Partagez | 
 

 Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Isildur

Invité



MessageSujet: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Jeu 9 Juin - 17:23

Message d'Isildur.

  ----------------------------------
flash black


Les oreilles plaquées contre sa nuque, le loup noir filait entre les arbres pour échapper à la mort. Sa fourrure noir, naturellement en flamme par endroits, mettaient le feu à certains buissons en les frôlant dans sa course. Ses longues pattes fines le portaient et le propulsaient à pleine vitesse tant qu'il en avait encore la force. Ses yeux jaunes luisants effrayaient la plupart des animaux qui le voyaient. Ainsi se déroulait la course-poursuite d'Isildur, l'incarnation vivant du feu destructeur et des humains, montés à cheval et armés d'arc et de flèches.
  Soudain, le loup noir sentit ses membres s'immobiliser comme si ils ne l'écoutaient plus. Il tourna son regard un peu partout, puis finalement au sol, et aperçut plusieurs traits formant une étoile incrusté à même le sol. Un sortilège ! Comment avait-il donc pu ne pas le voir ?! A cause de cet erreur d’inattention, tout était perdu pour lui et les mortels allaient avoir ce qu'ils souhaitaient ; sa mort.
  Des coups de sabots retentirent un peu plus loi, prévenant Isildur de l'arrivé imminente des humains. Il commença à se débattre intérieurement pour reprendre le contrôle de son corps et pour sauver sa peau, se maudissant lui-même pour cette erreur stupide.

" Il est là, venez ! " dit une voix autoritaire derrière lui.

L'incarnation du feu tourna lentement sa tête, déployant toute son énergie pour cela. Un homme à l'allure imposante se détachait un peu du groupe de soldat, portant une armure qui avait l'air d'avoir plusieurs années de batailles derrière elle. Il y avait également une dizaine d'autres mortel se tenant droit comme un i sur leur destrier, fier de leur capture.

* Si j'étais libre, ils feraient déjà moins les malins... * maugréa Isildur dans sa tête.

C'est à ce moment là que sortit d'un buisson un autre humains portant une cape et un bâton. Il me fixa des yeux quelques secondes, avant de demander à celui qui était apparemment le chef des troupes présentes ici.

"Vous êtes sûr de vouloir tuer une telle créature ? Une telle puissance ? Y avez-vous donc réellement songer monseigneur ?"

"Je ne compte pas le tuer, ni même l'asservir, mais le condamner à une vie éternelle dans une prison de pierre. Je suis pose que c'est à la portée d'un mage tel que vous ?"

Le magicien hocha la tête, puis ajouta :

"Mais si un jour quelqu'un réussissait à le libérer, cette créature devra exaucer un vœu pour son sauveur, un seul. Si cette bête refuse, elle sera de nouveau prise au piège dans cette prison. Et si par malheur elle était réellement libérée, elle aurait perdu beaucoup de ses pouvoirs. Cela vous convient-il ?"


" Excellent ! Mais dépêchez-vous, le sortilège ne va pas durer encore très longtemps !" s'écria le chef

Tout à coup, l'incarnation du feu sentit ses membres lui obéirent de nouveau. Bien qu'un peu surpris, il n'hésita pas un instant à s'élancer sur le mage, prêt à le dévorer s'il le fallait, et créa au même moment un mur de flamme entre le magicien et les soldats pour les empêcher de venir à sa rescousse. Au moment où Isildur s'apprêtait à sauter, crocs et griffes à l'air, le mage prononça des paroles inaudibles, et le loup noir fut transformé en statue, prisonnier de la pierre.

-------------------------------------
fin flash black

   Par la suite fut érigé une grande arche avec une inscription dessus :

libérez le loup de feu,
et bénéficier d'un vœu,
mais faîte attention,
car en le libérant nous risquons,
la fin de notre terre mère.

  Et en dessous de cette arche se trouvait Isildur, condamné à cette prison de pierre jusqu'à ce que quelqu'un ne vienne le sauver.

Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Mar 14 Juin - 18:25

Message de la fée Jaden Carr

Les chevaux avançaient doucement sous la canopée des arbres caducées de la forêt. Si Jaden avait été moins stressé ou plutôt préoccupé il se serait senti à l'aise et en paix. Etant un elfe les arbres et la nature faisait parti de sa nature humaine. Surtout depuis son changement. Cruel, sanguinaire et torturé mentalement durant près de 60 ans il venait de connaître la paix grâce à une autre de ses compatriotes, Earwen, elfe qu'il aimait à la folie malgré des débuts difficiles. Maintenant il voulait mieux la connaittre et pour cela il lui proposer de voir trois des merveilles du monde. La premièree, proche de là ou ils étaient était de loin la plus impressionante et intéressante.

Une puissance magique titilla les nouveaux sens, peu dévellopés certes, de Jaden qui posa pied à terre. Il caressa la crinière de son cheval puis se tourna vers Earwen et lui tendit élégamment sa main. Elle la prit mais descendit plus seule qu'avec son aide. Il la guida jusqu'à une immense arche, surplombant une entité unique. Isildur.


"Approche toi en Earwen et fais face à ton destin, réfléchis et nous saurons, lui souffla Jaden"

Il n'osa pas avouer avoir déjà faillit libérer Isildur mais empêcher par un soldat...
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Jeu 16 Juin - 17:28

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Le chemin parut long, très long. Ëarwen avait l’impression que des jours s’étaient écoulés depuis l’attaque des démons. Elle était littéralement épuisé alors que sa dernière nuit de repos n’était pas si éloignée que cela. Bercée par la cadence calme et régulière des foulées de son cheval elle avait plusieurs fois dût lutter contre le sommeil qui ne demandait qu’a l’entraîner dans ses filets.

Et puis Jaden stoppa son cheval et mit pied à terre. Il lui tendit la main pour l’aider à faire de même. Ëarwen aurait voulut lui dire que son expérience à cheval était de loin la chose en laquelle elle était le plus douée mais sa fatigue et la gentillesse dont il faisait preuve l’empêchèrent de parler. Au lieu de ça elle fit ce qu’il lui dit et s’approcha de l’arche. La mise en garde gravée sur celle-ci la fit hésiter.  Ëarwen ne voulait pas être responsable de la fin du monde mais en même temps elle croyait difficilement que sous cette statue de pierre puisse se cacher un être abominable et destructeur. Plus simplement, elle ne croyait pas que la statue soit en réalité un animal de chaire et de sang mais plutôt une légende auquel les gens avaient finies par croire naïvement. Ça ne devrait donc pas lui faire peur. Aussi s’avança t-elle avec assurance vers le loup de pierre. Pour une statue, elle devait reconnaître que les détails étaient incroyables. Des yeux vifs malgré la rigidité de la pierre,  la précision des muscles… C’était étrange.

Mal à l’aise Ëarwen se tourna vers Jaden un sourire narquois aux lèvres. Il se moquait d’elle et ça, elle en était persuadée.


-Je suis sensée faire quoi la ? Danser autour et lui crier de se réveiller ? C’est ridicule….

Elle dévisagea attentivement l’ex guerrier et le vit tendre une sorte de parchemin. Ëarwen le prit prestement en se moquant bien de savoir si le document était fragile ou non. A la limite de l’agacement elle déplia le parchemin. Jaden devait le préserver depuis un bout de temps déjà. Il était jauni, craquelé et semblait au point de tomber en poussière à tout moment. Ses yeux survolèrent rapidement les quelques lignes écrites. Elle n’en comprit pas un mot. Il devait s’agir d’une langue compliquée, propre aux magiciens ou pseudo magiciens et spécialement conçut pour que le peuple n’y saisisse rien. Ëarwen relut plus attentivement le texte. Elle y trouva des notes elfiques, mais à voix haute le mot prononcé devenait rude et particulièrement difficile à prononcer. Il pouvait aussi s’agir d’un leur destiné à tromper les éventuels aventuriers qui voudraient « réveiller » le loup de pierre.

Ëarwen quitta l’écrit des yeux pour regarder Jaden. Elle avait envie de lui rire au nez mais s’en abstient. Il semblait tellement sérieux qu’elle décida de lui faire plaisir pour une fois. Elle se détourna de lui pour faire face à la statue. Concentrée au maximum pour ne pas rire, elle prononça le premier  mot, puis le deuxième et ainsi de suite.  Au fur et à mesure qu’elle avançait dans sa lecture l’air autour d’eux sembla se réchauffer, mais c’était léger, les mots quant à eux semblaient se simplifier. Ils glissaient dans la bouche d’Ëarwen comme si elle connaissait cette langue depuis toujours.

Puis ce fut terminé. Il ne se passa rien, enfin pas tout de suite. Ëarwen soupira, elle le savait depuis le début. Ce n’était qu’un mythe pour enfant en manque d’aventures. Elle, elle préférait rêver d’une auberge douillette et chaude et ça, ce n’était pas une légende.

Le parchemin à la main elle retourna auprès de Jaden et le lui rendit sans cacher son irritation.


-Une simple fable à dormir debout.

Sa phrase à peine finit, un craquement monstre se répercuta contre les arbres et fit vibrer le sol. Une nuée d’oiseau s’envola tendit que l’air lui-même semblait retenir son souffle. Comme s’ils n’avaient pas eu assez d’émotion pour aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas



Isildur

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Ven 17 Juin - 15:51

Message d'Isildur.

Une voix féminine et douce réveillait doucement Isildur, qui commençait à revenir à lui. Petit à petit, il ressentait son corps redevenir souple, et non dur comme l'était la pierre qui l'avait enfermé si longtemps dans cette position. Il ressentait le sang circuler de nouveau normalement dans ses muscles. Il ouvrit lentement les yeux. Au début, il ne vit que du noir, mais peu à peu, ses pupilles se réhabituaient à la lumière du soleil. Il se trouvait encore dans cette forêt dense remplis d'espèces d'arbres des plus variés. Il sentit l'air lui souffler dans la nuque, faisant danser ses poils dont le feu pouvait brûler d'un simple toucher. Lorsqu'il eut repris totalement ses esprits, il posa sa patte antérieur en avant. Il ressentit l'herbe, si fine et moelleuse, lui caresser les coussinets. Toutes ces sensations, qu'il considéraient comme acquis jusqu'à présent, lui conférait un grand bonheur.

Ce n'est qu'à ce moment là qu'il remarqua qu'il y avait deux elfes présent ici. Instinctivement, il grogna, les oreilles contre sa nuque, et s'apprêta à leur sauter dessus, mais la fille attira son attention. Quelque chose dans sa tête lui disait qu'il fallait faire quelque chose mais il ne se souvenait plus de quoi. Soudain, tel un éclair, il se rappela des paroles du magicien qui l'avait emprisonné ici : "Mais si un jour quelqu'un réussissait à le libérer, cette créature devra exaucer un vœu pour son sauveur, un seul." Il s'approcha un peu de la fille elfe. Sans trop savoir comment Il savait que c'était elle qui l'avait sauvé, c'est pourquoi il devait exaucé un vœu pour elle. Il n'avait aucune idée de comment s'y prendre, mais il devait le faire, pour sa survie. De ses yeux jaunes luisants, il la dévisagea un moment, avant de finir par lui dire quelques mots à travers ses pensées, puisqu'il ne pouvait parler aux humains, elfes, nains et autres que de cette manière. il espérait seulement qu'elle ne prendrait pas peur et ne s'enfuirait pas, le laissant retourner à son état de pierre...

"Pour toi qui m'a sauvé de cette prison faite de pierre, je t'accorde un vœu, un seul. Choisis-bien, car cela m'étonnerais que ce genre de chose ne t'arrives tous les jours."

Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Sam 18 Juin - 18:40

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen crut rêver quand la statue de pierre laissa place à un véritable loup. Plus étonnant encore, la fourrure de celui-ci. Des flammes semblaient danser au rythme de ses mouvements, ondulant entre ses poils noirs sans jamais les brûler. Le sol paraissait fondre à chaque fois que ses pattes s’y posaient. Incroyable mais effrayant. Effrayant car au premier abord le loup ne semblait pas spécialement amical. Il grogna et plaqua ses oreilles contre sa nuque. Mise en garde plus que suffisante pour prendre ses jambes à son coup. Pourtant son attitude hostile se dissipa quand il sembla prendre conscience de quelque chose. Ëarwen ignorait ce que c’était, quoi qu’il en soit le loup s’approcha d’elle sans aucune trace d’agressivité visible. Il l’observa un moment, de ses yeux d’animaux avec une intelligence presque humaine.  Puis Ëarwen entendit, ou plutôt perçut, des mots et puis des phrases. Mais elle seule devait les entendre puisque quand elle tourna la tête vers Jaden pour lui demander une explication, il était toujours aussi impassible. C’était une sensation étrange. Qui relevait du dialogue et de l’image. C’est comme si elle pensait, mais que ses pensées étaient dîtes par un autre. La voix du loup dans son esprit, elle le vécût aussi un peu comme une intrusion indiscrète dans sa tête. C’était une expérience nouvelle très intéressante cependant. Un outil pour dialoguer plus personnel, plus directe qu’il lui aurait plût de posséder.

Le loup lui accordait un vœu. Ëarwen fit immédiatement le lien avec les histoires de génie, rapportées par delà les océans, qui accorderaient eux aussi trois vœux à ceux qui les libéraient. Décidément, ses certitudes étaient plus qu’ébranlées. Jusqu'à maintenant elle était persuadée que les statues, et bien ce n’était que des statues or elle venait d’apprendre que certaines d’entre elles préservaient un être parfaitement vivant. Et elle était convaincue que les histoires que colportaient les marchands et les matelots, n’existaient que pour nourrir les esprits fiévreux et saouls de rêves de terres lointaines et riches. Mais il n’en était rien.  La preuve ici même…
Un vœu. Ëarwen hésita à lui dire d’aller donner ce vœu à quelqu’un d’autre, il lui fallait des jours pour choisir quelque chose à exhausser sans qu’elle le regrette par la suite. Mais le loup ne semblait pas disposer à attendre. Alors elle remonta le temps dans ses souvenirs, elle fouilla profondément dans sa mémoire. Une multitude d’idée lui vint en tête.  Et ça commençait par ses parents. Elle fût tentée de lui demander s’ils étaient bels et biens morts.  Il devait en être capable, ce n’était pas infaisable ! Et puis elle refit marche arrière. Qu’est cela lui apporterait de plus de savoir ça ? Sa vie n’en deviendrait pas meilleure. Alors elle pensa à son peuple elfe. Mais aucun vœu ne lui vint à l’esprit.  Il l’avait rejeté pourquoi devrait-elle être généreuse envers lui ?

Ëarwen regarda le loup puis Jaden. Brutalement, elle lui en voulut .Pour l’avoir emmené ici, pour l’avoir laissé réveillé cet animal insolite en sachant parfaitement ce que cela impliquait et pour lui faire « cadeau » d’un vœu qui se révélait être plus un fardeau qu’une bénédiction.  Devoir choisir un souhait par rapport à un tas d’autre était tout simplement mission impossible. Elle serait toujours torturé par le fait qu’elle aurait put prendre une meilleur décision. Mais aux yeux de l’ex-guerrier ce vœu était une occasion incroyable ! Très certainement pour d’autre aussi. Les pauvres demanderaient à devenir riche, les riches à l’être encore plus. D’un autre côté, s’il avait fait ça c’était sûrement pour une raison autre que celle de la tourmenté mentalement. Il lui avait dit que ça pouvait tout changer. A bien y réfléchir ce n’était pas si faux. Un vœu pouvait tout chambouler et le problème se trouvait la.  Elle craignait de faire une erreur. Mais elle n’allait pas non plus cogiter pendant des jours auquel cas le loup risquerait de prendre racine ce qui équivaudrait à la même chose que sa prison de pierre.

Ëarwen inspira profondément, brièvement, en accéléré elle se rappela la semaine qui venait de passer.  Elle était indécise et ça c’était invivable. Une idée lui vint alors en tête. Le loup ne pourrait peut être pas exhaussé ce qu’elle allait lui demander, si c’était le cas elle serait repartit pour réfléchir un long moment. Mais qu’est que cela lui coûtait d’essayer ?  Alors elle plongea ses yeux dans ceux du canidé, bien qu’elle ne sache pas si ce qualificatif était approprié, et ouvrit la bouche pour prononcer son vœu.


-Je souhaite que Jaden, autrement dit, l’autre elfe présent, bénéficie de mon vœu.

Il devait s’attendre à autre chose. Elle aussi d’ailleurs. Mais au final, elle ne regrettait pas. C’était un vœu qui ne causerait de tort à personne mais qui permettrait à Jaden d’exhaussé l’un de ses souhaits les plus chers à sa place. Ce genre de magie ne lui plaisait pas, ce n’était pas honnête bien que la tentation de s’y essayer soit forte. Elle préférait que ce soit quelqu’un d’autre qui en profite, pour en faire un meilleur usage... ou un pire.

(Si c’est pas possible, j’édite. C’est juste que j’aie vraiment pas d’idée xDD)
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Sam 18 Juin - 21:16

Message de la fée Jaden Carr

Jaden couva du regard Earwen pendant qu'elle lisait la formule, main sur l'épée. Lorsque voilà bien des années plus tôt il avait tenté de la faire il avait ressenti une grande puissance l'envahir mais un soldat l'avait assommé. Cette puissance se montrait chaleureuse et tentante. Mais il avait préférer l'offrir à sa bien aimée. L'apparition d'Isildur le surprit, il pensait voir la pierre se craqueler et une créature chétive en sortir mais non...
Les roches devinrent poils et flammes, l'ivoire des crocs tranchants et les oxydes de profonds yeux maintenant couleur rubis. Earwen s'approcha de lui et Jaden sentit sa main se cripsait sur la poignée de sa rapière mais il n'eut rien jusqu'aux paroles d'Earwen qui le stoppèrent net dans son inspiration.

Un tremblement le prit et par un pur réflexe il guida ses mains vers  la poche intérieure de son manteau où il attrapa son briquet à amadou, son fin papier et son tabac. D'un geste rapide et assuré  il la roula et alluma sa cigarette ainsi faite et inspira une bonne bouffée avant de s'avancer jusqu'à cette créature des temps anciens et avança timidement sa main. Ses poils doux et rêches à la fois étaient tièdes et non brûlant comme il s'y attendait. Il s'humecta les lèvres et se pencha à l'oreille du loup.


"J'aimerais....J'aimerais qu'elle soit lavé de tous ses soupçons et démons et que tu fasses la paix avec l'humanité..." murmura il à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas



Isildur

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Dim 19 Juin - 13:14

Message d'Isildur.

Isildur dut attendre quelques minutes avant de pouvoir connaître la réponse de sa sauveuse. Le souhait qu'elle lui demanda le surprit énormément. Elle pouvait demander tellement de chose, comme devenir immortel, ne plus jamais vieillir, ou encore devenir la femme la plus désirée par les hommes. Mais non, elle avait décidé de confier son vœu au soin de l'autre l'elfe présent. Se souvenant très bien des paroles du magicien qui l'avait enfermé, il savait parfaitement qu'il n'avait pas le choix et devrais se résoudre à cette solution.

Le loup de feu se tourna alors en direction de l'elfe, Jaden, comme l'avait nommé la fille. D'après son allure, il devina assez rapidement que ce qu'il demanderait aurait sûrement un rapport avec la guerre, mais peut être aussi avec cette femelle présente en ce lieu. l'homme finit par sortir du tabac, puis à se diriger vers l'incarnation des flammes, et lui murmura à l'oreille quelques mots.

"J'aimerais....J'aimerais qu'elle soit lavé de tous ses soupçons et démons et que tu fasses la paix avec l'humanité..."

Ces gens étaient décidément très bizarre. Parmi tous ce que l'on pouvait désirer, ils choisissaient une chose complétement anormal : quelque chose en rapport avec l'amour. Isildur connaissait l'amitié, mais pas l'amour, il ne pouvait donc pas comprendre à quel point cela pouvait être important.

Mais la questions maintenant la question était de savoir comment exaucé ce vœu. Faire la paix avec l'humanité serais très certainement le plus dur pour lui, mais il n'avait pas le choix. Pour le reste, il fallait sûrement invoqué la magie, d'après lui. Au pire, le moyen était tout simplement de parler à l'elfe présente ici. Mais la meilleur chose pour le loup de feu était certainement d'utiliser un enchantement. Bien évidemment, cela serait assez délicat, puisqu'il était une "machine à détruire" comme le disait les humains, et non un sauveur ou quoi que ce soit d'autre dans ce genre. Tout à coup, un sortilège lui vint à l'esprit, mais il avait pour cela besoin de connaître le nom de l'elfe. C'est pourquoi il s'approcha d'elle encore une fois.

"Pourrais-tu me donner ton prénom et ton nom ? J'en ai besoin pour exaucé le vœu de ton compagnon." demanda l'incarnation de flamme
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Dim 19 Juin - 18:10

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

La fumée du tabac prenait à la gorge d’une façon particulièrement déplaisante. Ëarwen toussa puis finit par s’éloigner de quelques pas. Pourtant les marchands qui la recueillirent quelques temps plus tôt  passaient leurs journées à fumés. Les nombreuses fois ou elle leur avait demandé pourquoi c’était toujours la même réponse : "C’est pour enfumer les longues heures de routes qu’ils nous restent…" Autrement dit, pour passé le temps. Ëarwen, bien qu’elle ait goûté à diverses reprises ce produit du bonheur, avait résisté  à la tentation de s’y faire prendre pour de bon. Les trop nombreuses quintes de toux qui secouaient le meneur du convoi lui suffirent pour laissé tomber définitivement le tabac.

 Elle ne quitta pas Jaden des yeux quand celui-ci, cigarette à la bouche, s’approcha du loup pour exprimer son souhait.  Bien qu’il lui ait parlé à voix basse, il lui suffisait de tendre l’oreille pour distinguer ses paroles.  Son vœu l’étonnait mais pas seulement. Il réveilla en elle une foule de sentiment. De l’incompréhension, de la gratitude et un souffle de colère. Pourquoi voulait-il absolument l’aider à combattre son passé, effacer ses peurs résoudraient il le problème ? C’était un chemin qu’elle devait mener seule. Non, elle était persuadé de cela mais une fois encore elle n’était pas certaine d’avoir raison.

Le loup se tourna de nouveau vers elle, toujours par la pensée il lui posa une seconde question pour le moins insolite. Ëarwen hésita. Toute sa vie elle avait vécut avec ses souvenirs parfois douloureux qui tâchait d’ombre une enfance qui aurait pût être heureuse. Elle avait peur d’accepter et de laisser partir les angoisses qui la hantaient beaucoup trop. Au fil du temps elle s’était adapté et avait finit par laisser de la place à ses craintes. En imaginant que ses vieux démons disparaissent grâce à ce vœu, arriverait elle à vivre sans ? Elle se confortait dans une prison dorée, retranchée derrière ses barrières mentales depuis tellement longtemps que ça en était devenue sa routine…

Ëarwen soupira, lentement elle se laissa glisser contre un arbre.  Si elle refusait ça anéantirait très certainement les rêves de liberté du loup de feu. S’il s’agissait réellement d’un loup. Parce que d’après ce qu’elle en savait des loups avec des flammes à la place des poils ce n’était pas commun. De même pour un loup qui parle grâce à la pensée… Elle rêvait d’en savoir plus au sujet de cet étrange animal.

Elle dévisagea Jaden qui en était déjà à un stade bien avancé de sa cigarette, puis de nouveau le canidé enflammé. (^^)  Sa décision était prise,  elle en avait assez de raisonné  alors que sa tête semblait abriter  un véritable orage. Prenant lentement conscience qu’elle allait définitivement abandonner ses ombres qui la rongeait, elle se décida à répondre au loup.

-Ëarwen El’Kementari.

Son visage s’assombrit l’espace d’un instant quand elle prononça ce nom qu’elle préférait renier. De son point de vu c’était un ancrage beaucoup trop important à sa vie d’avant, à un peuple peureux et ignorant.  Refermé sur lui-même, tranquillement barricadé derrière une idée préfabriquée du monde et du vivant.
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Lun 20 Juin - 9:00

Message de la fée Jaden Carr

Jaden sentit un grand moment lorsque le loup se tourna vers Earwen. Elle sembla toucher et blesser à la fois de son geste. Il le savait car c'était exactement ce qu'il voulait d'elle. Dans sa tête résonnait ces mots "Voilà ce que tu m'as fais ressentir, oui voilà !". Non par colère ou compassion mais parce qu'il le fallait.

Jaden avait ressenti qu'elle s'était enfermé dans une prison intérieure comme lui avant. Mais il avait réussi à briser ses remparts et détruire ce qui était dehors pour se sentir libre. Libre au vent et à la vie. L'ancien mercenaire aspira une dernière bouffée de sa cigarette puis s'avança vers elle mais resta tout de même à une distance raisonnable et hésita même à reculer lorsqu'elle se laissa glisser contre un arbre. Son nom sortit presque brusquement de sa bouche et Jaden sentit son coeur s'alléger pour elle.

L'elfe s'assit à côté d'elle et passa son bras autour de sa taille. Du bout de sa main gauche Jaden toucha le début du tatouage qu'il arborait en plus petit au mollet puis lui glissa à l'oreille.


"Il le fallait...Ton don est une bénédiction.... Et tes parents te regardent depuis la Sylve tout comme les miens..."
Revenir en haut Aller en bas



Isildur

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Lun 20 Juin - 13:55

Message d'Isildur.

-Ëarwen El’Kementari.

Ces mots résonnèrent dans les oreilles d'Isildur, qui commençait déjà à préparer le sortilège dans sa tête. "sol splendide et in turbine et pluvia serenatur cordis tui", qui signifiait "que le soleil brille de mille feux en toi et efface la tempête et la pluie de ton cœur. Cette phrase était assez simple  à prononcer, le plus dur serais de lancer le sort correctement, et d'éviter de tuer la jeune fille de cette manière, car, cette magie qu'il allait bientôt invoqué, consistait à entrer dans l'esprit troublé de la jeune elfe et de faire naître un feu en elle, tout en faisant attention à ce que cela ne la consume pas de l'intérieur. C'était particulièrement délicat à faire, surtout lorsque l'on avait pratiqué ce sortilège qu'une seule et unique fois.
Le loup de feu se concentra aussi fort qu'il le put, puis prononça les mots dans la tête de Ëarwen.

"sol splendide et in turbine et pluvia serenatur cordis tui, Ëarwen El'Kementari" dit l'incarnation de feu avec un sérieux et une concentration presque hors du commun.

Aussitôt après, il se sentit projeté de toutes ses forces dans un endroit sombre et humide. Il n'y avait que du noir tout autour de lui, quelque soit l'endroit où il regardait, il n'y avait que néant. Il comprit assez rapidement que ce lieux était l'âme trouble de l'elfe. La plupart des esprits étaient blanc, transparents, dans le corps à ce que l'on disait. Mais celui-ci était beaucoup trop caché de la lumière pour être calme et serein.

Soudain, il se sentit comme rejeté en arrière par une force invisible. Il se souvînt alors que l'esprit que l'on exploré était contre cette idée, il pouvait renvoyer balader les intrus avec une puissance impressionnante. Isildur devait absolument essayer de résonner Ëarwen, ou elle ne sera pas en paix avec elle même, et lui serais contraint de se transformer à nouveau en loup de pierre pendant une éternité.

"Ëarwen, laisse moi guérir ton âme, sinon le vœu ne sera pas exaucé, et toi, tu ne seras plus jamais tranquille en toi !" hurla aussi fort qu'il le put le loup de feu

Il sentit cette puissance diminué, avant de se réduire à néant. Enfin, maintenant il pouvait se concentrer correctement. Il invoqua une petite sphère de feu, qui commença à éclairer un peu autour d'elle, puis elle grossit, petit à petit, jusqu'à ce que tout autour de l'incarnation du feu ne soit qu'une lumière aveuglante. A présent, il fallait mettre une "protection" autour de la boule gigantesque pour éviter qu'elle ne tue l'elfe, cela risquait d'être douloureux pour elle, mais il le fallait. Il entama la construction de boucliers infranchissable, mais qui laissait passer la lumière du feu en toute sécurité. Voilà, c'était fini. Isildur n'avait plus qu'à sortir de l'esprit de Ëarwen.

Les rayons du soleil aveuglaient les yeux du loup de feu, qui s'était habitué à aux ténèbres. Lorsqu'il reprit une vision à peu près normal, il remarqua que la jeune elfe était comme figé, apparemment stupéfait de ce qui lui arrivait. d'après son visage et son expression, l'incarnation du feu avait réussit à lancer le sort correctement.

"Voilà, j'ai accompli mon travail, et j'ai exaucé ton vœu, Jaden. A présent, me laisseras-tu libre, comme je l'étais il y a des milliards d'années de cela ?"
demanda le loup de feu
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Mar 21 Juin - 10:37

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen se rendit à peine compte de la présence de Jaden. Ses paroles semblaient venir de loin. Un vague murmure qui se fondait dans son inquiétude grandissante. Elle entendit le loup dans sa tête prononcé une formule étrange, à peine eut-il finit qu’il fut projeté dans sa tête.  Littéralement ou non, c’était une sensation pour le moins curieuse.  Comme si elle cohabitait avec quelqu’un. Quelqu’un qui pourrait voir dans sa tête. C’était comme ça qu’elle le ressentait.  

Elle pensait que ça allait aller vite, or son subconscient ne devait pas être de son avis. Car bien qu’elle est accepter, au fond d’elle-même elle n’était pas certaine de vouloir laisser ses hantises au passé.  Elle restait extrêmement partagée. Ce n’est qu’au moment ou elle sentit que son hésitation aspirait le loup vers l’extérieur, qu’elle fut parfaitement convaincue qu’il le fallait. Si son esprit rejetait le sortilège ça pouvait être particulièrement dangereux pour lui. Ça, elle n’en était pas absolument certaine mais il ne valait mieux pas essayer.

Petit à petit, elle sentit de nouveau la chaleur réintégré son esprit. Bien présente et agréable au départ elle se mua par la suite en une douleur sournoise qui lui vrilla la tête pendant un bref instant. Ce fut comme si sa tête prenait feu, puis son corps tout entier. Et aussi vite que cette souffrance s’était insinué en elle, elle disparût. Ëarwen regarda le loup, hébétée. Elle n’avait rien oublié de son passé, mais elle sentait que c’était différent. Ça se confirmerait certainement dans la durée mais oui quelque chose avait changé. Tout d’abord, elle se sentait plus légère. Comme libérée du fardeau qui l’accablait. Puis vide et encore plus épuisée.  Une migraine infernale lui martelait les tempes tandis qu’elle se laissait d’autant plus aller contre l’arbre et qu’elle prenait légèrement appuie sur Jaden.

Le loup s’adressa à Jaden, il parlait de liberté. Et de milliards d’années. Des milliards d’années qu’il était enfermé dans cette prison de pierre. Encore l’œuvre des humains. Eux seul pouvaient croire qu’ils avaient emprise sur tout.  Même sur un animal aussi puissant que devait l’être ce loup de feu.  Ëarwen mourrait d’envie de savoir son nom, ce qu’il était, d’où il venait, qui l’avait emprisonné mais elle craignait de se montrer trop indiscrète.  De plus il attendait une réponse de Jaden. La réponse qui lui permettrait enfin de redevenir maître de lui-même. Ëarwen ne préférait même pas s’imaginer enfermée dans une statue de pierre. En ressortir des milliers d’années plus tard et se rendre compte que tout à changé…

Elle étudia plus précisément le loup. Sa fourrure noire, embrasée par les flammes. Un étrange signe sur le front. Rappelant plus ou moins une patte de poule. Peut être le signe d'une appartenance à quelqu'un ou à une meute et deux yeux qui rappelaient les braises ardentes d'un feu brulant.
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Jeu 30 Juin - 10:17

Message de la fée Jaden Carr

Jaden s'inquiéta lorsque le visage d'Earwen se décomposa dans des grimaces de douleurs terribles. Il ressentit dégout et amour à la fois pour la jeune femme. Peut être était ce la magie de cet étrange loup de feu.

Elle sembla alors revenir à elle, un sourire presque idiot peint sur le visage. Elle l'effrayait vraiment... Mais l'être antique s'adressa à lui. Jaden réfléchit puis répondit enfin, d'une voix lente et grave.


"Je vais te laisser partir, loup de feu. Tu es libre mais sache qu'à la première intercade je te trouverai et ferai en sorte que tu périsses et non que tu sois enfermé. Jure le moi et accompagne nous si tu le désires. A toi de choisir. La pierre ou la vie..."
Revenir en haut Aller en bas



Isildur

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Ven 1 Juil - 11:22

Message d'Isildur.

Lorsque les mots de Jaden furent prononcé, ce fut un grand soulagement pour Isildur. Enfin il pouvait être libre, ne plus être figé dans cette éternel statue de pierre ! Une joie immense s’emparait de lui, et lui donnait également l'envie de se rouler dans l'herbe, ou de faire des choses qu'il n'avait pas fait depuis des milliers d'années, voir plus.

La deuxième proposition de l'elfe était intéressante pour le loup de feu. Avoir passé tant de temps emprisonné signifiait que le monde avait changé...Et que donc toutes ses connaissances des lieux se trouvaient anéanties par des années d’inactivités. Une aide de ce genre ne serait donc pas de refus, et en plus cela lui permettrait de se faire des alliés précieux.

"j'accepte ta proposition Jaden, je vous accompagnerais. Et...merci. Mais qu'elle est votre destination au juste ? Et une dernière chose, les humains essayeront sûrement de me tuer maintenant que je suis libéré, alors j'espère que je ne vous causerais pas trop d'ennui...En contrepartie, je pourrais vous être d'une grande utilité, même si j'ai perdu une grande partie de mon pouvoir de feu. "
dit l'incarnation de flamme par télépathie

Maintenant qu'il était libéré, il savait que les humains voudraient le tuer, ou l'enfermer à nouveau. C'était inévitable à ses yeux. Mais il les repoussaient autant de fois qu'il le faudrait, comme avant. Mais cette fois ci il ne serait pas seul, cela lui donnerait un bon avantage...
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Mar 5 Juil - 13:58

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen se tourna vers Jaden s’en vraiment comprendre. Ils venaient à peine de libérer ce loup de sa prison de pierre que déjà, il lui proposait de les accompagnés. Certes, une entité comme elle leur serait d’une véritable utilité mais ne pouvait il pas lui laisser un peu de temps pour s’accommoder de nouveau à leur monde ? En plus de cela, Ëarwen ne lui faisait pas confiance. Oui, il avait fait quelque chose d’incroyable mais c’était justement pour cela qu’elle s’en méfiait. Un animal, s’il ne s’agissait que de ça, capable de rentrer dans sa tête ce n’était pas fait pour la rassurer. Et puis, s’il s’était retrouvé enfermé dans ce cocon de pierre il devait bien y avoir une raison.

Les quelques lignes gravées sur l’arche lui revinrent subtilement en tête : «… en le libérant nous risquons la fin de notre terre mère… » La fin du monde. C’était un peu radical comme avertissement. Peut être qu’il ne l’était pas assez puisqu’elle avait fait « l’erreur » de le réveiller, très largement influencé par Jaden cependant. Mais la fin de leur terre mère. C’était relativement vague quand même. Ëarwen imagina un monde ravagé par le feu, la mort de ses habitants. Un destin sinistre qui lu faisait froid dans le dos.

Elle se leva en prenant soin de rester à distance respectable du loup de feu. Le savoir en liberté était déjà une chose effrayante en elle-même, mais savoir qu’il les accompagnerait l’était encore plus. Pourtant, l’incarnation sembla, au contraire, enchantée par cette proposition.  Il leur demanda leur destination, une information qu’ Ëarwen ignorait totalement.  A cet instant précis le seul endroit quelle voulait rejoindre c’était une auberge chaude et douillette.  Il leur parla aussi de l’éventualité que les humains chercheraient de nouveau à le traquer. Des milliers d’années après sa capture et son emprisonnement il était aussi tout à fait possible que les hommes aient oublié son existence. Bien que cela reste peu probable. Il avait du faire quelque chose de mémorable pour être transformé en statue de pierre, suffisamment mémorable pour que le monde s’en souvienne.

Ëarwen après s’être assuré que le loup était calme et non pas sur le point de les dévorés, observa Jaden pour se rendre compte de son comportement. Il semblait content. Et ce n’était qu’un euphémisme. Génial… Elle allait voyager avec un mercenaire repentis et l’incarnation vivante du feu. Quelle compagnie rassurante…  Aussi rassurante que l’étrange marque qui ornait le front du loup. Décidément, il était on ne peut plus mystérieux. Ça en devenait louche.

-
Jaden je peux te dire deux trois mots ?

Elle attendit qu’il la rejoigne pour prendre la parole. Elle s’efforça de moduler sa voix pour que le loup ne l’entende pas, mais quand elle s’énervait elle avait du mal à rester discrète.


-Quelque chose me dit que tu avais tout prévus. Je lui fais pas confiance moi. Un loup de feu qui parle par télépathie ! Ça cache quelque chose de mal…

Ëarwen jetta un bref coup d’œil à l’entité. Il est vrai que d’apparence mis à part les lueurs rougeoyantes de sa fourrure, il semblait tout a fait normal. Mais elle avait un mauvais ressentis vis-à-vis de lui.

-Je ne pense pas que l’inviter à nous suivre soit une excellente idée. Nous suivre ou d’ailleurs ?!
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Ven 8 Juil - 9:43

Message de la fée Jaden Carr

Jaden rougit lorsqu'Earwen l'approcha à l'écart. Il savait parfaitement que le Loup allait tout entendre et à vrai dire il s'en fichait. Elle lui parla rapidement et il se sentit perdu. Oui tout cela cachait quelque chose, quelque chose de malsain, très malsain. Il n'avait pas renoncé à ses fresques guerrières, il n'y arrivait pas...ou plus. Il avait fait un serment sur le corps du fondateur des Aigles et il se sentait forcé de le faire. Il se devait de le faire. Se venger des Démons. Jaden aimait Earwen, il le savait et il savait aussi que si il se séparait d'elle rapidement il l'oublierait. Mais il voulait l'aider.

"Earwen....J'ai prêté serment. Nous allons voir le Roi humain ainsi que chez les nains. Nous finirons par le plateau de l'Aigle où se déroule quelque chose de très important... Sache le. A toi de me suivre...ou non...."
Revenir en haut Aller en bas



Isildur

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Sam 9 Juil - 10:16

Message d'Isildur.

Ëarwen emmena Jaden un peu plus loin, apparemment pour que Isildur n'entende pas, mais c'était loupé pour elle. Ses oreilles développées entendaient presque chaque son de la forêt en allant du grondement de l'ours, aux fourmis transportant diverses choses, en passant par le gibier, les meutes de loups passant par là, les oiseaux chantants et encore bien des choses. Il ne serait donc pas dur pour lui d'écouter leur conversation "privé".

-Quelque chose me dit que tu avais tout
prévus. Je lui fais pas confiance moi. Un loup de feu qui parle par
télépathie ! Ça cache quelque chose de mal…
Je ne pense pas que l’inviter à nous suivre soit une excellente idée. Nous suivre ou d’ailleurs ?!

Pour le loup de feu, c'était radical : l'elfe n'avait pas confiance en lui, contrairement à son partenaire de voyage.

"Earwen....J'ai prêté serment. Nous allons
voir le Roi humain ainsi que chez les nains. Nous finirons par le
plateau de l'Aigle où se déroule quelque chose de très important...
Sache le. A toi de me suivre...ou non...."


Prêter serment...Qu'est-ce que cela signifiait ? Plus il y pensait, et plus l'envie de savoir s'amplifiait. Mais il valait mieux ne pas parler de cela, car sinon Ëarwen aurait encore moins confiance envers lui, et c'était justement le contraire que cherchait l'incarnation de flammes, c'est à dire gagner sa confiance.

Et si cette elfe décidait de se séparer de son compagnon, qui allait donc choisir Isildur ? C'était elle qui l'avait délivrer, même si elle n'était pas trop pour au début, elle l'avait fait malgré tout, mais c'était également grâce à Jaden qu'il était libre car c'était lui qui avait formuler à vœu à exaucé. Il ne savait pas qui choisir si cela arrivait, il espérait donc que ces deux là resteraient ensemble. Il fallait qu'il tente de les persuader de ne pas se séparer, même si cela paraissait égoïste de sa part, il y avait aussi une part de gentillesse puisqu'il sauverait un couple en péril, du moins c'est ce qu'il avait compris vu leur manière de se parler ou de se regarder.

Le loup de feu finit par se rapprocher d'eux. Tant pis si il perdait la confiance des elfes, mais si il s'incrustait dans leur conversation, il y avait une chance pour qu'ils ne se séparent pas. Il décida de transmettre ses pensées aux deux plutôt qu'à un seul, pour être sûr de voir le point de vue des deux elfes.

"Ëarwen, ce n'est pas parce qu'il est écrit sur une arche que je réduirais le monde à néant, que c'est la vérité. Les humains ne supportaient pas de voir une puissance plus grande que la leur exister et que cette puissance ne soit pas à leur service... c'était une époque bien compliqué pour eux, remplis de guerre, l'avidité et la peur surpassaient n'importe quelle autre sentiment...Et aussi, si je parle par télépathie, c'est uniquement parce que je ne parle pas votre langue, et même aucune autre que la mienne d’ailleurs, c'est à dire celle des loups. Et essaye de comprendre ton compagnon, de vivre sa vie comme si tu y étais, car pense bien que son passé à sûrement un lien avec ses choix. Bien que je ne le connaisse beaucoup moins bien que toi, je suis sûr et certains de ce que j'avance...Et Jaden, ne fait pas de bêtise avec elle, car je sais qu'au fond de toi, tu ne le supporterait pas...Ah oui, et désolé d'avoir écouter votre conversation, mais n'oubliez pas que mes oreilles ne sont pas comme les vôtres, et que j'entends bien mieux que vous sans vouloir me vanter."

Voilà, c'est tout ce qu'il avait à dire. Avec un long discours comme celui-là, Isldur espérait que toutes ses paroles ne seraient pas vaines. Il ne parlait presque jamais, et quand il ouvrait sa gueule, c'était pour des phrases simples et courtes. Il était donc rare qu'il ne parle autant en une seule fois, et ça, il ne le referait pas deux fois de suite. Il détestait parler pour ne rien dire ou encore lancer des paroles en l'air, que personnes n'écoutaient.

Il plongea ses yeux ardents dans ceux de la fille, puis dans ceux de l'autre elfe, leur faisant comprendre qu'il n'avait aucun doute sur ce qu'il venait de leur dire.
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)   Mar 12 Juil - 9:06

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Jaden lui posa de nouveau l’ultimatum de le suivre ou non. Elle l’avait bien accompagnée jusqu’ici, elle n’allait pas faire marche arrière maintenant ça n’aurait pas de sens.  Et puis elle était curieuse de savoir qu’elle était donc la chose importante qui se déroulait sur le plateau de l’aigle. C’était toujours mieux que de laisser les journées défilées sans but. Et puis le loup s’adressa à eux. Il fallait reconnaître qu’il était doué pour avoir l’air « gentil ». Il leur parla d’un temps passé ou les hommes avides de richesses, de pouvoir et domination l’avaient traqué pour obtenir une force qu’ils ne maitrisaient pas. Il devait être loin de se douter que les hommes n’avaient pas changés.  Toujours égoïstes et envieux de posséder ce qu’il n’a pas.  Sur ce point la, le loup n’avait pas tort. Son explication sur la télépathie qu’il employait était tout aussi logique et fondée, même si cela restait...étrange.  

Il enchaina ensuite sur un tout autre sujet, complètement à l’opposé de ce dont il leur parlait plus tôt. Très habilement, toujours pas la pensée ce qui se révélait être particulièrement déstabilisant puisqu’elle entendait la « voix » du loup dans sa tête mais quand elle le regardait sa mâchoire ne bougeait pas d’un pouce. Finalement c’était peut être mieux ainsi. Parce qu’un loup parlant ça aurait été plus qu’effrayant qu’un loup télépathe. Il lui suggéra alors d’essayer de comprendre Jaden. Ses choix par rapport à son passé ect… Euh… Se mettre à la place des autres restait toujours plus facile à dire qu’à faire. Ëarwen jaugea pourtant l’elfe sans dire un mot en se promettant de faire des efforts à l’avenir. Le loup interrompit sa prise de conscience en finissant par s’excuser d’être intervenus dans leurs échanges. Il n’y avait rien d’étonnant à cela .D’ordinaire, un loup normal possédait des capacités auditives beaucoup plus développé que les bipèdes, elfes ou pas. A vrais dire, elle se moquait bien de savoir qu’il ait entendus leur conversation et qu’il soit intervenus. il venait en tout cas de prouver que monstre, abomination, entité dévastatrice ou non il avait l’air moins dangereux désormais.

Le soleil avait clairement décliné à présent. Le ciel se teintait de couleurs subtils qui bientôt seraient noir d’encre. Dans la pénombre grandissante et la fraicheur nocturne le loup se révélait être d’une belle utilité.  Il allait les accompagnés puisqu’il le souhaitait, que Jaden le souhaitait et qu’elle et bien, elle ne souhaitait pas le perdre. Pas aussi bêtement en tout cas…


-Si on voyage ensemble le loup, il faudrait peut être que je commence par savoir comment tu te nomme.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque le feu se réveille (Isildur - Jaden - Ëarwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "La vidéo qui réveille^^"
» La mort d'Isildur
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-