Partagez | 
 

 L'aube humide et lumineuse. [libre]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Subraya Druth

Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: L'aube humide et lumineuse. [libre]   Ven 21 Mai - 18:34

La brume augmentait la pénombre de la fin de la nuit. L’atmosphère était humide et silencieuse, paisible et calme. La nuit vielle sur le repos de tous les habitants de la forêt. Sans vent, même le bruit des feuilles ne perturbait pas le calme. La marche de Subraya ne faisait pas de bruit non plus. La demi-elfe ne faisait aucun bruit en marchant doucement à travers la forêt. Elle s’était levée tôt, bien avant que le soleil se lève, comme elle le faisait parfois et s’était mise en route pour le Lac Leona. La brume et le froid s’intensifièrent une fois arrivées au lac. Une légère odeur « d’eau » se fit sentir une fois arrivées devant cette immensité sombre et lisse. L’ambiance était apaisante.
Subraya marcha le long de la rive un moment. Puis s’assit sur un rocher. Les lumière de l’aube semblaient pointé à l’horizon, si faiblement qu’on aurait cru un mirage. Il fallait bien toute la vision des elfes pour voir de quel côté l’aube montait.
Petit à petit, la forêt se réveilla. Les premiers bruits se firent entendre. D’abord un bruissement de feuilles, puis un timide chant d’oiseau. Dans le même temps la lumière augmentait imperceptiblement. Les gouttelettes d’eau dans l’air offraient des milliers de prismes à la lumière dont les couleurs formaient le spectacle poétique que Subraya était venu admirer.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité



MessageSujet: Re: L'aube humide et lumineuse. [libre]   Dim 30 Mai - 15:52

L'ambiance était humide, la forêt avait toujours attiré Deyonnu, non pas que son cotès elfique revenait à la charge, ça non, quelle horreur de songer qu'une parcelle de son âme avait quoique que ce soit avec ces adorateur des salades, mais c'était cet aspect, chaotique mais si pourtant si naturel et maitrisé. Où l'on pouvait observer l'essence de la vie, le combat au ralentit qui finissait fatalement par le plus fort des deux... Du moins dans les grandes lignes. L'elfe noire avait donc décidé de passer sa nuit dans ce milieu feuillu, histoire d'échapper aux problèmes de la vie et plus particulièrement les types qui avaient cette envie de meurtre si peu agréables aux oreilles de la drow. Non contente d'être seule - ou presque - elle avait sagement attendue l'aube pour se remettre en route sans savoir qu'elle se dirigeait droit vers une surface liquide, ce n'est que lorsque l'humidité de l'air grimpa en flèche qu'elle comprit l'erreur, elle ne détestait pas l'eau mais elle connaissait quelqu'un qui n'hésiterais pas à lui faire découvrir la beauté des fonds marins, une modulation lui confirma ses dires, elle fit mine de se retourner quand un objet rond, une sorte de gros globe sans aucun artifice, la percuta de plein fouet. Deyonnu recula sous le coup, trébucha sur une racine, ou autre chose, qui savait ce qui pouvait se cacher dans ses bois sournois. Bascula dans le vide, découvrant au passage qu'elle n'était clairement au niveau de la mer et n'eu même pas le temps d'insulter ce saleté de machin volant qu'elle heurta la surface liquide. Son esprit se figea, au même titre que le reste de son corps, la température devait même par atteindre le zéro, en fait, soupçonna un court instant la drow, l'eau devait être plus proche du zéro absolu que du zéro degré.

Finalement, elle refit surface, ne crachant tout d'abord que de l'eau, ce fut une bordée d'injure qui la remplaça bien vite, faut dire que cette boule avait tendance à lui vouloir "du bien", autant dire que son innatention était inhabituelle. Elle abandonna l'idée de l'insulter jusqu'à qu'elle n'est plus de souffle, cela ne lui apporterais rien de bon, au lieu de cela, elle fit mine de nager vers la berge, au du moins de patauger du mieux qu'elle pouvait jusqu'à avoir pied, ce qui forte heureusement, arriva rapidement. Mais une surprise l'attendait à sa sortie, une dame se tenait là, un instant encore, une minuscule seconde durant laquelle Deyonnu pu voir le calme à l'état pur sur le visage de l'inconnue, mais l'expression se désagrégea en voyant la bruyante intruse.


-Salut, fit simplement cette dernière, consciente d'avoir brisé une ambiance, vous n'auriez pas vu une boule volante par le plus grands des hasards ?
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: L'aube humide et lumineuse. [libre]   Dim 30 Mai - 20:02

Subraya admirait les couleurs, le violet commençait à céder sa place au rouge-orangé. La demi-fée restait sans bouger les yeux grand ouvert. Immobile comme une statue. Comme une fleurs des champs frémissant en attendant le soleil. Il y avait encore peu de bruit dans la forêt. Les oiseaux commençaient à se réveiller et très peu chantaient déjà. La luminosité avait bien augmentée depuis qu’elle s’était installée ici. Elle voyait de plus en plus loin la surface de l’eau, celle-ci commençait à avoir des couleurs, le noir avait laissé place au bleu aux reflets dorés.
La paix et le calme semblaient avoir arrêté le temps quand soudait, il y eut de gros bruit d’eau. Un peu comme si un nain avait fait connaissance avec l’élément aquatique. Le grand fracas d’éclaboussure et de jurons aurait fait fuir tout les animaux à 10 mètres à la ronde si le bruit ne serait pas venu du milieu de lac. Les seuls animaux dans les 10 mètres étant les poissons, ceci ne pouvais pas entendre tout ces insanités.
Il y avait encore trop de brouillard pour voir qui était la source de tout ce raffut. Quand le raffut cessa et que les oreilles de Subraya cessèrent de saigner. Elle entendit que la créature nageait vers elle. Un nain n’aurait jamais su nager, mais alors qui pouvait avoir un vocabulaire aussi fleuri ? Certainement quelqu’un ayant passé trop de temps à leur côté ! Il ne pouvait y avoir qu’une personne comme ça pour gâcher l’atmosphère d’un jour pareil.
Finalement, Subraya pu apercevoir la malheureuse personne qui avait pris un bain si matinal. Les rayons du soleil étaient de plus en plus présent, le grand globe source de vie allait bientôt pointait au-dessus de l’horizon, juste derrière le baigneur.
C’était un elfe noir, enfin, une elfe noir. Fidèle à la réputation de son peuple, ses vêtements étaient tellement petits qu’ils méritaient à peine cette appellation. Elle ne semblait pas à l’aise dans l’eau, elle avait l’air d’avoir froid. Quand la baigneuse aperçut Subraya, elle ne se démonta pas, ni ne tenta de la contourner mais lui adressa directement la parole. Quelle étrange requête.

« Bonjour étrange baigneuse. Non, je n’ai vu aucune boule volante. Ni maintenant ni jamais d’ailleurs. Mais dites-moi plutôt qu’est-ce que vous faisiez avant de prendre un bain si matinal ? »

Après avoir parler, Subraya se leva et descendit du rocher où elle était assise jusqu’alors. Elle hésita entre aider l’inconnue à sortir de l’eau et se préparer à se battre. Subraya ne savait pas à quoi s’attendre de la part d’un Drow. Elle retint sa main qu’elle allait tendre à la nouvelle venue.

« Vous aller devoir attendre que le soleil se lève et fasse se lever cette brume pour vous sécher, j’en ai bien peur. »

Dit-elle avec un sourire désolé, avant de reprendre un air sérieux, en surveillant le moindre geste de l’elfe noir.
Revenir en haut Aller en bas
 

L'aube humide et lumineuse. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» À l'aube de nos vies (libre)
» Que l'aube soit rouge ! ( Sujet libre)
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Obama en chute libre ...



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Forêt Blanche :: Autour du Grand Fleuve-