de route d'un mercenaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Carnet de route d'un mercenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lucius Pompeius Publicola ? Carnet de route
» Signaler un carnet de route complet
» Mable I. Weiss ? Carnet de route
» Carnet de route d'Hoshina Utau
» Carnet de Route - W.P. MacKenzie



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Carnet de Bord-