Partagez | 
 

 Enfin de retour... (Idril - Danaë)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Dim 8 Mai - 9:10

Message d'Idril Edhelwen.

Idril marchait depuis l’aube en direction du lac. Le soleil étant proche de son zénith, le doute s’insinuait en elle. D’après la carte en sa possession, elle aurait déjà dû apercevoir l’eau miroitante du lac Leona. Mais autour d’elle, tout n’était que végétation luxuriante.
L’elfe ne suivant pas un sentier, le sol sur lequel elle avançait était couvert de mousse. Autour d’elle, les arbres et les buissons entremêlaient leurs branches. Idril devait régulièrement faire demi-tour ou se baisser pour franchir ces barrières végétales car elle répugnait à trancher les branchages. Elle aimait la forêt elfique dans toute sa complexité et son harmonie, et ne voulait en rien défaire ce que la nature avait bâti si elle n’y était pas contrainte. Elle aurait alors pu choisir un chemin plus facile d’accès, mais se promener au cœur même de la forêt l’apaisait, et lui permettait de mieux comprendre ce qui l’entourait.

 Laissant son cœur et ses doutes s’envoler au son des trilles lancées par les oiseaux, elle continua sa marche. Aklya, la jeune lynx ayant encore l’allure d’un chaton, qu’elle avait trouvé blessée au cours d’un de ses voyages dans les montagnes, puis qu’elle avait soigné et qui depuis ne la quittait plus, la dépassait souvent en bondissant, essayant d’attraper un oiseau qui s’enfuyait alors à tire d’ailes en poussant de petits cris aigues. Idril laissait alors échapper un petit rire cristallin devant la mine déconfite de sa compagne de route et de cœur. En réalité, elle savait que son amie faisait ça pour l’amuser, car elle était plutôt habile à la chasse.

 Soudain, un éclat bleuté attira l’attention de l’elfe. Elle avança dans cette direction, s’arrêta, et poussa délicatement les branches d’un jeune pin. Apparu alors devant elle l’immense lac Leona, dans toute sa splendeur. Souriante, Idril s’approcha de la rive et plongea le bout de ses doigts dans l’eau froide.
Cela faisait si longtemps qu’elle n’était pas venue ici, ses souvenirs n’avaient pas rendu hommage à la beauté du lac. Le ciel d’un bleu pur se reflétait dans l’eau, à la surface de laquelle on pouvait observer le reflet de nombreux oiseaux et autres créatures volantes. La surface immobile était parfois percée par le bond d’un poisson, créant des rides circulaires qui se propageaient sur plusieurs mètres.

 Idril resta plusieurs minutes à observer le lac, accroupie au bord de l’eau. Elle se rendit soudain compte qu’Aklya n’était pas à ses côtés. Elle se releva et regarda tout autour d’elle pour chercher où était cachée son amie. Celle-ci restait campée à une dizaine de mètres de l’eau, et regardait le lac d’un air suspicieux. Jamais elle n’avait vu une telle étendue d’eau, et tout comme les chats, elle n’aimait pas être mouillée. Idril lui lança un sourire encourageant et tendit la main vers elle. Puis lentement, elle tourna le bras vers le lac, plongea la main dans l’eau et la secoua, provoquant une pluie de gouttelettes scintillantes. Attiré par le mouvement, le félin s’approcha alors tout doucement. Réticente mais curieuse, elle plongea elle aussi sa patte dans l’eau pour l’en ressortir aussitôt et courir se cacher derrière un buisson en grondant.
L’elfe posa son arc et son carquois près d'elle, s’allongea en riant sur l’herbe douce de la rive et s’assoupit, fatiguée de sa longue marche. Elle fut réveillée en sursaut quelques instants plus tard par un bruit étrange.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Dim 8 Mai - 14:07

Message de Danaë.

Le bruit venait enfaite d'un petit animal qui sortit de derrière un buisson, c'était un lézard (d'environ 10 cm) se tenant sur ses 2 pattes arrières. Il était là devant elle, la dévisageant de la tête au pied sans dire un mot (ce lézard sait parler). Soudain il fit un mouvement brusque de la tête, comme pour appeler quelqu'un, et c'est alors qu'apparut une jeune centaure qui semblait blessé, elle s'approcha avec prudence d'Idril et lui dit d'une voix faible :

-"Je ne te veux aucun mal,d'ailleurs comme tu le vois même si je voulais je ne le pourrais pas."

*Elle lui montra sa patte avant dont l'os été apparent*
"Je m'appelle Danaë et toi comment t'appelles-tu ?   "
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Dim 8 Mai - 15:19

Message d'Idril Edhelwen.

Idril se leva prestement, la main sur le manche de sa dague, prête à dégainer s'il s'agissait d'une menace.
Méfiante, elle regarda tout autour d'elle, entendant de petits bruits dans les fourrés.
Tout à coup, surgit devant elle un lézard à l'allure étrange, se tenant sur deux pattes. Idril n'avait jamais rien vu de tel. Ne sachant pas s'il était dangereux, l'elfe ne bougea pas, se contentant d'observer l'apparition. Le lézard avait l'air de la détailler, ce qui la troubla, mais pas autant que lorsqu'il fit signe à quelque chose caché dans les buissons derrière lui de sortir.

*Mince alors, qu'est-ce que c'est que cette bestiole ? Il a l'air rudement intelligent...* pensa Idril.

Puis apparue une jeune centaure, blessée et l'air mal en point. Elle n'avait pas l'air de vouloir se battre, ce que ses paroles confirmèrent. Lorsqu'elle lui montra sa patte, Idril se détendit. La centaure paraissait inoffensive et avait besoin de son aide. L'elfe lui répondit alors.

- Je me nomme Idril Edhelwen, fille d'Eryanne. Bonjour à toi, Danaë. Ne t'inquiète pas, je ne cherche pas querelle à qui ne m'a causé aucun tort. Qu'est-il arrivé à ta patte ? Tu as l'air de beaucoup souffrir. Si tu le souhaites, tu peux te joindre à moi. Je pourrai examiner ta blessure et tenter de te soigner du mieux que je pourrai. J'étudie les pouvoirs des plantes et je pense pouvoir au moins soulager ta douleur et t'éviter une infection.

Idril se tut, observa la centaure, guetta sa réaction. Malgré ses paroles apaisantes, elle restait légèrement sur la défensive. La blessure de Danaë avait l'air grave et peut-être était elle poursuivie, auquel cas Idril risquerait elle aussi des ennuis. Et peut être que tout ceci n'était qu'une mascarade destinée à l'amadouer pour mieux la duper...

*Allons, reprends tes esprits ma fille et arrête de te méfier de tout le monde ! Tu as passé bien trop de temps en solitaire. Toi je ne t'ai pas sonné ! Et zut, voilà que je recommence à me parler toute seule...*

Les pensées de l'elfe ne furent pas trahies par ses mimiques. Elle allait s'approcher de la centaure, lorsqu'elle entendit un cri d'indignation.
Aklya, toujours cachée derrière son buisson, avait observé toute la scène en silence. Elle avait observé le lézard avec curiosité, lorsque son attention avait été attirée par la queue de celui-ci, remuant à une vitesse impressionnante. Joueuse, la jeune lynx venait de bondir sur le lézard pour essayer d'attraper cette chose rigolote qui n'arrêtait pas de bouger.
Idril éclata de rire puis se reprit et s'excusa.

- Je te présence Aklya, c'est une femelle lynx que j'ai trouvé il y a quelques mois au cours d'un voyage dans les montagnes. Elle était blessée et je l'ai soignée. Nous sommes ainsi devenue inséparables. Excuse-là auprès de ton compagnon, elle est jeune et très joueuse. Cela fait bien longtemps que nous n'avons vu personne.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Dim 8 Mai - 16:39

Message de Danaë.

Danaë était en train de formuler dans sa tête la réponse la plus approprié:

*"J'ai l'habitude de voyager en solitaire mais je suis bien obligé de reconnaître que ton aide me serait précieuse." Non c'est trop prétentieux ou alors " J'accepte avec plaisir de voyager avec toi !" Non trop naïf...*

Mais alors qu'elle était sur le point d'accepter la proposition de l'elfe, elle entendit un cri, un animal venait de sauter sauvagement sur son compagnon de route manquant de lui arracher la queue !

*Elle sortit son épée de son fourreau par pur reflex, et pointa de son bout le bestiaux qui se trouvait être un félin. Elle était sur le point de transperçer l'animal, quand elle stopa net, le rire d'Idril l'en avait dissuadé*

*Pourquoi rigole t-elle ? Détesterait-elle les animaux ? Prendrait t-elle plaisir a les voir souffrir ? Si c'est le cas c'est elle qu'il faut que j'élimine et non pas ce pauvre lionceau ... *


Danaë fut coupé dans sa réflexion car l'elfe (qu'elle ne considerait plus du tout comme une potentiel amie) pris la parole, elle fut immédiatement rassurée et rangea son arme, elle jeta tout de même un oeil sur le lézard qui avait fait trois pas en arrière et qui semblant être offusqué par le comportement d'Aklya lui envoyait des signes de détresse. Danaë sourit puis dit :

"Ne t'inquiète pas il s'en remettra"


Elle lança un regard coquin à son ami, qui en guise de réponse lui tira la langue

"Nous voyageons depuis quelques jours dans la région et vous êtes les premières personnes que nous rencontrons. Ne devrions nous pas continuer la route ensemble ? Je te serais reconnaissante si  tu pouvais jeter un oeil a ma blessure elle met pratiquement inaccessible.
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Dim 8 Mai - 18:50

Message d'Idril Edhelwen.

Idril avait sursauté et s'était empressée d'expliquer la situation lorsqu'elle avait vu l'épée de Danaë pointée vers Aklya. Elle avait eu le temps de remarquer le regard noir que lui avait jeté la centaure et regrettait son rire. Elle n'avait pas eu l'intention de vexer Danaë ni son compagnon, et comprenait leur réaction. Elle prit Aklya dans ses bras et la sermonna, lui intimant l'ordre de ne jamais recommencer. Le lynx la regarda avec un air penaud et lui lécha le bout des doigts.
Idril s'adressa alors à Danaë.

- Excuse moi si ma réaction t'a choquée. Je dois t'expliquer que lorsque j'ai trouvé Aklya, elle était très craintive et sauvage. Elle s'est habituée à moi, mais je ne l'ai jamais vu en compagnie d'étrangers, et je dois dire que ça me fait plaisir de voir qu'elle n'est plus aussi farouche.

L'elfe reposa sa compagne au sol. Celle-ci, ayant compris la leçon, se tenait à bonne distance du lézard, et observait dorénavant les sabots et l'épée de la centaure avec appréhension. Idril lui fit comprendre d'un geste qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, puis repris la conversation.

- Cela ne m'étonne guère que vous n'ayez rencontré personne. Vous êtes dans la forêt des elfes, et ceux-ci savent se faire particulièrement discrets. Mais ça ne m'étonnerait pas non plus si quelques-uns d'entre nous vous avaient repérés et vous surveillaient. Mes semblables sont très méfiants lorsqu'il s'agit de leur forêt, et étant donné ce que les hommes ont fait subir à la nature, je suis bien d'accord avec eux. Néanmoins, tu es une centaure, et je sais que vous aussi respectez et prenez soin de ce qui vous entoure et vous dépasse. Tu es donc la bienvenue, mais je pense qu'il serait préférable pour vous deux que vous restiez avec nous le temps de votre séjour dans cette forêt. A propos, puis-je te demander ce qui vous amène ici ?

Tout en parlant, Idril s'était approché de Danaë, accroupie à côté d'elle, et avait commencé à examiner sa blessure. Celle-ci saignait encore légèrement et présentait un début d'infection. La plaie était très profonde, l'elfe pouvait même voir un morceau de l'os qui était apparent. Elle grimaça tout en essayant de le cacher à la centaure pour ne pas l'inquiéter. Celle-ci était déjà en mauvaise forme, il n'était pas nécessaire de l'accabler davantage. En posant la main au-dessus de la plaie, Idril sentit que Danaë avait de la fièvre. Ses muscles tremblaient et elle semblait exténuée. Idril sortit un linge du sac qu'elle portait sur le côté, et quelques biscuits secs.

- Ecoute, voici ce que je te propose. Tu n'as vraiment pas l'air bien, alors allonge-toi à l'ombre de ce buisson, le soleil et la chaleur ne feront que te fatiguer encore plus. J'ai besoin de partir quelques instants dans la forêt pour trouver les plantes qui pourront t'aider à guérir. Pendant ce temps, si ton lézard pouvait tremper ce linge dans le lac et te rafraichir, je pense que ça te ferait du bien. Voilà quelques biscuits, ça te redonnera quelques forces. Aklya va rester avec vous, elle m'avertira s'il y a un problème. Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Mar 10 Mai - 17:00

Message de Danaë.

Danaë souriait en écoutant Idril, mais elle eu du mal à caché sa gène lorsque que l'elfe lui demanda se qu'il l'amenais ici.

Ces humains, qu'elle bande de saccageur ! dit-elle pour éviter de lui répondre

Idril ,elle, avait déjà commencé à examiner la plaie de la centaure. Celle-ci qui essayait de ne pas lui montrer sa douleur était vraiment touché par la bonté de la jeune elfe. Les deux femmes se connaissaient à peine, et pourtant Idril m'était déjà tout son coeur à essayer de la soigner. Mais au fond Danaë savait bien qu'il ne suffirais pas de quelques plantes pour la guérir (non pas qu'elle doutait des capacités de son infirmière) mais il y a déjà bien longtemps qu'elle ne croyait plus au miracle et redoutait qu'il ne soit déjà trop tard, et qu'arriver au plus proche village il ne fasse l'amputer.

Danaë prit les biscuits et le linge que lui tendait Idril et la remercia
Elle regarda son lézard, qui lui fit comprendre d'un simple regard qu'il acceptait sans problème de faire tout se que l'elfe lui demanderait (il n'avait pas envie de s'éterniser auprès du félin mais la santé de son ami l'importait plus que tout)

Tu as sûrement raison il vaux mieux que je me ménage,et ne t'inquiète pas je veillerais à se que c'est deux là ne s'étripe pas avant ton retours.

Alors qu'Idril était prète à partir Danaë la rattrapa et lui dit :


Et j'allais oublier : Merci !
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Sam 14 Mai - 14:32

Message d'Idril Edhelwen.

Idril avait remarqué que la centaure n'avait pas répondu lorsqu'elle lui avait demandé ce qu'elle et son lézard faisaient dans cette forêt. Jugeant que cela ne la regardait pas, et qu'elle aurait bien le temps pour les questions une fois qu'elle l'aurait soigné, l'elfe n'insista pas.  Elle-même n'aurait pas apprécié qu'on la force à répondre à une question qu'elle aurait soigneusement pris soin d'éviter.
Dressant la liste des plantes dont elle aurait besoin, Idril ramassa son arc et son carquois...au cas où !
Elle se tourna vers Danaë.

- Je vais faire le plus vite possible, mais il se peut que ça prenne pas mal de temps... Ne vous inquiétez pas si mon absence vous paraît longue. J'ai besoin de quelques plantes assez rares et je ne suis pas sûre d'en trouver par ici.


Idril s'accroupit et tendit les bras vers Aklya. Le lynx couru vers elle et lui sauta dans les bras. L'elfe lui murmura de veiller sur la centaure et son compagnon et de venir l'avertir au moindre danger. Elle savait que, où qu'elle soit, son amie la retrouverait toujours. Elle lui déconseilla ensuite de s'attaquer de nouveau au lézard, sous peine d'être privée des caresses derrière les oreilles dont elle raffolait. Aklya poussa un cri d'indignation. Quoi, elle ne pouvait même pas s'amuser avec cette bestiole verte qui la snobait !! Idril sourit devant l'insouciance de sa compagne, et la reposa à terre.
Avant de partir, elle lança un faible "Y a pas de quoi" à la centaure. Puis l'elfe s'enfonça dans la forêt.
Et voilà, au lieu de se reposer après les longues journées de marche qu'elle avait enduré, elle était de nouveau en train de se décarcasser pour aider quelqu'un. Décidemment, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Dès que quelqu'un à qui elle pouvait venir en aide croisait sa route, elle ne trouvait pas le repos avant que ce quelqu'un n'ait plus besoin d'elle. Ce penchant altruiste mais néanmoins naïf lui avait déjà joué de nombreux mauvais tours. Et pourtant, chaque fois c'était la même chose.

Au bout de quelques minutes, elle s'arrêta et regarda autour d'elle. Allez, cette fois ça en valait vraiment la peine car elle savait que Danaë ne s'en sortirait pas sans soins urgents. De plus la centaure avait l'air d'agréable compagnie et Idril s'aperçut qu'elle la considérait comme une potentielle amie.

*Bon au lieu de rêvasser, il serait peut-être temps que tu t'y mettes ! Oui ben ça va, y a pas le feu au lac ! Bah...si justement ! Si tu continues à trainer elle sera morte avant que tu aies pu tenter quelque chose ! Alors c'est bien joli de vouloir t'en faire une amie mais tu attendras qu'elle soit soignée. Ouais, t'as raison, comme d'habitude...*


L'elfe secoua la tête pour chasser ses pensées parasites et se concentrer sur ce qui l'entourait.
D'abord : l'Echinacée, pour stimuler les défenses immunitaires de Danaë et favoriser la cicatrisation.
Cette plante devrait se trouver à  l'orée d'une clairière. Idril en trouva un plant au bout de quelques minutes. Tout près, elle trouva également un pied de Lapacho, une plante pouvant servir d'anti-inflammatoire et d'antiseptique. Parfait. Plus qu'une dizaine de plantes...
Idril poursuivie ses recherches pendant une bonne heure, soupirant chaque fois qu'elle levait la tête pour surveiller la course du soleil, et l'heure par la même occasion. Il ne lui manquait plus que deux plantes, mais sans elles, l'onguent que l'elfe avait l'intention de préparer se révèlerait inefficace.
Au cours de son exploration de la forêt, elle avait trouvé de petits trésors, comme de la Valériane, de la Guarana et de la Gomphréna. Elle sourit en évoquant tous ces noms de plantes. Ils lui rappelaient les longues heures d'études passées aux côtés de sa grand-mère à essayer de retenir des centaines de noms barbares de plantes pouvant lui faciliter la vie, ou même la lui sauver...ou en l'occurence celle des autres.
Enfin, elle se souvint d'une phrase que lui avait dicté sa chère grand-mère. "Toutes les plantes ont besoin d'eau pour vivre. Beaucoup vivent en couple."
Evidemment ! Si elle trouvait un cours d'eau, elle aurait beaucoup plus de chances de trouver une grande variété de plantes, et elle devait se souvenir de quel arbre accompagnait généralement la fleur d'Aloès qu'elle cherchait.
L'elfe ferma les yeux et attendit. Au bout de quelques minutes, lui parvint le glougloutement familier d'un ruisseau. Elle se dirigea vers ce bruit. Arrivée près du cours d'eau, elle détailla tous les arbres alentours et poussa un soupir de désespoir. Celui qu'elle cherchait n'était pas ici, et elle ne pouvait s'attarder plus longtemps, où elle ne pourrait rien faire pour Danaë.
Résignée, elle se tourna en direction du lac et prit le chemin du retour.

Soudain, un bruit furtif attira son attention. On aurait dit un bruit de pas, de quelqu'un ne voulant pas être repéré. Saisissant son arc et une flèche, Idril visa en direction du bruit et avança très lentement, attentive au moindre mouvement. Un bruit sourd se fit entendre, comme lorsqu'une personne se cogne et retient un cri de douleur. La flèche d'Idril partit. Néanmoins, il est difficile de viser une cible invisible, surtout dans la forêt lorsqu'on ne connait pas ni la distance ni les obstacles qui nous sépare de ladite cible. La flèche de l'elfe alla donc se planter au pied d'un arbre. Un bruit de course se fit entendre, puis...plus rien.
Prudente, Idril alla ramasser sa flèche, et poussa une exclamation de joie. Sa flèche s'était plantée au milieu d'une touffe d'Aloès, la dernière plante dont elle avait besoin. Elle en cueillit aussitôt quelques plants et les mit précautionneusement dans un petit sac de toile.
L'elfe se mit alors à courir avec toute la vitesse de ceux de sa race, pressée de regagner le lac.
Lorsqu'elle arriva enfin, Danaë était allongée à l'ombre d'un chêne, le corps tremblant et trempé de sueur. Son lézard, l'air paniqué, faisait des allers-retours du lac à son amie pour lui apporter un peu d'eau fraiche. Aklya quant à elle surveillait la forêt avec inquiétude, attendant le retour d'Idril.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Le gobelin    Dim 15 Mai - 22:07

Message de Danaë.

Il ne c'était écoulé qu'une petite heure depuis le départ d'Idril, et déjà Danaë sentait que son état empirait de minutes en minutes, sa fièvre était accompagnées par de violentes bouffées de chaleur. Owen et Aklya, eux, faisaient de leur mieux pour la rafraichir. Quand soudain ils entendirent un bruit qui venait de la forêt. Aklya leva brusquement la tête, on pouvait distinguer dans son regard  la crainte qu'il soit arrivé quelque chose à son amie. Danaë elle aussi n'était pas rassuré a l'idée de savoir Idril seule dans la forêt. Mais quand un gobelin dégageant une odeur acre de transpiration, sortit des buissons elle comprit vite que ce n'était pas Idril qui était en danger. Le gobelin était trapu, ses dents étaient jaunis, il était de petite taille (comme la plupart des membres de son espèce), une large cicatrice sur le front, le nez aquilin, les lèvres un peu déformées, et il portait des souliers d'un bas cuir issue d'une tannerie des plus modeste. Un gobelin de cette corpulence n'aurait en rien inquiété Danaë si elle avait été en pleine forme, mais elle été tellement affaibli qu'elle n'eut même pas la force de se lever. Le goblelin, la menaçant nerveusement de son petit poignard ridicule (qui avait plutôt l'air d'un canif que d'un poignard),lui dit d'une voix perçante.

Donne moi tout ce que t'a ou je t'écorche toi et ton petit lézard ridicule

Il est vrai qu'Owen n'était pas à son avantage : il c'était planté devant Danaë le torse bombé

"il faudrait lui passer sur le corp avant de toucher son amie !"


Danaë sourit, voir qu'Owen à l'approche du danger ne c'était pas empréssé de se cacher derrière elle (comme à son habitude), lui faisait chaud au coeur. Mais ce n'était pas le cas de tout le monde, elle regarda autour d'elle et ne vis aucune traces d'Aklya, le félin avait du sentir le danger et c'était sûrement enfuit. On ne pouvais pas lui en vouloir, il ne connaissait pratiquement pas la jeune femme et ne voulais pas risquer sa vie pour la secourir.

Le gobelin s'approchait, le poignard pointé vers Danaë. La situation était critique, Danaë épuisé, n'avait pas la force de se battre avec lui.

Mais tout d'un coup, Aklya, qui c'était caché dans un fourré sauta sur le golin,celui-ci prit par surprise lâcha son poignard, Owen se précipita dessus et le mit hors de porté.

Le gobelin qui sans son arme n'était plus qu'un ignoble nain puant sans défense prit la fuite.

Quelques minutes plus tard Danaë aperçut au loin la silhouette d'Idril qui arrivait juste après la bataille.
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Lun 23 Mai - 12:45

Message d'Idril Edhelwen.

Idril écarta un dernier buisson qui lui coupait le passage et se précipita vers Danaë. Elle l'examina : la centaure avait les yeux mi-clos, sa respiration était faible et semblait difficile, son corps trempé de sueur tremblait et la patte blessée avait commencé à s'infecter.
Le lézard se posta près de la tête de sa compagne, et fixa l'elfe d'un regard inquisiteur mais néanmoins inquiet, avec l'air de lui demander "Qu'est-ce que tu attends pour faire quelque chose ? ...tu peux la soigner au moins ?".
Idril se mordit la lèvre inférieure, soucieuse. Danaë n'aurait pas dû être aussi mal en point alors qu'elle devait seulement se reposer. Il avait du se passer quelque chose qui l'avait inquiété et l'avait fortement fatigué.

- Danaë, est-ce qu'il s'est passé quelque chose pendant mon absence ? Est-ce que tu as bougé ? Désolée d'avoir été aussi longue, j'ai eu du mal à trouver tous les ingrédients nécessaires. Ne t'en fais pas, je me dépêche de préparer un remède qui t'aidera à guérir !

*Ou du moins qui empêchera ton état de s'aggraver...* pensa la jeune elfe, tout à coup inquiète d'être arrivée trop tard pour sauver la centaure.

Idril posa son sac à côté d'elle et commença à sortir tous les ustensiles et ingrédients dont elle allait avoir besoin. Elle disposa le tout autour d'elle, de manière à ne rien oublier et à ne pas perdre de temps en cherchant un ingrédient qu'elle aurait oublié au fond de son sac.
Attrapant une sorte de bol en bois, elle y mélangea quelques herbes fraichement cueillies et des feuilles séchées qu'elle avait toujours avec elle dans un petit sachet de toile. Saisissant un pilon de bois également, elle commença à broyer les plantes.
Aklya s'était rapprochée de l'elfe et se frottait doucement contre elle, rassurée qu'elle soit enfin revenue. Elle faisait toutefois attention à ne pas déconcentrer son amie.
Idril avait l'habitude que la lynx l'aide lorsqu'elle préparait ses potions/baumes/onguents/mixtures... Aussi, elle lui tendit un petit récipient et lui demanda de lui apporter de l'eau. Aklya saisit le récipient entre ses dents et s'approcha du lac. Surmontant sa réticence face à la grande étendue d'eau, elle y plongea le bol en se mouillant le bout du museau, et l'apporta à son amie.
Idril ajouta l'eau à sa mixture et se pencha vers Danaë.

- Tiens, bois ça, ça devrait déjà calmer la fièvre et les tremblements et te redonner un peu de forces. Je suis désolée, ça ne va pas avoir très bon goût, mais je n'ai pas le temps d'arranger ça, il va falloir que tu te forces à l'avaler...

Elle donna le bol contenant la potion au lézard, afin qu'il aide Danaë à boire son contenu. Pendant ce temps, elle prit un autre récipient et recommença à broyer diverses plantes. De temps en temps, elle ajoutait un peu d'une poudre brune, afin de donner un aspect pâteux au mélange, pour pouvoir l'étaler sur la blessure de la centaure.
Idril leva le regard vers cette dernière et attendit qu'elle lui raconte ce qu'il s'était passé pendant son absence, tout en continuant de malaxer le futur baume cicatrisant/désinfectant/calmant/réparateur.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Mer 1 Juin - 20:46

Message de Danaë.

Il était temps qu'Idril arrive, Danaë était dans un sale état; sa fièvre avait encore montée, elle voyait trouble, et ne distinguait plus que de vagues silhouettes au dessus d'elle, elle entendait les questions de l'elfe mais n'avait pas la force d'y répondre. Idril démarra donc l'ongent sans insister plus longtemps. Aidé par Aklya, elle commença  par broyer les ingrédient.  
"Cet animal est vraiment brave, il m'a déjà sauvé la vie une fois et voilà qu'il se démène pour me la sauver une seconde fois" pença Danaë.
Idril quand elle eut finit sa mixture, la fit boire à Danaë, elle avait un goût infecte ! Mais la malade ne fit pas sa difficile, et but tout d'une traite. Le breuvage n'était certe pas très  appétissant, mais il était efficace en quelques minutes Danaë y voyait déjà plus clair. Elle commença donc a raconter leurs mésaventure à Idril.

«Tu venait a peine de partir, quand nous entendîmes un bruit effrayant qui semblait venir de la forêt... »

Danaë avait toujours eu le don de raconter des histoires, elle prenait un malin plaisir a mettre du suspense dans son récit même quand celui-ci n'avait rien d'angoissant .

L'elfe elle était suspendu à ses lèvres, et Owen et Aklya c'étaient rapproché de la conteuse, assit ils attendais qu'elle reprenne avec impatience.

« Soudain, un gobelin  répugnant qui empestait je ne sais quoi, sortit d'un buisson, il agitait un poignard et menaçait de tuer tout le monde si il n'avait pas ce qu'il demandait, nous étions perdus mais heureusement pour nous, Acklya a courageusement bondit sur lui l'a désarmé et la fait fuir, d'ailleurs je n'ai pas eu le temps de te remerçier dit-elle en faisant une petite révérence en direction Aklya

Owen protesta

«  Et mais il n'y a pas que elle qui a fait preuve d'un courage exemplaire dans cette affaire, c'est moi qui l'ai désarmer, sans moi on n'était perdu ! » Dit-il de sa voix rocailleuse

Danaë le mit sur son épaule et lui caressa le gosier

Et toi Idril il ne t'ai rien arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Sam 4 Juin - 14:11

Message d'Idril Edhelwen.

Tout en continuant de broyer et mélanger des ingrédients, Idril écoutait la centaure lui expliquer ce qui leur était arrivé pendant son absence. L'elfe était soulagée de voir que la mixture qu'elle avait donné à boire à Danaë avait des effets positifs sur son état.
Idril serra les dents, sa mâchoire se crispa et ses sourcils se froncèrent lorsque Danaë mentionna le gobelin qui les avait attaqué.

*Un gobelin, dans la forêt elfique ? Qu'est-ce qu'il fichait ici celui-là ? Il se passe vraiment des choses étranges en ce moment, il y a trop de créatures qui ne devraient pas être là... Quelque chose ne tourne pas rond !*

En attendant parler de l'attaque, Idril avait serré Aklya contre elle, et la félicitait du regard pour avoir aidé leurs nouveaux compagnons.
En revanche, lorsque le lézard se mit à parler, l'elfe sursauta. Elle observa Owen avec de grands yeux écarquillés.

- Mais le...il....enfin tu... Tu parles ??
s'exclama-t-elle en fixant le lézard. Alors ça, c'est incroyable ! Je n'ai jamais vu rien de tel.

Idril se demandait comment un tel phénomène était possible et d'où venait le lézard, lorsqu'elle entendit Aklya émettre un petit grognement. Inquiète, elle se tourna vers elle et se rendit compte que son amie était tout simplement jalouse. Elle la caressa derrière les oreilles et répondit à Danaë.

- Et bien pour ma part tout à été relativement calme. J'avais trouvé la plupart des plantes dont j'avais besoin, il ne m'en manquait plus qu'une, que je ne trouvais pas. Je m'apprêtais à rentrer lorsque j'ai eu l'impression que quelqu'un m'observait. J'ai entendu des bruits de pas furtifs, comme si la personne, la chose, ne voulait pas se faire remarquer. J'ai sorti une flèche et je visais dans la direction du bruit quand cette personne a du se cogner. Ma flèche est partie mais a manqué sa cible, j'étais trop loin. Et le temps que j'arrive à l'endroit où ma flèche s'était plantée, la personne était partie.
Je dois t'avouer que ça m'inquiète... Ce n'était pas un elfe, il serait venu à ma rencontre. Et je suis persuadée que ce n'était pas non plus un animal... Du moins pas ordinaire. C'était donc quelqu'un qui n'avait rien à faire dans cette forêt.


Pendant qu'elle parlait, l'elfe venait de terminer le baume. Il fallait normalement le faire reposer plusieurs heures, mais le temps leur manquait, même si la centaure avait regagné quelques forces. Une demi-heure devrait donc suffire avant la première application, tant pis si l'effet en était amoindri.
En revanche, la journée avançait, et le petit groupe ne pourrait pas se déplacer avant le lendemain au plus tôt. Il leur faudrait donc passer la nuit à cet endroit, et ils n'avaient encore rien prévu pour cela.
Expliquant à ses trois compagnons qu'il fallait commencer à préparer le campement pour la nuit, Idril se leva.
Première précaution indispensable, faire un feu, ça éloignerait de potentielles bêtes sauvages qui auraient eu l'envie de faire d'eux leur diner. Il fallait donc ramasser du bois mort, sec, ce qui était assez compliqué sur les rives du lac. Elle demanda aux deux animaux de s'en charger.
Deuxièmement, lorsqu'elle devait camper à terre (ce qui n'arrivait pas si souvent car, étant une elfe, elle aimait passer la nuit dans les hauteurs des arbres) Idril avait l'habitude d'entourer son campement d'un cercle de pierres "ensorcelées" grâce à une vieille formule elfique. Ce cercle avait soi-disant pour vertus de détourner tout être vivant qui en approchait, sans qu'il remarque les êtres à l'intérieur. De plus, grâce à une ou deux modifications de prononciation, Idril pensait pouvoir lui conférer une propriété de régénération. Faible et très lente, certes, mais après tout, ils allaient quand même y passer la nuit. Cependant, il fallait que le cercle soit parfait et qu'aucune des pierres qui le constituaient ne soit déplacée.
L'elfe s'approcha alors du lac et examina son fond. Elle fut ravie de découvrir que celui-ci était fait d'un très grand nombre de pierres. Elle enleva sa tunique et la posa dans l'herbe, près de ses bottes. Elle était à présent vêtue d'un bandeau de tissu d'une vingtaine de centimètres de largeur qui lui ceignait la poitrine, et d'une sorte de short de la même matière qui lui collait au corps. Elle garda cependant sa dague accrochée par une lanière de cuir autour de sa cuisse.

Se tournant vers Danaë, Idril lui expliqua :
- Je vais essayer de trouver des pierres assez plates et de tailles plus ou moins égales, je vais donc devoir plonger au fond du lac. Tu devrais te reposer, de toute façon, ni moi, ni ton ami et Aklya se sommes loin.

Puis, sur un sourire, elle se retourna, avança dans l'eau froide jusqu'aux cuisses, et plongea.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Sam 4 Juin - 17:03

Message de Danaë.

Idril fut très surprise d'entendre Owen râler, il est vrai que les lézard sachant parler ça ne cour pas les forêts.

Je lui dit ou pas ? Non, je ne la connaît que depuis quelques jours après tout, il est encore tôt pour lui confier tout mes secrets. pensa Danaë

Idril fixait le lézard, attendant une explication, celui-ci regarda Danaë, qui lui fit signe de ne rien dire.

Alors voilà tu sais tout, et toi qu'a tu as nous raconter ? détourna Danaë

Après avoir écouté Idril, Danaë était pratiquement sûr de savoir qui les suivaient, elle savait qu'elle m'étais Idril et Aklya en danger, mais elle était trop mal en point pour rester toute seule. Elle ne savait pas quoi faire, tout raconter à l'elfe reviendrai à l'impliquer dans ses problèmes, mais elle avait envie de se confier a quelqu'un. De toute manière dans les deux cas elle mettait Idril en danger. Danaë décida de se donner la nuit pour réfléchir. Elle avait maintenant confiance en les pouvoir de l'elfe et savait qu'elle serait les mètre en sécurité grâce à son sortilège.
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Sam 4 Juin - 20:22

Message d'Idril Edhelwen.

Idril plongea dans l'eau. Son corps traversa l'onde et fila vers le fond. L'elfe sentait avec délectation la pression de l'eau sur elle, et la froideur de l'eau picotait sa peau. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien. Elle ouvrit les yeux et admira le paysage sous-marin qui l'entourait. Au fond du lac, les algues bougeaient lentement au rythme des courants. De petites bêtes aquatiques se promenaient sur la roche. Autour d'Idril, une multitude de poissons, de formes et de couleurs variées, nageaient, tournaient, à une vitesse époustouflante. Un banc de poissons argentés la dépassa. Elle sourit. L'eau étant claire et grâce à sa vision elfique, elle pouvait voir très loin autour d'elle. Elle s'éloigna rapidement de la rive, profitant de ce moment de solitude et de calme. Puis elle remonta à la surface, ne laissant sortir de l'eau que son visage. Elle expulsa l'air chargé de dioxyde de carbone, et remplit ses poumons d'air frais.
Puis elle replongea. Les bras tendus vers l'avant, elle alla jusqu'au fond du lac et s'assit sur un rocher en se retenant avec un main. Idril nageait beaucoup, en fait dès qu'elle en avait l'occasion et presque quelque soit la saison. Elle s'était beaucoup entraînée à l'apnée et était capable de rester plusieurs minutes sous l'eau si elle ne bougeait pas trop. Elle en profita donc pour réfléchir.

Danaë avait un comportement bizarre et l'elfe ne savait quoi penser d'elle.
Idril sentait que sa nouvelle compagne lui cachait des choses, d'une part car elle était particulièrement observatrice, et parce que son don l'aidait à percevoir l'humeur des gens, ce que Danaë ignorait. Elle passait son temps à éviter les questions et à essayer de détourner son attention quand le sujet la gênait. Cet état d’esprit troublait l’elfe et l’inquiétait.

*Peut-être est-elle poursuivie, et c’est pour ça qu’elle est venue se réfugier dans cette forêt. Après tout les elfes n’aiment pas les intrus mais tolèrent les centaures, car comme nous ils respectent la nature. En tout cas, il va falloir être prudente…*


Puis elle repensa à la réaction de Danaë lorsqu’Idril avait parlé de la personne qui l’observait dans la forêt. Elle avait soudainement eu l’air inquiet et surpris et avait essayé de le cacher. Mais ses tremblements avaient augmenté d’intensité. Secouant la tête, l’elfe décida d’attendre de voir le déroulement de la journée du lendemain avant de faire quoique ce soit. Si Danaë se décidait à lui parler, ou s’ils étaient attaqués et bien…elle aviserait, comme toujours.

Levant le regard vers la surface, l’elfe laissa échapper quelques bulles d’air, et poussa sur ses pieds pour remonter. Elle reprit de l’air à la surface et plongea une nouvelle fois, décidée à trouver rapidement les pierres dont elle avait besoin. D’un coup d’œil, elle en repéra 3 sensiblement de la même taille. Elle les prit et battit des pieds pour remonter. Elle nagea ensuite sur le dos jusqu’à la rive et posa ses pierres sur l’herbe. Elle observa quelques instants Aklya et Owen qui entassaient les morceaux de bois, et partit chercher de quoi faire un cercle de protection digne de ce nom autour des 4 compagnons pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Mar 7 Juin - 18:18

Message de Danaë.

Danaë fut surprise de voir que son amie était une vraie sirène elle nageait vite, et avait une apnée impressionnante (on aurait pratiquement dit qu'elle savait respirer sous l'eau). Cette image rappela à Danaë ses souvenirs d'enfance, avec ses ami(e)s qui étaient de vrai poissons, alors qu'elle avait peur de l'eau. Son père lui avait dit un jour :

Nos quatres pattes sont un avantage en vitesse, mais gros handicap en natation. Tout le monde à des facilités dans certain domaine et des difficultés dans d'autre..."

Il aurait sûrement beaucoup apprécié Idril, premièrement parce qu'il admirais énormément les grands nageurs, mais aussi pour son sens du devoir et sa grande générosité.

Penser à son père lui mettait toujours les larmes aux yeux, mais elle se reprit vite, sécha ses larmes, et comme elle se sentait mieux elle alla aider Owen et Aklya à ramasser du bois pour le feux.
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Jeu 16 Juin - 12:33

Message d'Idril Edhelwen.

La première fois qu'Idril sortit de l'eau pour poser les pierres, elle sentit le regard de Danaë posé sur elle. Grâce à son don, l'elfe sentit chez elle un sentiment de surprise rapidement effacé par une vague de nostalgie mêlée de tristesse. Sentant qu'il valait mieux ne pas déranger la centaure, Idril retourna au fond du lac. Lorsqu'elle refit surface, Danaë avait disparu. Inquiète, elle se précipita hors de l'eau et pénétra dans la forêt, à la recherche de la centaure. Quelques minutes plus tard, l'elfe entendit une sorte de miaulement plaintif. Aklya l'appelait, il y avait un problème. Retournant sur ses pas, Idril trouva Danaë à la lisière de la forêt, dans une posture correspondant à "être à genoux" chez un humain. La centaure leva vers Idril un regard inquiet et interrogateur. L'elfe alla s'accroupir à ses côtés.

- Tu n'aurais pas dû te lever... Grâce à la potion tu as l'impression de te sentir mieux, mais tes muscles sont toujours aussi faibles. Et si tu continues à bouger, la cicatrisation risque de prendre beaucoup plus de temps, expliqua-t-elle d'une voix douce. Je sais que c'est difficile de rester immobile quand ses compagnons s'affairent autour de soi, mais il le faut. Avec les rencontres étranges que nous avons fait, je ne souhaite pas rester ici plus de quelques jours, ça risquerait de nous mettre tous en danger.  Attends moi ici.

Idril se leva, et alla chercher le baume, qui avait maintenant suffisamment reposé. Elle entreprit d'en étaler une épaisse couche sur la blessure de Danaë, après l'avoir nettoyée. Elle sortit ensuite une longue bande de tissu de son sac, et en entoura la blessure.

- Garde ça un bon moment, ça devrait être efficace. Si tu veux, tu peux commencer à préparer le feu, ça ne demande pas trop de mouvements. Aklya va aller chercher de quoi faire des galettes d'herbes et céréales, que nous ferons cuire sur des pierres chaudes. Tu sais les préparer ? Il faut que je fasse encore quelques plongeons, je n'en n'aurai pas pour très longtemps.

L'elfe fit signe à Aklya de s'approcher et lui montra ce qu'elle devait aller chercher. Autant profiter des ressources du lieu plutôt que de piocher dans ses réserves. Lorsque le lynx fut parti, Idril retourna à la recherche de ses pierres.
Après quelques dizaines de minutes, le cercle était formé, ménageant assez d'espace pour les 4 compagnons. Il ne restait plus qu'à prononcer la formule...
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Sam 9 Juil - 13:11

Message de Danaë.

Dès qu'elle se fut levé Danaë se sentit très mal, elle fut prise de violents vertiges,elle réussit à faire quelques pas, mais sa vu se troubla, une violente douleur lui prit la jambes, elle était comme paralysé, elle s'écroula sur le sol, incapable de se relever.

Idril accourut et la sermonna gentiment, Danaë était terriblement honteuse. Mais Idril n'avait pas l'air en colère, au contraire elle parlait d'une voix douce et posée comme à son habitude.

Je suis désolé, je me sentait mieux et je voulais apporter mon aide, excuse moi je resterais assise désormais.

Elle était impressionner de voir la clémence avec laquelle l'elfe s'adressait à elle alors qu'elle c'était comporté comme une enfant de 4ans.

Idril lui appliqua le bôme et lui demanda de préparer le diner. Elle fut contente de pouvoir enfin servir à quelque chose, et s'exécuta sur le champs. Elle n'était pas une très bonne cuisinière, mais elle allais essayer de faire de son mieux, en mettant en application ses heures a concoter toutes sorte de petits plats avec sa grand mère. En plus elle ne lui demandais pas non plus la lune, juste de faire réchauffer des galettes d'herbes et céréales.

Tout le monde se remit au travail. Aklya dans le rôle d'assistante en cuisine, Idril celui d'ensorceleuse et Owen lui essayait de faire de son mieux avec ses petites pattes pour alimenter le feu.
Quelques minutes plus tard tous était regroupé autour de l'apprenti magicienne pour l'entendre prononcer sa formule...
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Dim 24 Juil - 12:58

Message d'Idril Edhelwen.

Idril se concentra. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas prononcé cette formule. Voyageant seule depuis un bon moment, elle passait ses nuits dans les arbres ou camouflée parmi les rochers, faisant confiance à son instinct et son ouïe particulièrement fine. Cependant, ce soir, elle n'était plus seule. Et sa compagne n'était pas en état de se battre ou de s'enfuir. Il leur fallait donc prendre des précautions supplémentaires.
Plongeant au fin fond de sa mémoire, l'elfe se retrouva des sensations familières bien qu'oubliées depuis plusieurs années. Elle écarta les bras, paumes tournées vers le sol et leva la tête vers le ciel, les yeux fermés. Un frisson lui parcouru l'échine.
Idril resta quelques minutes ainsi, immobile, s'imprégnant de la force et de l'énergie qui l'entouraient, prenant conscience du moindre bruit, de la plus faible odeur, du plus léger souffle du vent.
Lorsqu'elle se sentit prête, elle avait l'impression de rayonner, d'être en contact avec l'univers tout entier.
L'elfe ouvrit la bouche et entonna une mélopée mystérieuse, tout bas, comme un murmure se fondant dans la musique de la nature.

- I cala atasiluva,
Ar cenuval ilyë i vanessi Ambaro.
I surë liruva, i ëar liltuva, i cemen lostuva
Ar meneldë Anar ar Isil caluvar ve Telperion ar Laurelin.
Etta i mornië ar i mordor vanyuvar.
Tà, i mettalora lirë lertuva telë.


Idril répéta trois fois ces quelques phrases. Chaque fois, sa voix devenait plus intense, l'air semblait se densifier autour d'eux.
Puis elle laissa lentement ses bras retomber le long de son corps, s'agenouilla, et ouvrit les yeux. Elle ne savait pas si cela avait marché, mais elle y avait mis toute son énergie. Renversant la tête, elle adressa un remerciement silencieux aux étoiles.
L'elfe se releva et se tourna vers ses compagnons, qui continuaient à la fixer. Elle sourit et lança :
- Bon alors, c'est prêt ? Je commence à avoir faim moi ! sur un ton rieur.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Mar 26 Juil - 12:12

Message de Danaë.

Danaë resta bouche bée, il lui fallut quelques minutes pour s'en remettre. La magie d'Idril avait été si puissante qu'elle semblait avoir pompée son énergie, Owen la regarda béatement il semblait lui aussi avoir été vidé. C'était elle trompé de formule ? Ou était-ce normal ? La nuit leur apporterais la réponse.

Danaë reprit ses esprits et commença à servir le diner. Il n'était pas délicieux, mais cela faisait tellement longtemps que la centaure n'avait pas manger quelque chose de chaud (lorsqu'elle voyageait en solitaire, enfin presque vu qu'Owen ne la quittait jamais, elle se contentait de grignoter quelques fruits par ci par là et elle ne prenait le temps de faire du feu que pour pendant la nuit effrayer les bêtes sauvages) qu'elle ne se fit pas prier et se resservit une deuxième fois. A la fin du repas, alors qu'Owen et Aklya s'était assoupit, Danaë décida de dévoiler à Idril la véritable raison de se présence dans ces  bois.

Idril il faut que je te parle. dit-elle d'une voix hésitante.
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Mar 26 Juil - 14:53

Message d'Idril Edhelwen.

Idril se laissa tomber sur le sol, près du feu, avec un effroyable envie de dormir. Atteindre un tel niveau de concentration et pendant aussi longtemps l'avait épuisée. Aklya vint se blottir contre elle. L'elfe sourit en caressant tendrement le pelage de sa compagne. Elle saisit ensuite la galette que lui tendait Danaë et la remercia d'un sourire. Elle mangea lentement, savourant chaque bouchée, laissant la chaleur du repas s'insinuer en elle et la réchauffer.

Pendant qu'ils mangeaient, personne ne parla. Tous étaient fatigués de la journée qu'ils venaient de passer, et profitaient de ce moment de calme bienvenu. Se laissant transporter par les bruits venant de la forêt, les cris des oiseaux de nuit qui commençaient à s'éveiller et le clapotis de l'eau, Idril s'apaisa. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas savouré un tel moment. Elle laissa pendant un cours instant toutes ses préoccupations et ses questions s'envoler.

L'elfe regarda Danaë se resservir et sourit. C'était une bonne chose que la centaure ait de l'appétit, elle pourra ainsi prendre des forces rapidement. La laissant finir son repas, Idril contempla les étoiles et ouvrit son esprit. Elle sentait des vagues de contradiction émanant de la centaure, comme si celle-ci pesait le pour et le contre avant de prendre une décision. L'elfe ne fit aucun commentaire, Danaë lui en parlerait si l'envie lui en prenait.
Aklya bailla et s'étira avant de se rouler en boule. Elle s'endormit rapidement, imitée par Owen.
Les deux créatures encore éveillées gardèrent le silence encore quelques minutes. Puis l'une d'elles prit la parole avec hésitation.

- Idril, il faut que je te parle, dit la jeune centaure.

L'elfe plongea son regard dans celui de sa compagne et acquiesça, elle sentait que ce que Danaë allait lui dire était important et délicat à aborder.

- Si tu le souhaites, je t'écoute Danaë, répondit Idril avec toute la douceur de sa voix chantante.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Mar 9 Aoû - 13:39

Message de Danaë.

Danaë prit une grande inspiration, puis se lança :

Il y a quelques années je faisais partie d'une école de maniement des armes.
J'y es rencontrés beaucoup de gens, dont certain sont devenus des amis.
Un en particulier, il s'appelait Daetlan, il était beau comme un dieu,et c'était un centaure tout comme moi. Sa robe était brune et ses yeux bleu clair...
Comme tu peux l'imaginer il est vite devenu plus qu'un simple copain...

Tout se passais bien jusqu'à la veille de la fin de notre apprentissage, alors que nous étions tout les deux allongés dans une clairière qu'y jouxtait les dortoirs de notre école, il m'a demandé se que je comptais faire après la remise des certificats de fin d'année. Et comme je suis en train de m'appréter à le faire avec toi, je lui ai confier les raisons pour lesquelles j'étais entré à l'école de combats.


Danaë eut un moment d'hésitation, elle connaissait à peine Idril. Mais elle ne pouvait pas s'arrêter maintenant. Elle avala sa salive et continua.

Si je suis rentrée dans cette école c'est parce que, il y a 16 ans mes parents se sont fait tuer par un démon, et que je souhaitais venger leur morts...

Danaë sentait sa gorge se nouer, elle ne pouvait plus retenir ses larmes et elle explosa en sanglots.

Je suis vraiment désolée. Dit-elle, avant de s'allonger sur le côtés dos à Idril.
Et elle ne dit plus un mot du reste de la nuit,
Les heures passaient et Danaë n'arrivait pas à dormir, elle était loin d'avoir tout raconter à Idril et elle s'en voulait d'avoir mit fin à son récit de cette manière. Elle se retourna et regarda Idril celle-ci c'était assoupi, Danaë nu ni le courage ni l'envie de la réveiller, elle ferma ses yeux et fini par s'endormir avec la ferme attention de finir de raconter son histoire le lendemain matin
Revenir en haut Aller en bas



Idril Edhelwen

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Dim 14 Aoû - 9:08

Message d'Idril Edhelwen.

Idril, assise en tailleur sur l'herbe, Aklya roulée en boule contre sa cuisse, écoutait avec attention le récit de Danaë.
Lorsque celle-ci commença à parler, son regard se perdit dans les méandres de ses souvenirs. Un éclat furtif vint éclairer les yeux assombris de la centaure quand elle évoqua son ami, Daetlan.
Notant un moment d'hésitation dans le récit de sa compagne, l'elfe détailla minutieusement le visage et l'attitude de celle qui lui faisait face, de l'autre côté du feu qui réchauffait les quatre compagnons. Une légère crispation était visible aux coins de ses lèvres. Son regard était baissé et ses yeux semblaient chercher une réponse dans l'envoutante danse des flammes. Puis la centaure déglutit, et son regard se fit plus dur. Idril put y déceler une grande tristesse, et une toute aussi grande haine.

- Si je suis rentrée dans cette école c'est parce que, il y a 16 ans mes parents se sont fait tuer par un démon, et que je souhaitais venger leur morts..., révéla Danaë.

L'elfe sentit son coeur se serrer. Elle essaya vainement de fermer son esprit aux émotions émanant de la centaure, mais ce fut peine perdue. Une incommensurable tristesse la submergea. Idril ferma les yeux sous le choc. N'ayant plus guère l'habitude de côtoyer que des animaux, elle n'était pas habituée à ce flot émotionnel et ne put y résister. Tout son corps se crispa tendit que Danaë éclatait en sanglots et lui tournait le dos en s'excusant.
Idril aurait voulu la réconforter, être capable de prononcer ces quelques mots qui peuvent faire tellement de bien lorsqu'on est en détresse... Mais ses lèvres restèrent résolument closes, tremblantes.
Si les émotions qui lui envoyait Danaë avaient tellement d'emprise sur la jeune elfe, c'est parce qu'elles faisaient écho à de lointains souvenirs, qu'Idril pensait avoir réussi à bannir de sa mémoire.
L'elfe s'allongea dans l'herbe, et son esprit fut transporté bien des années plus tôt...

Une odeur nauséabonde envahit soudain les narines d'Idril et de ses frères. Ils stoppèrent net et se regardèrent, inquiets mais terriblement excités. Les avaient-ils enfin trouvés ? L'ainé prit la tête de leur petit groupe et se dirigea vers la source de l'odeur. Les trois autres suivirent, silencieux. Après quelques minutes de marche, l'odeur se fit soudainement violente, insoutenable. Ils étaient en bordure d'une clairière, quelques arbres et buissons les séparaient encore de l'étendue dégagée au milieu de la forêt. Dans leur village, les anciens et les sages parlaient d'une guerre, de démons voulant prendre le contrôle de la Terre d'Hypolaïs. Eux n'étaient encore que des enfants pour leur peuple, et avaient soif d'aventures. Ils étaient partis tous ensemble, équipés avec leurs armes d'entraînement, dans l'espoir de débusquer quelques démons et de les faire parler avant de les éventrer. Naïveté de l'enfance...
Après s'être concertés, ils décidèrent de pénétrer dans la clairière tous en même temps. A trois, ils avancèrent de quelques pas... et leur sang se glaça, leur coeur cessèrent de battre, leur estomac se révulsa. Ce qu'ils avaient devant les yeux, jamais ils n'auraient pu l'imaginer, ni même s'y attendre. Cette vision d'horreur devait rester à jamais gravée dans leur mémoire, signant la fin de leur innocence.
Devant eux, tout n'était que chaos et désolation. Un groupe de voyageurs humains avait apparemment croisé la route d'une horde de démons déchainés. La terre de la clairière était rouge du sang versé par les corps éventrés. La fratrie resta là, figée, à contempler avec horreur cette scène infernale.
Soudain, Idril tomba à genoux, la tête dans les mains. Son pouvoir venait de se révéler. Elle reçut avec une puissance dévastatrice la peur et la tristesse des victimes, des rares survivants et l'horreur absolue que ressentaient ses frères. Ne pouvant supporter une telle abomination, elle s'évanouit.


Près du feu, l'elfe ouvrit des yeux embués de larmes. Elle ne dit mot, pensant que la centaure s'était endormie. Après quelques minutes, épuisée, elle s'assoupit.
Revenir en haut Aller en bas



Danaë

Invité



MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   Mer 31 Aoû - 11:27

Message de Danaë.

La nuit fut courte, les oiseaux de la forêt réveillèrent Danaë à l’aube. D’autant plus qu’elle n’avait pratiquement pas fermé l’œil de la nuit : Trop angoissée à l’idée qu’Idril lui en veuille d’avoir de cette manière mit fin à leur discussion, de plus la dernière fois qu’elle avait révélée son histoire à quelqu’un, celui-ci lui avait fait comprendre qu’elle ne comptait pas autant à ses yeux que sa propre vie, et l’idée de voir la situation se reproduire avec Idril  alors qu’elle commençait à vraiment apprécier sa compagnie, la terrifiait.
Quelques minutes plus tard, Danaë se leva la première, elle se dépêchât d’aller chercher des brindilles pour préparer le petit déjeuner de ses compagnons avant leur réveil (sans doute que par là elle cherchait un peu à acheter son pardon). 
En chemin elle commença à penser à ces dimanches matins où elle était réveillée par la bonne odeur des tartelettes aux noix de sa grand-mère; et perdue dans ses pensées elle s’enfonça dans la forêt, arrachant quelques fines branches par ci par là.
Quand elle s’aperçut qu’elle était déjà loin elle fit demi tour et sur le chemin du retour elle tomba sur un plant de fraises des bois bien mûres.
-« Quelle chance ! » ne put-elle s’empêcher de dire à voix haute.
Elle en ramassa quelques unes et regretta de ne pas avoir prit de récipient pour en cueillir d’avantage (enfin elle en avait ramassé bien assez pour le déjeuner de ses amis et si ceux-ci n’étaient pas trop voraces, ils pourraient même en avoir à midi pour leur dessert).
 Danaë malgré le fait qu’elle s’était un peu éloignée du campement, nu aucun mal à retrouver sa route. C’était là une de ses grandes qualités, elle avait un très bon sens de l’orientation. 
De retour au campement, elle fut ravie de constater que les autres dormaient toujours à points fermés. Elle ne perdit pas de temps et ramassât discrètement ce qui restait de l’ancien feu pour le rallumer un peu plus loin , elle ne voulait pas que la fumée puisse  perturber leur sommeil. Ensuite elle fit réchauffer le reste de galettes de céréales, écrasa les fraises pour en faire une sorte de confiture, et quand les galettes furent bien cuites elle y tartina la fraise des bois. Puis elle attendit patiemment que les autres se réveillent.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin de retour... (Idril - Danaë)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enfin de retour... (Idril - Danaë)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin de retour... (Idril - Danaë)
» Enfin de retour (Agnès)
» Enfin de retour! [FINI]
» [2 septembre 1997] Enfin de retour
» Enfin tu es de retour ... [ Terminé ]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-