Partagez | 
 

 La voix des Ombres (Leires - Reïkan)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Jeu 4 Fév - 19:33

Message du vampire Reïkan Asmodeus

Reïkan marchait dans ce bois que l'on nommait la forêt maudite. Le brouillard qui régnait dans cet endroit ne semblait jamais partir et ne permettait a personne de voir au delà de 20 mètres. Depuis sa rencontre avec Deïdaran plusieurs jours plus tôt, Reïkan avait changé... Si il n'avait jamais oublié qui il fut lorsqu'il était vivant, ce jour là... Il se souvint de ce que c'était d'être vivant. Reïkan se rappelait pourquoi il avait accepter de devenir un Vampire, pourquoi avoir choisit l'immortelle souffrance plutôt que la douceur du repos éternel.

S'arrêtant, il donna un violent coup de poing sur un arbre, broyant l'écorce du chêne et enfonçant son tronc. Si les Vampires des morts-vivants, ils ne sont pas assez mort pour ne plus ressentir la douleur, ni physique, ni mentale.

Et alors que le Vampire reprenait lentement son calme, une voix s'éleva dans le brouillard.

" Ainsi, voici l'un des assassins  de Valnec. "

Valnec était ce Vampire artistocratique tué par Leires et Reïkan pour sauver Milewë. Ratus savait que le tribunal les traquerait, il espérait juste que ça prenne plus de temps, car si Valnec était affilié au tribunal il n'en était surement pas un membre. Le tribunal des Vampires réunit les 12 plus puissants buveurs de sangs. 12 Membres, 12 Aspects...

" Je suis Neëlio de l'aspect du miroir ! "

Ainsi, le tribunal avait choisit ce vampire pour executer Reïkan, sa réputation était légendaire, car on raconte que personne n'a jamais réussis à le toucher, ses illusions sont sans faille, les plus grands héros succombèrent impuissant façe à lui.

" Je vois que le tribunal m'a envoyé un assassin de poids. Je doute mériter d'autant d'honneur... "

Le rire de Neëlio résonna dans le bois :

" C'est ce que je pense également. Cependant, soit gentil et défend toi un peu, car après toi je m'occuperais du reste du clan Asmodeus. "

Reïkan sentit un frisson le parcourir. Allait il mourir ici ? Tuer par l'un des êtres les plus puissants de ce monde ? L'avenir lui dira bien assez tôt...

Alors que Ratus regardait autour de lui, il apperçut 18 doubles de Neëlio qui courraient vers lui, il sortit son bâton et commençait à se défendre mais les coups que le Vampire recevait semblaient affluer de partout, et moins d'une dizaine de minute plus tard, il s'écroula, blessé et épuisé...

" J'avais espérer mieux de la part de quelqu'un comme toi Reïkan... "

Ajouta l'assassin avant que quelqu'un ne l'empeche d'agir.




Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Jeu 4 Fév - 21:08

Message de la vampire Leires Asmodeus

L'intuition avait été encore une fois la plus forte. C'était étrange de constaté que quand il s'agissait de lui, elle ne se trompait jamais. Tout au long de son retour, Leires avait tue son inquiétude, et celle ci avait été balayer par les découvertes de la grotte, gravement blesser et intrigué, elle l'avait mis de côté.
Il était suffisamment grand, et doué pour se débrouiller sans elle, c'était bien ce qu'il lui répétait quand il partait volontairement seul en vadrouille. Peut être était elle trop... protectrice.

Mais l'inquiétude revint de toute sa puissance lorsque arrivé au manoir en compagnie de Milewe, Reikan n'était pas la. Vu le temps qu'elles avaient passé dans la grotte en compagnie d'Aldric, il aurait du être rentré depuis longtemps. Et aucun des membres présent du clan Asmodéus ne pouvais la renseigner.

La réaction ne se fit pas attendre, Leires appela a elle Soman leur premier "fils" et aussi celui en lequel elle avait le plus confiance. Le Vampire était grand et large d'épaule, un ancien guerrier certainement, Leires tout comme Reikan paraissaient chétif a côté de lui, mais il y avait quelque chose dans son maintient d'altier. Il n'en parlait que peu, mais elle n'aurait pas été étonné de lui trouver de quelque part un peu de sang royal. Elle ne pouvais résolument pas laisser Milewe seule au manoir. Les autres n'auraient pas compris, et elle n'avait pas le temps de leur expliquer.


La route fut rude, et retrouver la piste de Reikan pas si aisé. Soman et Milewë la suivait a dos d'un palefrois endurant, alors qu'elle cherchait avec ses sens de loup la trace de son frère de sang et de coeur. Ils étaient retourner au lieu ou les deux s'étaient séparer quelques jours avant. Les traces et les odeurs n'étaient plus très fraiches, et c'est péniblement qu'elle remonta a l'assassin qu'ils avaient rencontrer. Elle ne s'attarda pas plus, ayant retrouver la trace de son amour.

Celle-ci se perdait en direction de la forêt 'noire', quelle idée d'aller se perdre en ce lieu maudit? Le brouillard ambiant lui piquait la truffe, mais si prêt du but, elle ne pouvais plus se perdre.
Quand des bruits étouffé par la nature même du lieu, elle laissa littéralement, son "fils" et sa descendante sur place, s'appuyant sur ses pattes musclés pour se projeté le plus vite possible en direction du lieu du combat.

Quand ses pupilles dilatés aperçurent enfin celui qu'elle cherchait, son sang ne fit qu'un tour, et plus instinctive que jamais, elle ne pris même pas la peine de réfléchir.
Ses muscles se contractèrent violemment, la projetant en avant. Leires bondit sur le dos de l'agresseur qui surpris, tomba en avant, alors qu'elle se réceptionnait au sol, au dessus de Reikan. Presque aussi grande qu'un cheval, il tenait largement entre ses quatre pattes légèrement écarter.

Son dos était hérissé, et elle grognait largement, les crocs a découvert. Elle se balançait d'une patte sur l'autre, bondissant légèrement sans jamais touché Reikan. Après quelques instants d'observation, elle eut la surprise de constater qu'ils étaient plusieurs. Ou du moins qu'il était plusieurs. Cela ne fit qu'accentuer ses grognements.  Celui qu'elle avait piétiner semblait néanmoins bien surpris de sa présence, et quelques quelques peut impressionné par son imposance. Mais cela ne durerait pas, et lorsqu'il repasserait a l'attaque, il s'apercevrait rapidement qu'elle était plus impressionnante que ce qu'elle ne valait vraiment. Elle laissait simplement le temps a Reikan de reprendre ses esprits, lui permettant également de prendre appuis sur elle si il en avait besoin.

Quand ceci fut fait, Leires reprit forme humaine sous l'oeuil mis amusé mis impressionnée du membre du tribunal. Elle gigotait toujours, lui faisant fasse, se déplaçant horizontalement. Elle susurra quelques mots a l'intention de Reikan avant de s'adresser a celui qui retenait toute son attention.

"Je ne te laisserait plus jamais partir seul..."

Leires n'était pas idiote, et sans connaitre l'identité de celui qui se trouvais a la fois devant et derrière, elle savait bien pourquoi il était ici.

"C'est moi que tu cherche. C'est moi qui ai éventré et massacré celui qui semblait tant tenir a vos yeux. Mais c'était mon droit. Il as voulut s'attaquer a mon sang, et quand je lui ai demander de contenir sa soif, il s'en ai pris a nous. N'importe quel vampire aurait respecter cela, a croire que malgré votre réputation, vous n'êtes qu'un ramassis de déchet et d'exclut."

Leires et ses mots si doux... Elle était certaine que sont dont pour provoquer les gens avait manquer a Reikan! Cela dit, par ses mots, elle gagnait également du temps, car il souhaiterai certainement leur expliquer ce qu'était le tribunal avant de leur donner la mort, s'il y parvenait.

Les bras légèrement écarter, muscles prêts a réagir, elle se rapprocha légèrement de Reikan.


"Soman n'est pas loin... Il arrivera bientôt."

Ce renfort était finalement inespéré, et une bonne idée. Leires espérait que les blessures qu'elle avait subit dans la grotte sur la plage ne l'handicaperait pas trop, mais l'adrénaline qui courait dans ses veines avait supprimer pour le moment toute difficulté.
Revenir en haut Aller en bas



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Jeu 4 Fév - 21:30

Message du vampire Reïkan Asmodeus

Leires avait réussit, en sautant sur un double de Neëlio à le distraire un instant, mais bien vite l'effet de surprise fut annulé. Et si la fougue de Leires avait manqué à Reïkan, probablement pas dans cette situation. Elle ne savait pas à qui ils avaient a faire et si elle pensait l'atteindre avec ses provocations, il n'en était rien.

" Voilà la bâtarde Leires ? La Vampire si faible qu'elle préfère retourner au rang d'humain. "

Le membre du tribunal se mit à rire à gorge déployé. Et alors que les doubles se volatirisèrent, un seul Vampire sortit de l'ombre, le sourire au lèvre. Alors que Leires et Reïkan avait combattu, lui, n'avait pas la moindre trace du combat, ses cheveux étaient soigneusement peigné, ses dents blanche, son visage parfaitement absent de toute cicatrice.

" Tu n'aurais pas du venir Leires... "

Ajouta Reïkan faiblement.

" Sentez vous votre fin venir ? "

Dit Neëlio, avant que Soman, sauta du dos du cheval, réussit à toucher Neëlio avec son épée, l'ejectant un peu plus loin. Relevant son visage, il constata qu'il saignait...

" Du sang... Mon... MON SANG ?! "

Le mythe du vampire intouchable fut rompu à l'instant même, et si Reïkan n'était pas le plus fort du trio, il était sans doute le plus fin tacticien, et si Neelio cédait à la colère, il serait plus facilement vaincu...

" Vous allez payez pour ça ! "

Dès lors, une dizaine de double, puis, une vingtaine, une trentaine et enfin, une quarantaine de double du vampire entouraient les trois Asmodeus. Tous chargèrent sur Leires, Soman et Reïkan. Le temps de la discutions, Ratus avait réussit à retrouver un peu de force et affronta ses opposants sans céder.

Soman, le puissant guerrier, en gérait plusieurs, réussissant de temps à autre à en décapiter un. Quant à Leires, sa vitesse lui valut d'esquiver et de briser la nuque à quelques doubles.

Après, une fois que les doubles furent vaincu, une nouvelle vague vint à leur rencontre, Reïkan comprit qu'il fallait trouver la faille dans la technique de Neëlio, il était aveuglé par la colère, cependant, à ce train là, ils seraient submergé en nombre. Et heureusement, Ratus avait une idée pour localiser le vampire...


Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Ven 5 Fév - 9:59

Message de la vampire Leires Asmodeus

Lorsque sa voix se fit entendre, Leires put déceler dans la voix du vampire une pointe de rage. Il fonctionnait un tentinait comme elle. Trop intelligent pour se laisser emporter pleinement, mais pas assez pour ne pas trouver le besoin de répliquer.
Les répliques disparurent pour enfin laissez place au vrai agresseur. Pas une trace de combat, ce couard n'approchait même pas ses victimes, il ne méritait certainement pas son titre de combattant.


"Oui, c'est cela. Une bâtarde si faible qu'elle as réussit a massacrer un de vos membres sans grande difficulté, alors que tu te cache derrière des images. D'ailleurs, par simple curiosité, comment êtes vous remonter jusqu'à nous? Les cendres de Valnec ont été plutôt bien enterrer!"


Elle souriait légèrement, et retenait l'attention de leur agresseur sur elle. Soman était entré dans son champs de vision, et si elle voulait qu'il profite de l'effet de surprise, il ne fallait pas que celui ci puisse s'y attendre.
Reikan lui glissa une petite phrase a l'oreille, elle ne montra pas son exaspération, mais celle ci était pourtant perceptible dans sa voix.


"Et te laisser crever ici pour une faute que j'ai commise? Bah oui! T'as raison!"

Avant de reprendre:

"Nosferatus n'est jamais un, qu'on se le dise..."

Neëlo qui empestait l'arrogance et l'impatience d'en finir ne put se retenir de leur parler de leur mort proche. Un léger sourire naquit sur les lèvres de la comtesse.

"Je n'en serait pas si sur."

Il fronça alors les sourcils, comme comprenant, mais trop tard, ce qu'elle voulait dire. Soman surgit de derrière lui au galop, en appuie sur la selle, avait de se projeter vers lui, épée au poing. Un grand mouvement de lame fit reculer Neëlo, alors que Soman rejoignait ses frères.
Leires lui glissa un regard discret, et il lui répondit de même: Milewë était caché, en "sécurité".

Quand le vampire se redressa ils purent admirer le spectacle de son visage lacérer. Ce n'était pas beau a voir, il avait la joue profondément trancher qui laissait apparaitre sa mâchoire quand il parlait. un simple humain n'en serait peut être pas mort, mais a moins d'une grande résistance, il aurait été hors d'état de nuire. La panique, ou du moins colère qui s'en suivit leur laissait a penser qu'il perdrait vite le contrôle, mais cela ne fut pas si évident.

Quand elle compris qu'il n'en resterait pas la, Leires se mit a courir vers lui, il ne fallait pas qu'il se perde dans sa multitude de double, sinon ils ne s'en sortirait jamais. Hélas, il fut plus rapide qu'elle, et ils se retrouvèrent bientôt de nouveau encercler.

Une gorge arraché, des membres trancher ou bien simplement roué de coup, ces doubles avaient l'avantage de disparaitre en mourant, évitant les amoncèlement de corps qui les auraient vite gêner.
Pendant les quelques instants de repris, elle suivit de le regard de Reikan. Lui demandant des yeux: "ou est il!". Ses sens magiques étaient plus développer que les siens et il aurait dut pouvoir le retrouver, mais une nouvelle vague de double plus furieux les uns que les autres venait les envelopper. Si ce vampire avait bien un don c'était celui de l'énerver.

Le groupe de trois se resserrait petit a petit, et la fatigue commençait a se faire sentir dans les muscles. La cheville de Leires n'était pas complètement remise, et prendre constamment appuie dessus lui était plus pénible qu'elle avait imaginé.

Mais alors qu'ils commençaient a les submerger. Les doubles s'arrêtèrent d'un bloc, arborant un air surpris désagréablement, alors qu'une tache rouge commençait a apparaitre sur leur abdomen. Ils disparurent en même temps que la concentration du vampire initiateur s'interrompit.


"Toi?! Petite vermine!"

La provenance de la voix leur permit de le localiser facilement. Et quand ils arrivèrent, ils purent voir Neëlo, tenir la gorge de Milewë, la suspendant a bout de bras au dessus du sol. La jeune femme lui avait planter la dague que Leires lui avait laisser au cas ou en plein milieu du dos. A en voir la contusion sur son visage, il l'avait certainement frapper plus fort qu'il n'était permit avant de la suspendre.

"Lache la immédiatement! Ou je te ferait regretter d'être venu au monde!"
Revenir en haut Aller en bas



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Ven 5 Fév - 14:33

Message du vampire Reïkan Asmodeus


Leires lui avait ordonné de lâcher la jeune humaine, prenant les paroles de Leires à la lettre, il dit :

" Vos désirs sont mes ordres ! "

Il jeta Milewë sur un arbre, dont une branche transperça le ventre de la paysanne qui eu le souffle coupé, et qui finalement s'écroula par terre, a moitié morte... La scène retint l'attention de Reïkan, Leires, mais pas celle de Soman qui se jeta sur Neëlio avant que le Vampire n'égorge Leires avec le couteau qu'il venait de sortir.

Et alors que Reïkan se jeta sur la pauvre et mourante humaine, Leires quant à elle, joignit ses forces à Soman pour vaincre définitivement le monstre. Mais celui-ci, bien qu'affaiblit, ne manquait pas de ressource, balayant ses adversaires, créant de nouveaux doubles, il fut enfin vaincu lorsque Soman finit par réussir à embrocher le véritable Neëlio, caché sur la branche d'un arbre à panser ses plaies. Les images miroir s'évanouirent et le Vampire fit une chute de 10 mètres avant de s'écraser au sol dans un bruit sourd.

Leires aurait sans doute voulue le mettre en pièce mais Soman s'en chargea plus proprement en lui tranchant la tête et en incendiant ce qui restait du corps.

Pendant ce temps, Reïkan et Milewë :

" Calme toi. "

" Je... Vais mourir c'est ça ? "

Dit l'humaine avec du sang plein la bouche avant que Reïkan ne la regarde dans les yeux et ajoute après une réflexion en son for intérieur :

" Oui "

Oui, elle allait mourir, la seule solution aurait été de la transformer, ce que Leires voudrait sans aucun doute faire, mais Reïkan avait quelques remord à imaginer faire cela. Chacun à de bonnes raisons de vouloir devenir un Vampire et la plupart de ceux qui le devienne pour ne pas mourir finisse par le regretter... L'éternité n'est pas pour le genre humain.

Leires revint enfin prêt d'eux, et avant même qu'elle ne dise quoi que ce soit, Milewë, comme si elle avait comprit à quoi pensait Reïkan lui dit :

" Je ne veux pas mourir... "

" Je sais... "

Murmura Reïkan avant de regarder Leires qui lui fit un signe de tête, elle voulait la transformer et elle ne voulait pas mourir, ainsi soit il... Se tranchant les veines, Nosfératus placèrent leur deux poignets au dessus du visage de l'humaine. Les deux sangs se mélangèrent, et tombant sur son front, le sang entra dans les yeux, coulant sur son visage, il entra dans sa bouche et une fois la substance totalement absorbé par la jeune femme, elle laissa échapper un dernière souffle avant de mourir une première fois...

Un petit instant plus tard, ses yeux perdirent leur couleur bleu pour devenir gris, ses dents devinrent d'un blanc parfait et ses blessures se refermèrent. Elle cligna des yeux, et enfin se releva.

Reïkan quant à lui marcha en sens inverse, passant à coté de Soman et lui mettant une main sur l'épaule en guise de remerciement.


Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Ven 5 Fév - 15:36

Message de la vampire Leires Asmodeus

Même en position de faiblesse, Neëlo ne voulait pas démordre. Il aurait pourtant été plus simple pour lui de se rendre sans résistance, cela dit, il ne faisait aucune doute que le groupe ne l'épargnerait pas. Il ne se battait plus pour tuer, mais pour survivre, les rôles s'étaient inverser.

Quand il jeta la pauvre enfant contre un tronc noueux, et que sa branche la transperça, Leires émit un cris de rage comme elle en avait peu, tout crocs dehors. Soman se jeta contre Neëlo avant que celui ci n'ai put faire quoique ce soit, évitant certainement a Leires quelques ennuis.
Reikan se précipita vers l'infortuné qui leur avait sauvé la vie, elle était dès lors entre de bonne main, et Leires n'hésita pas avant de s'en retourner sur celui qui avait maintenant pour elle, une bonne raison de mourir.

Leires put le blesser avant qu'il ne s'éclipse encore pour laissez a ses doubles le soin de faire le sale boulot. Quand Soman et Leires finirent par le repérer il reprenait déjà des forces. Achevant les derniers doubles suffisamment prêt pour pouvoir leur nuire, Leires se pencha d'un coup en avant. Soman légèrement plus loin courut dans sa direction, posa un pied sur son dos pour pouvoir sauter en direction de celui qui les intéressaient.
Il le transperça avant de retomber lourdement sur le sol. Les doubles disparurent en même temps que le corps de leur créateur s'effondra au sol.

Quand elle alla pour se ruer dessus, Soman l'en empêcha de par son imposante carrure, lui désignant du doigt Milewë. Elle s'exécuta, rejoignant Reikan, et le laissant finir le travail.
La pauvre éprouvait des difficultés a respirer, et semblait pleurer, a la fois de douleur, mais également parce qu'elle sentait la fin proche. Elle ne "voulait pas mourir". Leires regarda son compagnon, cherchant dans son regard l'approbation sur ce qu'elle comptait faire. Il ne semblait pas réellement pour, mais l'urgence pressent, il consentit tout de même.

Une fois le rituel terminé, Milewë était encore trop faible pour se déplacer seule. Les prochaines semaines a venir lui serait pénible, mais cela était fait. Leires confia sa protéger a Soman.


"Rentre. Et dit leur de prendre soin d'elle. J'ai confiance en toi."

Elle posa sa main sur son bras, soutenant son regard d'un air entendu. Elle lui confiait Milewe, tout en le remerciant d'avoir été présent. Avant de les regarder s'éloigner au galop. Elle rejoignit alors Reikan qui malgré son air neutre, lui semblait malheureux.

Il s'était assis, la brume était encore très présente, mais ils ne craignaient plus rien pour le moment. Leires s'approcha de lui avait douceur, posant une main sur son épaule, carrassent doucement son dos avant de s'assoir a son tour a côté de lui.


"Je n'ai rien fait de ma vie... Elle était tout ce qui me rattachait au monde des humains. Je ne pouvais pas la laissez mourir."

Se confiait elle? Un peu... Elle se justifiait en tout cas. Car elle savait qu'au fond de lui même il avait désapprouver ce choix, même si elle ne savait pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Ven 5 Fév - 17:24

Message du vampire Reïkan Asmodeus

Leires avait ressentie le besoin de justifier son choix de transformer sa lointaine descendante en Vampire, Reïkan ne pensait pas grand choses de tout cela, elle ne voulait pas mourir et Leires ne voulait pas qu'elle meurt. A présent morte-vivante, Reïkan savait que tôt ou tard, elle regretterait de ne pas avoir pu fermer les yeux à tout jamais ce soir.

" C'est une Asmodeus a présent, et il nous faudra s'en occuper en tant que tel. "

Dit Reïkan suite à ce que sa sœur avait dit. Bien entendu, elle savait cela, mais elle savait aussi que Ratus l'avait dit pour faire comprendre que ce débat n'avait plus de raison d'être, elle était un vampire et rien n'y changera.

Regardant le symbole sur son bâton, (-Ӂ-), il ajouta sans cesser de le fixer :

" Dorénavant notre manoir n'est plus un lieu sur, en tuant Neëlio, nous venons d'ouvrir officiellement les hostilités avec le tribunal. "

Pourraient ils gagner ce conflit ? Reïkan ne le savait. Avaient ils des alliés Vampire ? Reïkan doutait que demander de l'aide à la cours royale soit une bonne idée. Depuis le temps qu'ils sont vampire, Leires et lui ont reçut le titre de renégat. Il y avait une dernière solution mais Reïkan se refusait à s'y résoudre.

" Notre famille est en danger, nous devons trouver un nouvel endroit où vivre.Le complexe sous-terrain de notre Manoir me semble une excellente idée. "

Enfin, alors que le silence revint, le Vampire ajouta :

" Merci d'être venu. "


Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Ven 5 Fév - 20:04

Message de la vampire Leires Asmodeus

Reikan était compréhensif, comme toujours. Il accumulait ce genre de petit détail sans jamais se plaindre, et Leires redoutait le jour ou tout cela lui exploserait a la figure. Leires posa délicatement sa tête sur l'épaule de Ratus, les yeux accroché dans le le brouillard qui lui dissimulait le paysage. Un léger soupir s'échappa de ses lèvres.

Quand il parla du tribunal, un rictus tordis légèrement ses lèvres. Il n'avait pas totalement tord, et elle n'avait certainement pas envi que sa "famille" soit décimer par cette belle bande d'abruti.


"Les hostilités étaient déjà ouverte, sinon, celui la ne serait jamais venu nous chercher."

Tout deux réfléchissaient a une seule et même chose, comment protéger leur monde, ce qu'ils avaient construit ensemble. Mais une question taraudait toujours l'esprit de la jeune femme. Comment étaient ils remonter jusqu'à eux? Y avait il des fuites? Ça serait bien le comble, et l'ennui, comment se protéger d'un ennemis invisible...
Reikan évoqua les souterrains qui jalonnais le sous sol du manoir. Ceux ci descendait très profondément sous le sol, et l'un deux, très humide, débouchait sur une ile, au milieu de la mer. C'était peut être une bonne retraite? Le lieu était légèrement miteux, une simple cabane de pécheur laissez aux aléas des vents et de la mer... Ils y serait serrer, mais au moins, ils pourraient dormir en paix.


"Tu as sans doute raison. Je suis désolé de ce que je t'impose."

Quelques instants plus tard, il la remerciait, alors que quelques instants avant, il lui avait dit qu'elle n'aurait pas dut venir. Un doux sourire s'inscrit alors sur son visage. Et chercha en se rapprochant de lui, son étreinte.

"Je serait toujours la pour toi."
Revenir en haut Aller en bas



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Ven 5 Fév - 21:08

Message du vampire Reïkan Asmodeus

Soman saurait guider les Asmodeus en sécurité, Reïkan, lui, avait encore des choses à faire, quant à Leires, elle voudrait sans doute l'accompagner. Le clan Asmodeus était petit, mais avec le temps il s'était pas mal étoffé, Soman d'abord, un puissant guerrier, ensuite Zacharie, un jeune mage qui en devenant Vampire s'intéresse de prêt à la nécromancie, et maintenant Milewë. Il y avait bien entendu quelques autres personnes moins notable ou alors qui se sont joint au clan mais qui ne sont pas issu de Leires et de Reïkan.

" Te remémores tu parfois comment c'était d'être vivant ? "

Dit Ratus, rompant de ce fait le silence. Après un instant, il tourna son visage vers Leires et ajouta :

" As tu choisie cette vie pour échapper à la mort ? "

Derrière ces questions se cachait quelque choses que Reïkan ressentait depuis longtemps, la lassitude. Son clan était sa seule raison de vivre et Leires son dernier amour. Cependant, il avait un devoir à accomplir. Contrairement aux apparences, Leires et Reïkan ne connaissaient pas tout l'un de l'autre. Durant les longues années avant qu'ils ne se côtoient, Reïkan a rencontrer bien du monde tant sur le plan mortel qu'immortel et c'était pas vraiment un avantage pour le moment...

" Soman s'occupera d'eux, pour le moment je dois remonter dans les montagnes... "

Leires l'accompagnera t'elle ?
Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Sam 6 Fév - 10:18

Message de la vampire Leires Asmodeus

Reikan était nostalgique, mélancolique. Parler de "l'avant" ce n'était pas vraiment dans leur habitudes, et Leires se redressa alors légèrement. Elle préférait ne pas y pensé. Il fallait se satisfaire de ce qu'ils avaient et non regretter ce qu'ils avaient eut.
Après quelques secondes, il se décida a le regarder droit dans les yeux pour lui poser une autre question. Elle fronça les sourcils, baissant la tête, et se décala légèrement, rompant le contact physique entre eux. Elle n'aimait pas parler de ça.


"Tu devrait le savoir pourtant, tu était la... Je ne l'ai pas choisit, et je n'était pas a l'article de la mort."

Elle ne comprenait pas tout son questionnement interne. Lui qui était d'un naturel si posé. Il semblait y avoir des blanc dans sa mémoire, ou bien des incertitudes, elle ne savait pas. Il ne lui disait pas tout elle le savait. Il était perturber, plus que la normale de toute évidence.

Quand il parla de Soman puis de son besoin de s'isolé une fois de plus, elle se leva d'un bond et lui tourna le dos. Une main près de la bouche, elle se mordait les lèvres. Elle était frustré, légèrement triste également.


"Biensur que Soman s'occupera d'eux. Il l'as toujours fait... Mais qui va s'occuper de toi hein et de moi?!"

Elle se retourna vers lui, visiblement en colère, mais une colère douce, emprunte d'inquiétude.

"Qu'en est-ce que tu apprendras a me faire confiance? A me dire ce qui ne vas pas! Tu ne parle jamais de toi! Et MÊME moi, je ne connait de toi ce que nous avons vécu ensemble."

Elle inspira fortement, bougeant les bras, et fermant ses poings dans une tentative de retenir sa colère. Elle désigna ensuite de son bras tendu une direction quelquonque.

"Et qu'est-ce que tu va foutre la bas! Sur ton pic pommé?! Qu'est-ce qu'il y as la bas de si important a tes yeux que même moi je ne puisse le partagé..."
Revenir en haut Aller en bas



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Sam 6 Fév - 19:56

Message du vampire Reïkan Asmodeus

Depuis si longtemps, Reïkan portait un lourd fardeau, et il n'était pas prêt à le dévoiler. De trop nombreuses choses dépendait de son silence et de l'oubli des mortels. Même si il aimait Leires plus que tout, jamais il n'accepterait de mettre en danger la vie de sa bien aimé et celle du monde en général.

Cependant, Reïkan n'avait pas toutes les réponses aux question de Leires, elle avait d'un certain point de vue raison, qui allait la protéger? Même si elle était si forte, elle demeurait fragile en un sens...

" Leires, j'aimerais que tout sois plus simple... "

Il attendit un instant avant d'ajouter :

" Je veux que tu veilles sur notre famille, que quoi qu'il advienne, tu la protègeras. "

En effet, il n'y avait pas que le tribunal qui inquiétait Reïkan, l'heure approche, ou le chaos, indubitablement, assombrira à ce monde. Il s'approcha d'elle, et l'embrassa, d'abord simplement, ou ensuite devenir plus passionné...

" Je dois retrouver quelqu'un, ensuite, je te rejoindrais, je te le promet mon amour "

Bien qu'il lui dit ça, Reïkan était persuadé qu'elle insisterait pour le suivre, ce qu'il ne pourrait lui refuser...




Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Sam 6 Fév - 22:15

Message de la vampire Leires Asmodeus

Il aimerait que cela soit plus simple... Elle eut un semblant de rire... amer. Mais celui ci ne dura pas, elle se tue, posant sur lui son regard déçut. C'était si facile pour lui de dire ça. Les choses étaient simple, c'est lui qui avait le don de les compliquer. C'était comme un besoin nécessaire. Quand tout allait bien, il lui fallait un ennemi, un je ne sais quoi qui rompt le peu de bonheur qu'ils auraient put acquérir. A croire qu'il en avait peur.

Quand il parla de protection de leur famille, tout en s'approchant d'elle, elle recula d'un pas, un doigt le désignant, quelque peu hésitant, tout comme sa voix. Elle savait trop bien ce qu'il voulait dire.

"Oh non! Ne prend pas ce ton. Pas avec moi. C'est... C'est NOTRE fami..."

Il ne la laissa pas finir, et elle ne trouva pas le coeur a le repoussé alors qu'il lui offrait une étreinte qu'elle avait longuement souhaité sans obtenir. Une larme comme elle n'en avait plus laissez coulez depuis longtemps s'accrocha a sa joue. Il allait repartir, elle le savait. Une fois de plus. Et c'était comme a chaque fois un déchirement. La jeune femme qui avait été abandonné par les siens et n'avait put retrouver de confiance que dans ses bras se sentait a chaque fois trahit. Quelque part en elle, c'était comme une lame de couteau qu'il avait insérer dans son coeur, et qu'il remuait a chaque départ. Comme sur que la douleur l'empêcherait de l'oublier.

Le gout salé de ses pleurs vint donner un gout amer a leur baiser, avant qu'elle n'y mette fin, tête baissé. Les mots. Les mots qui blessent, il venait de les prononcé, comme elle les avait deviné. Elle redressa la tête, soutenant son regard.


"Des promesses... C'est tout ce que tu sais faire."

Leires avala difficilement sa salive. Son ton était dur, malgré son visage en ce moment si fragile. Une pointe de défi brillait dans son regard.

"Rappel toi qui nous somme. Nosfé sans Ratus n'est rien, mais la réciproque est tout aussi vrai. Tu ne te débarrassera pas de moi aussi facilement."

Ce n'était en rien une menace, jamais au grand jamais elle ne tenterait de se débarrassé de lui, comme elle avait fomenté l'assassina de leur maitre respectif. Elle tenait trop a lui pour cela. Mais rien qu'en la regardant il pouvais le savoir: elle ne partirait pas.

"J'ai toujours respecter tes silences, même quand il me glaçait les os... Mais crois tu que je vais te laisser te mettre en danger comme tu l'as été aujourd'hui? Tu serait mort si on ne t'avais pas retrouver. D'ailleurs, nous serions tous mort sans Milewë. Ce qui as toujours été la force des Asmodéus, c'est leur union. Tu es un Asmodéus... ou pas... ?"

La dernière phrase sonnait plus comme un ultimatum. Serait-il si secret au point de renier sa famille? De tout coeur, elle ne le souhaitait pas, mais si tel était le cas, sa déception et sa colère serait sans borne.
Revenir en haut Aller en bas



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Dim 7 Fév - 10:15

Message du vampire Reïkan Asmodeus

Un petit instant passa avant que Reïkan réponde à Leires avec un doux petit sourire :

" Tu ne m'abandonneras jamais n'est ce pas ? "

C'était rhétorique comme question,  et cela voulait tout dire: Leires viendrait avec lui et elle comprendrait beaucoup de choses sur lui. Mais au delà du voyage, il y avait toujours de multiples danger, et tous ne sont pas naturel, le tribunal ne tarderait pas à savoir que l'un de ses inquisiteurs est mort ce qui n'arrangerait rien pour la famille Asmodeus.

" Leires... Nous allons d'abord retourner au manoir, retrouver notre famille et tout expliquer, et ensuite, nous partirons. "

Cependant, étant donné leur état d'affaiblissement, il leur faudrait deux jours pour atteindre le manoir. Le seul cheval, Soman était repartit avec, et il n'était pas question de rester dans cet endroit, plusieurs raison dont une majeur : Ne pas rester sur le "lieu du crime".

" Le plus simple serait de passer par le marais pour atteindre le manoir "

C'est vrai, c'était le plus simple, mais Leires savait aussi ce qui grouillait dans le marais, rien de bien joli joli. Il restait cependant une autre direction, un peu plus longue, mais probablement moins risqué: les steppes noires, seul petit soucis avec cet endroit, c'est qu'ils seraient à découvert en cas d'attaque.

Qu'allait elle suggérer ?


Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Dim 7 Fév - 16:40

Message de la vampire Leires Asmodeus

Sa question se passait de réponse et elle resta droite et digne, le fixant en silence. Quand il parla de retourner au manoir, cela l'intrigua fortement. Son visage jusque la impassible trahit sa surprise, et son incompréhension. Les bras croisés, sourcils froncé, sa bouche s'entrouvrit légèrement, un même temps qu'un léger mouvement de tête.

"Qu... Quoi?!"

Ignorant complètement sa question, il poursuivit, lui glissant une suggestion sur le chemin a prendre. Elle décroisa ses bras, le fixant. Un petit hochement de tête horizontale en signe de désapprobation. Sa voix fut d'abord d'un ton peu élevé, plus cherchant a s'assurer de la véracité de ses dires, avant de s'accentuer, plus furieuse.

"Mais tu te fiche de moi? Il y as deux minutes, tu voulais partir sans tarder, et me laissé rentrée seule!"

Sa respiration devint plus saccadé, plus forte aussi, alors que sa poitrine se soulevait avec véhémence. A quel jeu jouait il? Ses doigts fin et leur mouvement de frustration laissait amplement paraitre son état.

"A quoi tu joue?! Tu veux leur expliquer quelque chose que tu te refuse inlassablement a me livrer?! Si c'est encore une de tes manoeuvres pour le laissez la bas, oublie la! Tu n'y arrivera pas."

Un tressaillement, elle semblait sautiller sur place sans que ses pieds ne quitte le sol.

"Tu as gagné! Rentre au manoir! Vas y! Mais moi je ne vient pas. Les montagnes m'attendent... et je te jure que je trouverait ce que tu me cache depuis toujours!"

Elle se détourna, et commença a marché dans la direction qui lui était opposé. Elle sortirait facilement de cette forêt et pourrait par la suite se repérer. Elle s'arrêta un instant, toujours dos a lui, et posa une main sur un des troncs sec et abimé de cette forêt. Elle retourna son visage vers lui un instant, avant de reprendre sa route. A lui de choisir.
Revenir en haut Aller en bas



Reïkan Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Dim 7 Fév - 17:11

Message du vampire Reïkan Asmodeus

Reïkan resta silencieux, elle avait comprit ce qu'il avait eu derrière la tête, rentrer au manoir et disparaitre au milieu de la nuit. Peut être était il temps qu'elle sache ce qu'il cachait. Mais ce qu'il ne pouvait dire, et qu'elle ne pouvait savoir, c'est qu'il ne le cachait pas à elle en particulier... Il le cachait au monde entier.

Se téléportant, il apparut juste devant Nosfé, il la regardait dans les yeux, son regard, lourd, en disait plus que ce qu'il aurait puis lui dire :

" Je ne peux pas te laisser faire ça... "

A la plus grande surprise de Leires, son frère, amant, ami... la défiait. Si elle voulait percer le secret qu'il cache depuis plus de deux siècles, elle devrait l'affronter. Cependant, Reïkan eut un flash, une vision qui ne dura qu'une seconde, mais qui pour lui, semblait avoir duré plusieurs minutes, et quand celle-ci s'acheva, il semblait affaibli.

" Pardonne moi mon amour... "

Il lui tourna le dos, tomba à genoux de fatigue et ajouta :

" Très bien... Je t'emmènerais là bas. "

Elle ne comprenait surement pas pourquoi il changea d'avis si subitement, et il se garda bien de lui expliquer. Cependant, il s'était résigné, et elle devrait s'en réjouir. Se mettant en route, la montagne était plus ou moins à égale distance du bois maudit que le manoir.

Revenir en haut Aller en bas



Leires Asmodeus

Invité



MessageSujet: Re: La voix des Ombres (Leires - Reïkan)   Dim 7 Fév - 17:44

Message de la vampire Leires Asmodeus

Elle avait vu juste, et c'était peut être le pire pour elle. Comme elle aurait aimé se tromper sur ses intentions! Il restait silencieux alors qu'elle s'éloignait. Elle ferma les yeux, sans s'arrêter, la mâchoire serrer empêchant les larmes de rages qui aurait put naitre dans ses yeux de s'écouler. Il ne les méritait pas. UN leger bruit, et un semblant d'odeur très reconnaissable, mélange de pointe soufré et de chaleur. Elle ouvrit les yeux, sachant pertinemment qu'elle allait le trouver devant lui.

" Je ne peux pas te laisser faire ça... "

Ses sourcils se surélevèrent. Avec un air consterner sur le visage.

"Ah tu crois... Qu'est-ce que tu vas faire pour m'en empêcher?"

Fixant son regard elle cherchait une réponse. Elle y vit le défie, lueur qu'elle n'avait jamais vu a son encontre. Elle secoua légèrement la tête.

"Pfff..."

Un mouvement d'épaule pour l'éviter alors qu'elle recommençait a marcher. Elle ne le craignait pas. Il ne porterait pas la main sur elle, ou bien elle saurais se défendre. Pour l'empêcher de partir, Reikan l'attrapa par le bras. Elle se dégagea vivement, se retournant avant de lancer son poing en direction de son visage. Il ne l'arrêterait pas, plus maintenant. Mais elle s'arrêta avant que son coup ne percute le nez de Ratus.

Une main contre son crane, il avait eut comme une absence. Cela n'avait duré qu'une fraction de seconde, mais avait été suffisant pour qu'elle se refuse a le frapper. Quand il ouvrit les yeux, elle put y lire une certaine tristesse. Avait il si peur qu'elle découvre son secret?
Ils étaient humide et l'implorait légèrement alors qu'il cherchait son pardon. Il s'était déjà retourner alors qu'elle bougeait imperceptiblement la tête en signe de refus.

Elle ne le pardonnerait pas, pas tant qu'il n'aurait pas régler les problèmes, pas temps qu'il ne se serait pas livrer. Il avait voulut la contraindre par la force a accepter d'abandonné, et c'était une erreur.
Quelques mots lâché en un souffle. Il l'emmènerait.
Elle le regarda a genou. Elle n'était pas prête a lui accorder de la compassion, pas après ces tentatives maladroite pour l'écarter.


"Je n'en attendais pas moins... Lève toi."

Son ton était froid, et il savait pourquoi. Elle passa a côté de lui reprenant sa marche, alors qu'il la suivait, comme portant sur ses épaules tout le poids du monde.
Peut avant la sortie de ce lieu lugubre, alors que la lumière semblait commencer a reprendre ses droits, Leires s'arrêta, et fixa le visage de son amant, bercé par le soleil. Il était plus pale que jamais, et même pour un vampire, il semblait blafard et mal en point.


"Accroche toi Reikan."

Elle se changea des lors en loup, se couchant a moitié sur le sol pour laisser le loisir a son compagnon a grimper sur son dos, avant de s'élancer dans les plaines.

Suite Le fardeau
Revenir en haut Aller en bas
 

La voix des Ombres (Leires - Reïkan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Ombres
» Le clan des Ombres
» Les grandes voix du rock
» Premier ministre Garry Conille par 16 voix pour, 4 contre et 5 abstention
» Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-