Partagez | 
 

 Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Kohlskui

Invité



MessageSujet: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 15:05

Message du dragon, Kohlskui.

Quel aventure... Ce guérisseur avait prit son temps pour retirer les cendres qui faisait agoniser le dragon vert. Effectivement, contre son gré il avait avaler quelques poussières, lorsqu'une bourrasque emporta de cette cochonnerie dans la grotte où il était, l'asphyxiant à moitié et le tuant de l'autre moitié. Il n'était pas sorti de cette aventure indemne, il n'avait pas de cicatrices où autres marques qui montrent qu'il a combattu vaillamment contre un créature, mais sa mentalité, sa vision des choses et sa personnalité elle même avait changer considérablement. Il marchait, mais pour fuir la montagne, attendant un autre moment. Il ne voulait plus gober de cette foutue cendre, il voulait se reposer de toute cette pagaille à laquelle il avait participé contre sa volonté. Il s'avançait donc sur son chemin, le regard fixant le vide, l'idée de vengeance lui brûlant la conscience. Il n'avait pensé qu'à ça pendant son chemin, à ça revanche bien aimée... Il trainait ses pieds sur le sols, et alors ? Ce n'est pas ce qui risque d'aggraver son cas, puisqu'il est déjà tombé au fond du trou.

Il ne l'avait pas remarqué, mais il venait de pénétré depuis un moment dans une forêt, une forêt familière où il avait fait la rencontre d'une personne spéciale. En parlant de cette personne... il aperçu une dragonne verte d'une petite taille au bord d'un lac, elle semblait attendre quelque chose, ou quelqu'un. Elle se retourna, sans doute avait-elle humé l'odeur du dragon vert, elle avait des yeux émeraudes, et ce petit air familier qu'il croyait reconnaître. Il l'a dévisagea, ne la reconnaissant pas du premier coup d'œil, puis les souvenirs fusèrent. Leur rencontre, leur amour naissant, leur nuit passée ensemble... Il serra les dents et un sentiment de rage naissait en lui, il avait osé faire ça avec elle, une dragonne. Il détourna son regard puis, un court instant pour lui permettre d'effacer ce mauvais souvenir de sa tête, il poursuivi sa marche.
Revenir en haut Aller en bas



Seadda

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 15:55

Message de la dragonne, Seadda.

Seadda s'était postée au bord du lac, attendant Kohlskui avec impatience. Elle savait qu'il viendrait ici s'il voulait la revoir, car c'était le lieu de leur rencontre, et aussi le lieu où pour la première fois, la petite dragonne avait passé une nuit torride avec quelqu'un qui l'aimait et qu'elle aimait...
Elle regardait le lac qui ressemblait à un miroir liquide. Ce jour-là, il faisait beau, et le soleil se réverbérait dans la surface du lac, l'aveuglant légèrement. Pas un nuage ne pointait le bout de son nez dans le ciel et Seadda profitait de ce bain de soleil pour se revigorer. Elle se remémorait sa rencontre avec Kohlskui, qui lui avait fait énormément de bien. Elle pouvait enfin s'identifier à quelqu'un, au lieu de toujours devoir compter sur elle-même et personne d'autre. Elle avait tout de suite su que le dragon était une personne de confiance.
Alors qu'elle était ainsi plongée dans ses pensées, Seadda perçut une odeur et une présence familière. Elle ne s'était pas trompée, il était revenu. Elle tourna la tête vers lui et lui sourit, heureuse de le revoir. Mais son comportement se révéla très étrange. Au lieu de venir à sa rencontre, il la regarda de loin d'un air furieux et continua sa route comme si de rien n'était. Troublée, elle se leva et s'avança vers lui en se demandant si elle avait fait quelque chose de mal, où s'il s'était rendu compte que leur amour était impossible. Elle refoula ses larmes à cette idée et le rejoint. Son regard était farouche, comme s'il était en face d'une dragonne étrangère, ce qui l'alarma. Elle se rapprocha de lui, inquiète :

"Kohlskui? Qu'est ce qui se passe?"

On aurait vraiment dit qu'il ne la connaissait pas, ou peut être faisait-il semblant de ne pas la connaitre. Elle le regarda et demanda :

"J'ai fait quelque chose qui t'a mis en colère?"

Elle était perdue et ne pouvait pas croire que son aventure avec le dragon vert serait de si courte durée. Elle commençait vraiment à paniquer devant le rejet de Kohlskui. Elle s'était attachée à lui, et même si elle ne le connaissait pas depuis longtemps, il représentait une place importante dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas



Kohlskui

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 16:34

Message du dragon, Kohlskui.

"Kohlskui? Qu'est ce qui se passe?"

Qu'avait-il bien pu faire pour qu'elle soit aussi collante... Il essayait de l'ignorer, continuant sa marche solitaire, regardant le vide devant lui.

"J'ai fait quelque chose qui t'a mis en colère?"

Bon... Elle s'était trop attachée à lui on dirait, et comme il haïssait tout les dragons, il ne voyait pas pourquoi il avait fait des exceptions. Elle aura beau être sa sœur, elle est une dragonne, elle doit disparaître, de même que pour les autres. Faire des exceptions... d'où tirait-il cette idée d'en faire ? Ils étaient tous liés par le sang, ils étaient tous coupable, la vieille comme la jeune génération. Il se demandait franchement comment il a pu tomber amoureux de... ça. Il serra encore plus les dents et laissa échapper un grognement avertisseur.

-Oui, tu a fais quelque chose de mal contre moi... Tu existes, cette raison est largement suffisante pour te haïr.

Il laissa tomber les vouvoiements, à quoi bon respecter quelqu'un qui vous a jeté dehors ? Il continue sur sa lancée, un feu dévastateur et vengeur brûlait dans ses yeux.

-N'importe qui... N'importe quoi est coupable de mon exil, et victime de ma fureur.

Les deux dragons verts s'étaient peut-être aimé une fois, mais cette époque est déjà révolu pour le dragon nocif. Laissant échappé sa soif de vengeance, il plaqua Seadda contre le sol, ne lui laissant aucun échappatoire, aucun répit, aucune chance de s'évader ou même de survivre.

-J'ai dû vivre face aux hivers, à la famine, aux maladies et aux guerres ! Ce n'est pas un fichu dragon qui m'arrêtera là, ce n'est pas toi qui m'empêchera d'assouvir ma soif de vengeance !!!

Perdant le contrôle de lui même, il commença à frapper une première fois, puis une deuxième et ainsi de suite celle dont il avait osé passé une nuit. Une seule nuit... voilà ce dont il en faisait de cette foutue nuit. Il allait déchirer avec ses crocs les canaux respiratoire de la femelle au niveau du cou lorsque, avant que sa mâchoire ne se referme, un souvenir lui revint en pleine face. Le moment où ils se retrouvaient dans la même position, au bord du lac, il lui mordillait le cou...

Ses pupilles réapparurent, prenant conscience de ses gestes et de ce qu'il allait faire à Seadda. Horrifié, il se releva, recula, regardant ce qu'il avait fait... C'était plus que de la honte cette fois, mais du mépris envers lui-même. Comment avait-il osé lever la patte contre elle ? Sa soif de vengeance l'avait aveuglé à ce point... Ne voulant plus lui faire de mal, il s'enfuit dans la forêt, très loin pour qu'on n'entende plus parler de lui...
Revenir en haut Aller en bas



Seadda

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 17:11

Message de la dragonne, Seadda.

Seadda n'en revenait pas. On lisait de la violence dans les yeux de Kohlskui lorsque celui-ci se mit à insulter les dragons. La petite dragonne ne reconnaissait pas l'amant qui avait partagé sa nuit... On aurait dit qu'il avait carrément changé de personnalité ; jamais le Kohlskui doux et attentionné qu'elle avait connu n'aurait dit de telles paroles, surtout à elle. Ou alors ce qu'ils avaient vécu ensemble n'était qu'une vulgaire mise en scène de sa part pour la rouler. Peut être que finalement ce n'était pas lui qu'elle cherchait. Mais elle voulait croire que c'était lui, qu'il lui arrivait quelque chose d'anormal. Elle essaya de parler, pendant qu'il lui hurlait dessus et la menaçait :

"Kohlskui... Qu'est ce qui te prend...?"

Mais on aurait dit qu'il était sourd et ne voulait entendre ses paroles.
Soudain, alors que Seadda s'apprêtait à essayer à nouveau de parler, il la plaqua violemment au sol. Heureusement, les écailles solides de la dragonne la protégea des aspérités, mais elle se fit mal au dos dans sa chute, d'autant plus que le poids de Kohlskui ajoutait à celui de la chute. Elle essaya de se débattre, mais il la maintenait fermement au sol d'une force dont elle ne l'aurait pas cru capable. Elle essaya une dernière fois de le raisonner et murmura son nom d'une voix implorante. Mais rien n'y faisait. Il se mit bientôt à la mordre, à faire des entailles aux endroits stratégiques, là où les écailles de la dragonne étaient plus fines ou même absentes. Il faisait ça méthodiquement, mais en même temps avec une furie digne d'un démon. Puis, enfin, son agonie allait prendre fin. Elle vit les mâchoires hérissées de crocs se rapprocher dangereusement de son cou. Elle se résigna à mourir, et leva même le menton pour lui faciliter l'accès aux voix respiratoires de la dragonne. Si lui ne l'aimait pas, mieux valait mourir tout de suite. Cela lui éviterait les désillusions et les déceptions à l'avenir. De plus, que peut-on rêver de mieux que d'être tué par l'être aimé?
Mais la douleur se faisait attendre. En effet, Kohlskui s'était arrêté net dans son élan. Bientôt, il se releva, et la fixa d'un air horrifié et paniqué. Elle plongea son regard dans le sien, il semblait vraiment avoir pris conscience juste à temps de ce qu'il était en train de faire. Alors, sans crier gare, il tourna les talons et s'enfuit en courant dans la forêt.

Seadda laissa retomber sa tête sur le sol, à la fois soulagée, inquiète et affaiblie. Les blessures que lui avait infligées Kohlskui était sévères, mais elle ne voulait pas abandonner maintenant. Rassemblant ses forces et son courage, elle se releva tant bien que mal. Elle vacilla quelques secondes puis affermit sa prise sur le sol en y plantant ses griffes. Puis elle se mit à marcher lentement vers la forêt, pour finalement y entrer. Elle voulait le retrouver. Elle n'avait plus rien à perdre : soit elle mourrait de par la patte de Kohlskui, soit elle retrouvait celui qui l'avait aimé. C'était quitte ou double.
Avec une détermination renouvelée, elle se mit à humer les odeurs qui s'offraient à elle. Elle trouva bientôt celle de Kohlskui, qu'elle avait appris à mémoriser. Elle suivit la piste, boitillant légèrement à cause de ses plaies ouvertes.

Elle arriva bientôt à une sorte de clairière. Le dragon y était affalé au milieu, renfermé sur lui même. La dragonne s'approcha prudemment, laissant une distance de sécurité entre elle et lui, même s'il aurait pu la franchir d'un bond et la tuer si l'envie lui prenait. Elle murmura, désireuse de ne pas le brusquer :

"Kohlskui... Qu'est ce qui t'a pris...?"
Revenir en haut Aller en bas



Kohlskui

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 19:13

Message du dragon, Kohlskui.

Kohlskui continuait de courir. Il ne pouvait le croire, il était en train de battre à mort la seule personne qui lui avait témoigné de son amour. Il courrait encore, s'enfonçant de plus en plus dans la forêt, il glissa sur une pente raide et failli s'écraser sur des branches sèches et des roches pointues, mais il eut le mauvais réflexe de se sortir d'affaire. Il jeta un coup d'œil sur ce qui a bien failli terminer sa misérable existence. À quoi bon résister et tenter de survivre... Il s'imagina se laisser tomber et se faire empaler par les débris, mais ça n'était pas une mort suffisante à ses yeux. Il reprit sa course pour arriver dans une clairière. Se laisser mourir de faim, qu'elle belle mort à ses yeux... Non, trop long, il voulait en finir maintenant. Il crachait son acide, mais le contenait dans sa gueule encore fermée, le liquide lui rongeant lentement les membranes internes de sa bouche... pourquoi encore hésiter ?

Il allait avaler son acide lorsqu'une odeur trop familière pour ses narines le chatouillait. C'était celle de Seadda, celle qu'il avait mordu, griffé et failli écorché vif quasi inconsciemment. Il ne voulait pas qu'elle le voit mourir sous ses yeux. Kohlskui pouvait aussi l'emmener avec lui... Non, il ne pouvait ni se suicider, ni la tuer, elle portait leur enfant. Comment a-t-il pu se laisser si facilement dominer par son désir de revanche et la martyriser ainsi... Il cracha son acide le plus loin possible, de sorte à ce qu'elle ne voit rien et ne se doute de rien, puis se retourna vers elle. Seadda était couverte de son sang, il baissa la tête et vit que ses pattes en était recouvertes également. Il ferma les yeux, essayant de trouver un moyen de soit se faire pardonner, soit se faire rejeter.


"Kohlskui... Qu'est ce qui t'a pris...?"  

Il releva la tête, quelques larmes tentait de s'échapper pour glisser jusqu'au sol. Il plongea son regard dans le sien, et n'y vit que douleur. Voila ce qu'il semait sur son chemin, la haine, le dégoût et la souffrance, comme lui vivait avec depuis son exil. Il baissa à nouveau la tête avant de répondre.

-J'ai toujours recherché la vengeance, mais c'est elle qui m'a trouvé en premier. *soupir* Je ne suis peut-être fait pour rien de bon...

il se laissa emporter par sa tristesse, le poids de sa soif inextinguible venait de disparaître. Le dragon vert s'assied dans l'herbe, une rivière de larmes coulant sur son museau et se déversant dans une cascade pour terminer sur le sol. Il se retrouvait une fois de plus seul... Dévoré par cette pensée, il aperçu un rocher à côté de lui, chanceux pour la première fois de sa vie, il s'approcha de ce dernier avec une arrière pensé. Il prit de l'élan avant de s'écraser le crâne dessus. Étourdi par le choc, il voyait des étoiles tourner autours de sa tête, mais au moins il avait réussi à se débarrasser de cette idée de solitude. Avant de tomber dans les pommes, le dragon pu murmurer sa joie d'avoir rencontré la dragonne.
Revenir en haut Aller en bas



Seadda

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 20:35

Message de la dragonne, Seadda.

Seadda perçut dans sa voix tout le désarroi, l'abattement et la tristesse de Kohlskui. Son instinct l'avait emporté sur sa raison et il avait, inconsciemment, blessé la dragonne. Des larmes roulaient le long de ses joues, témoins physiques de sa souffrance mentale. Ce qu'il fit ensuite la choqua : il s'assomma sur un rocher. Elle se précipita vers lui et s'accroupit à ses côtés. Il lui murmura qu'il était heureux de l'avoir rencontrée puis s'évanouit.
Seadda était complètement paniquée et ne savait que faire. Elle réfléchit et se dit qu'il valait mieux lui rafraichir la tête, vu que c'était là qu'il s'était cogné. Elle partit donc dans la forêt et arracha par ci par là des morceaux de mousse bien verte et bien vigoureuse ; elle en remplit sa gueule. Puis elle se dirigea vers le lac et trempa les morceaux de mousse dans l'eau. Elle les reprit dans sa gueule en faisant attention à ne pas trop serrer les mâchoires pour ne pas les vider de leur eau et repartit dans la forêt.
C'est alors que la petite dragonne s'arrêta net : une odeur très étrange et étrangère surtout, flottait dans l'air. Elle hâta le pas. Elle connaissait cette odeur, et cela ne présageait rien de bon. Jetant des coups d'oeil furtifs derrière elle, elle se mit à trotter, inquiète. Elle était pratiquement arrivée à la clairière quand elle sentit un déclic sous sa patte arrière droite. Elle n'eut pas le temps de se retourner qu'une violente douleur dans cette même patte lui arracha un gémissement de douleur. Elle se retourna vivement et vit qu'une mâchoire dentée en fer s'était refermée sur sa patte. Elle pensa aussitôt à un piège à loups adapté aux dragons, ce qui confirma son hypothèse sur l'odeur qu'elle avait sentie un peu plus tôt. La présence de deux êtres se fit bientôt sentir, bien qu'elle veillait à faire le moins de bruit possible pour ne pas se faire remarquer. Elle se demanda avec frayeur s'ils avaient trouvé Kohlskui, qui se trouvait tout proche, évanoui. C'est alors que deux humains, deux hommes de forte constitution se montrèrent : des chasseurs de dragons. En voyant leur butin, ils éclatèrent d'un rire gras qui eut don de rendre la dragonne furieuse. Elle se débattit, mais ça ne faisait que resserrer la mâchoire sur sa patte. La mousse toujours dans sa gueule, elle grogna méchamment, le regard lançant des éclairs. Surtout, attirer leur attention. Tout faire pour qu'ils ne trouvent pas son compagnon. Ses efforts pour se libérer (en fait pour ne pas qu'ils la quittent des yeux), fit rire les chasseurs de plus belle. La dragonne prit sur elle et accepta la moquerie. Bientôt, ils lui entravèrent les pattes à l'aide de cordes solides et lui muselèrent le museau, malgré le fait qu'elle se défendait. Mais elle le faisait sans grande conviction, espérant que les chasseurs la prennent et s'en tiennent à elle. Ils la mirent dans un immense sac en toile et l'un deux le porta sur son dos. Seadda se résigna, appréhendant ce qui lui arriverait ensuite.
Revenir en haut Aller en bas



Kohlskui

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 21:44

Message du dragon, Kohlskui.

Le dragon vert se réveilla, la tête lourde et cabossée comme s'il s'était prit une montagne sur le coin de la tête. Reprenant peu à peu ses esprits, il regarda ce qui l'entourait, espérant y trouver un quelconque indice de ce qu'il fichait ici. Les souvenirs revinrent rapidement, lui donnant un mal de crâne. Seadda ! Il releva subitement la tête, essayant d'ignorer la douleur, il l'a chercha du regard. La dernière fois qu'il l'avait vu, c'était quand elle se penchait au dessus de lui et qu'il murmurait une phrase... il ne s'en souvenait plus d'ailleurs. Le dragon vert tenta d'humer son odeur pour la repérer, mais il ne la sentait que faiblement.

Encore affaibli par le choc crânien, il avançait en titubant, puis, au bout d'un moment, il vit une drôle de boule verte par terre qui semblait remplie d'eau... Mais cette boule avait de l'importance pour Kohlskui, car elle dégageait l'odeur de sa dragonne bien-aimée. Il mémorisa l'odeur, puis chercha une piste qu'elle aurait pu laisser. Une fois trouvée il l'a suivit. Bizarrement, il voyait des traces de pas. Sur quoi allait-il à nouveau tomber ? Il continua de suivre la piste lorsqu'il fini par entendre les bruits de pas. Il s'approcha discrètement du convoi et aperçu deux chasseurs transporter un gros sac qui avait l'air lourd, ce dernier sentait à plein museau la dragonne verte. Esquissant un sourire, le dragon vert parti se planquer un peu plus loin et attendit le passage des deux chasseurs.

Ils approchèrent lentement, sans se rendre compte qu'il tombait dans la pire gueule que l'on pouvait imaginer. Celle d'un mâle récemment accouplé, qui plus est le dragon nocif. Ils étaient à portée de crocs. Ses instincts d'animal commençait à prendre le dessus, mais Kohlskui voulait impérativement assisté consciemment à la mort des ravisseurs. Ses pupilles se fendaient de plus en plus à l'attente de leur sauter dessus. Il sentait déjà leur chair fraiche fondre sur sa langue. Maintenant ! Le dragon nocif sorti de sa cachette poussant un puissant rugissement. Il atterri lourdement sur l'un des chasseurs, celui-ci s'écrasa sur le sol et glissa plus loin, le dragon vert se fit emporter par son élan et passa cul par dessus tête sur le chasseur, pour le retenir il lui aplatissait la face avec sa patte, plantant ses griffes dans son visage. L'odeur du sang stimulait ses sens, le rendant plus agressif. Il n'avait pas le temps de s'amuser avec celui-ci, il lui déboita la colonne vertébrale d'un coup sec avec sa mâchoire avant de poursuivre le second qui avait prit la fuite avec Seadda.

Grognant à son attention, il couru à sa poursuite et s'arrêta net, malgré le petit dérapage involontaire, en s'aidant de ses griffes sur le sol, l'humain commençait sérieusement à paniquer, combattre un tel monstre ? hors de question ! Il changea d'itinéraire, mais rencontra à nouveau le dragon vert. Le chasseur comprit, il voulait reprendre leur "butin", il le déposa donc sur le sol avant de lui tourner le dos et de mettre ses jambes à son cou. Mais il fut terriblement plaqué au sol et se vit se faire retourner pour faire face à nouveau au dragon nocif. Ce dernier avait tout son temps à présent, il pouvait lui faire ce qu'il voulait, comme ça par exemple... D'abord, il lui tira la langue avec un regard malicieux, lui expliquant que sa mort sera aussi douce et aussi lente qu'un homme puisse le craindre. Il commença par lui arracher le visage à coups de griffes, les orbites des yeux ne prirent pas leur temps pour quitter leur domaine et rouler par terre, en même temps il planta ses crocs dans le biceps de l'humain et en profita pour le goûter d'avance, mastiquant tranquillement la viande saignante et écoutant avec joie les cris d'agonie du "chasseur". Mais c'était loin d'être fini, Kohlskui n'avait pas fini de s'amuser. Il planta, griffa, déchira et mettait en lambeaux son prochain repas, en faisant bien attention à ne pas le tuer trop précipitamment. C'était de leur faute s'il avait toujours été rejeté, donc de leur faute qu'il nourrissait sa vengeance, donc de leur faute qu'il avait blessé Seadda, il n'allait pas le laisser indemne d'esprit, loin de là. Il continua à le torturer, prenant plaisir à l'entendre hurler. Le dragon nocif commençait à se lasser de l'entendre crier comme un porc à l'abattoir et l'égorgea net, le laissant se noyer dans son sang... non, il n'allait pas encore le laissé, il avait une dernière chose à faire. Il ouvri grand la gueule, comme ferait un de ses congénères pour cracher du feu, et laissa couler lentement son acide sur le visage de l'humain, le dissolvant petit à petit, lentement, une mort lente, et pire que douloureuse, voila ce qu'il voulait lui faire.

il se retourna vers le sac, le corps encore rempli d'adrénaline. Il reprit tranquillement son souffle, s'apaisant et reprenant son esprit de dragon vert. Il ouvra le sac d'un coup de crocs et retira à coup de griffes la toile, heureux, il revit sa dragonne bien-aimée, Seadda. Elle n'était plus couverte de son sang, mais sa patte arrière droite était gravement blessée. Il l'a regarda dans ses yeux, c'était lui à présent, lui et lui seul, Kohlskui, le dragon vert.


-Rentrons à la maison...

Il l'aida à marcher jusqu'au lac, c'était leur seul maison pour l'instant. Kohlskui l'aida également à se coucher devant le lac, puis s'installa à ses côtés, la couvrant de ses ailes, comme au bon vieux temps, sauf à un détail près.

-Et comment allons nous appeler le petit ?
Revenir en haut Aller en bas



Seadda

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Lun 12 Juil - 22:39

Message de la dragonne, Seadda.

Dans le sac fermé, Seadda était à la limite de l'évanouissement. Elle ne savait depuis combien d'heures elle s'était faite capturer, mais elle espérait que Kohlskui allait bien.
Ce n'était pas son cas, cependant. Les multiples blessures que lui avait infligé son compagnon l'avait énormément affaiblie, et la chair de la patte qui avait été prise dans le piège avait été broyée jusqu'à l'os par la mâchoire de fer. Elle perdait son sang, et si elle n'était pas soignée bientôt, elle risquait de mourir rapidement. De plus, l'oxygène commençait à se faire rare à l'intérieur. Le sac était juste assez grand pour elle, ce qui fait qu'elle était recroquevillée sur elle. Cette position ne favorisait absolument pas son mouvement respiratoire et ses flancs se soulevaient de plus en plus rapidement au fur et à mesure que sa respiration se faisait plus rapide et plus saccadée, cherchant l'oxygène nécessaire à sa survie. Elle ne lui autorisait pas non plus à essayer de cracher de l'acide pour se libérer, car la dragonne avait le menton replié sur son poitrail et l'acide n'aurait jamais atteint les parois du sac mais l'aurait brûlée, elle. Il y avait aussi le fait que la chaleur corporelle de la dragonne, ajoutée au soleil qui brillait fort au dehors, transformait sa prison de toile en un véritable four. Toutes ces raisons rendaient sa captivité insupportable. Évidemment, le voyage n'était pas conçu pour être confortable aux dragons qui le faisaient, mais là, c'était vraiment abominable. Mais elle était prête à le faire en échange de la vie de Kohlskui. Tant que lui était vivant, c'était le principal.

Soudain, il y eut comme un mouvement de panique de la part de son porteur. La marche lente et monotone qu'il menait depuis qu'ils étaient partis s'était interrompue, faisant sortir par la même occasion Seadda de sa demi torpeur où leur rythme continu l'avait plongée. D'après les mouvements brutaux du chasseur, il se mit à courir du plus vite qu'il le pouvait. Bientôt, il s'arrêta, et Seadda sentit une surface dure sous elle qui réveilla ses douleurs. Des bruits de lutte se firent entendre, et elle crut déceler dans le brouhaha le rugissement de Kohlskui. Mais étant à moitié dans les vapes, il lui était difficile de discerner les sons différents et elle n'était pas sûre que ce soit vraiment lui. Au bout d'un moment, les hurlements de son geôlier s'interrompirent net et se transformèrent en un gargouillis peu ragoûtant. Puis, après un court laps de temps qui parut un éternité pour Seadda, où l'on n'entendit plus rien, des crocs éventrèrent frénétiquement le sac. Seadda se recroquevilla au fond, tellement groggy qu'elle avait oublié qu'elle pouvait vérifier l'identité de ce nouvel arrivant à l'aide de son odorat. C'est alors que ce boucan infernal (car les bruits étaient amplifiés et confus à cause de sa faiblesse et lui donnaient la migraine) laissa place à une tête familière.

Seadda mit un long moment avant de le reconnaitre, traumatisée par ce qu'elle avait vécu. Une fois qu'elle se souvint de lui, c'est à peine si elle le reconnut. Mais elle avait conscience que qui que ce soit, il l'avait sauvée des griffes des ces horribles chasseurs. Elle comprit à peine ce qu'il lui dit, mais en même temps, ne cherchait pas à comprendre. Elle était dans un sale état, tout ce qu'elle voulait, c'était se laisser aller. Elle résista à cette envie jusqu'à ce que son sauveur l'amène à côté de ce qui semblait être une étendue d'eau, qui l'aveuglait. Elle se laissa tomber, ce qui la fit gémir de douleur. A ce moment là, une douce chaleur l'envahit. Seadda ne savait si c'était du au fait que le dragon avait mis une aile sur elle ou bien parce qu'elle était sur le point de s'évanouir. Quoi qu'il en soit, celui-ci lui parla, et de nouveau, elle ne comprit pas ce qu'il lui disait. Elle sombra rapidement dans une torpeur réparatrice ; tous ses muscles se relâchèrent et sa tête retomba sur les pattes du dragon.    
Revenir en haut Aller en bas



Kohlskui

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Mar 13 Juil - 12:14

Message du dragon, Kohlskui.

À peine eut-il le temps de poser sa question qu'il vit la dragonne verte d'endormir, sûrement avait-elle besoin de repos après cette longue journée. Lui aussi d'ailleurs, il avait vécu un long moment dans les montagnes qu'il n'oubliera pas d'ici peu. Maintenant, il pouvait se dire qu'il avait une dette envers ce guérisseur, ce dernier lui avait sauvé là vie en échange que Kohlskui en sauve d'autres, ce fût l'étape la plus difficile pour lui, mais Enorial Draikor avait également sauvé une autre personne que le dragon vert en même temps, un futur père d'un nouveau dragon nocif. Il s'endormit à son tour, sa tête se reposant sur la nuque de Seadda.

Au lendemain, c'était la femelle qui s'était réveillé en premier, et ses étirements matinaux avait tiré de sa rêverie le mâle. La vue encore brouillée, Ils baillèrent de concert avant de croiser leur regard. Aujourd'hui est le premier jour où le dragon nocif n'est plus, laissant à la place un dragon vert. Il pouvait voir que les blessures d'hier s'était refermées, mais pas volatilisées, peut-être qu'un jour on oubliera ce jour cruel pour le couple... Il souri à la dragonne verte, mais ni ne lui adressa la parole ni n'osait la prendre dans ses pattes, la dernière fois c'était mal tournée. La pluie terminée, il l'emmena plutôt jusqu'au lac pour prendre leur bain ensemble. Il ne pouvait plus la quitter depuis hier, déjà ses blessures l'empêchait de survivre seule, mais il voulait tout faire pour se racheter.

L'eau était froide, tant mieux, c'était pour Seadda qu'il faisait ça. Il la laissa s'immerger dans le lac pour récupérer de ses souffrances d'hier. Elle avait été battu à mort par Kohlskui, puis trainée dans un sac où les conditions devaient être abominable... C'est bon, c'était suffisant pour qu'il la laisse se reposer. Un peu plus tard, après une bonne baignade, il l'aida à sortir de l'eau pour la faire se reposer tranquillement sous un arbre. Il n'osait pas la laisser seule, mais pour partir chasser, c'était la meilleure solution... Kohlskui déploya ses ailes avant de s'envoler pour obtenir son repas. Il aurait pu prendre l'humain qu'il avait déchiqueté auparavant, mais ils devaient grouillé d'asticots à présent. Il vit un nouveau cerf, plus jeune mais tout autant appétissant. Lui fondant dessus, le dragon vert le tua net lors de son atterrissage. Il planta ses crocs dans la chair de l'animal, lui ouvrant grandement l'appétit. Il était facile à emporter, il n'eut aucun mal à s'envoler avec et le rapporter à Seadda, il le déposa devant elle et attendit qu'elle commence à de déguster. Après avoir terminer, il dissout les restes, comme à son habitude, puis demanda à Seadda.


-Je...

Au moins, il pouvait lui parler sans ressentir une haine grandir en lui, peut-être avait-il enfin fait son choix...

-Je voudrais m'excuser pour hier...

Il attendit la réponse de la dragonne verte, pourrait-elle le pardonner de son acte sanguinaire ? Il regarda le ventre de Seadda, c'est ici que reposait ce pourquoi il était là. Kohlskui souri, il allait peut-être devenir... C'était absurde, mais il le fallait bien un jour...

-Et comment allons-nous l'appeler ? Demanda-t-il en pointant du museau sa progéniture.
Revenir en haut Aller en bas



Seadda

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Mar 13 Juil - 13:08

Message de la dragonne, Seadda.

Lorsqu'elle se réveilla, Seadda mit un moment à se rappeler qui était le dragon à côté d'elle et ce qui s'était passé la veille. Le comportement de Kohlskui avait l'air d'être revenu à la normale, ce qui la soulagea énormément. Elle avait réussi à récupérer celui qu'elle aimait, le père de l'oeuf qui se formait déjà dans son ventre. Elle prit son bain avec plaisir avec lui, goutant à un bonheur qu'elle n'aurait jamais cru possible. Elle n'en revenait pas que Kohlskui et elle allaient partager leur vie l'un avec l'autre, et qu'ils pourraient, ensemble, élever leur dragonneau. Puis ils déjeunèrent ensemble, comme ils l'avaient fait la première fois, avec le même type de proie. Les souvenirs de ce jour affluèrent dans l'esprit de la dragonne et elle sourit, heureuse. A ce moment là, elle était la dragonne la plus heureuse d'hypolaïs. Une fois qu'ils eurent fini, son compagnon s'excusa honteusement de ce qu'il lui avait fait le veille. Seadda le regarda avec douceur et répondit :

"Ne t'excuse pas, tu es déjà tout pardonné. Tu n'étais pas dans ton état normal..."

Pour joindre le geste à la parole, elle lui fit une lèche sur le front, presque comme une mère le ferait pour son petit. Elle ne disait pas ces paroles que pour le réconforter, elle les pensait vraiment. Puis il désigna son ventre et lui demanda comment elle comptait l'appeler. Seadda sourit et répondit en l'observant d'un regard doux :

"Je comptais l'appeler Astramos, mais seulement si tu es d'accord."

En fait, elle avait choisi ce nom en l'honneur d'un très bon ami qu'elle avait connu il y a bien des années. C'était le seul dragon "normal" qui n'avait pas manifesté d'hostilité à son encontre. C'était un ami qu'elle aurait voulu revoir, mais il avait disparu mystérieusement et elle ne l'avait jamais retrouvé. Elle se décida à ne plus penser à ça pour ne pas gâcher le bonheur du moment qu'elle vivait avec Kohlskui. Attendant sa réponse, elle se rapprocha de lui et frotta sa tête contre le cou de son compagnon, heureuse que tout soit redevenu comme avant.
Revenir en haut Aller en bas



Kohlskui

Invité



MessageSujet: Re: Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)   Mar 13 Juil - 14:12

Message du dragon, Kohlskui.

Kohlskui était rassuré, au début, il ne savait pas qui il était, mais Seadda l'a un peu aidé à trouver sa voie. Maintenant il aura bientôt un fils.

-Astramos... Je suis d'accord, mais seulement s'il te plait.

Inutile d'attendre la réponse de la dragonne verte cette fois, ils étaient d'accord pour le nom. Il lui fit une lèche sur le front avant de se mettre à ronronner et de la couvrir de ses ailes. Ce petit moment de tendresse passé, il restait une dernière chose à faire pour le dragon vert, trouver un abri pour sa famille. Il inspecta du regard la patte blessée de sa partenaire, elle ne pourra toujours pas marcher avant un bon rétablissement. Kohlskui lui demanda de rester ici pour le moment. Il s'envola à la recherche d'un endroit idéal pour y habiter. Une grotte en quelque sorte... Il volait depuis déjà un bon moment, peut-être bientôt une heure. Au loin, il apercevait une petite colline avec un monticule de roches. Peut-être y trouvera-t-il ce qu'il cherche. Il s'approcha, il y avait bien une grotte, et il avait vu une ferme solitaire pas loin non plus, si le gibier se fait rare, il pourra toujours se servir chez le voisin.

Il revint aussi rapidement que possible vers la dragonne verte, espérant que rien de mal ne lui soit arrivé. Elle était toujours là, de toute façon elle n'aurait pas pu aller bien loin avec sa jambe cassée.

-J'ai trouvé une grotte où nous pourrions nous installer avec Astramos.

Il l'aida à se relever, chose difficile pour elle puisque son os semblait endommagé de même. Le couple avançait lentement jusqu'à leur nouvel maison. Le plus dur à été de grimper sans glisser sur les rochers, ils provoquèrent plusieurs éboulis, mais rien de plus grave et de compliqué à réparer. Une fois dans la grotte, ils en admirèrent l'intérieur, si quelqu'un avait vécu là dedans il était parti depuis un moment. On pouvait sentir la poussière et la vieillesse de l'endroit. Ce n'était pas vraiment comme Kohlskui l'imaginait, mais au moins ils avaient tout les deux un abris. Par contre, il faisait vite noir, et cela empêchait de fouiller les autres cavernes dénuées de lumière. Le dragon vert décida de les boucher avec des amas de grosses pierres qu'il rapportait dans sa gueule, si déjà elles étaient inutiles pour les deux dragons, autant que ces grottes noires soient bouchés, on ne sait pas vraiment si elles sont vraiment inhabitées. Ils y restèrent depuis qu'ils s'y installèrent, attendant la naissance du dragonneau.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le nouveau dilemme (Kohlskui - Seadda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-