Partagez | 
 

 La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Jeu 5 Mai - 17:35

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

La caravane avançait sans relâche. La lisière de la forêt n’était plus qu’à une journée de marche et les soldats avaient accélérés la cadence.  Quatre jours s’étaient écoulés depuis leur combat contre les kajiits. Les diverses blessures des hommes se soignaient plus ou moins lentement. Par chance, le convoi ne comptait aucun blessé grave mis à part Jaden. Celui-ci touché au thorax par une flèche aurait put y rester si ses soldats n’avaient pas preuve d’un incroyable sang froid.  La menace repoussée ils s’étaient organisés en plusieurs groupes pour rassemblés les prisonniers, s’occupés des blessés, et le soigné. En fait, Ëarwen était impressionnée par leur sens de l’organisation et de l’ordre  toutefois pour panser des plaies ils se révélaient pitoyables ! A ce moment la, elle n’avait pas osé demander au séraphin d’user de sa magie pour le guérir puisqu’il avait déjà utilisé une bonne partie de son énergie pour les aider pendant l’attaque. Elle avait donc prit sur elle, elle avait oublié pendant un moment qu’il n’y a pas si longtemps tout ce qu’elle voulait c’était tuer ce chef arrogant de ses propres mains, pour utiliser toutes ses connaissances en matière de guérison. Ses dîtes connaissances lui venaient de sa grand-mère, une femme très sage qui était certaine que tous les maux pouvaient être guéris par les plantes.

Ëarwen s’était rapprochée du petit groupe de soldat qui s’était rassemblés autour de l’homme à terre, et leur avait calmement fait une liste de diverses plantes relativement simples à trouver et à lui ramener. Se retrouvant alors seule avec le blessé, elle avait dut retenir un haut le cœur à la vue de la flèche enfoncée dans les chaires et se força à calmer les tremblements de ses mains quand elle les approcha de la plaie pour y retirer l’objet. Elle avait auparavant retiré délicatement tout ce qui pourrait gêner la manœuvre : amure, chemise et s’en servirait par la suite pour arrêter le saignement.

Les soldats étaient tous revenus, ils avaient mis à peine plus de vingt minutes pour lui rapporter tout ce dont elle avait besoin, un temps record ! Mais d’après ce qu’ont lui avait dit, ils possédaient une majorité des plantes dans leurs réserves. Soit, moins ils perdaient de temps, plus de chances ils avaient pour le sauver. Ëarwen confectionna un baume qui, une fois appliqué sur la blessure, la désinfecterait et lui permettrait de cicatriser.

Les compagnons de Jaden retirèrent la flèche au signal de la jeune fille qui s’empressa de poser un linge sur le saignement abondant, elle appuya autant que possible pour amoindrir le flot. Mais il ne fallait pas qu’elle traine, elle se dépêcha donc  d’étaler  généreusement la substance préparée un peu plus tôt sur la plaie et de suffisamment serrée le pansement pour laisser le baume imprégner la blessure. Ceci- fait, elle recouvrit Jaden d’une couverture et s’agenouilla à côté de lui. Elle n’était pas sûre de l’avoir soigné avec la même perfection que son aïeule mais elle espérait tout de même l’avoir fait assez bien pour l’aider à guérir. Maintenant, seul le temps leur dirait s’il s’en sortirait ou non.
Ëarwen passa la soirée et la nuit aux côtés du blessé en chantant des vers elfiques propices à la guérison. Mais peut être n’était- ce la qu’un prétexte pour se rassurer elle-même.

La journée suivante, le convoi ne bougea pas, s’était trop tôt, pour tout le monde. Mais Ëarwen ne passa pas cette journée à reposer sa jambe blessée mais à chercher son cheval, qui s’était enfuit, effrayé par les hommes tigres. Finalement, c’est lui qui les trouva quand il eut faim. Un soulagement de plus qui remonta un peu le moral de l’elfe. La caravane prit donc la route le lendemain et pendant trois jours elle ne fit des pauses que quand cela s’avérait absolument nécessaire. Ëarwen dut, pendant ce temps, changer un nombre incroyable de fois le pansement de Jaden, mais elle fut contente de voir qu’il vivait encore à l’aube du quatrième jour. Désormais, elle laisserait aux autres soldats le soin de veiller leur chef. Son rôle était terminé d’autant plus qu’on devinait à l’horizon, la lisière de la forêt elfique, donc bientôt la fin de son voyage à elle. Parce qu’elle n’avait pas perdus son objectif de vu : Rejoindre la capital elfique. Et puis, elle était fatiguée de voyager, son cheval aussi. Il avançait à contre cœur, et avait maigrit de manière alarmante. Au moins pour lui il fallait faire une pause.

Le convoi s’arrêta aux alentours de midi selon le soleil, bien haut dans le ciel, les soldats toujours aussi bien organisés se répartirent les tâches. Qui prépare le repas pour tout un régiment, qui s’occupe de ci et de ça.  Ëarwen, elle, s’éclipsa pour aller s’occuper de l’étalon affaiblit. Elle lui tendit du foin qu’il bouda, il en fut de même pour l’eau. Quant aux grains, elle n’en avait plus depuis un moment déjà. Inquiète, elle entreprit donc de le brosser lentement, loin de l’agitation quotidienne qui lui filait une migraine affreuse.
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Sam 7 Mai - 15:44

Message de la fée Jaden Carr

Jaden avait souffert pendant de longs moments. Des fois il dormait, presque inconscient d'autres il était au bord de la folie, il rêvait d'un visage triangulaire affublé de grands yeux orageux encadrés de longs cheveux blonds qui lui caressaient le visage par ondes. Il lui demanda plusieurs de l'aimer, elle était son ciel, ce qui lui permettait de tenir, de pas mourrir. A force de penser à elle il finit par en tomber amoureux et il rêva de combats contre les hommes et d'étranges Hommes-Tigres, puis quelques jours plus tard il se réveilla soudain. Tout était  clair et avec un sentiment de malaise il se rendit compte que la femme de ses rêves étaient Earwen et qu'il avait dévoilé son attirance pour elle. Ses hommes ricanèrent lorsqu'il leur fit part et il les rabroua d'un coup de  gueulle méchant avant qu'il aille se promener, accroché à Caesar dans un piteux état. Puis il la vit, avec son cheval le brossant tranquillement. Son coeur chavira et il se sentit fiévreux mais il s'approcha d'elle :

" Bonjour, je voulais te ou vous remercier et m'excuser.."
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 8 Mai - 10:54

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen s’arrêta momentanément de brosser l’étalon, elle se tourna vers Jaden et le toisa de la tête aux pieds. Il devrait être entrain de se reposer, sa blessure n’était pas anodine et en faisant trop d’efforts il risquerait d’aggraver son cas. Pourtant ses paroles la surprirent beaucoup trop pour qu’elle ose l’envoyer balader. A première vue, il ne semblait pas être le genre de personne qui viendrait demander pardon et encore moins dire merci.


-Tu n’a pas à me dire merci. Je ne pouvais pas te laisser mourir. Je suis différente de toi.

Elle avait modulée sa voix de manière à la rendre mi-agressive, mi-étonnée. Agressive car la vision qu’elle avait eut la hantait encore, de même que l’attaque qu’il avait orchestré sur le convoi militaire. Peut être était-elle trop naïve, mais elle n’arrivait pas à comprendre de tels gestes.

Pourtant, fatiguée de se montrer toujours aussi belliqueuse, elle poussa un soupir las et sa rapprocha de lui.


-Tu sais… Je ne devrais pas te juger. J’ai bien tué l’un de tes hommes de sang froid !!!  Mais, j’ai des remords alors que toi, j’ai l’impression que non. C’est peut être ce qu’il y a de plus effrayant chez toi !

Ëarwen ponctua sa phrase d’un léger rire, bien que le cœur n’y fût pas.


-Je pense que je vais vous laissez toi et tes hommes. Il faut que j’atteigne la capitale elfique de toute urgence. Et…vous êtes nombreux, ça me ralentirait.  


Elle le dévisagea un instant et avisa la balafre qui lui barrait le visage.  Pendant un court moment la tentation de lui demander d’où venait cette impressionnante cicatrice lui traversa l’esprit, tentation rapidement réprimé par le rire rauque d’un soldat, les observant avec amusement depuis le feu de camp. Ëarwen recula brutalement, elle observa le dit soldat puis Jaden, si ses yeux en avaient été capables ils l’auraient sûrement foudroyé sur place.


-Tes hommes sont l’élite et pourtant ils se comportent comme de vulgaires soldats de pacotilles ! Je les ai supportés pendant quatre jours, le regard haineux de certains qui me voient comme l’assassin de leur compagnon.  Et maintenant ils vont s’imaginer des choses.


Sur ces paroles, elle tourna les talons et commença à rassembler ses affaires. Par rapport à ce que la compagnie de Jaden possédait, ce n’était rien que de vulgaires provisions, juste assez pour la fin de son voyage jusqu'à la capitale elfique.


Dernière édition par Ëarwen El'Kementari le Dim 8 Mai - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 8 Mai - 15:38

Message de la fée Jaden Carr

Jaden sentit son coeur se déchirer viollemment lorsqu'elle le rabroua sur ses "hommes".Depuis toujours il avait vécu parmi les hommes. Ceux des mines, grossiers et durs, les esclaves effacés, sans  vie ni mémoire. Ou les gardes violents sans pitié. Lorsqu'il s'était retrouvé libre, sans dettes ni maîtres seulement avec des égaux il s'était senti vivre, comme jamais. Mais maintenant qu'il la connaissait il découvrait une vie civile, sans guerres ni batailles. Il était d'un caractère sombre, souvvent meurtrier mais il désirait changer. Fatigué et brisé il ne pensait qu'à  cette femme, cet orage que la Sylve lui avait envoyé. Maintenant qu'il était réveillé Jaden sut que ce n'était pas une folie due à sa blessure mais un amour franc qu'il offrirait qu'à une seule femme. Il l'admira, ses yeux orageux et imprévisibles, ses cheveux d'or de  la moisson. Tout en elle l'attirait. Lorsqu'elle le dévisagea à son tour elle parut sur le point de tomber à son tour mais  un soldat ricana et le moment se brisa avec l'emportement d'Earwen. Soudain il se mit à pleurer, non pas de fatigue ou pour l'amadouer, non c'était un pleur de coeur. Jaden tomba sur Caesar puis se redressa. Il allait avoué de nombreuses choses mais avant il envoya une onde de choc sur ses hommes. Enfin il visualisa un ordre "Silence chiens galeux ! Je vous ai pris pour l'élite et bien je me trompai ! Qu'elle m'aime ou non je renonce à la violence gratuite et ne me battrai plus que pour mes idéaux. Partez ! PARTEZ !"

Tel fut  son ordre. Les soldats réagirent et se levèrent, maugréant et partirent après avoir pris leurs armes. Jaden, interloqué par ce qu'il venait de faire, se reprit et les larmes coulant toujours prit la parole, ne sachant pas si Earwen avait compris ses paroles.


" Tous les hommes que j'ai tués me sont restés sur le coeur. L'homme qui m'avait fait esclave en premier. Les démons je ne les ai guère regretter en les voyant décimer les rangs nains et humains. Ses hommes vivent comme tous le monde vit si on ne sait pas si on mourra le lendemain ou non. Je t'aime et suis prêt à changer et à renoncer à la guerre. Je quitte la guerre dans tous les cas pour toi. Je prendrais désormais les armes qu'en dernier recours. Je t'aime et désire te suivre..."


HRPG 2 : Jaden est très têtu à toi de voir mais il changera dans tous les cas
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 8 Mai - 16:58

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ce ne fut pas un flot d’émotion qui submergea Ëarwen mais un véritable ouragan. Autour d’elle les soldats se levaient et pliaient bagages.  Certains visages affichaient la consternation la plus totale, d’autres de la colère, enfin certains visages étaient impassibles comme intouchés par ce qu’il se passait. Elle-même n’en avait aucune idée, obéissant à un ordre inaudible tous prirent leurs armes rangèrent les tentes et reprirent la route. Dans son dos Jaden s’écroula sur son chien-loup, en larmes. Une partie d’elle-même l’incita à lui crier qu’il devait se ressaisir, que ce n’était pas la le comportement d’un chef de compagnie !  L’autre lui murmurait d’aller le voir, lui dire qu’elle comprenait, qu’elle aussi partageait peut être ses sentiments. C’était tellement contradictoire aux règles qu’elle s’imposait depuis toujours ! Donner trop rapidement sa confiance, son amour, c’était quelque chose de vieux comme le monde ! Tout le monde finit par y perdre quelque chose : Son honneur, sa liberté, sa fierté, ses amis…

Ëarwen pivota pour de nouveau faire face à Jaden, alors comme ça la mort de ses victimes lui pesait, comme ça il l’aimait. Elle l’observa d’un œil nouveau, ses yeux, elle ne s’était jamais arrêtée sur leur profondeur. Ils semblaient fous à cet instant. La manière dont il la regardait lui donna envie de s’enfuir, de pleurer à son tour. Pourtant elle serra les dents, contra l’émotion trop intense qui tambourinait à ses tempes. Pour se raisonner, ordonné ses pensées, elle ferma les yeux et se prit la tête dans ses mains comme pour repousser et se protéger de ce qu’elle fuyait et craignait. La vérité. Quand elle rouvrit les yeux, Jaden n’avait pas bougé, ses hommes marchaient toujours, certains soldats se retournaient de temps à autre pour observer ce qu’il se passait. Ëarwen les suivit du regard un moment, parfaitement silencieuse, indécise.  Après un moment qui sembla durer une éternité elle s’avança vers Jaden. Elle essaya de reprendre contenance même si en elle ses sentiments se livraient une guerre sans merci. Quand elle s’arrêta elle était si proche de lui que leurs nez se frôlaient presque. Elle tourna la tête, se mordilla la lèvre pour chercher ses mots, ne pas faire de gaffes. Les mots les plus simples seraient les meilleurs.


-Jaden, tu ne peux pas perdre tout ce que tu as à cause de moi. Tes hommes se sont aussi tes amis ! La compagnie ? Tu ne peux pas l’abandonner … Ta liberté ? Ton amour du combat ? On se connait depuis peu tu serais prêt à perdre tout ça pour moi ? Me suivre ? Je ne sais même pas ou je veux aller ! Un homme ne change pas autant qu’il le croit. Tu pense pouvoir mener une nouvelle vie sans participer à des batailles ?! Tu pense pouvoir changer ce que tu es ? Ce qui te tient en vie depuis tout ce temps ?!

Ëarwen leva la main, elle essuya les larmes qui coulaient sur les joues de ce mystérieux chef et en versa une à son tour. Elle s’attendait à une nouvelle vision or il n’en fut rien. Un signe ?  Une coïncidence ? Peut être qu’elle devrait tomber dans ses bras, tenter sa chance. Après tout elle risquait quoi à part perdre encore quelqu’un à qui elle tenait ? Ou devait-elle lui dire immédiatement qu’il n’y avait aucune chance pour que ça fonctionne ? Lui c’était l’elfe guerrier qui avait mené maints combats, elle l’elfe orpheline qui fuyait depuis toujours devant ce qu’il l’effrayait. Elle ne le satisferait pas, son chemin n’était pas semé d’embuches ou d’aventures trépidantes. Elle vivait en solitaire, prête à sauter sur n’importe qu’elle occasion qui la ferait sortir de sa vie banale.

Ëarwen appuya alors son front contre celui de Jaden, un premier pas en ce qui la concernait.


-Qu’est je donc de si spéciale ?! Tu as du en voir des elfes avant moi ! Et sûrement plus téméraire. Plus jolies. Plus intelligentes. Je… je ne comprends pas. C’est étrange comme situation. Il y a quatre jours on était prêt à se battre et la …

Et la tout basculait, son train de vie quotidien, ses certitudes, ses limites. Il y a quatre jours on lui aurait dit ce qu’il se passerait : La première vie qu’elle enlèverait, l’attaque des hommes tigres , la déclaration de Jaden et bien elle ne l’aurait pas crut et aurait très certainement rit au nez de ce quelqu’un .
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Mar 10 Mai - 18:14

Message de la fée Jaden Carr

Jaden regarda ses hommes le quittaient.  Certains avec la colère inscrite sur le visage, d'autres la tristresse. Mais tous partaient. Un ordre avait été inscrit dans leurs esprits, comme marqué au fer rouge. Une envie irresistible de partir et de retourner au camp.  Jaden eut le coeur brisé en les voyant trébucher pour avoir essayer d'aller autre part. Etait il un être sans coeur ? Peut être avant  mais désormais il le refusait. La Vie vivait en lui depuis toujours mais  son sombre passé l'avait dissimulée, recouverte. Sa blessure et cette elfe l'avaient fait changé. Jaden se redressa et regarda cette femme au tempérament si tempêtueux. Les paroles d'Earwen le touchèrent et il se reprit lorsqu'elle se détourna. Ses yeux redevinrent normaux. Non différents. La sombreur de ses yeux disparurent, remplacée par la malice et un éclata joyeux chose qu'on ne avait jamais vu. Il caressa avec tendresse le poil emmêler de son chien-loup. Earwen s'approcha et lui essuya ses larmes avant de les faire couler les siennes. Elle s'approcha de lui et il fut enivré par son doux parfum, sucré et acide à la fois, mêlant l'odeur de la femme et des forêts. Elle posa son front contre le  sien et Jaden lui caressa les cheveux et la nuque. Alors il lui répondit :

"Pourquoi je t'aime ? Je me pose la question... Peut être ne le saurai je jamais. Je sais juste que tu m'as touché. Mon coeur a été mis à  découvert durant ma blessure et toute la tendresse dont il avait besoin, c'est toi qui lui as offerte. Je t'aime, je te le jure. Même mon compagnon d'armes que tu as tué ne changeras pas mon sentiment pour  toi. Je te demande de te suivre puis de dire adieu à ma compagnie, de prendre mon dernier argent de sang et de vivre avec toi."
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Ven 13 Mai - 17:55

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen se tendit quand Jaden glissa subtilement ses mains sans ses cheveux puis sa nuque. Elle se raidit d’autant plus quand il lui rappela l’homme qu’elle avait tué. Il ne pouvait pas ne pas lui en vouloir. Certes, il était inconscient quand avait eu  lieu le bucher funéraire  ou tous les soldats s’était montrés présent. Pourtant lui et ses hommes avaient perdues un frère d’armes, ça ne pouvaient pas laisser indifférent ! Mais Jaden était comme ça, comme il le lui avait démontré à plusieurs reprises. Il encaissait chaque pertes avec son esprit guerrier avant tout, en fait, il vivait chaque moment de sa vie avec son côté combattant. Plus fort que son autre tempérament, un tempérament sensible qu’ Ëarwen ne connaissait encore que très peu. Il allait falloir qu’elle s’y fasse, même si ça allait être long.

Ëarwen laissa son regard se perdre dans les yeux de Jaden, pendant plusieurs secondes elle le trouva irrésistible. Sa manière de lui dire les choses, de la regarder, la promesse qu’il lui avait faîte de changer, même le contact léger de ses mains dans son cou lui donnait envie de céder. Son cœur s’emballa, oui elle l’aimait, peut être pas avec la même fougue que lui mais elle devait bien se l’avouer elle n’était pas insensible à cet elfe compliqué. Pourtant sa raison contra ses sentiments avec force. Elle avait peur de l’avenir, de ce que ça pourrait donner. Et puis, elle s’en voudrait pour le restant de ses jours s’il quittait sa compagnie et laissait tomber les armes pour elle. Ce fut donc à contre cœur qu’Ëarwen se dégagea de la douche chaleur des mains de Jaden.  Elle recula de quelques pas tout en fuyant au possible son regard. Comme pour souligner le déchirement que cela lui procurait, il se mit à pleuvoir. Une pluie fine, maussade, tombant d’un ciel grisâtre. Au loin, des éclairs illuminèrent le ciel.

Ëarwen regarda la forêt, de vieilles légendes racontées le soir autour d’un feu réconfortant lui revinrent en mémoire. Celle d’un arbre magique qui exhausserait les vœux les soirs ou la lune est pleine ou encore les Dryades. D’étranges créatures, invisibles aux yeux de tous mais pourtant bien la et qui possèderaient de puissants pouvoirs. C’était tellement apaisant de se replonger dans ses souvenirs ! Est-ce que Jaden avait vécut de bons moments ? Ëarwen l’ignorait… elle se mit soudain à regretter d’avoir refusé de l’aimer librement, sans s’imposer d’interdit. Peut être aurait elle put partager ses histoires, ses souvenirs avec lui ! Hélas, ses regrets ne furent pas suffisants pour la faire changer d’avis …

Le fil de ses pensées fut brutalement parasité. A l’horizon des ombres se déplaçaient rapidement et d’un pas assuré. Une idée terrible fleurit alors dans l’esprit embrumé d’ Ëarwen. Ce pouvait ils que se soit les Kajiits ? Ou les chevaliers venues prendre leur revanche ?  De la ou ils se trouvaient, c’étaient impossible à affirmer.  
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 15 Mai - 10:58

Message de la fée Jaden Carr

Jaden sentit Earwen se tendre son contact. Contact qui sembla durer une éternité. L'elfe, envouté par ce contact resta immobile, le nez empli des odeurs de la femme et du bois. Mais Earwen brisa ce moment de pure magie et se redressa. Jaden comme un pantin se mit debout avec difficulté. Il savait quelque et tout changeait. Elle l'aimait, pas comme lui qui s'était raccroché à la seule personne qui le maintenait en vie. Mais elle l'aimait.

Certes il avait déjà des femmes plus belles, plus intelligentes mais aucune n'avait a réussie à le percer à jour comme Earwen l'avait fait.  Il en avait presque honte, mais presque. La joie de vivre et la sympathie qui jusqu'alors apparaissaient lors des batailles et de beuveries et encore sous forme de cynisme et d'amertume étaient à présent là. Pures et libres. Jaden savait que ce sentiment allait s'émousser avec le temps mais il savait aussi qu'elles l'habiteraient à jamais.  

Depuis des années Jaden s'imaginer ses sentiments entourés d'une muraille mentale parfaitement construite qui ne laissait rien passer. Depuis..la mort de ses parents ! La haine de la vie revint puis le quitta, définitivement. Jaden se redressa, en grimaçant lorsque sa blessure tirailla sa poitrine. Dans sa tête, au plus profond de son imagination, il voyait de hautes murailles noires percées par des traits de lumière de plus  en plus nombreux et puissants.

Puis soudainement les murailles lâchèrent dans une explosion bleutée. Et comme lorsque Pandore ouvrit la boîte à son nom, les sentiments de l'univers envahirent Jaden. Il sourit de toutes ses dents à  Earwen et voulut lui prendre la main pour lui parler mais il s'interrompit à la vue de son air soucieux. Il tourna la tête et vit des formes s'approcher. Des formes toutes différentes des unes des autres. Jaden sut alors ce qu'elles étaient son cœur se serra. Des démons. Lui blessé, et seulement à deux ils ne pouvaient rien faire. Même Sinus et Caesar se feraient tués. Il se tourner vers Earwen, le cœur brisé et des larmes au coin des yeux. Pas maintenant, non pas maintenant. Pas ce jour.


« Earwen, fuis. Je veux que tu fuis avec Caesar et Sinus. Je ne veux pas que tu meures. Fuis par la Sylve, fuis et préviens les elfes. Va ! »

Alors il s'adossa à un arbre et dégaina son arme. Même blessé et désireux d'être en paix il devait se battre. Pour sa vie, pour elle.


HRPG : désolé du retard Razz mais l'inspi manquait. Si tupouvais faire en sorte de revenir ça serait cool aussi. Je vois mal comment pourrais Jaden peux survivre sinon. Je te laisse le champ libre. Bah tes rps restent bien ^^
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 15 Mai - 14:21

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen secoua la tête, ouvrit la bouche pour protester bien qu’aucuns sons ne veuillent sortirent. Elle regarda Sinus et Caesar, puis Jaden qui venait de dégainer son épée. Ils pouvaient certainement s’enfuir tous les deux ! Ils n’étaient pas forcé de rester, les démons ne les avaient peut être encore pas vus. C’était de la folie de vouloir se dresser contre eux ! Et ce, même s’ils n’étaient pas nombreux. Pourtant, la petite armée qui avançait sur eux, allait bientôt pénétrer dans la forêt pour piller et saccager ces lieux qui étaient chers aux elfes. Jaden avait raison. Il fallait prévenir quiconque pourrait les aider. Il n’était pas en état pour monter à cheval. Elle devait le faire.

Ëarwen se résigna donc à laisser Jaden. Leur survie en dépendait.  Alors qu’elle s’avançait vers son cheval, elle fit demi-tour et revint vers lui. La, elle, n’hésita pas, elle l’embrassa. Ce fut bref et fugace. Comme l’idée qui l’avait poussé à le faire. Pendant quelques secondes elle se sentit ridicule, mais ce sentiment la passa aussi rapidement qu’il était venus.  


- Jure moi ne pas mourir...


Elle pleurait sans retenue à présent. C’était tellement dur de lui dire au revoir. D’avoir l’impression de revivre une scène qu’elle aurait toujours préféré éviter. Ëarwen ne contrôlait plus rien, ni ses gestes, ni ses pensées, ni même ses larmes qui coulaient toujours abondamment quand elle se mit à cheval. Elle le talonna et suivit de près par Sinus et Caesar, fila vers la forêt. A l’orée de celle-ci, elle marqua un temps d’arrêt et se tourna vers l’endroit qu’elle venait de quitter. Les démons s’étaient considérablement rapprochés, trois d’entre eux se lancèrent à sa poursuite quand elle reprit le galop. Il fallait les distancer, à tout prix. Mais elle ignorait ce dont ils étaient capables. Leurs pouvoirs, leur force.

La forêt l’engloutit, elle, son cheval et les deux chiens ainsi que les démons. Les elfes se rendraient vite compte de ce qu’il se tramait chez eux. Tout du moins, Earwen l’espérait de tout cœur. Les arbres et leur épais feuillage tamisaient la lumière et rendait l’ambiance pesante. Les branches qui tapissaient le sol empêchaient le petit groupe de se déplacer avec aisance. Ëarwen dut ralentir l’allure, c’était risqué avec trois démons qui la coursaient tapis quelque part dans l’obscurité, mais aller plus vite l’était d’autant plus.

Le moindre bruit devenait une source d’angoisse. Le moindre frémissement la faisait sursauter. Sinus et Caesar se stoppèrent brutalement. Babines retroussées et grognement inquiétants en prime. Ëarwen s’arma de son arc, plusieurs secondes s’écoulèrent avant qu’un elfe plutôt menu sorte de l’ombre d’un arbre. Elle le connaissait, il faisait partit de la compagnie de Jaden. Lui aussi avait son arc et il semblait beaucoup moins soulagée qu’Ëarwen. A sa plus grande stupeur, il libéra une flèche, qui siffla, passa tout près d’elle pour aller se ficher sans un bruit dans quelque chose qui se trouvait derrière elle. Ëarwen n’avait pas besoin de se retourner pour savoir de quoi il s’agissait. Elle le fit juste pour s’assurer de ce dont elle était sûre. L’un des trois démons, d’apparence ordinaire mis à part deux cornes qui sortait de chaque extrémité de sa tête gisait sur le sol une flèche entre les deux yeux.

Ëarwen regarda l’elfe, elle lui exposa la situation sans aucun préambule. Il l’écouta silencieusement avant de lui faire signe de l’attendre. Ce qu’elle fit pendant des minutes qui semblèrent durer des heures. Quand il revint ce fut pour lui dire que le reste de la compagnie acceptait de venir en aide à leur chef qui les avait brutalement rejetés. Ce n’était la qu’une première bonne surprise. Parce que, quand les soldats quittèrent l’obscurité des arbres, Ëarwen remarqua que leur nombre avait doublé. On lui expliqua que les Aigles Cramoisis avaient rencontré une autre compagnie en chemin pour la capitale elfique. Et qu’ils avaient donc décidé d’unir leurs forces et leurs provisions. Une véritable aubaine !

Le convoi se mit rapidement en route. Pour la majorité d’entre eux, ils avaient accepté par honneur de sauver la forêt et les peuples qui y vivaient. Mais Ëarwen se demandait s’ils ne leur avaient pas non plus fallut une bonne dose de folie pour accepter.

Ils ne virent pas de traces de démons pendant le chemin inverse. Pourtant quand ils quittèrent la forêt ils étaient bien la. Les deux compagnies se mirent en branle. N’obéissant plus qu’à leurs instincts elles chargèrent. Alors, ce fut le chaos. Et dans ce chaos, Ëarwen ne repéra pas Jaden. Etait-il mort ? Ou bien avait il eu la lucidité de se cacher le temps que les renforts arrivent ?

Inquiète, brisée, elle ne put éviter le démon qui fonçait sur elle et heurta son cheval de plein fouet. Seul le choc fut témoin de la puissance qui habitait le dit démon .Ils tombèrent tout deux à terre. L’elfe et le cheval. Ëarwen eut l’impression que sa tête explosait quand elle heurta le sol. Elle vit trouble. Son cheval qui s’éloignait au petit trot en boitant, blessé au flanc gauche, les hommes qui se battaient. Elle ferma les yeux. Se battre encore. Elle n’en avait pas envie. Elle voulait remonter le temps. Peut être que si elle avait réagit différemment à la révélation de Jaden n’en seraient ils pas la. Si ses hommes n’étaient pas partis à cause d’elle, peut être aurait ils puent éviter ces monstres. Tant de peut être. Elle se sentait tellement responsable. Responsable d’avoir laissé Jaden seul, de ne pas avoir été plus rapide pour aller chercher de l’aide. Responsable de tout ce qu’ils leur arrivaient…
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 15 Mai - 15:46

Message de la fée Jaden Carr

Jaden pleurait  lui aussi. Il observa la femme qui secouait la tête, ne voulant pas partir. Mais un rapide coup d'œil sur sa blessure le convainquit qu'il ne pourrait pas la suivre. Elle commença à partir la tête basse, les larmes aux  yeux. Puis elle se retourna et revint vers lui d'un pas vif. Jaden crut un instant qu'elle voulait rester et il voulut ouvrir la bouche pour l'en empêcher. Mais elle se pencha sur lui et elle l'embrassa. Un baiser bref et doux, porteur de goûts épicés et fruités à la fois.

Jaden sentit son cœur se briser une nouvelle fois alors qu'elle partait, l'âme en deuil avant tout. Mais  il était trop tard les démons les avait vus et trois d'entre eux se séparèrent. Par un curieux hasard du sort Jaden ne fut pas remarqué et il escalada, non sans difficultés, l'arbre sur lequel il s'était adossé, et  s'assit à califourchon sur une branche.

Les trompettes de la compagnie sonnèrent et les troupes, qu'il avait pourtant rejetés. Les Démons rugirent et se jetèrent sur les mercenaires, au nombre doublé. Jaden vit Earwen galoper avec furie et tomber. Elle se releva et combattit avec la fureur d'une femme désespérée. Un Démon s'approcha d'elle par derrière, une claymore inquiétante dans la main. Jaden descendit de son arbre en hurlant, sa rapière pointée vers la gorge de la créature qui voulait attenter à la vie de son amour. La lame s'enfonça dans la chair et le sang gicla. Jaden évita le corps et se colla au dos de sa bien-aimée. Il allait se battre pour leurs vies. Le sang recouvrit bientôt son corps et il profita d'une accalmie pour toucher le bras de Earwen qui sembla le remarquer  avant de se replonger dans la mêlée. Enfin les derniers démons tombèrent et Jaden se jeta dans les bras de Earwen et posa ses lèvres contre celles de l'elfe.
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Ven 20 Mai - 16:25

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen frappait sans plus savoir si le sang qui la maculait était le sien ou celui des démons. Pendant un moment, elle se trouva dos à dos avec Jaden à combattre ensemble pour la deuxième fois. En espérant que ce soit la dernière. Puis ils se perdirent de nouveau de vu. Finalement leur nombre étant bien supérieur à celui de leurs ennemis, le combat fut vite finit.

Jaden se précipita vers elle, il l’embrassa de nouveau. Mais cela n’avait plus rien d’agréable. Son baiser semblait se mélanger avec le sang versé, il était amer. Sans aucune chaleur. Ëarwen leva des yeux hagards sur lui. La fureur qui l’habitait pendant le combat, la peur qui la poussait à tuer ces monstres s’évaporait lentement. Lui laissant juste l’impression d’être vide et fatiguée. Ses mains tremblaient de manière incontrôlable tandis qu’elle lâchait flèches et dague pour se réfugier dans les bras de Jaden. Elle ne ressentait absolument aucune fierté, elle avait juste l’impression de s’être transformé en démon à son tour.

Les soldats eux, se félicitaient bruyamment. Ils commençaient à empiler les corps de leurs ennemis, sûrement pour les brûler par la suite, d’autre installaient le campement. Ëarwen se redressa et les regarda faire  puis regarda Jaden.


-Tu devrais leur parler. Ils ne seraient pas revenus s’ils ne te considéraient pas comme leur chef. Regarde les, ils avaient besoin d’un but, tu leur en as donné un. Si tu quitte la compagnie tu briseras aussi ce qu’ils sont.  Va les voir, et dit leur quelque chose pour les rassurés.

Elle posa une main sur son torse et lui offrit un sourire triste. Elle n’était pas sûre de ses sentiments, alors elle devait lui laisser le choix de faire ce qu’il pensait être le mieux même si ça décision pourrait la blesser. Quoi qu’il en soit, Ëarwen ne voyait vraiment pas de solution miracle. Soit il se soumettait a ce qu’il lui avait promis de faire, entre autre quitter la compagnie, soit il décidait d’y rester. Dans tous les cas, l’un des deux souffrirait forcément.

Les soldats s’étaient tuent petit à petit. Ils se tournèrent vers eux et  étrangement leurs visages n’exprimaient plus aucune colère, le combat semblait les avoir apaisés. Certains souriaient à pleine dents, ce qui eut pour effet de dégouter un plus Ëarwen, restée en retrait derrière Jaden. Mais était-il difficile de leur en vouloir ? Tout comme Jaden, depuis bon nombre d’année leur vie s’était résumé aux longues campagnes  meurtrières et à la gloire dont ont les couvraient. Ça leur suffisait pleinement pour être heureux !

Une fumée opaque, grisâtre s’éleva alors dans le ciel dégageant avec elle des odeurs désagréables de chaires brûlées. De tels effluves étaient abominables. Elles s’imprégnaient dans les vêtements, s’accrochaient aux cheveux.  Et les soldats semblaient s’en accommoder avec une aisance indécente alors qu’Ëarwen faisait un effort surhumain pour retenir des hauts le cœur intolérable. Question d’habitude sans doute…
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Ven 20 Mai - 18:26

Message de la fée Jaden Carr

Jaden sentit la réticence d'Earwen à l'embrasser de nouveau et il fut rapidement d'accord avec elle. Le sang, noir et âcre, des démons était insupportable. Etrangement à son habitude il ne ressentit aucune joie d'avoir gagner ou tuer. Juste le bien être d'avoir survécu et d'être dans les bras de son aimée. Il soupira et fronça le nez à l'odeur des corps. Mais même les plus abjectes ennemis avaient le droit à des funérailes, aussi misérables soient elles. Les soldats souriaient à leurs vues, heureux de vivre. Enfin pour un temps. Jaden qui; avant, méprisait les hommes qui le quittaient, comprenait désormais la raison. Mais il n'osa s'avancer.

Lorsqu'Earwen le repoussa, avec douceur mais force, il saisit l'occassion au vol. Il remit son armure droite, la nettoya avec de l'eau de sa gourde, essuya ses lames avec une chemise des fontes de son cheval et s'avança à grand pas vers ses anciens camarades, camarades qui seraient à jamais son passé.



"Mes amis, aujourd'hui, moi simple officier des Aigles Cramoisis, quitte la compagnie qui m'a accepté voilà plusieurs années. J'ai étais fier d'avoir combattu à vos côtés mais, malgré ma jeunesse pour mon peuple, j'ai eu plus de sang que de raison. J'ai trouvé ce que les Anciens de la Sylve appelle l'Ame soeur, l'amour parfait et je souhaite rester à jamais avec elle. Je ne renie ni mon passé guerrier, ni mes actes mais je me tourne vers un avenir plus favorable et heureux."

Sur ces mots il sortit un foulard marqué au symbole des Aigles et le noua à l'envers sur son front. Puis il le renoua à sa ceinture. Preuve de ceux à  qui il avait appatenu et quitté. Puis Jaden guetta une réaction d'Earwen.
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 22 Mai - 17:46

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

« Rester à jamais avec elle », « vers un avenir plus favorable et heureux ». De si belles phrases dignes d’un comte à l’eau de rose. Jaden semblait tellement convaincus que tout était simple mais il ne se rendait pas compte à quel point ça allait être difficile à présent ! Ëarwen ne savait pas quoi penser de sa décision. Elle pensait quelle allait être folle de joie s’il quittait les Aigles Cramoisis, finalement elle n’était pas si heureuse que cela. C’était beaucoup trop précipité, trop peu réfléchis pour que ce soit une bonne décision. Les soldats semblaient penser la même chose, ils se mirent à murmurer entre eux. La bonne ambiance s’était évaporée comme la fumée dans le ciel redevenu bleu.  Tous tournèrent le dos à leur ancien capitaine pour aller s’occuper de leurs matériels.  Ils n’y eu pas de protestations, juste le silence qui accompagna cette déclaration. Ce qui était peut être plus gênant que des contestations clamées haut et fort.

Ëarwen regarda le foulard de la compagnie pendre à la ceinture de Jaden, le symbole des Aigles cramoisis brodé dessus, elle s’approcha, le détacha et l’observa un moment.

-Je pense que tu as fais un très mauvais choix. Je pense aussi que tu vas très rapidement le regretté. Enfin je pense que je me suis un peu trop avancé sur mes sentiments envers toi. Certes, je te trouve… charmant mais…

Elle leva les yeux sur lui, et prit quelques secondes pour choisir ses mots et le ton de sa voix.

-Tu t’emballe peut être un peu trop. J’ai l’impression que tu rêves d’un futur utopique ! Moi aussi. Mais le temps va changer, nous avec et je pense qu’avec le temps tous ce que tu voudras c’est retrouver ta plaisante vie guerrière d’avant.  Quant à moi, je vais vouloir retrouver mon indépendance, ma liberté !


Ëarwen soupira. Elle était perdue en réalité.  Quatre jours seulement s’étaient écoulés et leur rencontre avait faillit débuter par un combat ou elle aurait très certainement perdus. Puis Jaden avait alterné les moments de semi-conscience ou il délirait et les épisodes d’inconsciences totales.  Comment pouvait-il prétendre l’aimer ?

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Il n’était pas triste, ni même joyeux … C’était un de ses rares sourires qui réunit tout un flot d’émotion à la fois.  De la malice à l’admiration en passant  par l’amusement.

-Tu dois penser que je suis compliqué ? Je suis juste sensée…  Prouve moi que tu es sincère et peut être que je me déciderais….enfin.


Un léger rire, le premier vrai rire qu’elle se permettait depuis une décennie, illumina son visage. Elle rendit le foulard à Jaden et s’éloigna de quelques pas pour nettoyer ses flèches, à l’ombre d’un arbre sûrement vieux de plus d’un siècle.

[J'me suis grouillée pour te répondre avant de prendre mon train donc soit indulgent xD. ]
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Jeu 26 Mai - 18:29

Message de la fée Jaden Carr

Jaden fut déçu par l'attitude d'Earwen mais il sut au fond que c'était vrai. Mais il s'en souviendrait de cette menace future et ferait tout pour la retarder. Ca aussi c'était vrai, et il savait qu'il y arriverait. Telle était le train de  la vie, des changements à jamais, les minutes s'écoulant lentement. Mais Jaden était prêt à faire face à cela. La femme qu'il aimait s'assit plus loin, sous un arbre vieux de millénaire. L'ancien mercenaire hésita. Ses hommes bavardaient avec joie et il n'était pas...Si il était trop tard et il ne le regrettait pas. Pas entièrement en tout cas. Il allait s'adapter, il le savait. Jaden s'assit à côé d'Earwen et prit délicatement une flèche qu'il nettoya et retailla avec douceur à l'aide de son couteau de ceinture. L'arbre étendait une ombre bienvenue après le soleil qui tapait à la suite de l'averse. Plus d'un siècle, un arbre. Jaden se laissa tomber sur le dos et toucha l'arbre. Il était un elfe et savait faire des choses sur les arbres il sentit la sève couler lentement.Le coeur de l'arbre aspirer et expirer extremement lentement, un souffle presque imperceptible. Jaden se redressa, une idée en tête. D'un geste voulu mesuré et calme il passa son bras autour de la taille d'Earwen et se rapprocha d'elle. C'était un geste d'amitié et non d'amour. Il lui souffla alors à l'oreille.

"Je connais les gens qui ont le même pouvoir que toi. Cet arbre est à peine plus âgé que nous. Fais moi découvrir ce qu'était sa vie. Nous nous connaîtrons aussi, au plus profond de nos êtres. Avant raconte moi ton histoire."
HRPG : Alors on bosse loin de chez soi ? Razz C'est marrant je viens de sortir d'une histoire sentimentale en même temps que le post. Hypolais=psychanalyse rapide ?
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 29 Mai - 11:14

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen ne dit rien pendant plusieurs secondes. Elle réfléchit longuement à ses paroles. Il croyait connaître les gens comme elle, mais il en savait quoi en réalité ? Il ne vivait pas leur quotidien.  Rencontrer quelqu’un et déjà tout savoir sur lui et son passé c’est loin d’être un cadeau. Mais elle ne dit rien, sa proximité avec Jaden la mettait mal à l’aise. Elle voulut s’éloigner mais y renonça. Au fond, c’était par principe qu’elle ne voulait pas s’attacher à lui et puis elle le trouvait quand même touchant.

Elle prit une seconde flèche et s’accorda un moment pour choisir ce qu’elle pouvait lui dire sur sa vie passée sans trop en dévoiler. Une chose était déjà certaine, elle lui tairait l’attaque dont elle avait été témoin et qui avait, selon elle, coûté la vie à ses parents. C’était un souvenir trop frais, trop personnel pour le divulguer aussi simplement. Non, elle lui raconterait ce qu’il veut savoir dans les grandes lignes, en essayant d’en dire juste assez, elle détournerait un peu ses propos de la réalité pour cacher certaines choses qu’elle avait enfouis dans une partie interdite de sa mémoire.

-Ma vie n’a rien d’extraordinaire. Je dirais même qu’elle à été plutôt banale. Avec mes parents on à quitté le clan ou l’on était nés en espérant trouver mieux ailleurs. En faîte, c’était plutôt compliqué à cette époque. On à voyager pendant une longue période puis un soir ou on s’était arrêté dans une auberge, j’ai fais mes affaires et… je les aie quittés. Ca peut paraître étrange, mais je rêvais d’autre chose que d’une vie docile, ça été dur au début. Mais au final, je ne le regrette pas. J’ai fais de merveilleuses rencontres et j’ai vécus des choses que je n’aurais jamais connus si je n’étais pas partie.

Ëarwen jeta un coup d’œil à Jaden . A bien y réfléchir son histoire n’avait presque rien de crédible. Elle s’en moquait.  Il avait un passé dont il n’était pas fier, elle non plus bien que leurs chemins n’ont pas été les mêmes. Au final, ils se ressemblaient plus qu’elle ne l’avait pensé au premier abord. Jaden s’était battus contre des ennemis bien réels, elle, elle se battait contre ses propres démons. Etait-ce si différent ?  

Ëarwen reposa la flèche.  Elle s’allongea dans l’herbe verte, encore humide de la récente averse et laissa ses yeux glisser sur le voile bleu du ciel, les formes étranges des nuages. Petite, alors qu’elle était souvent isolée ou mise à l’écart elle avait prit l’habitude de grimper aux arbres et de contempler le ciel en s’inventant des histoires farfelues qui la plupart du temps finissait par l’endormir. Elle pensait pouvoir voler sur le dos d’un dragon ou s’imaginait des aventures chevaleresques et irréelles. Et puis le temps passe et les rêves changent.
Revenir en haut Aller en bas



Jaden Carr

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 29 Mai - 14:48

Message de la fée Jaden Carr

L'attente que Jaden fut longue et courte à la fois. Il respira l'herbe fraîchement mouillé, une odeur âcre et forte à la  fois. Les rares fois où il prenait conscience de cette odeur il était saoul et ne savait ce qu'il faisait exactement. Il sentit Earwen vouloir se dégager et il fut prêt à quitter ce moment mais elle se ravisa et revint contre lui. Alors elle parla, d'une voix douce et calme elle lui raconta une  histoire banale; celle d'une jeune fille ayant marre de la vie monotone qu'elle vivait et rêvant de liberté. Au fond de  lui il sut qu'elle lui  racontait des mensonges et il sut aussi qu'elle n'était pas prête. Non pas aimer mais à se confesser. Jaden l'avaitfait il y'a quelques heures à peine et il savait le bonheur que cela lui procurait.

Earwen s'allongea dans l'herbe mais l'ancier mercenaire resta assis, en l'observant. Ses traits, son visage triangulaire, ses belles boucles blondes, ses yeux orageux mi-clos. Sa poitrine se soulevant doucement. Earwen semblait en paix avec elle même. Mais pour combien de temps ? Il s'allongea à son tour à ses côtés et observa les branches de cette arbre qui lui avait comprendre l'importance de la vie et de son rapide écoulement. Jaden se surprit à sourire et bientôt le fil du temps se distorsionna. Il se réveilla en sursaut lorsqu'il sentit son bras etre mordillé. C'était Caesar qui lui ramenait un lapin.

Jaden eut une vision à la  vue de son chien loup. Une ancienne légende, très ancienne. Isildur et sa cage. Le voeu exaucé, le passé supprimé. Earwen voulait sans doute etre seule pour détruire ses démons mais elle devait choisir. Lui ou sa solitude. Et il savait quoi faire pour faire pencher la balance en sa faveur.. Il se pencha sur elle mais ne l'embrassa pas, il pouvait attendre. Elle entrouvit les yeux et Jaden se dégagea, mal à l'aise. Il venait de se rendre compte qu'il la regardait trop fixement.


"Earwen... J'ai trois choses à te montrer. Trois choses qui peuvent tout changer. Accepte tu de me suivre ?"

HRPG : je serais absent du 1er au 8 donc voilà. Hypolais c'est vraiment psychologique pour nous deux ^^ (quand je relis les posts). Moi ca sera Bordeaux pour mes  études d'histoire Razz
Revenir en haut Aller en bas



Ëarwen El'Kementari

Invité



MessageSujet: Re: La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)   Dim 5 Juin - 8:56

Messsage de la fée Ëarwen El'Kementari

Ëarwen se redressa. Jaden semblait on ne peut plus sérieux, il avait même l’air impatient. Curieux. Réprimant un soupir fatigué elle rassembla ses flèches et son arc puis se leva. Brièvement elle envisagea de lui demander si ça ne pouvait pas attendre qu’ils se soient un temps soit peu reposé mais son intérêt avait été piqué à vif. Qu’avait-il à lui montrer de si important ? Aussi, se leva t-elle pour suivre Jaden et enfin voir « ce » qui pouvait tout changer. Elle lui faisait suffisamment confiance, peut être trop, pour croire ce qu’il lui racontait.


-J’espère que tu as raison quand tu dis que ça peut tout changer.
Revenir en haut Aller en bas
 

La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La fin d'un voyage (Ëarwen - Jaden Carr)
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-